AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

Le voleur de rêves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lydia

avatar

Nombre de messages : 63

MessageSujet: Le voleur de rêves (17)
Dim 4 Mar 2012 - 1:30


- Dans quel état vous êtes-vous mise ! Dans quel état ?
Ne savez-vous pas que personne, m’entendez vous ?
Personne n’échappe à la loi dans cet état ?

Montrez-moi votre carte grise voulez-vous ?

- Ma carte grise ?
Mais, voyons, monsieur l’agent,
je ne roulais pas : Je courrais !

- Exact !
Et vous devez savoir qu’un délit de fuite,
même à pied,
vous retire des points de bonne conduite !
Avez-vous un plombier ?

- Un plombier ?

- Un plombier attitré...
Sans quoi il faudrait
vous en commettre un d’office...
C’est tout bénéfice !

- Bénéfice pour qui?

- Certainement pas pour vous,
Votre cas est désespéré !
Montrez-moi vos mains.

- Clic !
- Crunch !
- Bravo Myon, tu t'améliores !

Revenir en haut Aller en bas
PAN

avatar

Nombre de messages : 870

MessageSujet: Re: Le voleur de rêves
Dim 4 Mar 2012 - 8:45

Citation :
Le coeur en joie, tripes en liesse
les vers menottes se détricotent
et dansent en remuant les fesses,
le ventre en l’air, leurs pieds gigotent.

Hum ... ça donne faim tout ça r ir
Revenir en haut Aller en bas
Lydia

avatar

Nombre de messages : 63

MessageSujet: Le voleur de rêves (18)
Dim 11 Mar 2012 - 11:37


PAN : Euh... c'est les tripes qui te donnent faim, ou c'est le reste ? kin g




Les petits déjeuners
de chez tante Louise
me semblaient si lointains !

Nous reprenions le chemin.
la neige crissait sous nos pieds
“Crouik, crouik, crouik...”
J’étais dépitée,
le moral à zéro.

Un animal bizarre
marchait devant.
Il semblait savoir
où nous allions.

Ce n’était pas l’Ipéhem
mais quelque chose de tout aussi effrayant.
Sans doute un autre procès verbal
adapté à la situation ?

Il se retournait souvent
pour voir si nous suivions
et grognait “GraeuArrr !”
lorsque nous ralentissions.

L’inspecteur du bonheur fermait la marche
en envoyant des SMS.

Les vers menottes me serraient fort
et faisaient une tête
jusque par terre.

- Ne m’en veuillez pas !
Je devais m’enfuir !

- Et puis quoi encore ?
A cause de vous
On va finir au cachot,
au pain sec et à l’eau !
On devrait vous excuser ?
- Je l’avais dit que ça finirait mal !
- Non pas le n’exclu dé !

- Allez, quoi, soyez sympas !
Une petite chanson
pour remonter le moral ?

- Mademoiselle, vous nous prenez
pour des trou-vers, c’est insultant !
Ne croyez pas nous re-semer
avec le coup de la chanson !

- Inspecteur ? Nous arrivons bientôt ?

- Oui, nous sommes à deux pas.
Mais, à votre place,
je ne serais pas si pressée !

- Que va-t’il m'arriver ?

“Préparez-vous au pire !
A la citadelle de Mal-En-Rêve
votre avenir expire...”

A deux pas de là
la citadelle apparut.

Revenir en haut Aller en bas
Lydia

avatar

Nombre de messages : 63

MessageSujet: Le voleur de rêves (19)
Sam 17 Mar 2012 - 10:52


@Alicia : Le voleur de rêves de Stephen Lawhead n'est plus disponible... Je ne vais pas pouvoir comparer son texte




Elle était sombre.
Ses murs gris noirs
sentaient la craie d’ardoise.
Le grand portail bavait aux vents,
lentement, et grinçait
comme des dents sur un tableau.

Mes pieds s’enfonçaient
dans un sol polystyrène
dont les blocs se détachaient
et frifrottaient frrrr, frrrr...

Le chemin du parc de la citadelle
était bordé d’arbres décharnés
au bois noir
et aux feuilles de coton.

Une touffe faufila
dans zun ongle fendu
et z'éffila
tandis que je zirais dessus.

C’était horrible !

Nous arrivâmes sur les marches
d'un escalier sournois,
un coup à l'endroit,
un coup à l'envers...

"attendez !" Me dit l'inspecteur,
"Vous ne pouvez pas emprunter
cet escalier toute seule !"

- Vous n’allez pas me dire
qu'il est à taux variables ?

- Mais non ! Pas du tout !
Vous êtes folle ?
Ne voyez-vous pas que
vous allez vous retrouver
à l'endroit d'un côté
et à l'envers de l'autre ?

- Et à deux ça va mieux ?

- Bien sur ! Regardez :
Vous me prenez la main
Et nous montons,
Vous à l'endroit,
Moi à l'envers.

À moins que vous ne préfériez l'envers ?

“Non non, l'endroit me va très bien.”

Moi dessus, lui dessous,
nous gravîmes l'escalier.

- et le... euh... procès verbal,
comment va-t'il faire ?

- Le déhèfka ?
il reste dehors...
Les animaux ne sont pas admis à l'intérieur de l'enceinte.
Elle est devenue beaucoup moins tolérante.

- Qui ça ?

- L'enceinte.

- et pour les vers ?

"Oh, pour eux pas de problème !
Ils sont assimilés menottes.
Dans la citadelle ils se taisent
et brillent comme des objets stupides."

Tige se renfrogna et mit ses mains dans ses poches.
Anda ouvrit une grande bouche.
On sentait qu'il allait dire quelque chose

mais l'inspecteur le pinça
entre le pouce et l'index.
Il lui fit des yeux tout ronds
et répéta, d'une voix grave et autoritaire :

"Ils se taisent !"

Revenir en haut Aller en bas

Le voleur de rêves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: Section Free Style :: Prose : récits et nouvelles :: Vos récits-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération