AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

Phèdre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
-Aphrodite

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 22

MessageSujet: Phèdre.
Mer 6 Jan - 21:17

top
Notre exposé


.. Par Eve et Aphrodite ..
Revenir en haut Aller en bas
Eve

avatar

Nombre de messages : 241
Age : 22

MessageSujet: Re: Phèdre.
Mer 6 Jan - 21:25

Sommaire

1. Introduction.
2. Phèdre.
3. Jean Racine.
4. Phèdre et le classicisme.
5. Le théâtre racinien.
6. Les personnages.
7. Le personnage de Phèdre.



Revenir en haut Aller en bas
Eve

avatar

Nombre de messages : 241
Age : 22

MessageSujet: Re: Phèdre.
Mer 6 Jan - 21:32

1. Introduction.

Nous allons vous présenter une pièce de théâtre nommée Phèdre.

Nous avons choisi cette pièce, car la tragédie est un sujet qui nous intéresse. De plus, le contenu du livre nous a beaucoup plus, parce que nous trouvons l'histoire d'amour que voudrait exploiter Phèdre envers son beau-fils, Hippolyte, nous a touché.

Revenir en haut Aller en bas
Eve

avatar

Nombre de messages : 241
Age : 22

MessageSujet: Re: Phèdre.
Mer 6 Jan - 21:34

2. Phèdre.



Phèdre est une tragédie française du XVIIe siècle le plus souvent représentée sur scène. Elle est écrite par Jean Racine en 1676. Cette pièce est composée de cinq actes et de vers (1654 alexandrins). Sa première représentation fut le 1er janvier 1677, mais à l'époque cette pièce ne s'appelait pas Phèdre, mais Phèdre et Hippolyte. Le nom de la pièce fut changé pour mettre en avant Phèdre et montrer qu'elle est vraiment le personnage principal. La pièce fut dénommée Phèdre qu'à partir de l'édition de Jean Ribou, en 1687.




Phèdre, fut la dernière tragédie profane écrite par Racine, néanmoins ce n'était pas la première fois qu'il choisissait un sujet déjà traité par des poètes tragiques romains et grecs. Ce fut aussi une pièce très appréciée du public grâce à sa construction tragique, à la profondeur de ses personnages et la richesse du texte, en particulier de la versification. On peut constater que certains vers sont devenus des classiques, comme « C’est Vénus tout entière à sa proie attachée. » (I, 3, v. 306).


Dernière édition par Eve le Jeu 7 Jan - 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
-Aphrodite

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 22

MessageSujet: Re: Phèdre.
Mer 6 Jan - 21:43

3. Jean Racine

Jean Racine est un écrivain français, né à la Ferté-Milon, le 21 décembre en 1639 et mort le 21 avril 1699. A l'âge de ses 18 ans, il est orphelin et pauvre, cependant il détient un tel talent d'écriture qu'il étudie la philosophie.

En 1664, il est appelé à la cour grâce à son poème pour Louis XIV. Il fait jouer une de ses pièces par Molière, la même année, néanmoins elle ne connait pas un grand succès.

A l'âge de 59 ans, il s'éteint peu à peu par la faute d'une tumeur au foie.



Dernière édition par Aphrodite le Jeu 7 Jan - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
-Aphrodite

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 22

MessageSujet: Re: Phèdre.
Mer 6 Jan - 21:45

4. Phédre et le Classicisme.

Dans cette tragédie, la règle des trois unités est respectée, en effet :

1. L’unité d’action, se concentrant sur l’amour et la vengeance de Phèdre.
2. L’unité de lieu, la pièce se déroule à Trézène.
3. L’unité de temps, l’action se déroule en une journée.

La règle de bienséance :

Phèdre n'ose pas avoué son amour à Hyppolite toutefois, après avoir suivi les conseils d'Œnone, elle lui dit tout.
Vers le dernier acte les morts sont racontés sous la forme de récit.

La fatalité qui pèse sur le personnage de Phèdre :

Comme Phèdre est la fille de Minos et Pasiphaé elle est marquée par la fatalité . Pasiphaé Tellement jalouse des infidélités de son mari, Pasiphaé lui jette un sort le poussant à éjaculer des bêtes venimeuses s'il la trompe avec d'autres femmes. Malgré cela, ça n’empêche pas le sens de la faute, Phèdre a conscience de son erreur (Acte IV scène 6). Et décide de s’empoisonner pour ne plus être coupable de ce monde.

Les personnages :

Ce sont des personnages de l’Antiquité et qui sont connus du public lettré. Mais Racine les place dans un repère géographique et temporel éloigné pour rendre la faute encore plus dramatique. Le respect du Héros augmente quand ils s’éloignent de notre propre époque.





Dernière édition par Aphrodite le Jeu 7 Jan - 19:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
-Aphrodite

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 22

MessageSujet: Re: Phèdre.
Mer 6 Jan - 21:50

5. Le théâtre racinien

Dans le théâtre de Racine, la passion qui envahit la personne, la détruit comme une force fatale. Les théories Jansénistes* dans lesquelles, soit l'homme obtient la grâce divine, soit il ne l'obtient pas, sont retrouvées dans ce théâtre. Il montre une action simple et claire, qui parle de la passion des personnages.

Les tragédies dans le genre profane, démontrent un couple de jeunes s'aimant mais séparés par un amour impossible car la femme est soumise au roi ou bien parce que celle-ci appartient à la partie adverse.
Dans ce style de tragédies, l'annonce de la mort du roi provoque la libération psychologique des personnages. Or, quand l'annonce s'avère fausse, cela pousse les personnages à la rébellion.



* Janséniste : terme du XVII pour désigner de façon péjorative les disciples de l'évêque d'Ypres (ville de Belgique).




Dernière édition par Aphrodite le Jeu 7 Jan - 19:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eve

avatar

Nombre de messages : 241
Age : 22

MessageSujet: Re: Phèdre.
Mer 6 Jan - 21:54

6. Les personnages

- Thésée, fils d'Egée (le roi d'Athènes) et d'Ethra, s'est aussi le mari de Phèdre et le père d'Hippolyte.

- Phèdre, épouse de Thésée, fille de Minos et de Pasiphaé et belle-mère d'Hippolyte.

- Hippolyte, fils de Thésée et d'Antiope, reine des Amazones, et beau-fils de Phèdre.

- Aricie, princesse du sang royal d'Athènes, puis au cour de la pièce, elle devient la destinée d'Hippolyte.

- Œnone, nourrice et confidente de Phèdre, qui l'aide beaucoup dans ses décisions.

- Théramène, gouverneur d'Hippolyte, il s'occupe de lui depuis son plus jeune âge.

- Ismène, confidente d'Aricie.

- Panope, femme de la suite de Phèdre.









Revenir en haut Aller en bas
Eve

avatar

Nombre de messages : 241
Age : 22

MessageSujet: Re: Phèdre.
Mer 6 Jan - 21:55

7. Le personnage de Phèdre

- Phèdre, un personnage tragique :

Phèdre est dotée de très nobles origines, par sa mère elle est rattachée au soleil et par son père aux mondes infernaux.

"J'ai pour aïeul le père et le maître des Dieux
Le ciel, tout l'univers est pleins de mes aïeux."
(Acte IV, scène 6, p. 88)

Elle est victime d'une malédiction divine par les Dieux, ce qui crée la fatalité sous le signe du sang, des amours défendues et maudites, et pour finir de la mort.

"Le Dieux m'en sont témoins, ces Dieux qui dans mon flanc
Ont allumés le feux fatal à mon sang."
(Acte II, scène 5, p. 57)

Cette malédiction ce fait sentir par des images d'ombres et de lumières, ombres des domaines infernaux et lumières du soleil et du jour.

- Un personnage passionné :

Phèdre éprouve une immense passion pour Hippolyte, ce qui prend le dessus sur toute sa vie, sa personnalité change sous tous aspects.
Elle ne pense plus qu'à lui, elle le voit partout. Elle ne supporte plus rien, la présence de son beau-fils l'angoisse. Mais pour lui cacher l'amour qu'elle éprouve, elle fait tout pour qu'il le haïs et pour le haïr elle aussi. Elle évite tout contact avec lui.

"Je le vis, je rougis, je pâlis à se vue
Un trouble s'éleva dans mon âme éperdue
Mes yeux ne voyaient plus, je ne pouvais parler
Je sentis tout mon corps et transir et brûler."
(Acte I, scène 3, p.37)

Elle ne se contrôle plus.

"Un désordre éternel règne dans son esprit."
(Œnone, Acte i, scène 2, p. 29)

Revenir en haut Aller en bas

Phèdre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: Les mains tendues... :: Français :: Exposés-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération