AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

Présentation du voyage des latinistes en Italie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Arès

avatar

Nombre de messages : 624

MessageSujet: c
Sam 6 Mar - 16:28

Lors de notre voyage, nous irons voir : Le temple de César divinisé.






La construction du temple de César débuta en 44 av. J-C sous l'ordre du triumvirat (Octave-Antoine-Lépide) en l'honneur de leur illustre prédécésseur qui fut déifié.

Le bâtiment fut construit à l'endroit ou César fut incinéré après avoir été assassiné dans la Curie par les sénateurs qui voyaient en lui une menace pour la république car il cumulait de plus en plus de pouvoir.






Lieu du bûcher de César



Les restes du bûcher de Jules César
La construction fut terminée par Octave, neveu de César, devenu l'empereur auguste. Dans ce temple, on y vénérait César.

Ce fut le premier exemple à Rome de divinisation post mortem (après la mort). Les autres empereux furent ensuite considérés comme des dieux sur terre et connaissaient l'apothéose ( la divinisation ) après leur mort.

assassinat de César :



Temple de César :


Le temple de César se situe dans la partie Est du forum de Rome, tout près de Temple de Castor et Pollux.




Autrefois, avant la construction du temple, une colonne se dressait à cet endroit, sur cette colonne il y avait inscrit : " parenti patriae, au père de la patrie."








Dans le temple il y avait une statue de César mais également une multitude d'oeuvres d'art, notamment une statue de Vénus ( la famille de César, la famille des Julii, se prévalait de descendre d'Ascagne, dit Iule, fils d'Enée ... et de la déesse Vénus )

Statue de César :



Statue de Vénus, un culte mis en avant par César, acr étant aussi un moyen de se glorifier à travers cette déesse, soi-disant à l'origine légendaire de sa famille :




Revenir en haut Aller en bas
Arès

avatar

Nombre de messages : 624

MessageSujet: Re: Présentation du voyage des latinistes en Italie
Sam 6 Mar - 17:53


Nous irons aussi voir ; Le temple de Castor et Pollux :







Castor et Pollux étaient appelés Dioscures (fils de Zeus en Grec). Ce sont les fils jumeaux de Léda (femme que Zeus a séduis en se changeant en cygne, Castor et Pollux sont donc nés dans un oeuf) et également les frères d'Hélène de Troie (la femme qui a causé la guerre de Troie).

Zeus et Léda qui font des enfants, c'est un peu spécial, je vous l'accorde :



Une autre représentation plus poétique, il y a l'oeuf :





Le temple se dressait sur un soubassement d’environ 50 m de long sur 30 de large. On pouvait parvenir au podium grâce à deux escaliers latéraux.

Le temple :


Le temple subit moults restaurations au fil des siècles.





Le temple de Castor et Pollux se chargeait parfois d'un grand rôle politique. Le sénat s’y réunissait même assez souvent, surtout lorsque la curie était en restauration.

Le temple contenait également le siège du bureau des poids et mesures et des comptoirs de banquiers.

Dans ce bâtiment s'est également passé des scènes dramatiques : en 58 a J-C, Clodius (homme politique romain) s’y réfugia pour fuir les partisans de Cicéron.


Dernière édition par Arès le Lun 8 Mar - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20023

MessageSujet: Re: Présentation du voyage des latinistes en Italie
Lun 8 Mar - 14:12

Pour le Colisée, mais aussi d'autres monuments et aussi la curie c'est à revoir, surtout l'indigeste copié collé des réfections successives de la curie ( lieu du sénat ) sleep

Montre plutôt ce à quoi l'intérieur ressembalit et ce à quoi il ressemble maintenant et dis pourquoi le bâtiment a pu traversé les siècle mais pourquoi ça a changé à l'intérieur ...

Dis l'importance du lieu, parle des consuls, des licteurs, des tribuns du peuple, des pères conscrits, des habits des sénateurs, évoque les grands hommes qui ont foulé ce lieu historique ... ( César qui y est assasiné, Cicéron, Caton, Brutus, tous les empereurs, etc. ) lieu des grandes décisions prises et qui ont pour beaucoup changé le monde ...

ça ne se résume pas à dire froidement cest un bâtiment de tant de mètres construit à telle date. On dirait que tu passes complètement à côté de son rôle, de son importance historique, de tout ce qui a pu s'y passer ... C'est un lieu mythique et chargé d'histoire, le coeur de toutes les décisions de la Rome antique durant des siècles, et tout se faisait "Senatus populusque romanus", au nom du sénat et du peuple de Rome ....

Laissez tomber les copier coller, faites parler autre chose ...

De même pour les autre monuments, et le Colisée ... S'il se résume à un bâtiment de tel diamètre et construit à tel date, vous passez à côté de l'essentiel moy
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Pégase

avatar

Nombre de messages : 1208
Age : 22

MessageSujet: Re: Présentation du voyage des latinistes en Italie
Lun 8 Mar - 19:22


La tribune des Rostres.


Spoiler:
 

La tribune des Rostres servait autrefois aux magistrats et aux orateurs pour parler à la foule.
A l'origine, la tribune bord
C’est sur la tribune des Rostres que
l’on déposa le cadavre de César pour la veillée funèbre, devant le
peuple rassemblé sur le Forum et que furent exposées les mains et la
tête de Cicéron, sur l’ordre d’Antoine, en 43 av. J.-C. ait le Comitum. Cependant, César le fit transporter à l'extrémité ouest du Forum Romain en 44 av. J.C. devant le temple de la Concorde.


Spoiler:
 

Aujourd'hui, une partie du monument impérial est encore visible et notamment les
trous qui permettaient de fixer les éperons.


C’est sur cette fameuse tribune des Rostres que l’on déposa le cadavre de César
pour la veillée funèbre, devant le peuple rassemblé sur le Forum et que
furent exposées les mains et la tête de Cicéron, sur l’ordre d’Antoine,
en 43 av. J.-C.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Matahari

avatar

Nombre de messages : 30

MessageSujet: Re: Présentation du voyage des latinistes en Italie
Mar 9 Mar - 13:36



Cette vidéo est peut être utile en rapport avec les catacombes au début de l'époque chrétienne et les symboles chrétiens qu'on y retrouve. A vous de voir après l'avoir visionnée.

_________________
"Le savoir que l'on ne complète pas chaque jour diminue tous les jours".
Proverbe chinois
Revenir en haut Aller en bas
Eve

avatar

Nombre de messages : 241
Age : 22

MessageSujet: Re: Présentation du voyage des latinistes en Italie
Mer 10 Mar - 15:12


Le temple de Vesta

Vesta était la déesse de la terre, du feu et du foyer, fille de Cronos et de Rhéa .. On lui dédia l'un des plus anciens sanctuaires
de Rome , un grand temple circulaire entouré de douze colonnes .. Ce temple, selon la tradition, fut construit sous le deuxième roi de Rome, Numa Pompilium ..


Spoiler:
 

Le temple de Vesta ne pouvait être visité que par les Vestales, les six jeunes filles du roi à l'époque archaïque .. Elles étaient chargées de veiller à ce que le culte de Vesta soit respecté, c'est-à-dire, garder le feu, sur un autel de la cella, allumé .. S'il venait à s'éteindre, cela signifiait un malheur pour Rome ..

Spoiler:
 
Cependant, en 394, Théodose Ier décida de fermer le temple, ce qui fit s'éteindre le feu sacré, qui était la depuis plus de mille ans, et rompre le culte de Vesta ..

Malheureusement, le temple connu plusieurs incendies .. Les sacras, talismans assurant la puissance de Rome, comme une statue archaïque de Minerve par exemple, cachés dans la "Penus Vestae", résistèrent à tous ses incendies ..

Les restent du temple de Vesta que nous pouvons observer de nos jours, datent des dernières restaurations du temple .. Elles ont était faites vers 191 par Julia Domna, femme de Septime-Sévère, après l'incendie de la même année ..


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Eve

avatar

Nombre de messages : 241
Age : 22

MessageSujet: Re: Présentation du voyage des latinistes en Italie
Mer 10 Mar - 18:27

La maison des Vestales


La maison des Vestales se situe juste à gauche du temple de Vesta .. Ce n'est pas un emplacement anodin, les personnes habitants les lieux, étaient les six prêtresses qui veillaient sur le feu sacré à l'intérieur du milieu du temple de Vesta ..


Spoiler:
 

Au centre de la maison ce trouvait une cour contenant trois bassins de dimensions différentes ..
De plus, la maison avait deux étages ..
C'est en 394, lorsque que Théodose annonça la fin des cultes païens, que cette maison fut abandonnée ..


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
-Aphrodite

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 22

MessageSujet: Re: Présentation du voyage des latinistes en Italie
Mer 17 Mar - 17:58




La Basilique de Maxence et Constantin ..

Spoiler:
 


La Basilique de Maxence et Constantin dit, Basilica Maxenti et Constantini en Latin, ou Basilique Nova commence à se faire construire par l'empereur Maxence (d'où son nom ) vers le début du 4° siècle et terminée par Constantin Ier, vainqueur de Maxence, l'usurpateur (c'est une personne qui s'empare par des moyens illégitimes du pouvoir, d'un bien, d'un droit, etc) à la bataille du pont Milvius ..

La Basilique est construite au bord de la Via sacra, entre le Forum Romanum et le Temple de Vénus et de Rome, dans la Velia.


Spoiler:
 


Pour faire construire cet édifice, Maxence a décidé d'utiliser du béton, de la brique et du marbre.
Le plafond était (effectivement, maintenant il reste plus grand-chose !) décoré par de profonds caissons hexagonaux et octogonaux et le toit était recouvert de tuiles de bronze doré (La class' )

L'entrée principale du projet de Maxence se trouvait à l'est, face au Colisée, tandis qu'une abside (l'extrémité arrondie derrière le coeur d'une église) prolongeait vers l'ouest la Nef, la partie centrale d'une église.

Spoiler:
 


Après avoir vaincu Maxence en 312 après J.-C, Constantin Ier trouve la basilique inachevée, et décide donc de la finir, mais, bien évidemment, en changeant les plans initial. Il crée alors un nouvel axe nord-sud en construisant au sud un nouveau portique d'entrée donnant sur la Via Sacra, et, en face, du côté nord, une seconde abside, aussi grande que la première !

Constantin fait en outre entièrement plaqué l'intérieur de la basilique d'immenses opus sectiles en marbres polychromes.

De nos jours, deux tremblements de terre, en 847, mais surtout un très fort en 1349, ont détruits la Nef centrale avec ses somptueuses voûtes, de plus que du bas-côté sud et des deux portiques ! Aujourd'hui, il ne reste que le bas-côté nord ainsi que quelques voûtes ! ..

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Pégase

avatar

Nombre de messages : 1208
Age : 22

MessageSujet: Re: Présentation du voyage des latinistes en Italie
Mer 17 Mar - 20:45

Les rites funéraires des romains.


Les funérailles :
La crémation et l'inhumation étaient les pratiques funéraires les plus employées chez les romains. Lors de la cérémonie, il y avait des prêtes, appelés les libitinarii, qui vérifiaient l'intégralité des prestations funéraires.

Le corps du mort était exposé sur un lit funéraire entouré de fleurs. Une pièce, l'obole, était placée dans la bouche du mort. Elle devait servir à payer Charon, le nocher qui faisait passer les fleuves des Enfers séparant la rive des vivants du séjour des morts. Sans cette obole, le défunt ne pouvait pas rejoindre le monde des ombres et risquait d'errer le long de la rive sans trouver le repos.

Spoiler:
 

[size=17]Ensuite, le défunt était allongé au sommet du bûcher, élevé sur un ustrinum, une terre publique sanctifiée par les prêtres et destinée à la crémation ou un bustum, lieu privé situé dans l'enceinte funéraire et où se déroule la crémation.

Le pomérium :
Pendant les cérémonies qui marquèrent le jour de la fondation de Rome, on apporta à Romulus une grande charrue de bronze munie d’un sac en or tirée par une vache et un taureau blanc.
Avec la charrue, Romulus creusa un sillon dans la route. Dans ce profond sillon tous les peuples venus fonder Rome déversèrent un peu de terre de leur patrie d’origine. Et le Prince Romulus dit que l’espace délimité par le fossé serait un lieu sacré dénommé Pomerium. Ce sillon devint alors la limite de la ville.


Spoiler:
 

C'est à l'intérieur du pomerium qu'avaient lieu les cultes civiques (notamment la triade capitoline), des activités politiques (délibérations, vote sur le forum), de la justice. C'est aussi à l'intérieur du pomerium que sont établies les décisions nécessaires au fonctionnement de la cité : tribunaux, trésor, archives.

Cependant, tout ce qui rappelle la mort en est exclu. Les cadavres, dépouilles et armes en sont donc bannies : le champ de Mars, terrain de manœuvres militaires où a lieu chaque année la conscription, est donc situé à l'extérieur des limites de la ville et les cimetières sont établis aux sorties des villes romaines (exemple : les catacombes). Les exécutions capitales, à Rome, avaient lieu sur la roche Tarpéienne, qui était au pied de la falaise du Capitole. La limite du pomerium passant sur cette falaise, les condamnés mouraient à l'extérieur. C'est aussi sur les marches de la Curie de Pompée, à l'extérieur du pomerium, que César fut assassiné. kout



Dernière édition par Pégase le Ven 19 Mar - 16:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mamadou

avatar

Nombre de messages : 601

MessageSujet: Re: Présentation du voyage des latinistes en Italie
Jeu 18 Mar - 19:00


LES CATACOMBES




Les catacombes sont constituées de galeries souterraines, si bien qu'elles ressemblent à de véritables labyrinthes et peuvent s'étendre sur de nombreux kilomètres.

Les premiers chrétiens se retrouvaient en secret pour prier leur dieu. A Rome, pour éviter d’être découverts, les personnes se réunissaient la nuit, dans les catacombes, des tombes souterraines.



La sépulture des premiers chrétiens était extrêmement simple et pauvre. A l'exemple du Christ, les cadavres étaient enveloppés sans cercueil. Les loculi étaient ensuite fermés par des plaques de marbre ou, dans la majeure partie des cas, par des tuiles fixées avec du ciment. Sur la plaque le nom du défunt était parfois inscrit, avec un symbole chrétien ou un voeu de paix dans le ciel. A côté des tombes étaient fréquemment placées des petites lampes à huile ou des fioles de verre avec du parfum.

En raison de leur disposition en files superposées, les tombes donnaient l'idée d'un vaste dortoir, appelé cimetière, terme d'origine grecque qui signifie "lieu de repos". De cette façon les chrétiens voulaient affirmer leur foi dans la résurrection des corps. En plus des loculi, il existait d'autres types de tombes: l'arcosolium, le sarcophage, la "forme", le cubiculum et la crypte.

L'arcosolium : une tombe typique des troisième et quatrième siècles, est une niche beaucoup plus grande, surmontée d'un arc. La dalle de marbre était posée à l'horizontale. L'arcosolium servait généralement de tombe pour une famille tout entière.



Le sarcophage : est un cercueil de pierre ou de marbre, généralement décoré de sculptures en relief ou d'inscriptions.



La "forme" : est une tombe creusée dans le sol ou des galeries. On en trouve un grand nombre près des tombes des martyrs.

Les cubicula : (le terme signifie "chambres"), étaient des petites pièces, véritables tombes de famille pouvant comprendre plusieurs loculi. L'usage de la tombe de famille n'était pas un privilège réservé aux riches.



La crypte : est une pièce plus grande. Au temps du pape Saint Damase, beaucoup de tombes de martyrs furent transformées en cryptes, c'est-à-dire en petites églises souterraines, ornées de peintures, de mosaïques ou d'autres décorations.



Les chrétiens de l'antiquité n'utilisaient pas le terme "catacomba". Le mot est d'origine grecque et signifie "cavité, conque". Les Romains appelaient ainsi un lieu-dit sur la Via Appia, où se trouvaient des carrières pour l'extraction de blocs de tuf. Au IX siècle, le terme fut étendu à tous les cimetières, avec la signification spécifique de cimetières souterrains.



Dernière édition par Mamadou le Ven 2 Avr - 15:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20023

MessageSujet: Re: Présentation du voyage des latinistes en Italie
Sam 20 Mar - 11:57

Le topic d'informations pour les parents est créé en section mains tendues, pensez à le leur montrer avant le départ wink
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
annaelia caesula

avatar

Nombre de messages : 178
Age : 17

MessageSujet: Re: Présentation du voyage des latinistes en Italie
Mer 16 Jan - 12:20

vous allez y restaient combien de temps?
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20023

MessageSujet: Re: Présentation du voyage des latinistes en Italie
Ven 8 Fév - 13:20

5 jours smile

Pour suivre le précédent voyage, avec photos et commentaires postés en direct d'Italie, il suffit de cliquer ici :

http://cafet.1fr1.net/t1810-les-nouvelles-des-latinistes-en-italie

top
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
hugo joffre

avatar

Nombre de messages : 1509
Age : 17

MessageSujet: Re: Présentation du voyage des latinistes en Italie
Ven 22 Fév - 20:14

C'est bien mais c'est court 5 jours !
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20023

MessageSujet: Re: Présentation du voyage des latinistes en Italie
Ven 10 Mai - 14:08

Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Présentation du voyage des latinistes en Italie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: La tour de Babel :: Latin :: Civilisation-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération