AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

Sujet et corrigé brevet français 2011 - Romain Gary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Modo
Aidactif


Nombre de messages : 19575

MessageSujet: Sujet et corrigé brevet français 2011 - Romain Gary
Mar 28 Juin - 10:07

Voici pour commencer ...

la dictée du brevet 2011
( plutôt axée sur le son é, er, ait ...)

Je dois vous dire aussi que j'ai contracté, en captivité (les noms féminins en -té et -tié ne prennent généralement pas de e, sauf exceptions), une dette envers les éléphants dont j'essaye/essaie seulement de m'acquitter. C'est un camarade qui avait eu cette idée, après quelques jours de cachot - un mètre dix sur un mètre cinquante - alors qu'il sentait que les murs allaient l'étouffer, il s'était mis ( on met les participes passés au féminin ( = mise) pour déterminer s'il y a une consonne finale) à penser aux troupeaux ( le singulier sera peut-être accepté ) d'éléphants ( plusieurs éléphants dans un troupeau) en liber (nom féminin en -té, donc sans e ) - et, chaque matin (chaque est singulier ainsi que le mot qui le suit), les Allemands ( nom propre avec majuscule) le trouvaient en pleine forme, en train de ( locution invariable à connaitre) rigoler : il était devenu increvable.

Romain Gary, Les racines du ciel



Lien des leçons d'orthographe correspondantes (+ quizz ) :

Les noms féminins en -té et -tié :

http://cafet.1fr1.net/t1013-les-noms-feminins-en-te-et-en-tie-et-noms-masculins-en-ee

Le son é/er/ait ...

http://cafet.1fr1.net/t707-le-son-e-er-ez-ait-ai

Liste des mots invariables à maitriser :

http://cafet.1fr1.net/t551-orthographe-des-mots-invariables-4eme-3eme



Voici le corrigé du brevet de français 2011 (source Le weeb pédagogique)

Questions :


1. « Nous étions écroulés… »

•a. On peut placer un point après le mot « désespérés ».
•b. Les deux énumérations sont : « sales, écœurés, désespérés » et « geignaient, se plaignaient et blasphémaient ».
•c. Le narrateur cherche à insister sur l’état lamentable des prisonniers, leur comportement, leur condition de vie dans les camps.

2.

•a. « désespérés » est formé du radical « espérés », qui vient du nom espoir, et du préfixe « dé » qui indique la négation.
•b. Il s’applique à l’état d’esprit des prisonniers car ceux-ci ne semblent plus avoir d’espoir en étant prisonniers dans les camps.
3. Avant l’intervention de Robert, les prisonniers agissent presque comme des animaux, ils sont sales, sans retenue, ils se plaignent et disent des grossièretés, sont sans gêne. Les éléments sont « sales », « geignaient, se plaignaient, et blasphémaient », « cesser de pleurnicher », Robert leur dit d’agir « comme si » ils étaient des hommes, et leur demande de faire un « sacré effort de propreté et de dignité » ; « manque de respect », « lâche un pet ».

4. Robert fait croire en la présence d’une femme en faisant semblant d’arriver avec elle (« mimant l’attitude d’un homme qui donne le bras à une femme »), de s’adresser directement à elle (« faire la cour à sa femme invisible », « lui murmurait quelque chose à l’oreille »), de la toucher (« caressait le menton, baisait la main »)

5.

•a. Le complément circonstanciel de manière est « avec une courtoisie d’ours ».
•b. « une courtoisie d’ours » signifie qu’il est maladroit, un peu bourru.
6. Les camarades de Robert l’écoutent sans protester car ils sont trop surpris pour pouvoir dire quoique ce soit, « avec ahurissement », pensent qu’il a sombré dans la folie (« il était peut-être devenu fou ») mais ils ont surtout peur de lui car il pourrait les frapper (« des poings solides »).

7.

•a. Nous sommes français donc il faut se montrer galants et polis.
•b. Le rapport logique et la conséquence.
•c. La nature grammaticale de « donc » est conjonction de coordination.
8.

•a. Les deux niveaux de langues présents sont les niveaux de langue courant et familier.
•b. Il mêle les niveaux de langue dans son discours car il veut bien parler devant la dame invisible mais ne peut s’empêcher de parler avec un vocabulaire familier en s’adressant aux prisonniers.
9. Les étapes sont :

•La surprise : « avec ahurissement » / ils parlent fort et s’étonnent « Quoi ? piailla Janin »
•L’incompréhension : « Il était peut-être devenu fou » / Ils se taisent « Personne ne dit rien »
•L’étonnement « on restait bouche bée »
•La prise de conscience « Puis, quelques uns commencèrent à comprendre » / ils rient et se détendent « rires rauques »
•Acceptent cette « convention de dignité ».
10. Cette fiction de la « grande dame imaginaire » protège le groupe du « laisser-aller », de la soumission ( « se soumettre à n’importe quoi ») et surtout de la collaboration avec les allemands par désespoir (« et même à collaborer »).

11.

•a. La fonction de ces deux propositions subordonnées conjonctives est complément circonstanciel de condition du verbe « rester ».
•b. « une convention de dignité » : convention signifie un accord tacite, entendu, entre deux partis (Robert et les prisonniers) afin de rester dignes, propres, pendant leur détention dans les camps.
Dictée :


Je dois vous dire aussi que j’ai contracté, en captivité, une dette envers les éléphants dont j’essaye seulement de m’acquitter. C’est un camarade qui avait eu cette idée, après quelques jours de cachot – un mètre dix sur un mètre cinquante – alors qu’il sentait que les murs allaient l’étouffer, il s’était mis à penser aux troupeaux d’éléphants en liberté – et, chaque matin, les Allemands le trouvaient en pleine forme, en train de rigoler : il était devenu increvable.

Romain Gary, Les racines du ciel (Folio-Gallimard), 1954.

Réécriture :

Sujet : Réécrivez le texte suivant comme si c’était Robert qui racontait, en remplaçant « il » (ligne 1) par « je » et en remplaçant « Nous » (ligne 2) par « Ils » : « Un jour, par exemple, il était entré dans le block mimant l’attitude d’un homme qui donne le bras à une femme. Nous étions écroulés dans nos coins, sales, écoeurés, désespérés (…). Robert traversa la baraque, continuant à offrir le bras à la femme imaginaire, sous nos regards médusés, puis il fit le geste de l’inviter à s’asseoir sur son lit. »

« Un jour, par exemple, j’étais entré dans le block mimant l’attitude d’un homme qui donne le bras à une femme. Ils étaient écroulés dans leurs coins, sales, écoeurés, désespérés (…). Je traversai la baraque, continuant à offrir le bras à la femme imaginaire, sous leurs regards médusés, puis je fis le geste de l’inviter à s’asseoir sur mon lit. »




http://lewebpedagogique.com/brevet/brevet-2011-sujet-corrige-gratuit-epreuve-de-francais/



----------------------------------------------


Rédaction

La rédaction du sujet de français a été un "sujet de secours"


http://www.leparisien.fr/societe/brevet-des-colleges-le-sujet-de-secours-est-tombe-28-06-2011-1511978.php


Ceci explique l'incohérence de la consigne demandant de tenir compte du texte de Romain Gary, consigne qui allait avec le sujet de rédaction initialement prévu ... consigne qui était évidemment sans rapport avec le sujet de secours et qui n'a pas été enlevée. Les critères de correction qui seront donnés aux enseignants devraient être très profitables aux élèves afin de rectifier ce gros "couac" dans les sujets ...



Alors le sujet de rédac initialement prévu est :

La présence de la "grande dame imaginaire" modifie profondément le comportement du groupe de prisonniers. Un jour, pourtant, l'un d'eux va lui manquer de respect.
Vous évoquerez rapidement les nouvelles habitudes de vie du group puis vous raconterez cet épisode en insérant un passage dialogué dans lequel le prisonnier essaiera de justifie son comportement auprès de Robert.
Critères de réussite :
- Cohérence par rapport au texte de départ ( note perso : et là ça a du sens !)


---------------------------------------------------------------




Voici les principales questions qui sont tombées
( vous pouvez poster pour demander les réponses à certaines d'entre elles si vous avez un doute) wink


"Nous étions (...) sales, écoeurés, désespérés, ceux qui n'étaient pas trop claqués geignaient, se plaignaient et blasphémaient à haute voix"


-Après quel mot aurait-on pu mettre un point ? 0,5
-Relevez deux énumérations dans cette phrase 0.5
-Sur quoi le narrateur cherche-t-il à insister ? 0.5


- Comment est formé le mot "désespérés" ? 0.5
-En quoi s'applique-t-il à l'état d'esprit des prisonniers ? 0.5


Dernière édition par Modo le Ven 8 Juil - 21:23, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Aidactif


Nombre de messages : 19575

MessageSujet: Re: Sujet et corrigé brevet français 2011 - Romain Gary
Mar 28 Juin - 10:07

Dans la phrase "Tantôt il lui caressait le menton, tantôt il lui baisait la main (..) et il s'inclinait de temps en temps devant elle, avec une courtoisie d'ours", relevez le complément circonstanciel de manière 0.5

-Expliquez le sens de l'expression relevée 1 point
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Aidactif


Nombre de messages : 19575

MessageSujet: Re: Sujet et corrigé brevet français 2011 - Romain Gary
Mar 28 Juin - 10:08

-Pourquoi les camarades de Robert l'écoutent-ils sans protester ? 1 point


Bon, dans le texte il est dit clairement plusieurs fois qu'il leur semblait fou et surtout qu'il avait ... des poings solides ... 1 point juste pour ça
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Aidactif


Nombre de messages : 19575

MessageSujet: Re: Sujet et corrigé brevet français 2011 - Romain Gary
Mar 28 Juin - 10:08

"Nous sommes Français, il faut se montrer galants et polis"

- Transformez le passage de manière à mettre en évidence un rapport logique entre les deux propositions. 0.5

- Nommez le rapport logique 0.5

- Identifiez la nature grammaticale de l'outil que vous avez utilisé. 0.5
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Aidactif


Nombre de messages : 19575

MessageSujet: Re: Sujet et corrigé brevet français 2011 - Romain Gary
Mar 28 Juin - 10:09

" Vous allez me faire un sacré effort de propreté et de dignité, sans ça, je cogne (...) et le premier qui manque de respect, qui lâche un pet, par exemple, en sa présence, aura affaire à moi"

Quels sont les différents niveaux de langues utilisés dans ces phrases ?

-Pourquoi mêle-t-il les niveaux de langue ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Aidactif


Nombre de messages : 19575

MessageSujet: Re: Sujet et corrigé brevet français 2011 - Romain Gary
Mar 28 Juin - 10:12

"S'il n'y avait pas une convention de dignité quelqconque pour nous soutenir, si on ne s'accrochait pas à une fiction, à un mythe"
-Donnez la fonction précise de ces deux propositions subordonnées conjonctives

En vous aidant de la fin de la phrase, expliquez l'expression "une convention de dignité"
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Aidactif


Nombre de messages : 19575

MessageSujet: Re: Sujet et corrigé brevet français 2011 - Romain Gary
Mar 28 Juin - 10:18

Réécriture :

Réécrivez le texte suivant comme si c'était Robert qui racontait, en remplaçant "il" (ligne 1) par "je" et en remplaçant "nous" par "ils"



" Un jour, par exemple, il était entré dans le block mimant l'attitude d'un homme qui donne le bras à sa femme. Nous étions écroulés dans nos coins, sales, écœurés, désespérés (...) Robert traversa la baraque, continuant à offrir le bras à la femme imaginaire, sous nos regards médusés, puis il fit geste de l'inviter à s'asseoir sur son lit"
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Aidactif


Nombre de messages : 19575

MessageSujet: Re: Sujet et corrigé brevet français 2011 - Romain Gary
Mar 28 Juin - 10:34

Pour ceux qui ont le roman Les RACINES DU CIEL, c'est ce passage :

" Un jour, par exemple, il était entré dans le block mimant l'attitude d'un homme qui donne le bras à une femme (...) le moral du block K remonta soudain de plusieurs crans" ( Celui où Robert s'invente une "amie imaginaire")
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Aidactif


Nombre de messages : 19575

MessageSujet: Re: Sujet et corrigé brevet français 2011 - Romain Gary
Mar 28 Juin - 10:59

Sujet de rédaction :

Un ami ou un adulte de votre entourage vous a convaincu de changer votre comportement.

Vous raconterez cette expérience en rappelant d'abord comment vous vous comportiez puis comment votre interlocuteur s'y est pris pour vous amener à changer.


Critères de réussite :

-Cohérence par rapport au texte de départ :shock:
respect des étapes indiquées par le sujet
-Présence de passages narratifs et de dialogue
- Qualité des arguments
-Il sera tenu compte de la correction de l'expression, de l'orthographe et de la présentation
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Aidactif


Nombre de messages : 19575

MessageSujet: Re: Sujet et corrigé brevet français 2011 - Romain Gary
Mar 28 Juin - 22:19

La rédaction du sujet de français a été un "sujet de secours"


http://www.leparisien.fr/societe/brevet-des-colleges-le-sujet-de-secours-est-tombe-28-06-2011-1511978.php


Ceci explique l'incohérence de la consigne demandant de tenir compte du texte de Romain Gary, consigne qui allait avec le sujet de rédaction initialement prévu et qui était évidemment sans rapport avec le sujet de secours. Les consignes de correction devraient être très profitables aux élèves afin de rectifier ce gros "couac" ...



Alors le sujet de rédac initialement prévu est :

La présence de la "grande dame imaginaire" modifie profondément le comportement du groupe de prisonniers. Un jour, pourtant, l'un d'eux va lui manquer de respect.
Vous évoquerez rapidement les nouvelles habitudes de vie du group puis vous raconterez cet épisode en insérant un passage dialogué dans lequel le prisonnier essaiera de justifie son comportement auprès de Robert.
Critères de réussite :
- Cohérence par rapport au texte de départ ( note perso : et là ça a du sens !)


Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Sujet et corrigé brevet français 2011 - Romain Gary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: Les mains tendues... :: INFORMATIONS AUX FAMILLES-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération