AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Anaconda

avatar

Nombre de messages : 394

MessageSujet: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
Lun 12 Oct - 19:10

Quelques grands mythes de l'antiquité romaines ou grecques avec récits vivants, illustrés ...

Paticipants : Tagada et Anaconda


Dernière édition par Anaconda le Ven 11 Déc - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anaconda

avatar

Nombre de messages : 394

MessageSujet: Re: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
Mer 9 Déc - 15:03


Voici les 12 travaux d'Hercule :

  • Le lion de Némée
  • L'hydre de Lerne
  • La biche de Cérynie
  • Le sanglier d'Erymanthe
  • Les écuries d'Augias
  • Les oiseaux du lac Stymphales
  • Le taureau de Crète
  • Les juments de Diomède
  • La ceinture d'Hippolyté
  • Le troupeau de Géryon
  • Le jardin des Hespérides
  • Le cerbère

  • Revenir en haut Aller en bas
    -Tagada-

    avatar

    Nombre de messages : 152

    MessageSujet: Re: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
    Ven 11 Déc - 17:00

    La mythologie de l'antiquité classique comporte un très grand nombre de dieux, déesses,
    demi-dieux, ou héros. Les romains adoptèrent les dieux grecs et leurs légendes. Toutefois certains
    dieux étaient spécifiquement romains.
    Revenir en haut Aller en bas
    Romulus

    avatar

    Nombre de messages : 435

    MessageSujet: Re: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
    Mar 22 Déc - 16:45

    Pour les Douze Travaux d'hercule vous pouvez aller voir dans la section latin, si vous manquez d'inspiration.

    cliquez ici
    Revenir en haut Aller en bas
    -Tagada-

    avatar

    Nombre de messages : 152

    MessageSujet: Re: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
    Ven 25 Déc - 16:35

    Le lion de Némée


    Ce premier travail consistait à rapporter à Eurysthée la peau du lion de Némée. Némée, nom d'une ville d'Argolide située à 20 Km au nord-est de Tirynthe, subissait les sévices du terrible et gigantesque fauve ; la bête terrorisait la région en dévorant les habitants à des dizaines de kilomètres à la ronde et il incombait à Héraclès d'en terminer avec ces massacres.Héraclès parcourt les quelques kilomètres qui séparent Mycènes de Némée interrompant son chemin seulement pour trouver hospitalité chez un ouvrier agricole du nom de Molorchos dans la petite localité de Cléones ; il explique au brave homme qu'il est à la recherche du fameux lion et que, par conséquent, tout renseignement lui serait utile. Stupéfait par cette folie et certain de ne plus jamais revoir le héros vivant, le paysan promet seulement de sacrifier une bête de son troupeau à la gloire de sa mort. Après ce court aparté, il découvre une région désertée par le reste de la population, effrayée par les rugissements glaçants du monstre, mais ne trouve personne pour lui indiquer où se terre le félin ; en grand chasseur il se lance à la recherche d'empreintes mais il peine à en trouver ; la colère commence à L'envahir quand, après plusieurs jours de traque, il aperçoit enfin L'énorme monstre derrière un buisson, la gueule barbouillée du sang de son dernier carnage ; Héraclès bande son arc et tire une volée de flèches : les projectiles touchent leur cible avec précision mais rebondissent sur sa peau épaisse ! Molorchos aurait-il raison ? L'animal serait-il invulnérable ? Le combat fait rage : d'un geste il saisit son épée et lui assène un terrible coup : la lame se plie comme du fer blanc ! Dans un grand cri il décide alors d'écraser sa massue sur le crâne du fauve mais le coup titanesque du héros ne fait que l'étourdir très légèrement ; groggy et effrayé, le lion se réfugie dans son antre. Héraclès finit par comprendre que ses armes ne lui serviront à rien et décide d'utiliser la ruse. Il traque L'invincible lion jusque dans sa tanière dont il obstrue L'une des deux entrées avec une ingéniosité qui ne lui est pas coutumière. Commence alors un duel acharné : Héraclès s'élance à mains nues vers le fauve qui bondit à son tour et lui arrache un doigt, le héros le prend alors à la gorge, il serre et serre de plus en fort... et finalement étouffe la bête.
    Après ce combat, il dépeça la dépouille avec les propres griffes du lion, tranchantes comme du verre, et revêtit la peau telle une armure invulnérable. Au retour, il se pressa d'annoncer à Molorchos de ne pas honorer sa disparition mais plutôt de sacrifier sa bête à Zeus car le jour de sa propre mort n'était pas encore venu. Quand Héraclès revint à Mycènes apporter la preuve de son premier succès, le roi Eurysthée fut tellement terrifié à la vue de la carcasse léonine qu'il courut se cacher dans une grande jarre et ordonna que jamais plus on ne laissât entrer le héros à L'intérieur de la ville : dorénavant, Héraclès ne recevrait plus d'ordres directs du souverain mais de son messager Coprée. Après cet épisode, Eurysthée se convertit en L'un des plus célèbres lâches de la mythologie classique.




    Voici le premier travaux d'hercule
    Revenir en haut Aller en bas
    Galatée

    avatar

    Nombre de messages : 1354

    MessageSujet: Re: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
    Ven 25 Déc - 17:18

    Eh Ben, ca donne envie de lire
    Revenir en haut Aller en bas
    Romulus

    avatar

    Nombre de messages : 435

    MessageSujet: Re: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
    Ven 25 Déc - 18:21

    Avec des images ça serait sympa...
    Revenir en haut Aller en bas
    Modo
    Aidactif
    avatar

    Nombre de messages : 19831

    MessageSujet: Re: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
    Ven 25 Déc - 19:21

    Romulus a écrit:
    Pour les Douze Travaux d'hercule vous pouvez aller voir dans la section latin, si vous manquez d'inspiration.

    cliquez ici

    Oui, autant s'inspirer de ce topic, Lupa a raison parce que là sleep

    En plus ça fait très copié collé ... Et vous vous contenterez d'évoquer la vie légendaire d'Hercule ?
    Revenir en haut Aller en bas
    Lupa

    avatar

    Nombre de messages : 318

    MessageSujet: Re: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
    Sam 26 Déc - 15:14

    Modo a écrit:
    Romulus a écrit:
    Pour les Douze Travaux d'hercule vous pouvez aller voir dans la section latin, si vous manquez d'inspiration.

    cliquez ici

    Oui, autant s'inspirer de ce topic, Lupa a raison parce que là

    En plus ça fait très copié collé ... Et vous vous contenterez d'évoquer la vie légendaire d'Hercule ?

    Pourquoi, ai-je raison ? Parce que là, je ne comprends franchement rien.
    Revenir en haut Aller en bas
    Modo
    Aidactif
    avatar

    Nombre de messages : 19831

    MessageSujet: Re: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
    Sam 26 Déc - 15:34

    Oups, j'ai dit Lupa en raison de l'avatar de Romulus qui a la louve et du coup j'ai fait un lapsus.

    Je voulais dire : Romulus a raison redface
    Revenir en haut Aller en bas
    Lupa

    avatar

    Nombre de messages : 318

    MessageSujet: Re: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
    Sam 26 Déc - 16:15

    D'accord. Cependant, vous devriez porter des lunettes !
    Revenir en haut Aller en bas
    Aurore

    avatar

    Nombre de messages : 739
    Age : 24

    MessageSujet: Re: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
    Sam 26 Déc - 16:20

    Surtout qu'il en faut pour lire le post de tagada gluk
    Revenir en haut Aller en bas
    -Tagada-

    avatar

    Nombre de messages : 152

    MessageSujet: Re: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
    Ven 1 Jan - 14:59

    La chute de Troie





    Le récit du siège de Troie est aussi l'histoire des derniers jours de grands héros grecs. Beaucoup d'entre eux succombèrent durant ces dix longues années.Les survivants, de retour en Grèce, trouvèrent que les choses avaient bien changé en leur absence et que d'autres, pourtant moin méritant, régnaient à leur place.
    La guerre de Troie fut déclenchée lorsque Pâris, le jeune fils de Priam (roi de Troie), enleva Hélène, (fille de Zeus(roi des dieux) femme de Ménélas (roi de Sparte). Hélène était la plus belle créature qu'on pût rêver. Nombre de rois grecs et leurs plus grands guerriers formèrent alors une alliance et firent voile vers Troie, afin de ramener chez elle la femme de Ménélas. Ce fut le début de la guerre.

    Le récit de cette énorme entreprise est, comme il faut s'y attendre plutôt compliqué. Beaucoup de ceux qui y prirent part portent des noms aujourd'hui oubliés.Les dieux eux-mêmes prirent parti, les uns pour les Grecs, les autres pour les Troyens.

    Parmi les guerriers grecques il y avait le fameux Achille, mais aussi Diomède et Ajax. Patrocles et le rusé Ulysse qui prirent part à la guerre un peu plus tard, comptent aussi parmis les personnages importants de l'histoire.
    .Les Troyens étaient gouvernés par Priam (roi de Troie), mais celui-ci était bien trop vieux pour combattre lui-même donc les forces défensives de la ville étaient-elles commandées par son fils aîné Hector.

    Durant la guerre, des alliés vinrent d'autres contrées pour aider les Troyens. Les plus importants d'entre eux furent Penthésilée (reine des Amazones), Sarpédon et Glaucos (chefs des Lyciens) et Rhésos de Tharce, venu du nord lointain. Un autre Troyen important était Cycnos.
    Troie était située sue un plateau peu élevé de la Phrygie, en Asie Mineur, de l'autre côté de la mer Égée par rapport à la Grèce.
    Revenir en haut Aller en bas
    -Tagada-

    avatar

    Nombre de messages : 152

    MessageSujet: Re: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
    Ven 1 Jan - 15:12

    Le cheval de Troie

    Puis un matin, à leur grande surprise, les Troyens découvrirent que leurs assiégeants avaient disparu. On ne voyait plus rien, si ce n'étaient les restes de leur camp, les navires eux-mêmes avaient quitté le rivage.



    A l'extérieur de la porte principale de Troie, se dressait un gigantesque cheval de bois, sur l'un de ses flancs les Troyens purent déchiffrer une inscription dédiant le cheval à la déesse Athéna et la priant d'assurer aux armées grecques un retour heureux dans leur patrie.

    Après une inspection minutieuse les Troyens décidèrent de le faire pénétrer à l'intérieur de la ville, où il pourrais figurer comme un monument témoignant d'une victoire inespérée sur les Grecs.



    Le jour fit place à la nuit, et pour la 1er fois depuis de nombreuses années on festoya dans Troie. Il était passée minuit quand les derniers Troyens s'endormirent.

    De part et d'autre des portes de la cité, les gardes dormaient eux aussi, ivres de vin. Quand ce fut le silence, une porte secrète dans le ventre du cheval s'ouvrit, 50 des plus hardis guerriers grecs sautèrent sur le sol, une partie d'entre eux courut immédiatement aux portes, les autres rampèrent en direction du palais royal. L'astucieux plan d'Ulysse se déroulait exactement comme il l'avait prévu.


    Du moment où l'ennemi pénétra à l'intérieur de leur cité, les Troyens furent perdus. Complètement surpris, ils livrèrent leur dernière bataille et avant que ne tombe la nuit suivante la ville était aux mains des Grecs. La plupart des meilleurs guerriers troyens furent tués et leurs femmes et leurs enfants emmenés en esclavage.
    Revenir en haut Aller en bas
    Anaconda

    avatar

    Nombre de messages : 394

    MessageSujet: Re: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
    Ven 1 Jan - 15:16

    Après la guerre de Troie, Ulysse rentre vers son royaume, nommé Ithaque. Mais son voyage de retour est rempli de myriades (nombreuses) aventures.

    Voici le début :

    Un soir, ils accostent (arrivent) près d'une côte montagneuse. Avec dix hommes, Ulysse part en exploration. Ils croisent un troupeau de moutons mené par un géant. Avec les moutons, ils entrent tous dans une grotte. Le géant bloque l'entrée avec un rocher. Ulysse et ses compagnons sortent de leur cachette, et demande l'hositalité.


    Mais le Cyclope, Polyphème (fils de Poséidon), d'un geste prompt (rapide), se jette alors vers eux. Il tua et mangea deux des compagnons. Rassasié, le géant s'endort. Le lendemain, il en tua deux autres, avant de partir avec ses moutons, sans avoir bloquer l'entrée de la grotte.

    Pendant que le géant soit parti, Ulysse prend la massue du géant, l'aiguise pour en faire un pieu géant. Le soir, quand le cyclope revient, Ulysse lui offre du vin. Le géant lui demande son nom, Ulysse lui répond : "Personne est mon nom". Puis, Ulysse et ses hommes saisissent le pieu, et l'enfonce dans l'oeil du géant. Il hurle pour appeler les autres Cyclopes. "C'est Personne qui me tue" dit-il. Et tous les autres cyclopes s'envont croyant que Polyphème était un fou. Dans sa colère, Polyphème déplace le rocher qui bloque l'entrée, hurlant qu'il tuera tous ceux qui tenteront de la franchir. Ulysse et ses compagnons s'accrochent aux moutons et sortent sans être inquiétés. Ils repartent au bateau sans craintes. Mais pour avoir attaqué Polyphème, Ulysse s'attirera la haine de Poséidon car le cyclope est le fils de Poséidon.
    Désormais le dieu de la mer mettra tout en place pour empêcher Ulysse et ses compagnons de revoir leur patrie. Finalement, ils arrivent à échapper à Poséidon et arrivent sur l'île d'Eole par hasard.
    Revenir en haut Aller en bas
    -Tagada-

    avatar

    Nombre de messages : 152

    MessageSujet: Re: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
    Ven 1 Jan - 15:41



    Ils trouvent Eole le dieux des vents. Il discutèrent un moment et finalement il accorde l'hospitalité à Ulysse et ses compagnons pendant un mois. Il donnera à Ulysse, pour rentrer à Ithaque un sac dans lequel sont enfermés tous les vents contraires, et crée un petit zéphyr qui pousse le bateau jusqu'en vue d'Ithaque. Là, les marins n'y tenant plus de curiosité profitent du sommeil d'Ulysse pour ouvrir le sac. Ils libèrent alors tous les vents qui y étaient enfermés, ce qui provoque une tempête qui les éloigne de leur patrie et les ramène vers l'île d'Éole. Eole furieux les renvoient de son île.
    Revenir en haut Aller en bas
    Anaconda

    avatar

    Nombre de messages : 394

    MessageSujet: Re: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
    Ven 1 Jan - 15:59

    Ulysse et ses amis firent escale dans la première île qu'ils atteignirent. Ils se trouvaient à Aea, royaume de Circé, la plus belle et la plus dangereuse des magiciennes. Elle transformait en animal tout homme qui l'approchait.
    Circé attira dans sa maison les éclaireurs qu'Ulysse avait envoyés pour reconnaître les lieux et elle les changea en petits porcs
    .


    Mais l'un d'eux cependant avait refusé d'entrer dans la maison. Il courut au bateau prévenir Ulysse. Celui-ci partit alors vers la maison de Circé.
    Quand Circé eut employé pour Ulysse la formule magique qui jusqu'ici n'avait connu que le succès de changer toute personne en petit porc, et qu'elle le vit rester inchangé, elle fut remplie d'une telle admiration pour cet homme assez fort pour résister à ses enchantements, qu'elle y tomba amoureuse.


    Elle était prête à lui accorder tout ce qu'il lui demanderait en échange de vivre avec elle. Ulysse réfléchit et accepta finalement. Elle rendit forme humaine à tous ses compagnons. Elle les traita si bien qu'ils laissèrent s'écouler une année entière avant de songer à la quitter.


    Dernière édition par Anaconda le Ven 1 Jan - 16:02, édité 1 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    -Tagada-

    avatar

    Nombre de messages : 152

    MessageSujet: Re: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
    Ven 1 Jan - 15:59

    A la suite de leur séjour auprès de la magicienne Circé, Ulysse et ses hommes auraient à ancrer leur navire sur le rivage de Perséphone ; on y trouvait un accès à l'Empire d'Hadès.
    Ulysse devait y descendre et se mettre à la recherche de l'âme du devin Tyrésias qui lui dirait comment s'y prendre pour revenir chez lui.
    Il n'existait qu'une seule façon d'attirer à soi l'esprit du saint homme : égorger des moutons et remplir ensuite un puits de leur sang.



    Ulysse et ses compagnons menèrent à bien cette épreuve et le devin les avertit qu'un danger les menaçait sur l'île du soleil.
    Revenir en haut Aller en bas
    Anaconda

    avatar

    Nombre de messages : 394

    MessageSujet: Re: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
    Ven 1 Jan - 16:26

    Au cours de leur long voyage, les navires d'Ulysse longèrent l'île des Sirènes dont les voix douces et harmonieuses faisaient tout oublier à ceux qui les entendaient et les entraînaient finalement vers la mort.
    Ulysse mit ses hommes en garde contre elles. Il leur dit que le seul moyen de leur échapper était de se boucher les oreilles avec de la cire.
    Lui-même, cependant, était bien décidé à les entendre et il pria son équipage de le lier au mât du bateau, si solidement qu'il ne pourrait s'en détacher et de ne pas le détacher si il leur ordonne. L'équipage metta de la cire dans leurs oreilles. Ils arrivèrent devant les sirènes qui chantaient. Ulysse absorbé par le chant, demande à son équipage de les relâcher pour rejoindre les sirènes. Son équipage continua son voyage en ignorant les sirènes. Quand ils sont partis de l'île, Ulyse repris ces espris et l'équipage le relâchait.
    Revenir en haut Aller en bas
    -Tagada-

    avatar

    Nombre de messages : 152

    MessageSujet: Re: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
    Ven 1 Jan - 16:28


    Un nouveau péril attendait Ulysse et les hommes qui l'accompagnaient : les gouffres de Charybde et Scylla.

    Charybde engloutissait l'eau de la mer et la vomissait trois fois par jour. Si un navire était pris dans ses flots, même Zeus ne pouvait lui venir en aide. L'équipage d'Ulysse réussit à passer au large de Charybde, mais fut contraint de longer l'écueil qui lui faisait face : Scylla. Sa vue n'était agréable ni aux dieux, ni aux hommes : elle avait douze pieds, de vilains moignons, six cous immenses au bout desquels s'agitaient six têtes effroyables.

    Les compagnons d'Ulysse étaient verts de peur. Soudain, on entendit des hurlements à bord : Scylla s'empare des six meilleurs rameurs de l'équipage. Ils crièrent, désespérés.
    Ils agitèrent leurs bras et leurs jambes dans les airs, puis Scylla les dévora tout vifs. Les autres hommes redoublèrent leurs efforts pour parvenir à franchir la passe maudite.
    Revenir en haut Aller en bas
    Modo
    Aidactif
    avatar

    Nombre de messages : 19831

    MessageSujet: Re: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
    Sam 2 Jan - 10:46

    Ce sont en même temps des épisodes déjà connus de tous j'imagine ... Rolling Eyes

    Bel effort au niveau de la lisibilité, de la typographie, la mise en page, les illustrations, les explications de ce à quoi servent les mythes, le sens caché de certains, ça donne envie d'être déjà à l'exposé tout ça ...
    Revenir en haut Aller en bas
    Modo
    Aidactif
    avatar

    Nombre de messages : 19831

    MessageSujet: Re: Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque
    Lun 4 Jan - 19:51

    Bon, comme il parait que certains ont pris au premier degré les "compliments" ci-dessus, je précise juste que décrypter l'ironie ( pourtant ici très perceptible ) dans un texte fait partie des compétences attendue en 3ème et fréquemment évaluée au brevet.
    Revenir en haut Aller en bas

    Les grands mythes de l'antiquité romaine ou grecque

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    La Cafet' :: Index du forum :: Les mains tendues... :: Français :: Exposés-
    Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération