AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

Défi de tonalités : l'incendie du collège.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
CYBER

avatar

Nombre de messages : 1044

MessageSujet: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Mar 13 Avr - 9:52

Dans ce topic, nous déclinerons une même petite histoire mais avec différentes tonalités, un peu à la manière de Queneau, sur le thème de l'incendie du collège. . .

On y utilisera bien chaque procédé étudié pour chaque tonalité choisie top

En précisant en spoiler les procédés précis réutilisés, avec des exemples de notre texte.


A nous de faire de la sorte sous quatre formes différentes g ood


  • Un peu d'histoire :


Dans "Exercices de style", Raymond Queneau a écrit la même histoire, simplissime et banale, de 99 façons différentes. La virtuosité, la créativité et l'humour de l'auteur en font une de ses œuvres majeures.

Voici le lien pour voir les 99 histoires de Queneau :



http://artic.ac-besancon.fr/college_lumiere/p%C3%A9dagogie/musique/cin%C3%A9ma/atelier/Hitchcock_la%20mort%20aux%20trouses/queneau_exercicesstyles.htm

Revenir en haut Aller en bas
Schtroumpfette

avatar

Nombre de messages : 693

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Mar 13 Avr - 19:55



Voilà, j'ai essayé à vous de deviner avec quelle tonalité ou registre je fais ce récit.




Le 1er avril, nous étions en français, où la bonne humeur était particulièrement au rendez-vous. La soif de savoir nous hantait tous, quand soudain un certain bruit de clefs provenant de l'extérieur a fermé la porte.

Notre professeur, lancé de tout son enthousiasme dans un cours absolument passionnant sur les types et formes de phrases, se dirigea vers la porte et tenta de l'ouvrir lorsque nous entendons : "Haha, Poisson d'avril! "

Nous reconnaissons tous le surveillant blagueur.

Notre professeur le prit à la rigolade, bien sûr, et décida de ne l'ouvrir qu'à la fin du cours, pour s'assurer qu'aucune connaissance ne s'échappe. top

Il continuait avec gaieté sa leçon, lorsque tout à coup un énorme bruit strident retentit : c'était l'alarme à incendie ! Nous pensions tous que ce n'était qu'un entrainement rituel pour nous chronométrer, comme chaque année, cependant des cris assez inquiétants se faisaient entendre de l'extérieur.

Notre cher professeur, un peu affolé pour le coup, nous ordonna de quitter les lieux, néanmoins la petite blague du surveillant nous en empêcha. Il attrapa son sac et chercha fébrilement les clefs, avec un stress fou et, au bout de deux minutes, après avoir retourné sa sacoche dans tous les sens, il nous annonça d'un air grave et solennel, à la fois navré et piteux, qu'il n'avait pas ses clefs.

Les "Caïds" de la classe décidèrent de défoncer la porte mais, après cinq tentatives infructueuses, ils abandonnèrent et la peur se fit sentir. Et là, une autre chose se fit sentir : la fumée, qui commençait à se faufiler sous le seuil de la porte.

Puis tout à coup, le surveillant, s'étant rappelé de sa farce, arriva tel sauveur les bras en croix au bord de la fenêtre, un "deus ex machina" arrivant du ciel du haut d'une grande échelle. M. Govaert choisit de faire évacuer par ordre alphabétique pour aller "plus vite" et de façon à mourir bien organisé, mais nous réussissons néanmoins à tous nous en sortir sains et saufs, et miraculeusement indemnes.

Spoiler:
 


Dernière édition par Schtroumpfette le Mar 4 Mai - 9:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pégase

avatar

Nombre de messages : 1208
Age : 21

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Mar 13 Avr - 21:07

Huum ...

Je dirais que le registre choisi est dramatique
J'espère que c'est ça. J'aime bien ton texte en tout cas, ma Schtroum' ! content

Pour ma part, j'en ai déjà fait deux. Mais je vais les poster plus tard pour bien les peaufiner avant de les dévoiler au grand jour !
smile
Revenir en haut Aller en bas
Schtroumpfette

avatar

Nombre de messages : 693

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Mar 13 Avr - 21:29

Bravo Pégase , c'était bien dramatique.

Et merci de bien l'aimer mais bon...
Tes textes seront sans doute bien meilleurs


Dernière édition par Schtroumpfette le Ven 7 Mai - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
-Aphrodite

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 22

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Mer 14 Avr - 16:36

Pas mal du tout ton texte !


Mais voyons ne sois pas de si mauvaise foi !

Tu es très douée et ne dis pas le contraire .. Ca serait mentir !

Continue, c'est super .. En tout cas, moi, j'adore !

J'ai moi aussi commencé mes versions différentes d'un même texte, pour l'instant je n'en ai que deux (Pas mal !).
Néanmoins, je les posterai plus tard pour mieux travailler dessus et en ajouter ! ..
Revenir en haut Aller en bas
Schtroumpfette

avatar

Nombre de messages : 693

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Mer 14 Avr - 19:18

Ne dis pas ça, Aphrodite !

L'histoire est archi-banale, et ce n'est pas si bien écrit que ça, j'en suis sûre...
Mais c'est très gentil de me dire ça Aphrodite !


Dernière édition par Schtroumpfette le Ven 7 Mai - 16:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arès

avatar

Nombre de messages : 624

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Mer 14 Avr - 22:27

Trop modeste Schtroumpfette !

Voilà le mien :


Ce matin-là, je sors de mon lit, les yeux récalcitrants, refusant de s'ouvrir, les cheveux en bataille et la tête basse. Je m'aventure dans la salle d'eau d'un pas nonchalant pour effectuer ma toilette. Une fois prêt, je m'affale sur le canapé, le regard vide parcourant la pièce déserte ... quelque chose me laisse pensif. Je n'ai pas envie d'aller au collège, il y a des fois où, sans raison, on refuse d'aller quelque part, ce jour-là c'est ce qui arriva. Un mauvais pressentiment me parcourt l'esprit, pourtant il suffit que ma mère hausse la voix pour que je me dirige vers l'établissement scolaire. Je me rends donc en classe, plus précisément en salle de français, accompagné de mes camarades de 3ème et de mon professeur. Nous entamons un cours sur le théâtre, l'ambiance est excellente toutefois, comme une prémonition, cette intuition de devoir m'échapper du collège continue inlassablement à me tirailler l'esprit. Au beau milieu du cours, une envie pressante surgit, je me rends donc aux latrines, fermant la porte à clefs. En voulant ressortir, je m'aperçois que le verrou est bloqué ! En outre l'alarme incendie retentit dans l'établissement ! J'entends les classes descendre une par une comme à chaque simulation d'incendie. Un brouhaha résonne dans les couloirs jusqu'à ce que le silence complet s'installe dans le collège. Mon mauvais pressentiment s'accroît un peu plus chaque seconde, ce silence est très angoissant, ce que je ne sais pas encore, c'est que l'on appelle ça : "le calme avant la tempête". Eh oui ! Cette fois si ce n'est pas un exercice, le collège prend vraiment feu ! Hélas, je m'en rends compte peu à peu avec effroi. La chaleur s'amplifie, des lueurs flamboyantes apparaissent sous la porte. J'ai peur, je tremble, je suis épouvanté. Je tape dessus de toutes mes forces, j'essaie de faire céder le verrou en vain, je me bats contre quelque chose qui me dépasse ! Les lueurs flamboyantes se transforment en tempêtes ardentes, en bourrasques brûlants, un brasier s'élève désormais derrière la porte. Il y a de plus en plus de fumée, je tousse, j'ai les yeux qui pleurent, qui piquent, qui brûlent. La porte vient de partir en fumée. Un rideau bouillonnant s'empare de moi !

J'aurais dû suivre mon instinct. . .

champ lexical des sentiments : peur : effroi J'ai peur, je tremble, je suis épouvanté.
Interjections : Eh oui ! Hélas !
figures de styles : Un rideau bouillonnant s'empare de moi (personnification)
Cette histoire raconte un combat totalement désespéré de quelqu'un contre des forces qui le dépassent et qui le conduisent fatalement à sa perte.



Quelle est la tonalité utilisée à votre avis ? (je pense qu'elle est visible, je le dis même clairement)


Dernière édition par Arès le Mar 4 Mai - 18:56, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Schtroumpfette

avatar

Nombre de messages : 693

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Mer 14 Avr - 22:46

C'est pas mal du tout

Je pense que nous ressentons bien le registre "tragique", si je ne m'abuse ?
Tu te bas vraiment contre quelque chose qui te dépasse, en revanche ici, le feu.
Je te félicite, pour ton texte dans lequel tu as su y introduire un vrai suspense !


Dernière édition par Schtroumpfette le Ven 7 Mai - 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arès

avatar

Nombre de messages : 624

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Mer 14 Avr - 22:50

Bravo, c'est ça !


Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Lay Lay

avatar

Nombre de messages : 260
Age : 21

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Jeu 15 Avr - 16:49



L'incendie du collège ( Epique )





Un beau jour, le réveil sonne. Il est sept heures. L'envie de me lever ne se fait point sentir dans ma chambre. Après avoir pris comme à l'accoutumé mon petit-déjeuner bien garni, avec force tartines, myriades de biscuits et moult bols de céréales (j'ai en effet un appétit gargantuesque!), je me dirige vers la salle de bain où je me plonge dans un bassin magnifique comme une crique. Une fois la toilette faite, je me dirige hardiment vers la voiture qui dort dans le garage, et nous l'enfourchons pour nous rendre prestement au collège, brides abattues. Je me trouve sous le préau royal où j'attends avec mes valeureux amis, et notre professeur, que nous suivons fidèlement en nous ralliant à son panache blanc.

Après avoir gravi une montagne d'escaliers et achevé le long périple semé d'embuches pour nous rendre en classe, je m'assois à côté de mon camarade. Soudainement, le cri d'une personne, non d'une bête ! se fait entendre. Mais, braves et fiers, nul ne panique. Par la fenêtre de l'étage, nous apercevons un immense œil flamboyant de la taille de la vitre.

Tout à coup, une boule de feu sort de la bouche de la bête qui a l'air courroucée. La sphère bouillonnante de flammes ravage le mur et traverse la totalité du bâtiment en l'espace d'un éclair. Un dragon cracheur de feu dévaste les alentours. Il n'y a qu'une solution : l'abattre. Comment ? Je ne sais pas encore. Brusquement, une idée céleste me passe par la tête, sans doute insufflée par l'archange Michel. Il faut aller chercher l'arc sacré se trouvant au pied des gorges du HOURAT. Tout le monde se mobilise pour encercler la furie qui rase le collège, du moins ceux qui ont survécu, car la créature a massacré la population par centaines et par milliers, et les rues sont jonchées de monceaux de cadavres au milieu de débris fumants.

Subitement, notre directeur prend l'arc et décoche une flèche venimeuse qui peut tuer la créature à condition qu'elle lui arrive pile entre les deux yeux. Notre supérieur a eu comme on pourrait dire un vrai coup de chance. Après que le dragon a été touché, il se couche en se tordant de douleur et en poussant des râles horribles, et commence à agoniser, jusqu'à ne plus pouvoir respirer. Quelques secondes plus tard, la créature cracheuse de feu est passée de vie à trépas, et n'est plus qu'un mauvais souvenir grâce à l'héroïsme manifesté.



Procédés :intervention du merveilleux
grands combats, Agrandissement épique, etc.




Dernière édition par Lay Lay le Mar 4 Mai - 13:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lay Lay

avatar

Nombre de messages : 260
Age : 21

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Jeu 15 Avr - 17:39



L'incendie du collège ( Prosaïque )





Un jour, ce vieux réveil sonne. C'est sept heures. J'ai pas envie de me lever. Je prends le ptit-déj et je vais m'laver. J'ai fini. Com d'hab, ma mère m'amène au bahut. Je suis sous l'préau et j'attends le prof qui vient de me mettre une banane. J'monte les escaliers pour aller en cours. J'massois à côté du vieux Poey qui tire toujours la même gueule. Ptin !! y a quelqu'un qui crie à la mort. A la fenêtre, y a un gros oeil. Tout le monde gueule, ça court partout. Oh enki !! y a une boule de feu qui jaillit du dragon ! La sphère traverse le bahut en moins de deux. C'est un dragon cracheur de feu. Il y a qu'un truc à faire : le descendre mais ça va pas être facile. J'ai une idée ! C'est bien la première fois qu'j'en ai une. Le reste des copains qu'il y avait au collège a été chercher tous les fusils qu'ils trouvaient. Après on a mitraillé la bête. Merde !! la moitié d'entre nous on a plus de balles. Le temps qu'on revienne, le dragon a crevé, étalé comme un sac. Maintenant, y a plus de collège. D'un côté c'est bien y a plus de cours, mais d'un autre on est presque tous mort.



Procédés :

Oubli du " ne "
" On " à la place de nous
Les abréviations orales
Interjections







Et dans la leçon sur les caractéristiques du langage familier ? Que de caractéristiques manquantes ! Retrouve-les et complète le texte.


Dernière édition par Lay Lay le Mar 4 Mai - 13:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
-Aphrodite

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 22

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Jeu 15 Avr - 17:59

Voici mon premier texte :



Aujourd’hui, c’est un jour comme tous les autres, un jour de collège ! Il fait beau, pas un bruit, tout le monde travaille en silence et sereinement. La prof’ de Mathématique nous explique les systèmes d’équations, tout le monde est captivé, ou du moins fait semblant de l’être ! .. Le surveillant, peu aimable, décide à ce moment-là de venir briser ce silence pour nous apporter la facture de la cantine ! Eh hop, 150 euros, c’est Maman qui va être ravie ce soir !

Mais soudain, l’alarme incendie retentit ! Oh ! Je pense que c’est un exercice comme celui qui survient tous les ans, cependant il a déjà eu lieu en début d’année. Bref, je ne m’inquiète pas. Je descends calmement les escaliers pour arriver dehors. Au milieu du terrain de pétanque, face au collège, j'aperçois, horrifié, derrière celui-ci d’immenses flammes sortant de la cuisine ! La fumée semblable à un gros champignon sort du toit !

Hélas ! Tout le monde se met à paniquer, voire à pleurer ! Mais, heureusement, pas de victime ni de blessé à déplorer !



Voyons qui sera le plus fort pour deviner quelle tonalité j'ai utilisé ! Mou hahaha !






Spoiler:
 
[/b]


Dernière édition par Aphrodite le Jeu 6 Mai - 19:26, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
-Aphrodite

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 22

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Jeu 15 Avr - 18:04

En voilà un autre mais c'est à vous de trouver la tonalité que j'ai utilisé !



Whoo ! Super journée ! Un jour de collège quoi, comme tous les autres, j’adore ! Le temps est superbe, on entend presque une mouche voler. Tout le monde travaille sans aucun tapage et placidement (= calmement). Melle Carrère nous explique les systèmes d’équations, tout le monde est captivé, ou bien fait semblant de l’être, on a que ca à faire ! .. Bien évidemment, le surveillant vient nous donner la facture de la cantine ! 150 euros par trimestre, pas plus cher, jamais ! Ma mère va être tellement heureuse ce soir !

Tout à coup, l’alarme incendie vient briser ce superbe silence !Il ne manquait plus que ca ! Bref, ca doit être un exercice, même s’il a déjà eu lieu personne ne le prend au sérieux ! Nous descendons calmement les escaliers pour arriver dehors. Au milieu du terrain de pétanque, en face du collège, on découvre les immenses flammes s'échappant de la cuisine ! Je voulais une banane flambée à la cantine, pas cramée ! Bravo ! On a tout gagné !

Tout le monde s’affole et se lamente. Par chance, tout le monde est sain et sauf !



Alors ?! C'est quel registre ?!



Spoiler:
 


Dernière édition par Aphrodite le Jeu 6 Mai - 19:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
-Aphrodite

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 22

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Jeu 15 Avr - 18:09

Je ne vais pas vous faire deviner ce registre parce que j'ai carrement loupé ce texte ! J'ai voulu essayer avec la tonalité "Prosaïque" ! Je dis bien, Essayer ! ..





Wesh ! Aujourd’hui c’est nul, c’est un jour de collège. Pfff ca me soule déjà ! En plus il fait beau, je kiff pas le soleil, c’est trop moche ! Et y a même pas de bruit ! Genre, y a que les intellos qui tafsans brailler, moi je m’en tape je capte rien ! .. Mais bien sur, y a le pion qui se ramène maintenant. Moi je le déchire, il vient squatter avec sa facture de cantine pour que ma mère, elle dépense son oseille !

Brusquement, y a l’autre alarme qui se met à jacter, c’est un exo je suis sûre, pas de panique, on va pas chialer quand même. On descend les escaliers pour aller dehors. Au milieu du truc de pétanque pour les vieux, on voit derrière le bahut le feu qui sort d’la cuisine.

Ils sont tous à pleurer comme des gosses. Toute façon ça sert à rien, on est vivant !





Spoiler:
 


Dernière édition par Aphrodite le Jeu 6 Mai - 19:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
-Aphrodite

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 22

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Jeu 15 Avr - 18:46


Oh ! Durant cette journée, je vais au collège comme d’habitude ! Le soleil brille, le silence règne, on travaillote tous avec discrétion. Mademoiselle la professeur de Mathématiques nous fait assimiler les systèmes d’équations, je suis très sage, enfin, je fais semblant de l’être ! Hélas, Martin vient m’apporter la facture de la cantine ! Oula ! Pardi, c’est Ma mère qui va être contente quand je vais rentrer !


Subitement, l’alarme incendie résonne ! Je pense que c’est un exercice pratique, semblable à celui qui a lieu tous les ans. Or, il s’est déjà produit. Nous décidons de descendre au terrain de pétanque par les escaliers. En plein milieu, j’observe que de la cuisine est auréolée de hautes flammes rougeâtres !

Je me mets à paniquer, presque à pleurer . Ouf ! Tout le monde est sauvé ! Snif ! Pas nôtre collège !


Quel Registre ?!

Spoiler:
 


Dernière édition par Aphrodite le Jeu 6 Mai - 20:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bob-Marley

avatar

Nombre de messages : 271
Age : 22

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Jeu 15 Avr - 18:50

A vous de deviner la tonalité utilisée :

Un matin d’avril, mon réveil sonne, il fait beau, heureux de me rendre à mon dernier jour de cour avant les vacances, je prends le car et je me dirige vers Laruns. Une fois au collège, comme tous les matins, je dois attendre l'arrivée du deuxième voyage.

Soudain, à l’étonnement générale, l’alarme se déclenche. Surpris, je vois le principal et les professeurs déjà présents sortir du collège. Ils nous disent d’aller au terrain de pétanque juste à côté de l’établissement. Tout à coup, des flammes surgissent du collège et la foule crie « Oh mon Dieu ! »

Subitement, nous entendons la sirène du camion des pompiers. Brusquement, le bâtiment en feu s’effondre ! Heureusement il n’y avais personne à l‘intérieur, tout le monde a eu le temps de sortir de cette prison de feu. Enfin, c’est Monsieur le directeur qui nous l’a dit. Il faudra vérifier dans les décombres du collège. Rapidement les chevaliers du feu stoppent les flammes. Nous allons voir s’il y a un cadavre dans les ruines. Hélas ! A la stupeur générale, un corps gisait, complètement brulé.



Et les procédés étudiés à utiliser et à relever ????
Revenir en haut Aller en bas
-Aphrodite

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 22

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Jeu 15 Avr - 18:51

Tragique ?!
Revenir en haut Aller en bas
Arès

avatar

Nombre de messages : 624

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Jeu 15 Avr - 19:15

Mon texte prosaique :

Ce matin, je sors du lit avec des p'tis yeux et les cheveux en vrac. J'vais me doucher. Tout propre, je glande sur le canap', j'pense qui faut pas aller au bahut. De toute façon j'ai la flemme, comme souvent mais là c'est pire que d'hab. Je continus à glandouiller dans le salon mais ma mère m'engueule, alors je me bars à ce collège pourri. Avec les autres on va en cours de français, qu'est-ce ça me soule, en plus j'ai envie de pisser, alors je décampe aux chiottes en fermant la porte. En voulant me barrer, je vois que le verrou est bloqué, puis bien-sûr y'a l'alarme incendie qui se fait entendre juste pour me faire chier. Toute les classes se taillent dehors, y'a un de ces bordels dans les couloirs, on entend plus rien. Une fois qu'ils sont partis, y'a un grand silence, ça me fait presque flipper. Je viens de capter que c'est pas une simulation et que ce vieux collège est vraiment en train de cramer. J'ai plus que la pétoche, en plus fait une chaleur de fou. Y'a le feu qui s'approche, c'est tout rouge sous la porte. J'essaye de la défoncer mais ça sert à rien, c'est trop dur, si il casse pas j'suis mal. Fait de plus en plus chaud, la porte crame, les flammes viennent sur moi, ça me grille la gueule, ça me flambe les jambes, à cause de cette putin de fumée je peux plus réspirer, je suis en train de crever !
J'aurais vraiment pas dû venir à cette journée !

vocabulaire familier : la flemme, grille, crame, crever etc.

Phrase familières : Ce matin, je sors du lit avec des p'tis yeux et les cheveux en vrac.

solécisme :
-oubli du ne : je peus plus
-oubli du sujet : en plus fait chaud
-oubli du que : qu'est ça me soule
-utilisation du on à la place du nous : Avec les autres on va en cours de français
-élision fautive : si il casse pas j'suis mal.
etc.


Revois la leçon sur les caractéristiques du langage familier et complète les procédés manquants


Dernière édition par Arès le Mar 4 Mai - 18:46, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bob-Marley

avatar

Nombre de messages : 271
Age : 22

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Jeu 15 Avr - 19:21

Un matin d'avril, mon réveil sonne, fait beau, heureux d'me rendre à mon dernier jour d'cour avant les vacances, je prends le car. Une foie arrivé au bahut tout pourri, comme d'hab, j'dois attendre l'arrivée du deuxième voyage. J'ai pas envi. "Ptin fait chier !"

L'alarme s'déclenche. Surpris, j'vois le principal et les profs déjà présent sortir du collège. Ils ont dit d'aller au terrain de pétanque juste à coté de l'établissement. Des flammes sortent du collège et la foule crie « Oh mon dieu ! »

On entend la sirène du camion des pompiers. Boum ! Le bâtiment en feu s'éclate ! Il y avait personne à l'intérieur, tout le monde a eu le temps de sortir. Enfin c'est Msieur le principal qui nous l'a dit. Il faudra vérifier dans les restes du collège complètement défoncé. Les pompiers stoppent les flammes. On va voir si il y a un cadavre dans les ruines. Oh ! A la stupeur générale, un corps gisait, complètement brulé écrasé par plein debout du bahut.



Procédés :
-phrases familières
-oublie du ne
-on à la place de nous
-les élisions fautives
-les abréviations orales
-oublie du sujet


Et les autres procédés à réinvestir ( CF : les caractéristiques du langage familier ) Suspect


Dernière édition par Bob-Marley le Mar 4 Mai - 10:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lay Lay

avatar

Nombre de messages : 260
Age : 21

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Jeu 15 Avr - 19:25


L'incendie du collège ( Dramatique et Tragique )







Un matin, le réveil sonne. J'essaye de l'éteindre mais en vain. Je n'ai point envie de me lever. Plusieurs essais se font entendre. A la fin j'en ai marre. Je le prends et le jette contre le mur. Soudain plus de bruits. Je sors de mon lit et me dirige vers la cuisine pour prendre le nutella que j'étale sur mes tartines. J'ouvre l'armoire, plus de nutella ! Où est-il ? Je descends afin de voir si quelqu'un l'avait déjà fini. Aucune trace, le pot à même disparu. Que faire ? Je le cherche comme un chien qui cherche son os. Je m'assois sur mon lit et réfléchis. Je glisse et tombe au sol. Là, le pot de pate à tartiner est sous le lit. Je me rapelle enfin que j'en avait mangé durant la nuit. Ouf ! Après je vais me laver. Une fois terminé, je descends au garage et monte dans la voiture. J'arrive au préau, je dis bonjour à tout le monde et attends le professeur qui ne devrait pas tarder. Je monte tranquillement pour me rendre en salle de français. Quelques minutes plus tard, l'alarme à incendie retentie. Tout le monde sort de la classe facilement et s'oriente vers l"escalier. Nous, les garçons, laissons les filles passer en premier pour plus de sécurité. Une fois en bas, elles se dirigent vers le terrain de pétanque. Nous qui étions resté en haut nous mire à se diriger vers les marches. Tout à coup, la classe d'histoire qui se trouve devant nous explose. La porte est éjectée à très grande vitesse. Un de mes camarades est coincé entre les portes batantes. J'essai de le dégager cependant en le tirant je me coince à sa place. Mes amis ne peuvent rien faire. Ils ont tout essayé. Je leur dis de partir pour qu'ils ne meurent pas. A présent je suis tout seul avec les flammes à droite et un saut de trois mètres à gauche. Je me démene mais je suis imobiliser par les portes. La fumée se propage rapidement. Je ne vois plus rien. J'ai du mal à respirer. J'ai l'impression de pencher vers le côté gauche. Au fond, des gravats sont étalés des corps encore vivants. Si je tombe, je meurt. Subitement, l'une des charnières cède et je suis enfin libéré. Je ne peux pas sauter. En conséquence j'essaye de me frayer un chemin à travers les flammes. Arrivé à quelques mètres de l'escalier opposé, je me dis que je suis sauvé. Oh non !, soudainement les murs de la salle de math tombent. Je n'arrive plus à voir... J'ai l'impression qu'on m'arrache les yeux. Je tombe dans les pommes. Le collège s'écroule. C'est fini.





Procédés : -nombreuses péripéties en rouge
-interjections en vert ( peu ! )
-ponctuation des émotions en indigo ( c'est tout ?? )
-figures de styles en orange C'est tout ?? En outre la comparaison n'est pas vraiment tragique !
-emploi du " je " en bleu


Et que de procédés manquants ! moy Complète-les !


Dernière édition par Lay Lay le Mar 4 Mai - 9:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
CYBER

avatar

Nombre de messages : 1044

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Jeu 15 Avr - 19:27

Ça fait quoi si je poste demain ? Un de mes textes fait une petit copie double + une feuille grand format simple recto verso + une feuille grand format simple recto.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Pégase

avatar

Nombre de messages : 1208
Age : 21

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Jeu 15 Avr - 19:29

Voici les miens

- Modalisateurs.


I) Tragique :

Ah ! Qu'il est long ce cours de mathématiques ! J'aimerais qu'il soit interrompu par un évènement anodin, par un incident qui fasse changer l'interminable et habituel cours de mathématiques.
Quelques secondes plus tard, mon vœu semble s'exaucer ! Le cri aigu de l'alarme incendie se fait brusquement entendre. Ma classe et moi sommes paralysées quelques instants mais nous nous décontractons en pensant que c'est une fausse alerte. De plus, le professeur ne montre aucun signe de panique soudaine. Nous prenons alors notre temps pour nous lever et nous mettre en rang. Hélas, une fois dans les couloirs, je constate avec horreur que des flammes imposante surgissent à l'autre bout du couloir. Elles semblent se battre avec les murs du collège, elles deviennent de plus en plus menaçantes et gagnent du terrain. Les murs tentent de résister, en vain. La panique commence alors à tous nous envahir. Qu'est-ce qui a pu déclencher cet incendie ? Voyant les visages horrifiés de mes camarades, et la fumée envahir du collège, la peur m'assaille de plus en plus. Je ressens une profonde détresse face à cet univers qui s'effondre.
Tous les livres, le matériel, nos affaires vont forcément brûler ! C'est certain. Rien que d'y penser, je tremble d'effroi. ! Une fois tous les élèves sortis, les parents se précipitent. Les pompiers sont partout. Les voir éteindre cet immense brasier, on les compare à des héros qui combattent le mal, qui nous protègent.
L'incendie se finit enfin après une heure et demie de combat acharnée avec les lances incendie. Nous regardons tous ce carnage colossal qui s'étend sous nos yeux. Malheureusement, tout est parti en fumée. Face à ces décombres carbonisées, j'eus un pincement au cœur. Quel spectacle de désolation ! Cet établissement nous a apporté pas mal de culture tout de même ! Il est maintenant réduit à néant. Ce tout de même tragique ...

Procédés :
- Ponctuation des émotions. (en gras)
- Une élégie. (Cet établissement nous a apporté pas mal de culture tout de même !)
- Comparaison. (Les voir éteindre cet immense brasier, on les compare à des héros qui combattent le mal, qui nous protègent)




II) Dramatique :

Nous sommes en cours de français, en train de parler des types et formes de phrases. Soudain, Rémy, le surveillant, fait brusquement apparition dans notre classe, hors d'haleine. Interloquée par l'expression de son visage, j'émets alors l'hypothèse qu'un évènement grave s'est produit. Entre deux souffles, le surveillant décréta livide qu'un incendie vient de se déclarer ! Un ordinateur de la salle de technologie a provoqué un court-circuit. L'alarme incendie n'a pas retentit pour une raison qui demeure inconnue. Bien sûr, notre première réaction est telle ce que nous aurions dû éviter : prendre ses jambes à son cou en criant ... L'odeur de la fumée commence à envahir nos poumons. En moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire, une horde d'élèves terrifiés inonde les couloirs. Surtout ne pas trainer ! C'est alors que, dans cette foule en détresse, je cherche vainement ma sœur. Est-elle déjà descendue ? Je distingue beaucoup d'élèves de sa classe se ruer vers la sortie. Ou peut-elle bien être ? L'angoisse m'assaille et me menace de me paralyser lorsque soudainement ... Elle apparait ! Il semblerait cependant quelle boîte sérieusement. Je me précipite à sa rencontre. Elle m'explique que dans sa course, quelqu'un l'a brusquement bousculée et bien sûr, elle s'est foulée la cheville. Je la prends alors sous le bras et l'aide à marcher plus vite. La chaleur se fait de plus en plus chaude et la fumée de plus en plus envahissante. Comment allons-nous sortir si l'incendie vient du bas ? Grâce à nos efforts, nous atteignons enfin la sortie. Fort heureusement, nous arrivons juste à temps avant que les flammes bloquent la sortie. Sauvées ! Dès notre apparition, des adultes se précipitent à notre rencontre et ma sœur est directement envoyées aux urgences.
Une heure et demie plus tard, l'immense brasier est enfin éteint. Quelle horrible matinée ... Il ne reste que les murs noircit du collège. Tout est parti en fumée. Je suis envahie d'une profonde tristesse. Quelle horreur ... Certes, il n'y a eu aucun mort ni blessé, néanmoins, la perte de notre petit collège est très désolante ...

Procédés :
- Action, suspens.
- Rebondissement.
- Retournement de situation.


III) Ironique :

Que ce cours d'SVT est intéressant ! Rester toute la journée à étudier "L'action des lymphocytes T sur les virus" ne me déplairai guère. Je suis sûr que cela m'aiderais maintes fois dans la vie de tous les jours.
Soudainement, la sonnerie de l'alarme incendie retentit. Magnifique ! Un entrainement ! Une autre action d'une grange utilité dans la vie ! Sortir pour rentrer tout de suite ! C'est astucieux ! Ma classe et moi prenons notre manteau, nous mettons en rang ... En pensant que ce n'est qu'un entrainement, nous dépêcher ne nous traverse pas l'esprit. Dans les couloirs, quelques esprits fins profitent de la circonstance pour annoncer "Nos affaires vont brûler !" ou bien "Malheur ! J'ai laissé mon plus beau stylo en haut !". Amusant, vraiment ... Une fois dehors, notre professeur fait l'appel. Malheureusement, tout le monde est là, personne ne perdra pas la vie dans ces flammes. Dommage !
En nous retournant, notre sang ne fait qu'un tour. Ce n'est pas une plaisanterie ! Le collège semble vraiment en feu ! Nous sommes tous choqués de voir notre établissement partir en fumée.
Une heure et demie plus tard, l'immense brasier est complètement éteint. Les pompiers ont réussi à éteindre l'incendie assez vite pour qu'un mois de travaux environ suffise pour rénover le bâtiment. Mince ... Un laps de temps plus long m'aurait convenu.

Bien sûr, tout ceci n'est que pure invention. Mon texte n'a pour seul objectif que de me remettre de cette funeste journée de façon ironique.

Procédés :
- Antiphrases.
- Se moque, critique.



IV) Satirique :

Encore et toujours des mathématiques ... Les mêmes règles immuables, les mêmes interminables exercices ... Le professeur devrait parfois faire preuve de plus d'originalité. Toutefois, ainsi va le cours de la vie !
Un bruit strident retentit soudainement. C'est l'alarme incendie. Il ne manquait plus que ça ! Devoir se lever, se mettre en rang, se diriger à l'extérieur du collège, attendre que le professeur fasse l'appel faire le chemin inverse pour continuer cet habituel et ennuyeux cours de physique-chimie. Quelle utilité trouver à cette démarche ? Cependant, en sortant et face aux regards terrifiés de mes camarades, je reste interloquée. Ils semblent vraiment prendre cet entrainement à cœur ! Peu de temps après, une forte odeur de fumée envahit l'air. C'est à ce moment là que je comprends que ce n'est pas une fausse alerte. Ça ne m'étonne pas ! Alors, voyons voir ... A qui incriminer ce nouveau dysfonctionnement ? J'hésite entre le matériel non-performant de cet établissement ou une initiative stupide d'un de mes camarades obtus. La prudence, ça existe ! Il s'agit de nos vies tout de même ! Une fois à l'extérieur, tout les regards sont fixés sur ce gigantesque brasier. Les pompiers sont partout. Heureusement qu'ils sont là, eux ! Une heure et demie plus tard, fort heureusement, le feu est enfin éteint. Mieux vaut tard que jamais ... Je constate alors qu'il ne reste plus rien. C'est un énorme gâchis. Quand on est devant un tel spectacle, on ne peut s'empêcher d'être attristé. Et voilà ! Maintenant on va devoir finir notre année dans un autre collège. Je vous jure, nous ne sommes pas aidés !

Procédés :
- Ironie mordante, antiphrase.
- sous-entendus malveillant.
- Se moque des défauts du collège.



EN CONSTRUCTION ! Il faut que je mette des exemples aux procédés.



Dernière édition par Pégase le Lun 10 Mai - 20:13, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hippie

avatar

Nombre de messages : 194

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Jeu 15 Avr - 19:32

L'incendie du collège !

Ce matin je courrais dans les couloirs afin de ne pas arriver encore et encore en retard. Dans ma course, la cloche retentit.

Eh non ! Je n'étais pas en retard, c'était l'alarme incendie. « Encore un entrainement ! » Toutefois, ceci était assez ... bizarre, c'était assez rare que l'alarme sonne avant les cours !

Je rejoignis ma classe et nous descendîmes nonchalamment l'escalier qui nous menait à l'extérieur. Au fur et à mesure de notre descente nous nous engouffrâmes dans un épais nuage de fumée blanche qui me faisait penser à mon lait du matin que je n'avais pas très bien digéré.

Bref, je disais, quelques secondes plus tard nous entendîmes un cri, un cri d'autruche !

Ah non ce n'était pas une autruche, c'était la prof de physique !

Mais que se passait-il ? Tout à coup une autre foule d'autruche remontait les escaliers en courant !

Eh NON ! Ce n'était pas un entrainement ! Eh Oui ! On risquait de bruler ! Évidemment je n'avais pas envie de finir en poulet rôti, je suivis donc mes camarades et m'enfuis vers l'autre issue ! En courant vers mon autre destination j'aperçus d'autre sorte ... d'animaux, non eux ne criaient pas , ils sautaient, peut-être des kangourous ? Cependant, nous étions au 2eme étage et ... sept, non même huit mètres nous séparaient du sol ! Une course acharnée se poursuivit dans le couloir, un peu comme dans Mario, je m'explique : c'était comme le cent mètres aux Jeux Olympiques toutefois, en ... comment dire, plus tragique !

Poursuivons, par ma petite taille je me faufilais et j'arrivais à sortir de ce brasier si animalier ! Une fois dehors, j'admirais le spectacle enfin, le massacre, les gens criaient, pleuraient, sautaient et ... brûlaient !

A présent, tout n'était que cendre.


Euh .... et les procédés à mettre en valeur ???


Dernière édition par Hippie le Jeu 15 Avr - 19:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bob-Marley

avatar

Nombre de messages : 271
Age : 22

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Jeu 15 Avr - 19:32

Un matin d'avril, mon réveil sonne, il fait beau. Je pars de chez moi pour une nouvelle aventure au collège les cinq monts. Une fois arrivé à l'établissement, comme tous les matins, je dois attendre l'arrivée du deuxième voyage.

Soudain, à l'étonnement générale, l'alarme se déclenche. Surpris, je vois le principal et les professeurs déjà présents sortir du collège. Ils nous disent d'aller au terrain de pétanque juste à côté de l'établissement. Tout à coup, nous voyons un dragon qui est en train de faire bru le bâtiment « Oh mon Dieu! » Subitement, nous entendons la sirène du camion des pompiers qui viennent pour nous aider à combattre le grand lézard. Suite à un coup de queue, le bâtiment en feu s'effondre et tombe sur la patte gauche du dragon. Heureusement il n'y avait personne à l'intérieur, tout le monde a eu le temps de sortir de cette prison de feu. Enfin c'est Monsieur le principal qui nous l'a dit.

Il faudra vérifier dans les décombres du collège. Après une lute acharnée, les chevaliers du feu stoppent le monstre. Grace à leur protection, aucun pompier n'est blessé. Le dragon, a bout de souffle s'évanouit suite au conflit avec ses rivaux. Nos sauveurs s'empressent de l'achever avec une arme ultime. Une lance a eau magique. Le monstre neutralisé, nous allons voir s'il y a un cadavre dans les ruines. A la stupeur générale, un corps gisait, complètement brulé. A cause de ce montre, un homme est mort aujourd'hui.


Et aucun procédé étudié ?


Dernière édition par Bob-Marley le Jeu 15 Avr - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
kenshin

avatar

Nombre de messages : 471

MessageSujet: Re: Défi de tonalités : l'incendie du collège.
Jeu 15 Avr - 19:48

Ce n'est pas facile


Dernière édition par kenshin le Mar 4 Mai - 16:43, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Défi de tonalités : l'incendie du collège.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: Section Free Style :: Prose : récits et nouvelles :: Vos nouvelles-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération