AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

Le théâtre à Travers les Ages.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lupa

avatar

Nombre de messages : 318

MessageSujet: Re: Le théâtre à Travers les Ages.
Mar 5 Jan - 18:22

Voici le sommaire de notre exposé :


Chronologie générale du théâtre :



1) : Le théâtre Grec antique et le théâtre Romain antique.

2) Le théâtre du Moyen-Age.

3) La renaissance.

4) La France au 17ème et au 18ème siècle.

5) Le Romantisme ( Allemagne, France, Angleterre).

6) Le théâtre de 1945 à nos jours.



Dernière édition par Lupa le Sam 9 Jan - 14:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lupa

avatar

Nombre de messages : 318

MessageSujet: Re: Le théâtre à Travers les Ages.
Mar 5 Jan - 19:00

1) Le théâtre Grec antique et le théâtre Romain antique:



Le théâtre Grec antique commence, vers le V ème siècle av. J C. :

Il nait d'une cérémonie religieuse. La tragédie ("chant du bouc") désignait sans doute l’expression de la plainte de l’animal mené à l’autel sacrificiel, mis en parallèle avec la confrontation du héros tragique à son destin, lors d’une lutte qu’il sait être perdue d’avance.

Le théâtre est né des hymnes en l’honneur de Dionysos, peu à peu transformés en pièces de théâtre : au début, juste des chants religieux. Par la suite, un chanteur se détache des autres et leur répond en chantant. Au fil du temps, un acteur fut intégré, se mit à parler et à donner la réplique au chœur (l’ensemble des chanteurs). Un deuxième acteur puis un troisième sont introduits par Eschyle puis par Sophocle. Puis finalement, il y eut essentiellement des passages parlés. Ainsi le théâtre naquit.

De cette origine religieuse, le théâtre grec conserve des scènes rituelles ( scènes de deuil, de sacrifice, de supplication) et des chants en l’honneur des dieux. Sur la scène se trouvait un autel dédié à Dionysos, intégré dans la mise en scène et dans l’action de la pièce. La statue du dieu est transportée au milieu de l’orchestra, là où évolue le chœur, et elle y reste pendant toute la représentation.

Les pièces avaient lieu à chaque dyonisies, les fêtes en l'honneur de Dionysos.

Avant chaque pièce de théâtre, se déroulaient des cérémonies religieuses.

Il y avait même des concours récompensant chaque année le meilleur dramaturge ( les plus célèbres de cette époque furent Eschyle, Sophocle, Euripide, pour les tragiques, et Aristophane pour la comédie) Beaucoup de leurs pièces ont traversé les siècles et se jouent encore.

Au fil des siècle, le théâtre se coupa de son origine religieuse et des dates de célébrations, mais conserva longtemps une valeur morale, avec des personnages incarnant des valeurs à imiter ou des passions à combattre, mettant en scène les histoires mythologiques et l'idée de la fatalité et du destin. La tragédie a une rôle cathartique, car elle "purge" le spectateur de ses passions excessives en les lui faisant vivre par procuration, en suscitant "horreur" devant les crimes et "pitié" devant les conflits intérieurs qui déchirent les personnages.




Dans la Grèce antique, le théâtre était donc liée à une cérémonie en l'honneur du dieu Dionysos, lors des dionysies.

(Bacchus chez les Romains = Dieu de la vigne, du vin, des fêtes, du théâtre et de la tragédie).





Le théâtre grec était construit à flanc de colline. Le mot "théâtre" vient quand à lui d'un mot grec voulant dire "regarder", "spectacle" ...






Lors de cette fête, un chœur dirigé par un coryphée, chantait et dansait.





Dans chaque pièce, se trouvait de la musique et des danses.

Seuls les hommes, durant des millénaires, pouvaient être acteur. -Les premières femmes admises sur scène jouèrent seulement à partir du XVIème siècle dans les pièces burlesques de la commedia dell'arte (Arlequin, Colombine...)

Les acteurs portaient donc des masques pour incarner des rôles féminin, mais les masques jouaient aussi d'autres rôles très importants.





Ils permettaient de reconnaîttre les personnages joués depuis les gradins, de voir si c'était une pièce

tragique ou alors comique grâce à la façon dont la bouche était mise. De surcroît,

Cela permettait d'avoir une meilleure acoustique. Eh oui ! Il n'y avait pas de micros.

D'où le nom de "personne"/" personnage" qui vient de "per" "sona" : par où passe le son ( la bouche du masque) !






masque grec



masque romain

Il portait des cothurnes ( pour être mieux vu de loin ?)









Les Romains adoptèrent très vite le théâtre, avec l’émergence des farces et des mimes. Les

acteurs ne sont plus forcément masqués mais sont maquillés.


Chez les Romains, Plaute est très connu pour être dramaturge comique latin. Par la suite,

Molière c'est beaucoup inspiré de ses pièces.( le copieur ! r ir )



Les pièces étaient jouées dans un Théâtron de plein air, construit à flanc de colline, pour les Grecs et dans

un théâtre généralement fermé par un toit, et rarement à flanc de colline pour les Romains.




théâtron


théâtre romain




Les théâtres grecs étaient composés d'un gradin et d'une scène.

Les scènes comportaient :


-un orchestra, espace réserver aux danseurs et au coeur

-d'un plateau, où jouaient les acteurs

-des entrées pour les acteurs dont une centrale qui sert pour les personnages principals.



Orchestra entouré en jaune




Plans comparés d'un théâtre grec (à gauche) et d'un théâtre romain (à droite)

Les places du bas, au plus proche de la scène, étaient les places d'honneur réservées à la classe noble.

http://www.grece-bleue.net/photos/athenes-atene/images/atene_teatro_dioniso_2598.jpg






Plus tard, le théâtre perd de sa superbe à cause de pièces que l'église n'accepte pas, car elle condamnait le rire et le divertissement, surtout quand la comédie fait rire du mariage (souvent forcé) ou de faire rire profit des domestiques, des filous, et au dépend des maris, des pères, des maitres de domestiques ou du clergé : le théâtre tombe dans une ère de discrédit total ... le théâtre, surtout comique, est alors accusé par l'Eglise d'être "l'école du vice", de mettre en scène des personnage peu recommandables ...

Seule les pièces "nobles", sérieuses, sont un peu épargnées, mais elles doivent respecter alors de très nombreuses règles, dont celle des bienséances (rien de "choquant", selon les critère de l'Eglise, ne doit y figurer)

Le métier d'acteur ( et surtout d'acteur comique) devient un métier honteux et infâme. Molière (pourtant une "star" de son temps) sera même jeté à sa mort dans une fosse commune, uniquement de nuit, sans aucune autre cérémonie, car excommunié par l'Eglise !




Dernière édition par Lupa le Jeu 18 Fév - 18:16, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lavignoni

avatar

Nombre de messages : 701
Age : 22

MessageSujet: Re: Le théâtre à Travers les Ages.
Mar 5 Jan - 19:02


2) Le théâtre du Moyen Age.


Tout d'abord, le théâtre du moyen âge est un théâtre religieux et profane.

A partir du Xème siècle, on représente les spectacles dans

les églises et en Latin. Ils sont joué sur les parvis (= place devant un édifice) et dans les rues.

Voici le Parvis de la Mairie de Paris :





Au moyen âge, trois formes de théâtre se jouaient :


-le drame liturgique

-le jeu

-le miracle




Le drame liturgique :

Le drame liturgique du XI et XII siècle se jouaient dans les églises, dans

le coeur et dans la nef (partie de l'église, de la porte jusqu'au coeur). En fait, c'est une mise

en scène de la vie de Jésus. Cela a été conçut pour que le peuple comprenne mieux la bible

qui était écrite en latin.



Le jeu :

Le jeu au XII siècle est comme le drame liturgique cependant en plus long.

Il garde les mêmes thèmes que le drame liturgique. Toutefois, plus tard les jeux se

sont développés, mais ont perdu de leur esprit religieux.


Le miracle :

Le miracle au XIV siècle se jouaient sur des parvis. Cette forme de

théâtre représentait la vie d'un saint.

On jouait de surcroît du théâtre profane (non religieux et satirique) comme :




-la sotie :

C'était des pièces qui représentaient des sots d'où vient le nom sotie (



-la farce :


C'était une petite histoire qui parlait de la vie quotidienne avec humour.
















Dernière édition par Lavignoni le Sam 9 Jan - 14:22, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lavignoni

avatar

Nombre de messages : 701
Age : 22

MessageSujet: Re: Le théâtre à Travers les Ages.
Mar 5 Jan - 19:46

3) La Renaissance


Le théâtre à la Renaissance se produit dans les années 1548- 1553 en

France.



En 1548, les mystères sur scène sont interdit, juste les pièces "profanes"

et "honnêtes" et "ilicites" sont autorisées : un nouveau théâtre apparaît en

arrêtant les traditions littéraires et en refaisant comme à l'Antiquité.


Il y avait les dramaturgies :

En 1549, Joachim Du Bellay encourage les écrivains à restaurer le modèle

antique. Le texte du théâtre médiéval était commandé pour représenter un

mystère cependant ce qui devient premier, l'écriture tragique, les dramaturges

ne sont plus anonymes.




Ensuite, il y avait la tragédie :

qui montre le malheur des personnes. Le personnage agit peu, il se lamente.




La comédie :

elle a voulu rompre avec le tradition médiévale. Elle imite des pièces de

l'Antiquité surtout du comique Latin.


Dernière édition par Lavignoni le Sam 9 Jan - 14:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lupa

avatar

Nombre de messages : 318

MessageSujet: Re: Le théâtre à Travers les Ages.
Mer 6 Jan - 16:17

4) La France au 17ème et au 18ème siècle :

Durant cette période les Français apprécient beaucoup le théâtre. Les habitants


de la province se rendent à Paris dans l'un des quatres théâtres :


- L'Opéra




- Le Théâtre des Italiens



Avant

Maintenant

- La Comédie Française




- Le Théâtre Comique



Etant d'onner qui y avait beaucoup de gens qui allaient au théâtre, les salles étaient grandes.




Les théâtres de France :


-ne comportent pas de places assise

-il sont peux éclairés avec peu de bougies cependant le risque d'incendie est élevé.



Les pièces étaient calculées en fonction des bougie : il fallait qu'elles dure moins longtemps que l'écoulement d'une bougie.




Les œuvres ne sont pas protégées et les droits d’auteurs n’ont pas encore été exploités.






Il y avait beaucoup d'auteurs qui s'aspiraient à vivre du théâtre (comme Marivaux)




Dans le théâtre tragique, il y avait la règle des 3 unités.

- L'unité de temps : qui devait durait moins de 24heures.

- L'unité de lieu : qui devait se dérouler dans le même endroit, c'est-à-dire qui ne devait pas

changer de décors.

- L'unité d'action : qui devait se concentrer sur le personnage principal.

D'autre règle s'ajoutent à celle-ci :

- L'unité de ton : on ne mélanger pas le comique avec le tagique...

- Et la règle de bienséance : qu'il ne devait pas avoir des choses chocante pour l'époque.



Il y avait beaucoup de cesure. Elle se faisait soit :


- par le public

- par la Comédie française

- par le pouvoir en place (qui à partir de 1709, censure les pièces désormais écrites)


Dernière édition par Lupa le Jeu 18 Fév - 18:33, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lupa

avatar

Nombre de messages : 318

MessageSujet: Re: Le théâtre à Travers les Ages.
Mer 6 Jan - 17:53

5) Le Romantisme ( Allemagne, France, Angleterre).



C'est en Allemagne que le Romantisme connait ses premières ouevres théâtrales.


Il s'exprime dans la musique comme dans la littérature et le théâtre.




Tandis qu'en Angleterre et en France, le Théâtre romantique est connu cependant il a moins de


succès.




En Angleterre les pièces se rapprochaient plus des poèmes que du théâtre. Il désigne

d'avantage, pour les anglais, une forme de pitoresque paysan plutôt que

l'expression violente et exaltée que lui donne le reste de l'Europe.




En France, Victor Hugo ouvre avec la Préface de "Cromwell" (1827) la grande vague

romantique. Dans l'œuvre du poète le théâtre n'est pourtant pas l'essentiel : il lui permet



surtout d'exprimer sa recherche poétique.



Dans cette préface l'auteur voulait supprimer la règle des trois unités, qui sont :

- unité de temps : ne devant pas dépasser 24heures.

- unité de lieu : devant se dérouler dans un même lieu. Sans changer de décor.

- unité de d'action : qui doit se concentrer seulement sur le personnage principal.

Et l'unité de ton et la règle de bienséance.




Voici la préface de Cromwell (dos du livre):


Dernière édition par Lupa le Jeu 18 Fév - 18:34, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lupa

avatar

Nombre de messages : 318

MessageSujet: Re: Le théâtre à Travers les Ages.
Mer 6 Jan - 20:28

6) Le théâtre de 1945 à nos jours.

Le théâtre de 1945 à nos jours est aussi appelé le théâtre de l'après guerre ou le

théâtre de l'absurde.

Le théâtre de l'absurde est le nom que l'on utilise le plus souvent.

C'est un théâtre de liberté, qui s'éloigne du réalisme.

A l'époque, les dramaturges tentaient de trouver une nouvelle façon de faire

du théâtre.

Pour cela ils déformaient le langage et changeaient complètement la mise en

scène des spectacles.




Inspirés par la guerre, ils montraient le comportement humain en prenant

exemple sur la guerre.




Dans le fond, ils essaient de critiquer leur époque et la façon dont ils la vivent.


Dernière édition par Lupa le Sam 9 Jan - 14:47, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lavignoni

avatar

Nombre de messages : 701
Age : 22

MessageSujet: Re: Le théâtre à Travers les Ages.
Jeu 7 Jan - 19:24

Voici un petit quizz sur notre exposé :


Quizz !
Revenir en haut Aller en bas
Lavignoni

avatar

Nombre de messages : 701
Age : 22

MessageSujet: Re: Le théâtre à Travers les Ages.
Jeu 7 Jan - 19:35



Conclusion:

Le théâtre a débuté vers Le V ème siècle av J.C en Grèce Antique,

ensuite au Moyen-Age à partir du X ème siècle.

De plus, à la Renaissance en France de 1548 à 1553, au 17 ème et 18 ème siècle.

Et enfin de 1945 à aujourd'hui. wink



Voici le Théâtre à Travers Les Ages !


Dernière édition par Lavignoni le Ven 8 Jan - 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lavignoni

avatar

Nombre de messages : 701
Age : 22

MessageSujet: Re: Le théâtre à Travers les Ages.
Jeu 7 Jan - 19:39


wink By Lupa and Lavignoni
wink
Revenir en haut Aller en bas
Arlequin

avatar

Nombre de messages : 282
Age : 21

MessageSujet: Re: Le théâtre à Travers les Ages.
Dim 10 Jan - 21:20

Chouette exposé !top

Vivement de voir ce que cela peut donner à l'oral.
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19831

MessageSujet: Re: Le théâtre à Travers les Ages.
Dim 5 Jan - 14:20

Quelques quizz :

http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-13664.php



Plus "noeud", acmé, marivaudage, protagoniste moins connus (pas grave en collège) mais les autres sont faciles à trouver :
http://palf.free.fr/esaintot/lexique.htm

Mots croisés :

http://multamedia.free.fr/theatre.htm


Auto-évaluation :

http://lettresbacpro.free.fr/controletopaze.htm



Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Le théâtre à Travers les Ages.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: Les mains tendues... :: Français :: Exposés-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération