AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

Exercices de réécriture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19963

MessageSujet: Exercices de réécriture
Mer 23 Nov - 16:42

1 - Mettez le texte suivant au présent de l'indicatif et remplacez « il » et "elle" par « ils »/"elles".



Il croyait être sûr qu'elle avait regardé aussi ses bottes. Il la suivit des yeux jusqu'à ce qu'elle disparaisse. Puis il se mit à marcher dans le Luxembourg comme un fou. Il est probable que par moments il riait tout seul et parlait haut. Il était si rêveur près des bonnes d'enfants que chacune le croyait amoureux d'elle. Il sortit du Luxembourg, espérant la retrouver dans une rue.

Victor HUGO, Les Misérables.



Dernière édition par Modo le Mar 4 Déc - 9:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19963

MessageSujet: Re: Exercices de réécriture
Mer 23 Nov - 16:43

2 - Mettez le texte suivant à l'imparfait et remplacez « je » par « nous ».

J'ai le cou brisé, la nuque qui me fait mal, la poitrine creuse : je suis
resté penché sur les chapitres sans lever la tête, sans entendre rien,
dévoré par la curiosité, collé aux flancs de Robinson, pris d'une émotion immense, remué jusqu'au fond de la cervelle et jusqu'au fond
du cœur; et en ce moment où la lune montre là-bas un bout de corne,
je fais passer dans le ciel tous les oiseaux de l'île, et je vois se profiler
la tête longue d'un peuplier comme le mât du navire de Crusoé !

Jules Vallés, l'Enfant.

Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19963

MessageSujet: Re: Exercices de réécriture
Mer 23 Nov - 16:43

3 - Mettez le texte au passé et remplacez M. Brulé par « les maîtres ».

M. Brulé nous attend, la blouse bien sanglée, les mains dans le dos,
les lunettes déjà méfiantes sur le nez. On entre un par un. La salle de
classe attend dans une pénombre bleutée. On dirait une chapelle. Le
maître a tiré les grands rideaux. Il ne faut pas qu'il y ait le moindre
morceau de ciel pour nous distraire.

Daniel Picouly, le Champ de Personne.
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19963

MessageSujet: Re: Exercices de réécriture
Mer 23 Nov - 16:44

4- Mettez le texte au pluriel et au présent.

Elle n'était pas grande, mais elle le semblait tant sa fine taille s'élançait hardiment. Elle était brune, mais on devinait que le jour sa peau devait avoir ce beau reflet des Andalouses. Son petit pied aussi était
andalou, car il était tout ensemble à l'étroit et à l'aise dans sa gracieuse chaussure. Elle dansait, elle tournait, elle tourbillonnait sur un
vieux tapis de Perse, jeté négligemment sous ses pieds ; et chaque fois
qu'en tournoyant la rayonnante figure passait devant vous, ses grands yeux noirs vous jetaient un éclair.

Victor Hugo, Notre-Dame de Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19963

MessageSujet: Re: Exercices de réécriture
Mer 23 Nov - 16:45

5 - Transformez le texte en le mettant au passé (« ce matin-là... ») et en remplaçant « je » par « nous ».

Ce matin, je sens que je vais travailler. Travailler vraiment. J'ai réussi à sortir de chez moi, le cerveau à peu près frais, les nerfs à peu près intacts. Personne ne m'a agrippé pour me demander les cinq francs d'une cotisation, les vingt francs du déjeuner.

Françoise Mallet-Joris, La Maison de Papier
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19963

MessageSujet: Re: Exercices de réécriture
Mer 23 Nov - 16:45

6 - Tranformez le texte en le mettant au passé et en remplaçant « Méliès » par « ils ».

Peu de jours après, en effet, Méliès tourne ses premières bandes. Il a installé sur le balcon de l'entresol du théâtre Robert-Houdin, juste au-dessus de la porte d'entrée, un écran géant sur lequel il projette, en transparence, à partir de son bureau, des saynètes comiques qui attirent d'autant mieux le public que leur projection est gratuite.

Madeleine Malthète-Méliès, Méliès l'Enchanteur.
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19963

MessageSujet: Re: Exercices de réécriture
Mer 23 Nov - 19:10

Réécris le texte suivant en remplaçant « je » par «nous» et en faisant tous les changements nécessaires.

Dès les premiers coups de canon, j’ai été projeté en l’air, des masses de terre se sont soulevées sous moi, et à ce moment-là j’ai perdu connaissance. J'ai retrouvé rapidement mes esprits. Enseveli, enterré vivant sous de lourdes masses de terre, dans quelques instants je vais manquer d’air et ce sera la mort ! Je me suis mis à crier […].
(extrait d’une lettre authentique de poilu)
Revenir en haut Aller en bas
Gavroche

avatar

Nombre de messages : 821
Age : 17

MessageSujet: Re: Exercices de réécriture
Sam 26 Nov - 18:04

Modo a écrit:

1 - Mettez le texte suivant au présent de l'indicatif et remplacez « il » par « ils ».



Il croyait être sûr qu'elle avait regardé aussi ses bottes. Il la suivit des yeux jusqu'à ce qu'elle eût disparu. Puis il se mit à marcher dans le Luxembourg comme un fou. Il est probable que par moments il riait tout seul et parlait haut. Il était si rêveur près des bonnes d'enfants que chacune le croyait amoureux d'elle. Il sortit du Luxembourg, espérant la retrouver dans une rue.

Victor HUGO, Les Misérables.



Bon je me lance :

Ils croyaient être sûrs qu'elle avait regardé aussi leurs bottes. Ils la suivirent des yeux jusqu'à ce qu'elle eût disparu. Puis ils se mirent à marcher dans le Luxembourg comme des fous. Il est probable que par moments ils riaient tous ensemble et parlaient haut. Ils étaient si rêveurs près des bonnes d'enfants que chacune les croyait amoureux d'elle. Ils sortirent du Luxembourg, espérant la retrouver dans une rue.





Dernière édition par Gavroche le Sam 26 Nov - 19:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gavroche

avatar

Nombre de messages : 821
Age : 17

MessageSujet: Re: Exercices de réécriture
Sam 26 Nov - 18:17

Modo a écrit:
2 - Mettez le texte suivant à l'imparfait et remplacez « je » par « nous ».

J'ai le cou brisé, la nuque qui me fait mal, la poitrine creuse : je suis
resté penché sur les chapitres sans lever la tête, sans entendre rien,
dévoré par la curiosité, collé aux flancs de Robinson, pris d'une émotion immense, remué jusqu'au fond de la cervelle et jusqu'au fond
du cœur; et en ce moment où la lune montre là-bas un bout de corne,
je fais passer dans le ciel tous les oiseaux de l'île, et je vois se profiler
la tête longue d'un peuplier comme le mât du navire de Crusoé !

Jules Vallés, l'Enfant.


Nous avions le cou brisé, la nuque qui nous faisait mal, la poitrine creuse : nous étions
restés penchés sur les chapitres sans lever la tête, sans entendre rien,
dévorés par la curiosité, collés aux flancs de Robinson, pris d'une émotion immense, remués jusqu'au
fond de la cervelle et jusqu'au fond du coeur;
et en ce moment où la lune montrait là-bas un bout de corne,
nous faisions passer dans le ciel tous les oiseaux de l'île, et nous voyions se profiler
la tête longue d'un peuplier comme le mât du navire de Crusoé !



Dernière édition par Gavroche le Sam 26 Nov - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gavroche

avatar

Nombre de messages : 821
Age : 17

MessageSujet: Re: Exercices de réécriture
Sam 26 Nov - 18:24

Modo a écrit:
3 - Mettez le texte au passé et remplacez M. Brulé par « les maîtres ».

M. Brulé nous attend, la blouse bien sanglée, les mains dans le dos,
les lunettes déjà méfiantes sur le nez. On entre un par un. La salle de
classe attend dans une pénombre bleutée. On dirait une chapelle. Le
maître a tiré les grands rideaux. Il ne faut pas qu'il y ait le moindre
morceau de ciel pour nous distraire.

Daniel Picouly, le Champ de Personne.

Les maîtres nous attendaient, la blouse bien sanglée, les mains dans le dos,
les lunettes déjà méfiantes sur le nez. On est entré un par un. La salle de classe attendait dans une pénombre bleutée. On aurait dit une chapelle. Les maîtres avaient tiré les grands rideaux. Il ne fallait pas qu'il y eût le moindre morceau de ciel pour nous distraire.


Dernière édition par Gavroche le Sam 26 Nov - 19:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gavroche

avatar

Nombre de messages : 821
Age : 17

MessageSujet: Re: Exercices de réécriture
Sam 26 Nov - 18:36

Modo a écrit:
4- Mettez le texte au pluriel et au présent.

Elle n'était pas grande, mais elle le semblait tant sa fine taille s'élançait hardiment. Elle était brune, mais on devinait que le jour sa peau devait avoir ce beau reflet des Andalouses. Son petit pied aussi était
andalou, car il était tout ensemble à l'étroit et à l'aise dans sa gracieuse chaussure. Elle dansait, elle tournait, elle tourbillonnait sur un
vieux tapis de Perse, jeté négligemment sous ses pieds ; et chaque fois
qu'en tournoyant la rayonnante figure passait devant vous, ses grands yeux noirs vous jetaient un éclair.

Victor Hugo, Notre-Dame de Paris.

Elles ne sont pas grandes, mais elles le semblent tant leur fine taille s'élance hardiment. Elles sont brunes, mais on devine que le jour leur peau a dû avoir ce beau reflet des Andalouses. Leur petit pied aussi est andalou, car il est tout ensemble à l'étroit et à l'aise dans leur gracieuse chaussure. Elles dansent, elles tournent, elle tournoient sur un vieux tapis de Perse, jeté négligemment sous leurs pieds ; et chaque fois qu'en tournoyant les rayonnantes figures passent devant vous, leurs grands yeux noirs vous jettent un éclair.


Dernière édition par Gavroche le Sam 26 Nov - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gavroche

avatar

Nombre de messages : 821
Age : 17

MessageSujet: Re: Exercices de réécriture
Sam 26 Nov - 18:41

Modo a écrit:
5 - Transformez le texte en le mettant au passé (« ce matin-là... ») et en remplaçant « je » par « nous ».

Ce matin, je sens que je vais travailler. Travailler vraiment. J'ai réussi à sortir de chez moi, le cerveau à peu près frais, les nerfs à peu près intacts. Personne ne m'a agrippé pour me demander les cinq francs d'une cotisation, les vingt francs du déjeuner.

Françoise Mallet-Joris, La Maison de Papier

Ce matin-là, nous sentions que nous allions travailler. Travailler vraiment. Nous avions réussi à sortir de chez nous, le cerveau à peu près frais, les nerfs à peu près intacts. Personne ne nous avait agrippés pour nous demander les cinq francs d'une cotisation, les vingt francs du déjeuner.


Dernière édition par Gavroche le Sam 26 Nov - 19:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gavroche

avatar

Nombre de messages : 821
Age : 17

MessageSujet: Re: Exercices de réécriture
Sam 26 Nov - 18:47

Modo a écrit:
6 - Tranformez le texte en le mettant au passé et en remplaçant « Méliès » par « ils ».

Peu de jours après, en effet, Méliès tourne ses premières bandes. Il a installé sur le balcon de l'entresol du théâtre Robert-Houdin, juste au-dessus de la porte d'entrée, un écran géant sur lequel il projette, en transparence, à partir de son bureau, des saynètes comiques qui attirent d'autant mieux le public que leur projection est gratuite.

Madeleine Malthète-Méliès, Méliès l'Enchanteur.

Peu de jours après, en effet, ils tournaient leurs premières bandes. Ils avaient installé sur le balcon de l'entresol du théatre Robert-Houdin, juste au-dessus de la porte d'entrée, un écran géant sur lequel ils projetaient, en transparence, à partir de leur bureau, des saynètes comiques qui attiraient d'autant mieux le public que leur projection était gratuite.
Revenir en haut Aller en bas
Gavroche

avatar

Nombre de messages : 821
Age : 17

MessageSujet: Re: Exercices de réécriture
Sam 26 Nov - 18:56

Modo a écrit:
Réécris le texte suivant en remplaçant « je » par «nous» et en faisant tous les changements nécessaires.

Dès les premiers coups de canon, j’ai été projeté en l’air, des masses de terre se sont soulevées sous moi, et à ce moment-là j’ai perdu connaissance. J'ai retrouvé rapidement mes esprits. Enseveli, enterré vivant sous de lourdes masses de terre, dans quelques instants je vais manquer d’air et ce sera la mort ! Je me suis mis à crier […].
(extrait d’une lettre authentique de poilu)

Dès les premiers coups de canon, nous avons été projetés en l'air, des masses de terre se sont soulevées sous nous, et à ce moment-là nous avons perdu connaissance. Nous avons retrouvé rapidement nos esprits. Ensevelis, enterrés vivant sous de lourdes masses de terres, dans quelques instants nous allons manquer d'air et ce sera la mort ! Nous nous sommes mis à crier.
Revenir en haut Aller en bas
Anoukis

avatar

Nombre de messages : 443
Age : 17

MessageSujet: Re: Exercices de réécriture
Jeu 30 Mai - 20:29

Modo a écrit:
1 - Mettez le texte suivant au présent de l'indicatif et remplacez « il » et "elle" par « ils »/"elles".



Il croyait être sûr qu'elle avait regardé aussi ses bottes. Il la suivit des yeux jusqu'à ce qu'elle disparaisse. Puis il se mit à marcher dans le Luxembourg comme un fou. Il est probable que par moments il riait tout seul et parlait haut. Il était si rêveur près des bonnes d'enfants que chacune le croyait amoureux d'elle. Il sortit du Luxembourg, espérant la retrouver dans une rue.

Victor HUGO, Les Misérables.


Ils croient être sur qu'elles regardent aussi sa botte. Ils la suivent des yeux jusqu'à ce qu'elles disparaissent. Puis ils se mirent à marcher dans le Luxembourg comme des fous. Ils sont probable que par un moment ils rient tous seuls et parlent haut. Ils parlent si rêveurs près des bonnes d'enfants que chacune les croient amoureux d'elles. Ils sortent du Luxembourg, espérant les retrouver dans une rue.
Revenir en haut Aller en bas
Auryn

avatar

Nombre de messages : 593
Age : 16

MessageSujet: Re: Exercices de réécriture
Mar 4 Juin - 19:07

Modo a écrit:
1 - Mettez le texte suivant au présent de l'indicatif et remplacez « il » et "elle" par « ils »/"elles".



Il croyait être sûr qu'elle avait regardé aussi ses bottes. Il la suivit des yeux jusqu'à ce qu'elle disparaisse. Puis il se mit à marcher dans le Luxembourg comme un fou. Il est probable que par moments il riait tout seul et parlait haut. Il était si rêveur près des bonnes d'enfants que chacune le croyait amoureux d'elle. Il sortit du Luxembourg, espérant la retrouver dans une rue.

Victor HUGO, Les Misérables.


Ils croient être sûr qu'elles regardent aussi ses bottes. Ils les suivent des yeux jusqu'à ce qu'elles disparaissent. Puis ils se mettent à marcher dans le Luxembourg comme des fous. Il est probable que par moments ils rient tout seuls et parlent haut. Ils sont si rêveurs près de bonnes d'enfants que chacune le croient amoureux d'elles. Ils sortent du Luxembourg, espérant les retrouver dans une rue.

Victor HUGO, Les Misérables.
Revenir en haut Aller en bas
Auryn

avatar

Nombre de messages : 593
Age : 16

MessageSujet: Re: Exercices de réécriture
Mar 4 Juin - 19:09

Gavroche a écrit:
Modo a écrit:

1 - Mettez le texte suivant au présent de l'indicatif et remplacez « il » par « ils ».



Il croyait être sûr qu'elle avait regardé aussi ses bottes. Il la suivit des yeux jusqu'à ce qu'elle eût disparu. Puis il se mit à marcher dans le Luxembourg comme un fou. Il est probable que par moments il riait tout seul et parlait haut. Il était si rêveur près des bonnes d'enfants que chacune le croyait amoureux d'elle. Il sortit du Luxembourg, espérant la retrouver dans une rue.

Victor HUGO, Les Misérables.





Bon je me lance :

Ils croyaient être sûrs qu'elle avait regardé aussi leurs bottes. Ils la suivirent des yeux jusqu'à ce qu'elle eût disparu. Puis ils se mirent à marcher dans le Luxembourg comme des fous. Il est probable que par moments ils riaient tous ensemble et parlaient haut. Ils étaient si rêveurs près des bonnes d'enfants que chacune les croyait amoureux d'elle. Ils sortirent du Luxembourg, espérant la retrouver dans une rue.





Mais non, tu dois le mettre au présent de l'indicatif.
Revenir en haut Aller en bas
Volcom

avatar

Nombre de messages : 48
Age : 17

MessageSujet: Re: Exercices de réécriture
Lun 28 Avr - 18:44

6 - Tranformez le texte en le mettant au passé et en remplaçant « Méliès » par « ils ».

Peu de jours après, en effet, Méliès tourne ses premières bandes. Il a installé sur le balcon de l'entresol du théâtre Robert-Houdin, juste au-dessus de la porte d'entrée, un écran géant sur lequel il projette, en transparence, à partir de son bureau, des saynètes comiques qui attirent d'autant mieux le public que leur projection est gratuite.

Madeleine Malthète-Méliès, Méliès l'Enchanteur.


Peu de jours après, en effet ils tournèrent leurs premières bandes. Ils avait installé sur le balcon de l'entresol du théâtre Robert-Houdin, juste au-dessus de la porte d'entrée, un écran géant sur lequel ils projetèrent , en transparence, à partir de leurs bureaux, des saynètes comiques qui attirèrent d'autant mieux le public que leurs projection furent gratuites.

Madeleine Malthète-Méliès, Méliès l'Enchanteur.
Revenir en haut Aller en bas
Volcom

avatar

Nombre de messages : 48
Age : 17

MessageSujet: Re: Exercices de réécriture
Lun 28 Avr - 18:58

1 - Mettez le texte suivant au présent de l'indicatif et remplacez « il » et "elle" par « ils »/"elles".

Il croyait être sûr qu'elle avait regardé aussi ses bottes. Il la suivit des yeux jusqu'à ce qu'elle disparaisse. Puis il se mit à marcher dans le Luxembourg comme un fou. Il est probable que par moments il riait tout seul et parlait haut. Il était si rêveur près des bonnes d'enfants que chacune le croyait amoureux d'elle. Il sortit du Luxembourg, espérant la retrouver dans une rue.

Victor HUGO, Les Misérables.


Ils croient être sur qu'elles ont regardé aussi leurs bottes.Ils les suivent des yeux jusqu’à ce qu'elles disparaissent.Puis ils se mettent à marcher dans le Luxembourg comme des fous. Il est probable que par moments ils rient tous ensemble et parlent haut. Il sont si rêveurs près des bonnes enfants que toutes les croient amoureux d'elles. Ils sortent du Luxembourg, espérant les retrouver dans une rue.

Victor HUGO, Les Misérables.
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19963

MessageSujet: Re: Exercices de réécriture
Lun 28 Avr - 19:09

Volcom a écrit:
6 - Tranformez le texte en le mettant au passé et en remplaçant « Méliès » par « ils ».

Peu de jours après, en effet, Méliès tourne ses premières bandes. Il a installé sur le balcon de l'entresol du théâtre Robert-Houdin, juste au-dessus de la porte d'entrée, un écran géant sur lequel il projette, en transparence, à partir de son bureau, des saynètes comiques qui attirent d'autant mieux le public que leur projection est gratuite.

Madeleine Malthète-Méliès, Méliès l'Enchanteur.


Peu de jours après, en effet ils tournèrent leurs premières bandes. Ils avait installé (c'est du passé simple ???) sur le balcon de l'entresol du théâtre Robert-Houdin, juste au-dessus de la porte d'entrée, un écran géant sur lequel ils projetèrent , en transparence, à partir de leurs bureaux (revois la leçon et les quizz concernant leur/leurs), des saynètes comiques qui attirèrent d'autant mieux le public que leurs projection (revois la règle de leur/leurs et fais les quiz) furent gratuites. (règle d'accord)

Madeleine Malthète-Méliès, Méliès l'Enchanteur.


Des choses à revoir, surtout la leçon d'orthographe leur/leurs, qui est à apprendre et dont tu dois faire les quiz.  wink 
Revenir en haut Aller en bas
3Depinoy



Nombre de messages : 1
Age : 17

MessageSujet: Re: Exercices de réécriture
Mar 20 Jan - 15:48

Ils croyaient être sûr qu'elles avaient regardé aussi ses bottes. Ils la suivaient des yeux jusqu'à ce qu'elles disparaissent. Puis ils se mirent à marcher dans le Luxembourg comme des fous. Ils est probable que par moments ils riaient tous seuls et parlaient haut. Ils étaient si rêveurs près des bonnes d'enfants que chacun les croyaient amoureux d'elles. Ils sortirent du Luxembourg, espérant les retrouver dans une rue.

Victor HUGO, Les Misérables.
Revenir en haut Aller en bas

Exercices de réécriture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: Les mains tendues... :: Français :: Orthographe - Tout pour progresser !-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération