AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

Faisons un texte avec des mots latins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
DC shoes

avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 16

MessageSujet: Re: Faisons un texte avec des mots latins
Ven 6 Fév - 18:44

C'était un samedi matin.
Les salades ont organisé un concours de mocheté entre les pommes de terre et les carottes.
Le légume au summum de la gloire remportera une tonne d’engrais et un magnum de champagne ! kin g

Les pommes de terre sont persona non grata. Comble de l'infamie, certains les appellent même "patates"! (sic) Oui, je sais, c'est très violent comme propos.
A priori les carottes sont un peu plus aimées, mais guère plus.
 Une fois le concours terminé, et que le jury est parvenu à un consensus, les carottes sont déclarées "miss moches".
Les pommes de terre, ayant un égo démesuré, considérèrent la victoire des carottes comme un casus belli, s'énervèrent contre elles, les insultant, s'en prenant à leur physique et à leur vie privée, se livrant à des attaques ad hominem.
Une bagarre éclata, et une patate frappa violemment une carotte et l'envoya ad patres. Les salades, ne sachant plus quoi faire, décidèrent illico d'appeler la police.
 10min plus tard, un tandem de policiers arrivèrent in situ. C'était un poireau et une courgette ... sur un tandem, justement. Le poireau était juste embauché en intérim,  , pour remplacer l'aubergine qui avait été hospitalisée. Il arriva comme un deus ex machina pour régler tous les problèmes. Etant donné qu'une des carottes était morte, les enquêteurs emmenèrent son corps pour faire des prélèvements post mortem, afin de déterminer la cause exacte du décès. Des échantillons seraient analysés in vitro. Puis le corps serait placé dans un funérarium, avant l'inhumation au cimetière, ou l'incinération dans un crématorium, au choix du défunt.
Les pommes de terre continuant de s'énerver, malgré l'ultimatum des policiers leur demandant de s'arrêter, elles ont été arrêtées, et conduites ipso facto en prison, manu militari.

Les carottes aux fesses roses, qui sont des légumes très aimables, ont délibéré et sont arrivées à un consensus de paix avec les pommes de terre pour qu'elles ne restent pas en prison ad vitam aeternam, si elles s'excusaient et faisaient leur mea culpa. A posteriori, les patates s'étaient rendu compte qu'elles avaient dépassé les limites et franchi le Rubicon. Aucune ne mit donc son véto à l'idée de s'excuser. C'était la condition sine qua non pour être libérées. Elles demandèrent pardon via une lettre et promirent en post scriptum d'offrir un ex-voto en remerciement au dieu des légumes afin qu'il leur accorde son pardon. On en parla sur les réseaux sociaux, sur tous les forums de discussions, on assista même à leur remise en liberté au journal télévisé, via un duplex avec un envoyé spécial, envoyé in situ devant la sortie de la prison.

------------------------------------------------------------------------------------

Pour mon sujet ce sera : La famille brebis par en vacances à Gourette au ski. Elle rencontre la famille ours, mais un grave incident va se produire.

Mots à utiliser : 
-Un casus belli
-Un cumulus
-Via
-Un alibi
-Un quota
-Un duplex
-Un ultimatum
-A posteriori
-Persona grata
-Sine qua non
Revenir en haut Aller en bas
Abby

avatar

Nombre de messages : 153
Age : 17

MessageSujet: Re: Faisons un texte avec des mots latins
Dim 8 Fév - 14:48

Sujet:
La famille brebis par en vacances à Gourette au ski. Elle rencontre la famille ours, mais un grave incident va se produire.

Mots à utiliser
Un casus belli, un cumulus, via, un alibi, un quota, un duplex, un ultimatum, a posteriori, persona grata, signe qua non

Un jour la famille brebis se rendit au ski, mais un gros cumulus arriva pour cacher le soleil. La famille ours passait sur la via qui menait jusqu'à leur maison. Leur maison était un duplex. Les brebis étaient des persona grata. Les ours invitèrent les brebis chez eux. Monsieur ours allait faire son quota d'heure de travail quand sa femme l'appela pour lui dire qu'un enfant des brebis était mort. Elle avait un alibi en béton, mais pas ses petits. Il lui dit d'appelait les brebis à leurs travail. A posteriori les coupable étaient les oursons. Ce meurtre allait créer un casus belli entre les ours et les brebis. Les brebis donnèrent un ultimatum aux ours. La condition sine qua non pour connaitre le tueur de l'agneau était d'interroger les oursons.

Revenir en haut Aller en bas
Keep calm and be happy

avatar

Nombre de messages : 19

MessageSujet: Re: Faisons un texte avec des mots latins
Dim 8 Fév - 15:32

Pour mon sujet ce sera : La famille brebis par en vacances à Gourette au ski. Elle rencontre la famille ours, mais un grave incident va se produire.




Un jour, pendant les vacances d’été, la famille Bêê constituait que de brebis, venait skier à Gourette. Au coin de la rue la mère Bêê  vit la mer Ours marcher avec ses chaussures de skis via la route. La mère Bêê, se dit que si un jour elles se reparleraient elle devrait trouver un alibi sine qua non, car sinon elle se doutera de quelque chose. Une semaine plus-tard dans la pleine ou habite la famille Bêê, la famille ours vient leur rendre visite pour se mettre d’accord à propos du duplex à côté du lac. Ce duplex d’ailleurs autrefois avait failli causer un casus belli auprès des deux familles qui sont en guerre depuis le temps des cumulus. L’histoire c’est passé dans la plaine les deux familles voulaient créer deux maisons, seulement le terrain était trop étroit. La famille Bêê posa un ultimatum à la famille Ours. Finalement, ils firent un duplex, partie basse pour la famille Bêê, avec un jardin et en haut la famille Ours sous la toiture, avec de l’humidité. Aux yeux de la famille Ours, la famille Bêê est passée de persona grata à persona non grata. A posteriori, ils ont commencé par ne plus se parler, et finalement par s’insulter. Maintenant les choses vont un peu mieux depuis qu’ils ont reçu le quote. Et vont pouvoir repartir sur de bonnes bases.



Sujet : A la plage un oiseau sans aile veut voler au-dessus de l'océan. Raconter comment il peut y arriver.

 

Mots à utiliser :
Via, le véto, un cumulus, ispo facto, le statu quo, desideratas, ego, pensum
Revenir en haut Aller en bas
Lucia-Sergia

avatar

Nombre de messages : 71
Age : 16

MessageSujet: Re: Faisons un texte avec des mots latins
Dim 8 Fév - 16:26

Ne pouvant pas le poster plus tôt je le poste maintenant et je laisse le sujet de Keep calm and be happy pour les suivants.


La famille brebis, venant de la vallée voisine, venait passer ses vacances d'hiver à Gourette afin d'y pratiquer leur sport préféré, le ski. Le lendemain, via internet la fille brebis contacte par un mail la famille ours afin qu'elle aussi puisse rejoindre la station au plus vite pour y passer des vacances, car la semaine s'avérait exceptionnelle. Les deux familles logeaient dans un duplex non loin des pistes.
Forcément la neige était bonne et le temps semblait s'éclaircir de jours en jours. Mais voilà que le cinquième jours, les prévisions météorologiques annonçaient de violents cumulus et sûrement une tempête de neige à prévoir pour les prochains jours. Les deux filles brebis et ours voyant le temps voulaient partir skier seule pour un peu de liberté. La seule condition sine qua non était la permission de leurs parents. Le garçon brebis, lui, n'était pas persona grata pour le coup. Cette fois-ci, les filles étant au ski étaient sous la responsabilité des parents ours qui restaient à l'hôtel pour se reposer. Les parents, certes inquiets, se disaient qu'à posteriori beaucoup d'enfants skiaient seuls et que les risquent étaient minimes. Mais las le temps passait, il était déjà sept heures et les filles n'étaient toujours pas rentrées à l'hôtel. Les parents brebis ne comprenaient pas la réaction des parents ours, car les filles étant sous leur responsabilité, ils ne se préoccupaient pas de leur retour, car elles étaient grandes. Un casus belli semblait surgir entre les deux familles ni l'une ni l'autre n'était d'accord. Comme les prévisions l'avaient prédit une violente tempête de neige s'abattait sur Gourette alors que les filles n'étaient toujours pas revenues. Les parents s'étaient fixés un ultimatum, soit ils partaient à leurs recherches ou bien ils appelaient les gendarmes.
Revenir en haut Aller en bas
Raul Menendez

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 66

MessageSujet: Re: Faisons un texte avec des mots latins
Dim 15 Mai - 19:28

Sujet : A la plage un oiseau sans  sans ailes veut voler au-dessus de l'océan. Raconter comment il peut y arriver.


Il était une fois sur une île nommée Libertalia, un petit oiseau sans ses ailes qui cherchait désespérément à voler. Ses amis le narguait souvent et plus le temps passé, plus son ego en prenait un sacré coup. Un jour alors qu'il marchait sur la via qui conduisait chez lui, son desiderata de voler le fit tomber en sanglot. Il rentra en pleurant et ferma la porte de sa chambre. Sa mère et tout son amour, lui dirent de descendre pour souper, mais il refusa et resta cloîtrer dans sa chambre. Ce statut quo dura deux jours. Quand il sortit lorsque son petit ventre lui avait ordonné, ses parents lui donnèrent un lourd pensum qui était de faire la vaisselle pendant deux mois. Un cumulus envahit sa tête et ipso facto il tomba, raide. On l'amena chez le veto et il le remit sur patte. Mais alors qu'il dormait encore, le docteur lui rajouta deux ailes qui coûtèrent très cher à ses parents. Il se réveilla et découvrit le bonheur de voler, mais dans un second temps il comprit alors ce que ses parents avaient subi et il s'envola à la fois heureux et triste.

Sujet: un grand pirate cache son butin sur une île déserte, raconter comment des chasseurs de trésors vont réussir à y mettre la main dessus

Mots à utiliser: idem, in extremis, in vito, incipit, décorum, examen, ad patres, a fortiori
Revenir en haut Aller en bas
Patate douce du congo

avatar

Nombre de messages : 44

MessageSujet: saynète
Ven 27 Mai - 12:27

Un soldat veut s'entretenir avec le consul.

Soldat: Ave César
César: Qu'est-ce qui vous amène ? 
Soldat: J'aurais des désidératas à vous soumettre,j'aimerais avoir une prime car j'ai largement dépas mon quota d'heures de travail.
César: Je serais d'accord pour accéder à vos désidératas, à la condition sine qua non que vous fassiez quelque chose pour moi.
Soldat: Quelle chose? 
César: Il y a eu beaucoup de morts lors de la bataille d'Alésia Allez au funérarium ipso facto faire l'inventaire des pierres pour les épitaphes restantes.
Soldat: Ce sera tout ?
César: Non, vous irez a posteriori faire un rapport au tailleur de pierre pour qu'il en prépare d'autres.
Soldat: Mais où se trouve la boutique de ce tailleur ?
César: Allez à la rue Oculus, via le forum, et tournez à gauche, elle se trouve sur le tumulus.

Le soldat sort de la salle et va au funérarium.

Croque-mort: Bonjour, pourquoi venez-vous
Soldat: Je viens faire l'inventaire des pierres tombales, je dois faire mon rapport au consul.
Croque-mort: La salle est par là-bas. Il lui montre un corridor du doigt.
Soldat: De visu, je dirai qu'il en manque 200, mais je vais les compter.
Croque-mort: J'ai d'autres choses à faire, appelez-moi s'il y a un souci.

Il compte les pierres tombales... Le croque-mort revient.

Croque-mort: Avez-vous bientôt fini ? La boutique ne va pas tarder à fermer.
Soldat: Il ne me reste plus qu'un étage à compter, je vous remercierai de bien me laisser terminer.
Croque-mort: Mais dites-moi, c'est un sacré pensum que de faire cela, qu'avez-vous fait pour mériter un tel travail de Sisyphe ?
Soldat: Ce travail justifie ma future augmentation.
Croque-mort: Eh bien, je suis content pour vous alors.

Le soldat fini de compter et sort faire son rapport à César.

Soldat: J'ai fini la première partie de mon contrat, mais l'heure étant tardive, je n'ai pas pu aller chez le tailleur de pierres.
César: Quelle est le nombre de pierres manquantes ?
Soldat: Il en manque exactement 237.
César: Très bien, allez vous reposer, soldat.

Le lendemain, chez le tailleur de pierres.

Soldat: Bonjour, le consul m'envoie, il a un travail pour vous.
Tailleur: S'il est trop fastidieux, je ne ferais rien, et je soutiendrais mordicus mon idée devant qui que ce soit.
Soldat: Pardon ? Vous vous opposez au grand César ? Je vais vous emmener le voir manu militari !

Ils partent sur le champ, le soldat arborant de façon ostentatoire un rictus machiavélique...

César: Pourquoi me l'amenez-vous, soldat ? Quel est le casus belli ?
Soldat: Il ne veut pas travailler pour vous, dixit ce sale fainéant de tailleur.
César: Hum... vous ne voulez donc pas travailler à mon compte ? mais quid de vos enfants ? Vous ne pourriez plus les retrouver en rentrant, ils pourraient faire un voyage touristique en prison ou je pourrais les envoyer ad patres... Alors je vous pose un ultimatum : soit vous me taillez toutes ces pierres avant les calendes de mai, et non pas pour les calendes grecques soit je fais pendre vos enfants sur la place avant de faire dévorer leur corps post-mortem dans la fosse au lion. Quant à vous, vous serez frappé d'ostracisme et considéré comme personna non grata avant d'être écartelé sur le forum et voués aux gémonies !
Tailleur: je fais mon mea culpa, c'est de ma faute : je taillerai ces pierres, et puis... si  vous comptiez engager le tailleur de la rue Siphulae, cet incompétent, a fortiori je peux faire du bien meilleur travail. je vous les taillerai avec du marbre des Pyrénées, le nec plus ultra des marbres, je le sculpterai a l'instar de mon ancêtre, qui s'en était déjà servi. Et puis, je voudrai qu'on me considère comme un grand tailleur.
César: Je vois que vous avez un ego surdimensionné en plus d'être fainéant et infidèle à vos supérieurs, C'est le summum ! Mais quel homme êtes-vous ?
Tailleur: Je suis le genre d'homme à avoir été élevé à la dure, pas comme les nobles.
César : Est-ce une insulte?
Tailleur: Je ne me le permettrai pas.
César: Passons, après votre discours, je ne vous propose donc pas de travailler en tandem avec le tailleur de la rue Siphulae vu la charge du travail?
Tailleur: Jamais ! J'ai créé mon entreprise ex nihilo et je refuse que l'on m'assiste à faire quoi que ce soit ! Par contre, j'aurai une faveur à vous demander; pourrais-je avoir un memento du quota exacte de pierres à tailler ?
César: Ce sera fait. Vous voyez, nous avons finalement trouvé un consensus, j'en suis satisfait.
Tailleur: Idem pour moi, je trouve cela raisonnable, je m'en retourne à ma tâche.
Revenir en haut Aller en bas
lyiloo

avatar

Nombre de messages : 56
Age : 16

MessageSujet: Vocabulaire Latin Rédaction
Lun 6 Juin - 19:54

Cher Maman, cher Papa,
Comment allez-vous ? Quid de la voisine, Henriette ? Et de ma cousine Léa ?

Cela fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus, je fais mon mea culpa, je n'ai pas non plus donné de nouvelles, j'avoue... Je décide donc de le faire via cette lettre : vous savez que je ne suis pas une grande fan du téléphone !

J'ai décidé de me rattraper aujourd'hui ! Mes études se déroulent à merveille, ma santé va bien, je suis bon pied bon oeil, je passe des examens très importants ... Je fais beaucoup la fête... Je sors presque tous les soirs, je rentre très tard...D'ailleurs, le weekend dernier, j'ai fait un delerium tremens à force de boire... Un quidam a dû me ramener inconsciente à l'appartement, car j'avais perdu connaissance !

 Non, je plaisante maman, ne t'inquiète pas, je ne le fais quasi jamais ! Ma devise reste : mens sana in corpore sano, même si cette fois ce n'était pas trop ça. Je n'ai pas l'habitude de la vie en ville. D'ailleurs, je n'aime pas du tout y habiter... Je m'y sens étouffer,à l'instar d'un poisson hors de l'eau. J'ai envie de retrouver ma petite campagne, notre petite ferme tranquille, de vous retrouver, vous...

Il faut avouer qu'en ville, tout est plus cher et j'ai du mal à économiser mon argent... J'ai bien réfléchi et je pense que je prendrai un travail d'été en intérim  pour anticiper l'année suivante, je rédige mon curriculum vitae afin de mettre en avant mon cursus scolaire et mes formations.
 Quoi d'autre ? Ah oui ! Je dois vous parler de quelque chose de très important...
Voilà, cela fait un mois que j'ai rencontré Antoine, alias Titi ( tous les gens qui le connaissent le surnomme comme ça ! )
Voici l'incipit de notre histoire : je l'ai rencontré  de la manière la plus étrange qui soit ! Une fille que j'avais rencontrée en début d'année, Ana, et avec qui je m'entendais bien, est morte d'un cancer il y a maintenant un mois. Elle était condamnée, et elle le savait depuis déjà un an... Ca a été horrible ! Bref, je suis allée à la cérémonie funèbre. J'ai dû attendre un peu que la famille proche sorte du funérarium... Je pensais que Ana allait être inhumée, mais elle a finalement choisie la crémation. Elle a été amenée au crématorium, où je me suis rendue. Cela a été très poignant : l'émotion était palpable, une ambiance mortifère régnait, tout le monde pleurait, bref c'était une journée des plus dramatiques de l'année, j'ai pleuré ad nauseam, je vous assure...

Il y avait un jeune homme à côté de moi ( j'ai appris ensuite que c'était son frère, que je connaissais seulement de visu ), qui n'arrivait pas à se calmer. Il m'a fait beaucoup de peine, alors je lui ai demandé s'il souhaitait aller boire un coup dans un bar, histoire de se changer un peu les idées... Il a accepté. In situ, nous avons parlé, nous nous sommes beaucoup appréciés. Nous avons continué à nous voir, plusieurs fois par semaine. Nous sommes devenus inséparables. Je ne peux pas passer un jour sans le voir. Il est devenu mon alter égo. Nous sommes faits l'un pour l'autre, nous formons un magnifique tandem.

 Evidemment, j'aimerais vous le présenter. Au début, il paraît un peu spécial lorsque l'on ne le connaît pas trop MAIS s'il vous plaît, n'ayez pas d'aprioris ! Quand il viendra, je compte sur vous pour qu'il soit persona grata dans la famille ! Papa, j'espère que tu ne seras pas désagréable, que tu seras chaleureux et que tu n'auras pas ce petit rictus qui met mal à l'aise ! Tu sais, celui que tu as à chaque fois que je ramène des amis que tu ne connais pas à la maison ! Je t'assure que cela met très mal à l'aise ! J'espère au contraire que tu auras un faciès réjoui ! Par contre, n'hésite pas : compliments et blagues ad libitum !


 Et idem pour toi, maman ! Quand vous apprendrez à le connaître, vous découvrirez que c'est le nec plus ultra des "mec" plus ultra !
 Si vous trouvez que ce n'est pas le cas, je soutiendrais mordicus que vous avez tort ! Pour vous parler de lui en quelques mots, c'est un homme sensible, drôle...A contrario, il est un peu timide ! Ah oui ! J'oubliais ! Il fait de la musique ! Quand je le vois, accroché à sa guitare, jouer matins et soirs, je vous avoue que ça me fait craquer ! C'est, d'après moi, ce qui fait tout son charme...Si vous êtes un peu curieux, vous pourriez passer à la Fnac, pour voir si vous ne trouvez pas son dernier opus. Eh oui ! Il a sorti un album et j'en suis très fière !

Vous m'aimez ? Vous voulez mon bonheur ? Si oui, prenez en considération mes désidératas... Faites-lui bon accueil.

Papa, je l'aime comme tu aimes tes animaux, comme tu aimes ton jardin, comme tu aimes le cri du coq le matin, comme tu aimes labourer l'humus pour le cultiver... Maman, je l'aime comme tu aimes passer les doigts dans le grain, comme tu aimes passer tes aiguilles à tricoter dans la laine. Je l'aime autant que vous m'aimez, autant que je vous aime, autant qu'on aime la vie tous les trois, et caetera. Vous comprenez sans doute, je l'espère en tout cas. Alors voilà...Pourrais-je abandonner mon appartement de Paris pour que l'on puisse en prendre un plus grand, un appartement où l'on pourrait vivre tous les deux ? Je sais que vous ne serez sûrement pas d'accord au début, mais réfléchissez bien et, s'il vous plaît, acceptez. Je vous jure que cela ne me déstabilisera pas dans mes études. Si vous m'en empêchez, la vie sera pour moi un véritable pensum... Si votre but est de me rendre triste, faites-vous plaisir.


Vous croyez en Dieu, aux miracles, même que vous offrez dans les églises des ex-votos en remerciement pour des guérisons qui ne sont dues qu'à l'effet placebo. Vous croyez même à la création ex nihilo. Je n'y crois pas, mais je respecte votre crédo. Moi, je crois au coup de foudre et à l'amour ad vitam aeternam.


Peut-être que vous, non. Mais on est tous différent, alors je vous en supplie, ne m'empêchez pas de vivre pleinement ma vie. Peut-être que je me trompe, c'est vrai. Mais n'oubliez pas : "errare humanum est".
 Mais cette fois, je suis sûre de ne pas tromper. Alors, j'imagine que l'on peut trouver un consensus : vous me laissez m'occuper de cette histoire d'appartement et je ferai les études les plus brillantes de la famille ! De toute façon, si vous refusez, tout ça sera pour moi un casus belli. Vivre à ses côtés est pour moi la condition sine qua non de mon bonheur. Comme je vous l'ai dit, nous sommes extrêmement proches. Donc, ne mettez pas votre véto pour toutes ces raisons.

Voilà, vous savez tout ! Merci d'avance de bien réfléchir à tout ce que je viens de vous dire.
On passera donc à la maison dans deux semaines. Si vous ne pouviez pas, je ne sais pas quand nous aurons une autre opportunité de venir : on reportera ça sine die, mais au plus vite; ce ne serait que partie remise, on ne remettrait pas ça aux calendes grecques en tout cas. Excusez-moi si je vous ai paru peut-être un peu violente dans mes propos. Je vous embrasse bien fort.

Votre Evelyne, qui vous aime fort.
Revenir en haut Aller en bas
MALABAR

avatar

Nombre de messages : 339
Age : 16

MessageSujet: Re: Faisons un texte avec des mots latins
Jeu 9 Juin - 19:02

Jean Marc
Aujourd'hui, Jean marc, directeur d'une grande firme, cherche une secrétaire pour remplacer Marguerite, qui est malade. ple ur


La première fille en recherche d'emploi entre. A priori, elle semble parfaite comme secrétaire, du moins de visu. Seulement, après avoir lu son curriculum vitae et découvert qu'elle avait menti sur son cursus de façon éhontée, son acolyte mit son veto sur cette candidate qui n'avait rien à faire là, et la sortit même de la pièce, manu militari.


La seconde postulante avait l'air beaucoup plus timide : elle arborait sur son faciès un rictus artificiel à chaque blague de Jean Marc. Il comprit qu'elle ne le trouvait pas drôle, ce qui chatouilla son ego et le mit en colère.
"Non, pas elle!" vociféra-t-il.


Son refus si sec et sans concertation venait de causer un casus belli : la jeune fille, blessé dans son égo, quitta la salle comme une furie, et son ami, vexé qu'il ait pris cette décision tout seul sans le consulter, se tourna vers lui rouge de colère en lui criant qu'il avait été très impoli et qu'elle aurait été parfaite pour cet intérim. A ses yeux, il n'était qu'un égocentrique. Et quid de son avis, à lui ??? Il ne comptait donc pour rien ?

Pendant que la troisième prétendante passait, ils ne se parlèrent plus. Jean Marc envoya des excuses à son camarade via son téléphone ... Malheureusement, sans réponse, il décidait de l'ignorer... Le temps passait et la situation ne s'arrangeait pas, ils ne se parlaient pas et ne pouvaient donc arriver à un consensus. Comment sortir de cette impasse ? C'était le statu quo...  Jusqu'à l'arrivée de la septième personne.


La beauté de cette personne -il faut le dire- a été un stimulus pour eux deux : elle était PARFAITE pour cet intérim; de facto son choix était déjà fait. On lui fit donc part du décorum à respecter avec les clients et les supérieurs au sein de l'entreprise. Elle était en plus très professionnelle, et la réussite de l'entreprise était son seule crédo. Cette fille était vraiment la nec plus ultra des secrétaires ! Exactement ce qu'ils recherchaient ! Une fois qu'elle quitta la pièce, il fit son mea culpa auprès de son acolyte, au sujet de leur dispute.


A posteriori, en dépit de leurs différends, ils réalisèrent qu'ils formaient vraiment un tandem de choc !
Revenir en haut Aller en bas
Thalie

avatar

Nombre de messages : 236
Age : 15

MessageSujet: Re: Faisons un texte avec des mots latins
Jeu 9 Juin - 20:14

Chère Marie,

       Via, cette lettre je te transmets une terrible nouvelle.
Il y a trois jours,
tante Jeanne se rendait chez papa et maman quand une voiture arrivant très vite l'a percutée (comme tu le sais très peu de gens sur la route respecte le décorum).
 L'homme qui conduisait la voiture semblait avoir bu, les policiers ont
remarqué son délirium tremens. Ils ont donc organisé son procès qui a eu lieu aujourd'hui. Lors de son procès, l'homme a soutenu mordicus n'avoir partagé qu'un magnum avec quelques amis ... sauf que son faciès l'a trahi. Au bout d'une heure l'homme a donc avoué aux juges avoir dépassé le quota d'alcool autorisé. Suite à cela, il a été emmené ipso facto en détention provisoire.

Maintenant, quid de
tante Jeanne ? Eh bien, elle sortira peut-être demain grâce à un consensus établi entre le médecin et elle (tu sais à quel point elle est forte pour avoir ce qu'elle veut). La seule chose qu'elle a eu du mal à accepter est la condition sine qua non pour pouvoir sortir : il faut que quelqu'un s'occupe d'elle à domicile, jusqu'à sa guérison totale. Donc, en attendant de trouver une solution, elle va chez papa et maman. Comme son crédo, c'est que Dieu l'a sauvée ! Donc à l'instar de sa mère elle offrira un ex-voto à l'église de Lyon. Elle nous a aussi dit que cela lui avait servi de leçon et, avec un rictus étrange, elle nous a soutenu mordicus qu'elle ne buvait plus (on l'a évidemment cru   wink  )
  
Bisous, ta sœur qui t'aime

Post scriptum : Quid de tes examens ? Donne -nous de tes nouvelles rapidement !


Dernière édition par Thalie le Lun 13 Juin - 12:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
HERMES
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 2030
Age : 15

MessageSujet: Re: Faisons un texte avec des mots latins
Jeu 9 Juin - 21:04

Aujourd'hui c'est LE grand jour, je vais enfin trouver du travail. Le seul problème du contrat travailler en tandem avec un de mes futures collègue. Lequel je ne sais pas. Je pars donc sur mon futur lieu de travail. En arrivant, un homme affichant un rictus me demanda mon curriculum vitae. Ah, c'est ma fierté, moi qui suis fait ex nihilo, je suis même devenu major de ma promotion.
Cet homme Jean Meleguan, me montra mes nouveaux collègues. Je les invitai donc dans la soirée à venir boire au bar d'en face.
"Un café s'il vous plait, j'adore ça. Pour moi, c'est le nec plus ultra.
-Idem"
Je passai donc la soirée avec eux et j'appris donc leur surnom et leur nom.
Yann Corzan alias Crocraft
Julie Hunda alias Croca.
Nous nous quittâmes donc vers minuit.
Le lendemain, je fus réveillé à huit heures, car je devais me rendre in situ sur les lieux d'un accident. En arrivant, les pompiers lançaient de l'eau ad libitum sur le feu. Mon collègue et moi tommes sur un sujet de discorde, un vrai casus belli ! Lui soutenait mordicus que la cause de l'accident venaient du moteur; et moi, je pensais le contraire. Nous arrivâmes in extremis à un consensus avant que les agents d'assurances n'arrivent sur le lieu de l'accident.
Un assureur me demanda :
" Quid de votre enquête ?
-Rien. Nous pensons que l'accident vient d'une défaillance de la voiture.
- Vous n'avez donc rien prouvé. A contrario, nous avons trouvé une défaillance sur l'autre véhicule.

-Vous, le junior, vous venez de sortir de l'école. Vous vous taisez," lui répondis-je.



FIN
Revenir en haut Aller en bas
fairy tail 64

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 14

MessageSujet: Re: Faisons un texte avec des mots latins
Mer 29 Juin - 11:27

Magister : Bonjour, les enfants ! Aujourd'hui, nous avons un nouvel élève. Vas-y, présente-toi,, Marcus !

Marcus: Bonjour, je m'appelle Marcus, et mon cognomen est Aquila parce que j'ai le nez aquilin, comme un aigle

(Les élèves se mettent à rire)

Magister : Bon, ça suffit, les enfants : vous avez dépassé votre quota de bêtises pour aujourd'hui ! Continue, Marcus.

Marcus : J'ai fini, maître...euh magister, pardon !

Magister : Merci, Marcus va t'asseoir.

Magister : Alors, aujourd'hui, nous allons découvrir du vocabulaire !

Discipulus: Ohhh nooon !

Magister : Commençons par le mot "in vivo", qui connait sa définition ? Tiens, Marcus !


Marcus : Pénétrer, m'sieur !

(La classe rigole)

Magister : Arrêtez tout de suite ! Et quant à toi, Marcus, enlève ce rictus moqueur de ton faciès !

Passons à un autre mot...Cristalline est un mot polysémique, quels sont ses différents sens ?

Essaie de te rattraper, Marcus.

Marcus : Ben c'est une marque de bouteilles d'eau !

Magister : Marcus, tu as franchi le Rubicon !

(La sonnerie retentit)

Magister : Demain, nous ferons une sortie pédagogique et non ludique !

Le scribe du sénat nous le fera visiter.

(Le lendemain, au sénat)

Magister : Voici un magistrat.


Marcus : Non, monsieur, c'est juste un homme magistral !

Magister : Arrête de semer la zizanie, Marcus !

Marcus : Que vous êtes acariâtre, m'sieur ! Si vous étiez vraiment stoïcien, vous ne vous énerveriez pas aussi facilement. Moi, je vous conseille de profiter de la vie en étant épicurien.



(Les élèves et le professeur rentrent chez eux)

(Le lendemain)

Magister : Salvete, pueri !

Discipuli : Salve, magister !

Magister : Aujourd'hui, nous allons voir la différence entre un homo sapiens et un homo erectus.

Marcus : Moi, monsieur ! Je sais !

Magister : Bon ben, Marcus...

Marcus : Un homo sapiens c'est un homme qui aime les hommes et les sapins alors qu'un homo erectus c'est un

homme qui aimes les hommes et les cactus !

Magister : Cette réponse effrontée est un véritable casus belli, va donc ipso facto au coin !

Discipuli : Mais ce n'est pas de sa faute, magister !

Magister : Tout ce bruit est-il nécessaire ? Nous ne sommes point dans un forum !

Marcus : Oui, car vous n'êtes pas assez pédagogue pour nous intéresser !

Magister : Ma question était rhétorique...Le silence est une condition  sine qua non pour bien travailler. Marcus, viens me voir à la fin de la journée en ayant recopié dix fois le règlement de l'établissement !

Marcus : Vous me posez un ultimatum, m'sieur !

Magister : Oui, c'est ça !

(A la fin de la journée)

Magister : Bon, Marcus, où est ta punition ?

Marcus : Tenez, m'sieur.

Magister : C'est bien, Marcus, je peux te poser une question ?

Marcus : Ben Oui, m'sieur !

Magister : Pourquoi n'es-tu pas studieux comme les autres élèves ?

Marcus : Parce que je n'aime pas l'école, m'sieur...

Magister : Il faut que nous parvenions un consensus pour que les cours se passent mieux.

Marcus : Oui, si vous voulez, m'sieur !

(L'année se termine bien.)
Revenir en haut Aller en bas
Cincinnata

avatar

Nombre de messages : 132
Age : 15

MessageSujet: Re: Faisons un texte avec des mots latins
Lun 22 Mai - 14:54

Elections:(16)
ex nihilo
peplum
(illico)
nec plus ultra
a fortiori
modus operandi
mea culpa
in extremis                                                        construction

quid de
consensus
referendum
véto
mémorandum
pensum
summum
alias
équivoque
Revenir en haut Aller en bas
Johanna
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 1101
Age : 14

MessageSujet: Re: Faisons un texte avec des mots latins
Mer 24 Mai - 11:19

Je me présente, je m'appelle Mélissa, j'ai 28 ans et je vis à New York dans un duplex avec ma meilleure amie, Marion. Je travaille pour le FBI avec Marion et nous formons un véritable tandem. Cela fait quelques mois que nous avons un pensum à réaliser. Nous devons enquêter sur le sujet de la fin des fast-food aux Etats-Unis que le président américain Micheal Phelps et son premier ministre, Tyler Posey sont en train de réaliser. Nous avons appris, via un ami proche du premier ministre, que le président lui a posé un ultimatum. Si un consensus n'était pas trouvé, un référendum serait organisé ipso facto sur le sujet.

Un jour, nous avons découvert et rendu public immédiatement le modus operandi qui était utilisé pour ce consensus. Avant cet épisode mon alter-ego et moi, étions bienvenues à la maison blanche, mais depuis cet épisode nous sommes devenues persona non grata. Mais notre dirigeant a posé son véto face à cette décision.

Un jour, alors que nous partions au travail, nous reçûmes un appel qui nous disait de nous rendre immédiatement à la Maison Blanche. Le président voulait à tout prix que le premier ministre signe l'accord pour la fin de ces restaurants rapides, c'était une condition sine qua non pour que la loi prenne effet. Il fallait mettre fin au statu quo qui durait depuis bien trop longtemps. Manon et moi avons dû manu militari séparer les dirigeants qui en étaient venus aux mains c'était le début d'un pugilat. Ces derniers, après de longues heures de discussions, trouvèrent enfin un arrangement : le nombre de fast-food du pays devrait respecter un certain quota : un seul par état. Au cours de cette discussion la colère des deux dirigeants était à son summum. Le premier ministre fit son mea culpa et s'excusa même si un terrible rictus lui coupait le visage.

Notre mission s'achevait aujourd'hui, nous avions accompli cela ex nihilo et nous avions découvert en rentrant un bonus : une paie supplémentaire.
Revenir en haut Aller en bas
suspens



Nombre de messages : 53

MessageSujet: Re: Faisons un texte avec des mots latins
Mer 24 Mai - 11:34

J'étais sur un forum internet pour passer un consensus avec Serge afin qu'il me prête sa voiture en échange de mon vote, et celui de mes proches, aux élections municipales, quand soudain le téléphone sonna ...
BIP BIP BIP BIP BIP"

-Allô ?

-Allô Gérard ? C'est Gertrude. Tu viens au funérarium ?

-Non, pourquoi faire ?

-Pour aller à l'inhumation d'un tandem d'amis, alias Simone et Marguerite, qui sont mortes dans un accident de voitures.

-Ça dépend. Il y aura qui ?

-Bernard, Marcel, Raymond, Huguette, Jacqueline, Jean-Claude, et caetera.

-Non, je ne viendrai pas car, je suis considéré comme persona non grata parmi eux depuis que j'ai voté Richard Lebeauf.

-Mais non, allez, viens, ils t'aiment ; et vice versa, je le sais.

-NON !

-Mets ton égo de côté, tu sors illico de ton duplex, sinon je viens te chercher pour t'y conduire manu militari.

-Je suppose que c'est une condition sine qua non pour que tu continues de me parler.

-Exactement, tu peux venir via le métro. Après on ira participer au referendum pour voter oui ou non pour le latin au collège et ensuite tu répareras mon cumulus que tu devais réparer depuis longtemps, je ne vais pas encore attendre ad vitam aeternam ! C'est un ultimatum pour ne pas avoir à faire ce pensum pendant tes vacances de Pâques !

-D'accord, j'arrive."

Je me dépêche de les rejoindre.
Quand j'arrive, Raymond, avec son faciès porcin, me lance un rictus plein de mépris. Quand soudain ...
Revenir en haut Aller en bas
Tacita

avatar

Nombre de messages : 104

MessageSujet: Re: Faisons un texte avec des mots latins
Lun 29 Mai - 14:54

Neptune, dieu de la mer et des Océans et Mars, dieu de la guerre, étaient de vieux amis d'enfance. Ils étaient inséparables. Leurs chemins se séparèrent, hélas, lors du choix de leurs études supérieures. En tant que dieu, il était important d'avoir un métier pour l'honneur et pour éviter l'ennui.
Une dizaine d'années plus tard, par un pur hasard, ils se rencontrèrent et décidèrent d'aller prendre un café :
"Comme cela fait plaisir de te voir ! Tu as beaucoup changé ! cria Mars avec un léger rictus qui traduisait ce qu'il n'avait pas osé dire : que Jupiter avait un faciès porcin.
- Toi aussi mon frère. Je suis vraiment heureux de te revoir ! Mais alors, tu en es ou dans ta vie ? 
Mars fit semblant de ne pas avoir entendu, voulant passer à un autre sujet mais Neptune insista :
"Alors, ton cursus ? Tu as trouvé du travail dans la guerre ?
-Bof, pas vraiment . A priori, je pensais que ce métier était fait pour moi, mais je suis maintenant perdu.
Voilà, il y a six ans de ça, j'ai été embauché pour commander la guerre mais, je n'ai pas respecté la condition sine qua non j'étais renvoyé qui était de réussir à enclencher une guerre entre Albe et Rome au bout d'un mois. Ce qui fait que je suis devenu persona non grata dans ce lieu et j'ai été viré ipso facto, manu militari après cette erreur. J'ai cherché un consensus, mais ils l'ont refusé. J'ai donc réfléchi à abandonner mais j'ai tenu bon, en effet, a posteriori, je me suis dit qu'il ne fallait pas baisser les bras, que ce n'était qu'un échec et que je continuerai quand même dans cette voie. J'ai ensuite été deux ans plus tard pris en intérim mais, je n'ai hélas pas respecté le quota d'heures de travail avant la fin de l'ultimatum. Je suis un dieu moi, j'ai besoin de repos, alors je faisais quelques heures de siestes entre le travail. Mais ce fut un casus belli pour mon employeur qui me mit dehors également. Je ne regrette pas ce travail, car c'était un pensum et j'avais comme l'impression que c'était un travail de Sysiphe. Nota bene, j'ai aussi été victime de délit de faciès, j'étais magnifique pour être embauché. Les employeurs allaient être blessés dans leur ego en me voyant chaque jour, raison pour laquelle ils ne m'attribuaient pas ces postes. J'avoue que la photo sur mon CV était très avantageuse, termina-t-il sans cacher son ego démesuré. Enfin, c'est le statu quo quoi !
 -Oh et bien, je suis désolé pour toi je suis sûr que tu trouveras ta voie répondit Jupiter d'une mine et voix plus grave.
-Mais toi, parle-moi de toi, oû en es-tu dans les Océans ?
- Je m'y plais bien, je fais des interdisciplinalitées, je fais des expériences in vitro dans les laboratoires, in vivo sur des êtres marin et parfois même post mortem. J'étais déjà heureux de travailler avec des assistants mais, je suis à fortiori épanoui depuis que je collabore avec ma femme qui fait le même métier que moi et mes enfants s'intéressent à ce métier et nous donnent un coup de mains quand ils peuvent. Je suis au summum du confort, je vis et j'ai même un bureau sous l'eau avec un mémorandum posé dessus pour me rappeler le travail que j'ai à faire. Ce n'est pas un travail de labeur mais cela occupe. Voilà, je suis parti ex-nihilo et voilà où j'en suis maintenant. J'ai de quoi être fier non ? dit-il.
-Effectivement, je suis heureux pour toi. Tu me donnes un stimulus en me racontant ta belle vie, je suis déterminé à me reprendre en main.
-Soit, la meilleure idée qui te soit venue à l'esprit mais sinon, tu es marié ? Tu as des enfants ?
-Non je vis en concubinage avec ma déesse dans un duplex. Je n'ai pas d'enfants. Nous allons tous les jours sur le forum pour rencontrer de nouvelles personnes et nous occuper quand on s'ennuie ce qui fait de nous des persona grata dans la ville.
-Bien. En tout cas sache que je suis heureux de t'avoir revu. Tiens voici mon numéro et mon adresse tu peux passer quand tu veux je te présenterai ma belle famille.
- Je te remercie. Passe une bonne journée. Au revoir !


Dernière édition par Tacita le Mar 30 Mai - 20:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
equus

avatar

Nombre de messages : 72
Age : 14

MessageSujet: Re: Faisons un texte avec des mots latins
Lun 29 Mai - 14:55

mots a utiliser: manu militari, mea culpa, in extremis, in situ, modus operandi, ipso facto





Un jour d'automne, la sirène retentis. Un appel de détresse arrive une bagarre a éclaté deux personnes sont a terre.

nous nous rendons in situ pour leurs porter secours. Arrivé sur les lieux nous trouvons les forces de l'ordres qui chassent l'agresseur ipso facto manu militari. Son modus operandi etait très élaboré il a fait son mea culpa.
il s'en sortira in extremis .


Dernière édition par equus le Lun 12 Juin - 14:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Unicornis

avatar

Nombre de messages : 91
Age : 15

MessageSujet: Re: Faisons un texte avec des mots latins
Lun 12 Juin - 14:32

JUGE : Avons nous atteint le quorum pour commencer la séance? Bien nous pouvons commen...
AVOCAT JUNON:Elle pensait pourtant lui avoir posé un
ultimatum!
AVOCAT ZEUS:Je conteste ! Aucune condition
sine qua non n'a été discutée .
AVOCAT JUNON:Elle croyait lui avoir fait comprendre via de nombreux
cursus, monsieur le juge. Votre client a-t-il besoin d'un mémento pour ne commettre aucun d'adultères.
AVOCAT ZEUS:Objection votre honneur! Mon client a un
alibi.
AVOCAT JUNON:-Même si vous avez un alibi nous avons des preuves que
via d'autre chose vous avez trompé Junon avec une mortelle dans un duplex celle-ci rencontrée au forum.
 AVOCAT ZEUS:Vous n'avez qu'à dire qu'elle est
personna non grata ! Et enlevez-moi ce petit rictus de votre faciès !
AVOCAT JUNON: Si je souris c'est qu'heureusement pour monsieur cette femme n'était pas aussi fertile que
l'humus.
AVOCAT ZEUS:Certes, mais au jour d'aujourd'hui votre cliente a commit un
homicide et cette pauvre femme, ne pourra choisir d'être inhumer ou incinérer dans un crématorium, alors pour l'instant, celle-ci est au funérarium au moment où nous sommes en train de parler.
AVOCAT JUNON: Faites lui un
tumulus aussi !
AVOCAT ZEUS:Ne faites pas d'ironie cette femme était son
alter-ego et post mortem elle le reste.
AVOCAT JUNON: Il me semble pourtant que Zeus et Junon étaient LE
tandem.
JUGE: Non mais oh ça va, on est pas dans un
peplum!
AVOCAT ZEUS:Oui mais Junon l'avait récemment viré de la maison
manu militari car il n'avait pas respecté son quota de tâches ménagères qu'il considéré comme un pensum et qui était devenu un vrai casus belli. Ipso facto il a été blessé dans son ego et il s'est vengé, ce qui est le nec plus ultra de l'intelligence dites moi!
AVOCAT JUNON:Cette réaction est
puérile et digne d'un homo erectus. De plus ils avaient un mémorandum commun à respecter! Et a prori il n'y a que Junon qu'il l'a respecté.
AVOCAT ZEUS:C' est le
summum mais a fortiori si Junon l'a respecté alors Zeus le peut aussi bien qu'il ai un malus :il est un homme !

AVOCAT JUNON:Monsieur le juge je vous fait parvenir mes desideratas.
AVOCAT ZEUS:NON ! Je n'ai pas finis je pose mon véto ! Etes vous un vrai avocat ou êtes vous seulement en intérim?! Vous concluez ex nihilo faites moi parvenir votre curriculum vitae! Car cet arrangement est un placebo pour votre conscience
AVOCAT JUNON: Avec plaisir mais
nota bene nous n'avons pas encore trouvé de consensus! Zeus pourrait commencer par faire son mea culpa se serait un bon début.
AVOCAT ZEUS: Quid de Junon?Qu'allons nous faire d'elle? Elle l'a tout de même viré de chez eux!
qu'en pensez vous monsieur le juge pouvez nous donner la sentence finale de la situation
in situ
JUGE : idem pour elle, elle doit aussi faire son mea culpa.
Revenir en haut Aller en bas
Major 64

avatar

Nombre de messages : 94
Age : 15

MessageSujet: Re: Faisons un texte avec des mots latins
Lun 19 Juin - 14:53

Titanic


Le Titanic était un paquebot magnifique, fastueux. Ce navire ne put pourtant être mis à l'eau qu'une seule fois, avec quelques deux mille trois cents passagers. A l'intérieur, rien ne manquait : la nourriture, les boissons... Tout y était ad libitum ! Ce paquebot était donc le nec plus ultra des transatlantiques.

Devant transporter plusieurs milliers de passagers et rejoindre l'Amérique via l'océan atlantique, il partit de Southampton dans le but d'arriver à New York. Malheureusement, il croisa un iceberg ... qu'il percuta. Ce bloc de glace envoya ad patres le Titanic et la moitié de ses passagers. Les morts ne furent ni amenés à un funérarium ni à un crématorium; Ils furent laissés dans l'eau glacée, sauf quelques-uns repêchés. Les rares survivants accédèrent à des canots de sauvetage mais pour cela, ils durent parfois nager ad nauseam. Le major du navire, soit le capitaine, se laissa mourir à la barre sans tenter de sauver sa vie.

Plusieurs audits furent ensuite menés pour trouver et comprendre les raisons de ce naufrage. Nous pensons de nos jours que le capitaine n'aurait pas pris conscience du danger que représentait l'iceberg. A priori, il pensait que ce paquebot gigantesque serait insubmersible et qu'il passerait sans aucun mal tous les obstacles mais, a posteriori, on réalisa qu'on avait été bien trop prétentieux et arrogant, face à la nature, bien plus forte. Sûrement qu'en apprenant cette tragique nouvelle, la personne ayant déclaré le Titanic "insubmersible" aurait eu un rictus effaré sur son faciès. Un des responsables, Bruce Ismay, s'est enfui du navire alors qu'il restait des femmes et des enfants, ce qui déclencha un mouvement d'indignation dans l'opinion publique, qui ne le lui pardonnera jamais. Il fut très rapidement déclaré personna non grata et frappé d'ostracisme dans la bonne société, qui le rejeta et murmurait partout que c'était un lâche.
Certains survivants déposèrent des ex-votos dans des églises en remerciement pour leur salut.

In fine, cette histoire tragique se transforma en l'un des films les plus populaires. La recette à suivre ou modus operandi pour créer ce succès fut de prendre grosso modo l'histoire de Roméo et Juliette et de la mêler à cette grande catastrophe historique qui a marqué les mémoires.
Pour créer de l'émotion, c'était vraiment le scénario ad hoc.

Le synopsis est simple : une survivante, ayant été sauvée in extremis du naufrage, raconte ce qu'elle a vécu, en nous y replongeant grâce à un flash back. L'histoire ne débute donc pas directement in medias res. Les scénaristes reprirent l'aventure vécue par une femme en la rendant plus belle, plus incroyable. Après sa sortie, le film connu ipso facto un succès mondial, il fut connu de tous, et grâce à lui on se souviendra de l'histoire de ce naufrage ad vitam aeternam.
Revenir en haut Aller en bas

Faisons un texte avec des mots latins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: La tour de Babel :: Latin :: Ludus-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération