AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

Votre roman enfin publié !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
*SUN*



Nombre de messages : 1405
Age : 16

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Sam 4 Oct - 11:23

Bonjour, j'ai commencé un texte, pouvez-vous me dire ce que vous en pensez, si vous trouvez que c'est bien écrit ? Merci à tous !

L'héritage d'une danseuse


J'ai toujours aimé la danse, toujours rêvée de devenir un petit rat...Or, j'ai toujours eu des kilos en trop...Oui, vous savez ces kilos que les mannequins n'ont pas, elles, elles qui font rêver tout le monde et surtout moi, qui voudrais bien devenir légère, flotter sur mes pointes et réaliser ce rêve qui germe en moi depuis mon plus jeune âge !
Lors de mes touts premiers castings, je n'avais pu entendre que ces phrases qui depuis me tourne dans la tête et me hante sans cesse : « Comment veux-tu devenir une vraie danseuse avec toutes ces rondeurs ? En aucun cas tu ne tiendras sur tes pointes... »
Je n'ai jamais été grosse, mais me suis toujours trouvée énorme... J'ai toujours eu un imc dans les 18, cependant, cela ne leur suffisait pas, ils voulaient moins, encore moins, toujours moins... Et moi aussi...Mais pas mes parents, eux avait éternellement détestés cette mentalité de maigreur et de normalité, ils voulaient juste que je me sente bien ma peau et dans ma tête... Ils ont constamment adhéré à ma passion pour la danse, néanmoins, ils ne m’ont jamais mis trop de pression.
La pression, c'est moi qui me la suis toujours mise, moi et ces petits rats...
Alors, j'ai été poussée par un désir irrésistible et destructrice de maigrir...J'ai commencé à supprimer le beurre, le sucre, puis le lait, puis le fromage, puis les féculents et tout le reste...Jusqu'à manger une pomme ou deux par jour... Je ne me suis jamais fait vomir, non, je n'en ai jamais eu besoin...
Ainsi, je maigrissais, encore et toujours jusqu'au jour où j'ai atteint mon objectif : 15 d'imc.
J'avais atteint mon objectif, pourtant je n'étais pas satisfaite, j'étais infiniment grosse et il fallait que je maigrisse encore et encore …

Je restais en internat, donc je ne voyais jamais mes parents, ce qui me permettait de faire mes repas à ma convenance sans que personne ne s’inquiète pour moi… Je restais seule, m’étais renfermée sur moi, plus personne ne me parlait et je ne parlais plus à personne… Tout ce qui m’intéressait, c’était mon poids et la danse.
Les vacances approchaient, j’allais retrouver mes parents qui m’avaient promis de me refaire passer un casting…J’étais toute exité, mais j’appréhendais plus que tout les retrouvailles avec eux. Je savais qu’ils s’inquièteraient, mais après tout, ce n’était que mon corps et mes problèmes, je demeurais grosse, il fallait que je maigrisse, peu importe ce qu’en pensaient les autres…
Lorsque mes parents me récupérèrent, ma mère fondit en larmes à me voir dans ce corps si démunis… Elle me prit et m’emmena immédiatement à l’hôpital où je refusais strictement d’aller…


P.S : en fait, je pourrais le finir, cependant je crois que ce n'est pas le principe !!


Dernière édition par *SUN* le Lun 6 Oct - 18:24, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif


Nombre de messages : 19401

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Sam 4 Oct - 11:35

Bien sûr que si, tu peux mettre le début de ton incipit entier wink
L'incipit d'un livre, ce n'est pas écrire le roman entier jusqu'à sa conclusion, bien sûr.

Quelques formulations à revoir :

Citation :
surtout moi. Moi qui voudrais bien devenir légère, flotter sur mes pointes et réaliser ce rêve qui germe en moi depuis mon plus jeune âge !


Peut-être trop de "moi" en deux lignes. A toi de voir si tu peux au moins en supprimer un.




Citation :
Je n'ai jamais été grosse, mais je me le suis toujours trouvée...


Phrase non grammaticale. wink




Citation :
Alors, j'ai été poussée par une force irrésistible et destructible de maigrir...


Destructible = qui peut être détruit s urp
Est-ce vraiment ce que tu voulais dire ? wink

je remplacerais "force" par désir.


Ce début est bien.
Il y aura des erreurs de ponctuations, et quelques erreurs d'accord (sujet/verbe) par moment.
Tu pourrais habillement insérer deux/trois mots découverts récemment ou appris les années précédentes. wink
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
*SUN*



Nombre de messages : 1405
Age : 16

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Lun 6 Oct - 18:13

Merci beaucoup !

Le problème pour l'image de la couverture, c'est que c'est un titre que l'on a évoqué en classe, du coup, je n'ai pas l'image !
Revenir en haut Aller en bas
*SUN*



Nombre de messages : 1405
Age : 16

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Lun 6 Oct - 19:45

Bonjour, voici la suite de mon roman :

L'héritage d'une danseuse



J'ai toujours aimé la danse, toujours rêvé de devenir un petit rat...Or, j'ai toujours eu des kilos en trop...Oui, vous savez, ces kilos que les mannequins n'ont pas, elles, elles qui font rêver tout le monde et surtout moi, qui voudrais bien devenir légère, flotter sur mes pointes et réaliser ce rêve qui germe en moi depuis mon plus jeune âge !
Lors de mes tout premiers castings, je n'avais pu entendre que ces phrases qui depuis me tournent dans la tête et me hantent sans cesse : « Comment veux-tu devenir une vraie danseuse avec toutes ces rondeurs ? En aucun cas tu ne tiendras sur tes pointes... »
Je n'ai jamais été grosse, mais me suis toujours trouvée énorme... J'ai toujours eu un imc dans les 18, cependant, cela ne leur suffisait pas : ils voulaient moins, encore moins, toujours moins... Et moi aussi...Mais pas mes parents qui avaient éternellement détesté cette envie de maigreur et de normalité, ils voulaient juste que je me sente bien ma peau et dans ma tête... Ils ont constamment adhéré à ma passion pour la danse, néanmoins, ils ne m’ont jamais mis trop de pression.
La pression, c'est moi qui me la suis toujours mise, moi et ces petits rats...
Alors, j'ai été poussée par un désir irrésistible et destructeur de maigrir...J'ai commencé à supprimer le beurre, le sucre, puis le lait, puis le fromage, puis les féculents puis tout le reste...Jusqu'à manger une pomme ou deux par jour... Je ne me suis jamais fait vomir, non, je n'en ai jamais eu besoin...
Ainsi, je maigrissais, encore et toujours jusqu'au jour où j'ai atteint mon objectif : 15 d'imc.
J'avais atteint mon objectif, pourtant je n'étais pas satisfaite : j'étais infiniment grosse et il fallait que je maigrisse encore et encore ...

Je restais en internat. Je ne voyais donc jamais mes parents, ce qui me permettait de faire mes repas à ma convenance, sans que personne ne s’inquiète pour moi… Je restais seule, m’étais renfermée sur moi, plus personne ne me parlait et je ne parlais plus à personne. Je faisais peur à la plupart des gens que je croisais… Tout ce qui m’intéressait, c’était mon poids et la danse.
Je dansais maintenant près de quatre heures par jour, toute seule dans ma chambre…
C'était mon sport, ma passion, mon exutoire...
Les vacances approchaient, j’allais retrouver mes parents qui m’avaient promis de me refaire passer un casting…J’étais toute excitée, pourtant j’appréhendais plus que tout les retrouvailles avec eux. Je savais qu’ils s’inquièteraient, mais après tout, ce n’était que mon corps et mes problèmes, je demeurais grosse, il fallait que je maigrisse, peu importe ce qu’en pensaient les autres…
Lorsque mes parents me récupérèrent, ma mère fondit en larmes à me voir dans ce corps si dénutri… Elle me prit et m’emmena immédiatement à l’hôpital où je refusais strictement d’aller…

Je criais, hurlais, c’était ma vie, pas la leur, je refusais catégoriquement d’aller où que ce soit et encore plus à l’hôpital.
Lorsque je mis un pied, de force, dans l’entrée des urgences, je me promis de ne pas me laisser faire ainsi…Je ne voulais pas et ne regrossirais pas, j’étais décidée et déterminée, où que cela me mène…
Je fus donc très vite prise en charge : j'ai commencé par voir un psycologue, puis un psychiatre, et encore un autre…Bien que tous ces médecins m’enjoignassent de parler, les seules mots qu’il purent entendre furent : « je ne veux pas ».
Ensuite, ils m’ont mis dans une horrible chambre et m’ont annoncé que je n’en sortirais pas avant d’avoir repris cinq ou six kilos, chose qui était pour moi absolument impensable…Tant pis, j’y resterais le temps qu’il le faudrait, mais je ne reprendrais pas ces kilos…
Plus tard dans la soirée, ils m’ont branché ce qu’ils appellent une sonde, un tuyau horrible qui doit envoyer 1000 calories à la minute…Ce fut atroce, le moment où ils me l’ont branché…La vision de ce liquide hypercalorique qui parcourait mon corps me devint très vite insupportable ! Je ne tardais pas à inventer toutes sortes d'inventions fallacieuses pour éviter d’ingérer la moindre goutte de cette chose immonde…Et comme je ne pouvais pas y échapper, je commençais à me faire vomir…
La moindre nourriture que l’on me donnait finissais dans les toilettes…
Le personnel hospitalier commençait à désespérer et mes parents ne supportaient plus de me voir dans cette état… Mais plus rien ne m’importait.
Bientôt, je ne trouvais plus la force de me lever pour aller jusqu’aux toilettes. Cependant, je refusais encore et toujours de manger quoi que ce soit. Je ne dormais plus ou presque…
Un jour, alors que j'étais allongée dans mon lit et que mes os transperçaient ma peau diaphane, je vis sur l’écran que mon cœur flanchait ! Je me mis à paniquer, à pleurer tout ce qui me restait, mais d’un côté, partir me soulagerait …

Est-ce que c'est suffisant ?


Dernière édition par *SUN* le Mer 12 Nov - 14:01, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif


Nombre de messages : 19401

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Lun 6 Oct - 19:55

Oui, ça va. Mais pense au BP  e k

*SUN* a écrit:
Merci beaucoup !

Le problème pour l'image de la couverture, c'est que c'est un titre que l'on a évoqué en classe, du coup, je n'ai pas l'image !




Dommage. Tu peux éventuellement prendre une illustration que tu trouveras et écrire un titre sur cette image wink


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
*SUN*



Nombre de messages : 1405
Age : 16

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Mer 8 Oct - 9:42

Voilà, j'ai corrigé un maximum et j'ai trafiqué un peu comme j'ai pu pour l'image !!
Revenir en haut Aller en bas
Arobxse



Nombre de messages : 2697
Age : 16

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Mer 8 Oct - 11:53

Sympa ton début de Roman !
Revenir en haut Aller en bas
*SUN*



Nombre de messages : 1405
Age : 16

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Mer 8 Oct - 13:01

Merci !!
Revenir en haut Aller en bas
DC shoes



Nombre de messages : 2762
Age : 16

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Mer 8 Oct - 19:13


Les vapeurs de minuit


La mort. Vous êtes-vous déjà demandés quand et comment vous alliez mourir? Eux sont nés avec la peur de mourir, ils se sont réveillés avec cette peur et ont aussi avancé avec cette peur.

Mon père est un combattant allemand. Nous avons déménagé dans un petit village où il n'y a pratiquement que des Allemands. Nous n'avons pas eu le choix et avons été obligés de quitter toutes la famille. Notre maison était très grande et vaste, je possédais tout dans cette dernière. Tout hormi une chose. Un ami. Nous avions les cours à domicile, du coup je ne connaissais personne. Je m'occupais alors comme je pouvais.


Toutes les nuits, j'entendais des hurlements. C'était à minuit pétante. Je réglais tous les soirs mon réveil à 23h55 pour ne pas manquer minuit, car tout ça m'intriguait. Lorsque je regardais par la fenêtre, une seule lumière jaillissait, qui nous faisait percevoir comme de la vapeur. Je m'endormais toujours avec là même question. Qu'est-ce ?


9h30. La saunerie du réveil retentit. On était samedi. Je n'avais donc pas école. Cela faisait deux mois que nous avions déménagé. Deux mois sans avoir le droit de sortir de la maison, deux mois que je vivais dans un endroit inconnu à mes yeux.
Je devais savoir ce qu'était cette fumée. Ma mère me répétait toujours que c'était les voisins qui allumaient le feu. Seulement nous étions en septembre, donc en été. Allumons-nous le feu en septembre ? Non. Je ne croyais donc pas ma maman, mais jamais je n'osais la contrarier. Comme tous les weekends je m'amusais dans la cours de la maison avec des billes que mes copains m'avaient offertes avant que je parte. J'eus soudain l'idée de me diriger en direction de la lumière que je voyais chaque nuit. J'avais pris avec moi une sacoche avec un morceau de pain et de chocolat. Je partis sur mon petit vélo noir, en quelques secondes j'avais déjà disparu dans cette sombre forêt noire qui encerclait la maison. Ma mère était absente aujourd'hui et n'allait donc pas savoir que je partais hors de la maison.

Après un petit instant de trajet, j'arrive devant un barbelé, installé tout autour d'un grand bâtiment. Une sorte de hangar lugubre et délabré. Je m'installai par terre et mangea mon pain au chocolat. J'aperçus des hommes à chaque extrémité du grillage. Ils surveillaient une zone où se trouvaient des gens maigres, vêtus de même, avec une étoile sur le torse, comme un médaillon. Ces personnes travaillaient la terre pour sans doute planter des légumes pour se nourrir. Je décidai de partir avant de me faire remarquer.

Lors du retour à la maison, je me demandais qui pouvait bien-être ces gens avec les mêmes habits. En quelques minutes j'étais déjà arrivé. La journée était passée très vite. Il était  21h00. Lorsque que je  me dirigeai vers la maison, ma mère m'attendait au seuil de la porte, avec une expression du visage plutôt énervé.
« Où étais-tu passé ? » me demanda-t-elle. « J'étais juste dans le petit bois derrière la maison maman. » répondis-je. Oui il fallait malheureusement que je mente. « Allez, file jeun-homme ». Je partis dans ma chambre et m'endormis comme un bébé. Je m'étais programmé le réveil à 22h45. Tout le monde allait être au lit et je pourrais partir sans me faire remarquer. Je pris avec moi seulement une petite lanterne pour pouvoir voir mon chemin. Cette fois ci, je partis en courant, car mon vélo, qui était un peu vieux, faisais un bruit assourdissant.

Voilà. J'y suis. Je m'étais caché le plus proche possible du bâtiment pour mieux exploré. J'aperçus un groupe de personnes. Hommes, femmes et enfants étaient présents. Où allaient-ils comme ça? Ils étaient sales, avec une petite mine. Ils entrèrent dans un petit hangar d'où sortait un tuyau noir. Des cris retentirent, encore et encore, de plus en plus fort ! Quand tout à coup... le silence total. Une fumée noire sortit du tuyau, mais rien ni personne ne sortit du hangar. Après plusieurs minutes d'attente, je décidai de partir. Deux larmes coulèrent sur mes petites joues rosâtres en pensant à ces hommes innocents.


Dernière édition par DC shoes le Mer 8 Oct - 20:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif


Nombre de messages : 19401

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Mer 8 Oct - 19:44

Citation :
Nous avons déménagé dans un petit village où il n'y a pratiquement que des Allemands en quittant toute notre famille.






Phrase peu compréhensible, relis-la à voix haute.


Citation :
je possédais tout dans cette dernière. Tout sauf une chose.






Tu peux utilise un synonyme appris wink

Citation :
Donc je m'occupais comme je pouvais.






Il faut éviter le "donc" en début de phrase. Mets-le après le verbe.

Citation :
C'était à minuit pétante.





Familier

Citation :
Je réglais tous les soirs mon réveil à 23h55 pour ne pas rater minuits, car tout ça m'intriguait.




Citation :
Le réveil saune.




Citation :
Ma mère n'était pas là aujourd'hui et n'allais donc pas

Citation :

Ils surveillaient une zone où se trouvait des gens maigres


Citation :
Cette fois si
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
DC shoes



Nombre de messages : 2762
Age : 16

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Mer 8 Oct - 19:56

J'ai tout édité. Merci beaucoup pour m'avoir signalé ce qui n'allait pas. smile
Revenir en haut Aller en bas
Arobxse



Nombre de messages : 2697
Age : 16

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Mer 8 Oct - 21:19

DC shoes a écrit:

Les vapeurs de minuit


La mort. Vous êtes-vous déjà demandés quand et comment vous alliez mourir? Eux sont nés avec la peur, ils se sont réveillés avec cette peur et ont aussi dû avancer avec cette peur.

Mon père est un combattant allemand. Nous avons déménagé dans un petit village où il n'y a pratiquement que des Allemands. Nous n'avons pas eu le choix et avons été obligés de quitter toutes la famille. Notre maison était très grande et vaste, je possédais tout dans cette dernière. Tout hormis une chose. Un ami. Nous avions les cours à domicile, du coup je ne connaissais personne. Je m'occupais alors comme je pouvais.


Toutes les nuits, j'entendais des hurlements. C'était à minuit pétante. Je réglais tous les soirs mon réveil à 23h55 pour ne pas manquer minuit, car tout ça m'intriguait. Lorsque je regardais par la fenêtre, une seule lumière jaillissait, qui nous faisait percevoir comme de la vapeur. Je m'endormais toujours avec là même question. Qu'est-ce ?


9h30. La sonnerie du réveil retentit. On était samedi. Je n'avais donc pas école. Cela faisait deux mois que nous avions déménagé. Deux mois sans avoir le droit de sortir de la maison, deux mois que je vivais dans un endroit inconnu à mes yeux.
Je devais savoir ce qu'était cette fumée. Ma mère me répétait toujours que c'était les voisins qui allumaient le feu. Seulement nous étions en septembre, donc en été. Allumons-nous le feu en septembre ? Non. Je ne croyais donc pas ma maman, mais jamais je n'osais la contrarier. Comme tous les weekends je m'amusais dans la cours de la maison avec des billes que mes copains m'avaient offertes avant que je parte. J'eus soudain l'idée de me diriger en direction de la lumière que je voyais chaque nuit. J'avais pris avec moi une sacoche avec un morceau de pain et de chocolat. Je partis sur mon petit vélo noir, en quelques secondes j'avais déjà disparu dans cette sombre forêt noire qui encerclait la maison. Ma mère était absente aujourd'hui et n'allait donc pas savoir que je partais hors de la maison.

Après un petit instant de trajet, j'arrive devant un barbelé, installé tout autour d'un grand bâtiment. Une sorte de hangar lugubre et délabré. Je m'installai par terre et mangea mon pain au chocolat. J'aperçus des hommes à chaque extrémité du grillage. Ils surveillaient une zone où se trouvaient des gens maigres, vêtus de même, avec une étoile sur le torse, comme un médaillon. Ces personnes travaillaient la terre pour sans doute planter des légumes pour se nourrir. Je décidai de partir avant de me faire remarquer.

Lors du retour à la maison, je me demandais qui pouvait bien-être ces gens avec les mêmes habits. En quelques minutes j'étais déjà arrivé. La journée était passée très vite. Il était  21h00. Lorsque que je  me dirigeai vers la maison, ma mère m'attendait au seuil de la porte, avec une expression du visage plutôt énervé.
« Où étais-tu passé ? » me demanda-t-elle. « J'étais juste dans le petit bois derrière la maison maman. » répondis-je. Oui il fallait malheureusement que je mente. « Allez, file jeun-homme ». Je partis dans ma chambre et m'endormis comme un bébé. Je m'étais programmé le réveil à 22h45. Tout le monde allait être au lit et je pourrais partir sans me faire remarquer. Je pris avec moi seulement une petite lanterne pour pouvoir voir mon chemin. Cette fois ci, je partis en courant, car mon vélo, qui était un peu vieux, faisais un bruit assourdissant.

Voilà. J'y suis. Je m'étais caché le plus proche possible du bâtiment pour mieux exploré. J'aperçus un groupe de personnes. Hommes, femmes et enfants étaient présents. Où allaient-ils comme ça? Ils étaient sales, avec une petite mine. Ils entrèrent dans un petit hangar d'où sortait un tuyau noir. Des cris retentirent, encore et encore, de plus en plus fort ! Quand tout à coup... le silence total. Une fumée noire sortit du tuyau, mais rien ni personne ne sortit du hangar. Après plusieurs minutes d'attente, je décidai de partir. Deux larmes coulèrent sur mes petites joues rosâtres en pensant à ces hommes innocents.




Très sincèrement, je n'aurais jamais pensé que TOI tu écrivais des trucs aussi bien !
Naaan je blague, n'empêche que ça gère la fougère !! kin g
Revenir en haut Aller en bas
Saturne



Nombre de messages : 1241
Age : 16

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Mer 8 Oct - 21:19



Le club des riches

Leurs cibles sont des gens sans famille, faibles, facilement manipulables et riches.

Alors qu'il rentrait chez lui comme tous les jours après son travail, il fut abordé par une dame. On n'entendit pas ce qu'elle lui dit, il semblait dubitatif. Cependant il rentra chez lui, lorsqu'elle fut éloignée, comme si rien ne l'avait dérangé. Il n'avait pas de femme, pas d'enfant, il était seul, il travaillait toute la journée pour combler ses journées. Il avait une immense richesse, mais n'investissait dans rien : "On ne sait pas de quoi l'avenir est fait, je pourrais perdre mon travail, alors il me restera ma fortune" disait-il. C'est peut-être ce qui les intéressa.


Le lendemain, il ne rentra chez lui que très tard dans la nuit, il était en compagnie de la même femme que la veille. Les jours suivants, il rentrait de plus en plus tard, jusqu'au jour où il ne rentra plus. Il était pris au piège dans un club qui n'accueillait que les riches. Ce qu'il ignorait, c'est que sa collègue s'aperçut de quelque chose d'anormal lorsqu'il appela au bureau pour démissionner. Une fois, en effet, il lui avait dit pour s'amuser que si un jour il quittait son travail, elle pourrait s'inquiéter pour lui, il devait lui être arrivé quelque chose d'anormal. Elle s'en souvenait encore, lui, quelqu'un qui travaillait autant ne pouvait pas quitter son emploi comme ça, sans raison.


Elle aussi était riche, car elle avait hérité de la fortune de sa mère, défunte dans un accident de voiture. Dix ans après, quand elle fut majeure, elle apprit l’existence de l'immense richesse de sa mère dont elle avait hérité. Elle avait tout de même souhaité exercer un métier. Et elle tomba amoureuse du sien, même si financièrement parlant, elle avait la liberté de ne pas avoir d'emploi, elle travaillait pour l'amour de sa profession. Lorsque quelques mois après, une dame se présenta devant chez elle pour lui présenter un nouvel endroit : où elle pourrait rêver éveillée,  où tous les gens aisés vivaient, elle eut un mauvais pressentiment. Etrangement, par curiosité, elle décida de feindre son enthousiasme et fit semblant d'y croire. Quand la femme fut partie, elle se demanda -si c'était vraiment ce à quoi elle pensait- comment son collègue avait bien pu faire pour être aussi crédule.


Dans les jours suivants, comme prévu, la dame revint avec une soi-disant fiche d'adhésion. Elles passèrent vingts minutes à discuter. La femme la prévint que le lendemain, elle reviendrait voir si elle aura accepté de devenir membre. A la fin de leur discussion, la femme partit. Seule chez elle, elle paraissait bouleversée, comme si cette dame avait relevé toutes les choses les moins gaies de sa vie, seulement pour l'inciter à venir avec elle. Elle doutait de plus en plus. Il était vrai qu'elle tenait beaucoup à son collègue et voulait vraiment l'aider. Mais n'était-elle pas en train de se rapprocher d'une pente glissante. Elle pouvait à tout moment déraper, cette femme la manipulait, il était peut-être temps d'arrêter. Elle avait ce qu'elle voulait, autrement dit : savoir comment il avait été manipulé alors qu'il semblait si fort, si sûr de lui. Elle y songea toute la nuit. Elle voulait de tout son cœur voir toute cette machination de l'intérieur, son gourou ainsi que tous ces pauvres gens manipulés. Toutefois, cela serait s'approcher tellement près de ce précipice, où elle risquerait de tomber à chaque instant. Et lui, y avait réfléchi avant de s'enfuir avec cette dame et de rejoindre toutes ces fameuses personnes riches. Pourtant, sa réaction à elle fut surprenante...


Dernière édition par Saturne le Mer 8 Oct - 22:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arobxse



Nombre de messages : 2697
Age : 16

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Mer 8 Oct - 21:20

C'est impressionnant la qualité de chacun de ces textes !  e k clap ja p
Revenir en haut Aller en bas
juju



Nombre de messages : 104
Age : 16

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Dim 12 Oct - 15:07

Voici mon incipit du livre Le soleil d'une poupée :


Le soleil d'une poupée




   Nous sommes en 2014 : Je m'appelle Joséphine, j'ai quatre ans. Je sais, c'est un peu tôt pour écrire un livre, mais je vais vous dire pourquoi et comment je sais à présent écrire. C'était il y a vingt ans. Vous devez penser que cela est impossible, car je n'ai que quatre ans, mais  écoutez bien, car ceci s'est vraiment passé. Le jour de mes 4 ans, le quatre décembre 1990, comme cadeau, j'ai eu une magnifique poupée aux yeux jaunes; d'ailleurs, je me demandais vraiment pourquoi ses yeux étaient de cette couleur, mais je la trouvais quand même très jolie et, avec sa chevelure  brune, elle ressemblait à une de mes camarades de classe, Gloria. Cette poupée était singulière : j'avais l'impression qu'elle me comprenait quand j'avais un chagrin et, quand je lui racontais toutes mes histoires, lorsque les jours étaient sombres, la couleur de ses yeux rayonnaient tels un soleil.

 Un jour de tempête, ma poupée commençait à jaunir du visage, des mains, des pieds, je ne la reconnaissais plus : j'étais perdue et ne savais que faire  ! Et sur le coup, je me suis dis que je pouvais peut-être essayer de lui parler : « S'il te plaît, dis-moi ce qu'il faut que je fasse ? » en espérant qu'elle me réponde, mais rien, elle ne bougeait pas, et elle continuait à jaunir ! La catastrophe ! Je voulais appeler mes parents, mais j'étais dans ma chambre et eux dans le jardin ! C'était affreux, vous ne pouvez pas imaginer comment j'ai eu peur ! Soudain, j'ai eu un trou noir. J'étais toujours vivante, certes, mais je ne savais pas où je me situais. Ne voyant plus ma poupée, je m'inquiétais. Un rayon de soleil apparut, un rayon éblouissant qui me blessait fortement les yeux. A la fois, mes yeux s’abîmaient, mais je sentais que je revenais dans la vraie vie, vous savez là où les choses sont différentes, différentes de ce que l'on pense faire.

   Une fois revenue au réel, j'étais dans un endroit qui me paraissait familier autant qu'inconnu. Posés à côté de moi, la jupe de ma poupée et un de ses cheveux bruns qui avait sûrement dû rester accroché à l'un des boutons de son vêtement. Pas de poupée ! Ma poupée préférée, à qui je disais toutes les choses qui me contrariaient  et tout ce qui me faisait rire, n'était pas là. C'est un cauchemar ! Je n'ai que quatre ans, mais je sais très bien ce qui s'est passé et je sais aussi que ma poupée ne reviendra jamais, car ce n'est pas quatre minutes qui se sont écoulées ... mais vingt ans ! Le problème, c'est que je n'ai que quatre ans, et je sais déjà écrire sans même avoir été à l'école. Peut-être que mon trou noir m'a fait partir d'une vie, ou alors j'ai perdu mon bon sens ...


Dernière édition par juju le Jeu 6 Nov - 13:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
marie.974



Nombre de messages : 1

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Ven 17 Oct - 11:35


le cavalier sans tête

Je me promène à cheval dans la forêt dans l’après-midi vers seize heure ,je suis habillais avec un gros pull vert, un pantalon noir, une écharpe noir et blanc, une paire de botte noir et un manteau .Je suis habillais comme si on étais en hivers , je suis très malade mais je voulais sortir mon cheval , je me dirige vers un lac pour que mon cheval boive, je me balade dans la forêt pour échauffais mon cheval une bonne heure. Je décide de rentrée parce qu’il commencé a se faire tard .Sur le chemin du retour je pense observer une omble derrière moi , qui me suis je décide de changer de chemin est l’ombre a disparus je pense entend des bruit de cheval au galop ,je pense voir un cheval l’anser a toute vitesse avec sur son dos un cavalier, mais pas comme tout les autres, il n’avais pas de tête il porter un foulard rouge, il fonçais sur moi mon cœur battait tellement vite que j’ai Fayie tomber ai-je perdu la raison ? je m’arrête avec cette terreur en moi. Je me réveille sur le chemin ou tout avais commencé, je partie aussitôt j’aperçue a un arbre un foulard rouge qui ressemblait tellement au cavalier et si il était au cavaliers –sans tête ? Je parti au galop pour rentre au plus vite chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
T.Ocourant



Nombre de messages : 27
Age : 16

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Sam 18 Oct - 8:17

Pas mal de fautes signalées par le bp.
ex : habillé : participe passé !!
On était !! Imparfait
Une écharpe noir et blanche!! Blanc s'accorde avec écharpe

Utilise "bon patron", il t'en signale plein d'autres ;-)
Revenir en haut Aller en bas
sido



Nombre de messages : 255
Age : 16

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Mer 29 Oct - 16:29

Voici ma rédaction ;

AUTOBIOGRAPHIE DE JADE




Mon nom est Jade Pierre ,14 ans, je suis née du peuple. Mon père Michel Pierre et ma mère Marie Pierre. Je suis fille unique et habitante de Colleville sur Mer en Basse Normandie , pays attristé par les bombardements de la 2eme guerre mondiale. Issu d'une famille modeste, mon père Matelot ne s'intéresse plus à moi. Je le considère comme un beauf qui passe son temps sur le sofa désuet des années d'après guerre, dans les bras de Morphée. Ma mère , elle, s'occupe du rayon fruits et légumes du petit supermarché de colleville. Son passe-temps: le ménage.

Moi, Jade je n'aime rien faire. Je n'ai pas d'envie. Je n'ai pas de loisirs, ni de passion. Mes journées sont rythmés par mes cours de 3ème, mes devoirs, le bureau blanc crème de ma chambre , et mes quartes copines du lycée qui ne parlent que de leurs petites amourettes idylliques. Or Moi, je ne connais pas l'amour. Je n'ai pas envie de connaître l'amour qui me parait ridicule. Le gars de ma classe, Paul, me dit que je suis une fille précieuse fragile tel mon prénom, Jade la pierre précieuse...
Toutes les filles de ma clase trouve que c'est désopilant ce que Paul raconte. Moi, je trouve cela frivole, mais je n'aime pas rire.

Quel est le sens de mon existence dans ce monde? Il n'y a pas de sens.
Si bien que rien pour moi n'est souci ou préoccupation qui pourrait affliger une adolescence, a l'instar d'une amourette ratée, d'une tenue mal adaptée...Je suis Jade Pierre, fragile, je n'aime rien , je suis moi.
Ce soir, je suis dans mon lit. Dehors, il fait froid. L'hiver va bientôt arriver, les jours rétrécissent. Je ne pense à rien. Je n'arrive pas à dormir, c'est rare. Puis je m'endors paisiblement. Soudain; mon sommeil me plongea dans un rêve.

Aujourd'hui, championnat de France de parapente, j'étais enfin championne, ce titre que j'attendais depuis si longtemps! Maintenant, je suis devenu une athlète de haut niveau! Je suis une fille sportive qui aimes la vie. dès demain, je rentre à la maison. Je rate souvent mes cours pour mes championnats, et certains de mes professeurs ne sont pas très contents! Mais il faut savoir joindre l'utile à l'agréable : l'étude et le sport.
Ils rendent la vie sensée, saine et enrichissante. Le parapente, c'est ma vie! C'est la sensation d'être seul face à ma passion . Me surpasser. Toujours faire mieux . Essayer encore et encore. Une passion reste à vie, elle perdure.
Jade, réveille-toi!

En effet, ce rêve qui me sortait du gabarit quotidien m'amena à réfléchir sur ma vie et mon avenir. Trop de banalité, pas assez d'enrichissement, de joie, de peine, de rire , de douleurs...Il fallait réagir!
Désormais, ma vie va devenir sportive et étudiante pour ressembler à un incessant balai de culture pour mon esprit et mon corps. Il faudra besogner avec de l'organisation , des sacrifices.
En revanche, cette nouvelle Jade, réveillée en moi, veut avancer. Sortir du cauchemar qui était jadis ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Arobxse



Nombre de messages : 2697
Age : 16

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Mer 29 Oct - 18:24

Sympa :)
Revenir en haut Aller en bas
sido



Nombre de messages : 255
Age : 16

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Mer 29 Oct - 19:28

Merci Arboxse! h ap
Revenir en haut Aller en bas
Arobxse



Nombre de messages : 2697
Age : 16

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Mer 29 Oct - 19:32

De rien sido :)
Revenir en haut Aller en bas
sarasin



Nombre de messages : 10

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Ven 7 Nov - 11:34

c'était dans un lycée de banlieue nommé saint-Jess vers 19 h...
je dormais, ça c'est sur Moi, je dormais lorsque je sent un immense frisson parcourir mon corps, sur le coup cela me  surpris et j'ouvris les yeux et senti que je suis trempé, il me fallut plusieurs secondes pour que mes yeux s'habituèrent à la lumière environnante, aussitot que cela fut fait je sort du lit, me sécha et descendit dans le réfectoire pour le diner, j'entendit alors la voie moqueuse et trainante de paul qui me prit le dessert et me dit :
-hé Jeff ca va pas trop froid cette nuit, bof remarque ça doit pas trop te changer.
il s'apprèta à partir en riant lorsque je me retourne et lui mit un coup qui lui cassa le nez.
cela lui valut un tour à l'infermerie pour sa mauvaise blague sur mes parents qui étaient morts dans une explosion de gaz et un tour chez le directeur pour acte violent, une demi-heure plus tard je sort du bureau , remonta dans le dortoir et m'assit sur mon lit...
-il est huit heures me disai-je en m'ennuyant.
tout à coup la moitié des bougies s'éteingnirent et la fenètre clacat, puis j'ent un cliquetis inquiétant comme si un homme avec une jambe en fer s'approchait doucement de moi en claquant a chaque pas et puis une voix, si douce mais toutefois fébrile qui me dit :
-fils c'est moi ton père si tu m'entens et que je te manque il n'y a qu'une chose à faire...devient le corps de deux àmes.
pris par les émotions j'accepte et lorsque ce fut fait il s'approcha de moi et quand il me toucha il rentra en moi et ce fut comme si l'on me marquait au fer rouge......puis....le....vide complet...............................................
le lendemain je me réveille croyant qu'il s'agissait d'un rève, je regarda mon ventre là où le fantôme était soi-disant rentré en moi et ce fut éffrayé que je me remis mon t-shirt, la marque y était toujours.
Revenir en haut Aller en bas
T.Ocourant



Nombre de messages : 27
Age : 16

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Mer 26 Nov - 17:23

(je metrai la suite plus tard )

J'étais mort en 2002 ,en 2068 ,2122 et je suis aussi mort en 2139 et je vais encore mourir ,demain ,le 13 octobre 2182.
Je mourrai de trois balles dans la tête.
Je mourrai de la deuxième balles ,la troisième m'est donnée par plaisir ,plaisir de tuer.
La première ne me plongea que dans le coma.

Je ne sais pas pourquoi je meurs ,je n'en sais rien : Je meurs le soir et je me réveille ,sans trace de blessure , le matin chez moi quelques années plus tard et je connais tout le monde et eux aussi me connaissent alors que je suis mort depuis longtemps.
...Je reviens de je ne sais où et je ne sais pas comment et pourtant , on me connaît partout où je vais.
A chaque " réincarnation " je trouve dans le mur derière moi lors du " meurtre " trois trous dans le mur en triangle à chaque fois.
je regarde les traces en me tatans la tête et sans rien penser et soudain comme à chaque fois au bout de vingt minutes " DRING !!!! DRING !!!! " .

Sarah .Sarah ,elle vien me chercher ,elle m'embrasse tendrement de ses lèvres chaudes et me dit " Allé c'est l'heure ! "et je lui donne pour réponce:
" De quoi ????       
-D'allé travailler ? Me dit elle en rigolant
-Où ??
-arrête et viens. "

Et elle m'amène travailler et me ramène , et en rentrant je meurs ,,je meurs encore une fois...


Mais c'était presque fini....
Revenir en haut Aller en bas
T.Ocourant



Nombre de messages : 27
Age : 16

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Mer 26 Nov - 17:25

sarasin ton texte est bien mais il y a beaucoup de fautes de temps
Revenir en haut Aller en bas
Creative
Aidactive


Nombre de messages : 589

MessageSujet: Re: Votre roman enfin publié !!!
Mer 26 Nov - 18:18

Cela n'arriverait pas en utilisant le bonpatron. Il y a une charte à respecter, et elle précise qu'on doit utiliser le BP pour pouvoir poster, alors pourquoi vous ne le respectez pas ?

Rappel ici :
http://cafet.1fr1.net/t15-charte-d-utilisation-du-forum
Revenir en haut Aller en bas

Votre roman enfin publié !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: Section Free Style :: Défis et jeux d'écriture-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération