AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

Les animaux et créatures légendaires.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Marty Mcfly

avatar

Nombre de messages : 209
Age : 17

MessageSujet: le griffon
Mar 8 Mar - 10:10

moi aussi j'adore les griffons. savez vous autre choses sur ses créatures?
Revenir en haut Aller en bas
pb du 64



Nombre de messages : 2

MessageSujet: moi j'adore
Mar 8 Mar - 18:55

j'adore les griffons, le cheval ailé Pégase, toutes les créatures mythologique quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Marty Mcfly

avatar

Nombre de messages : 209
Age : 17

MessageSujet: Re: Les animaux et créatures légendaires.
Mer 9 Mar - 12:57



Un griffon ! top
Revenir en haut Aller en bas
Dairen

avatar

Nombre de messages : 180
Age : 17

MessageSujet: Re: Les animaux et créatures légendaires.
Jeu 10 Mar - 21:18

Malgré tout moi, je préfère le centaure. Il a un cor de cheval et une ne tète d'humaient .




Revenir en haut Aller en bas
Marty Mcfly

avatar

Nombre de messages : 209
Age : 17

MessageSujet: Re: Les animaux et créatures légendaires.
Ven 11 Mar - 14:30



Le monstre du loch ness top
Revenir en haut Aller en bas
Marty Mcfly

avatar

Nombre de messages : 209
Age : 17

MessageSujet: regardez!!!!!!!
Ven 11 Mar - 14:34



Photo montage bien sûr
Revenir en haut Aller en bas
Georges de la jungle

avatar

Nombre de messages : 172
Age : 18

MessageSujet: Re: Les animaux et créatures légendaires.
Lun 14 Mar - 18:13

J'aime vraiment le Minotaure car j'aime les taureaux. o yé

Revenir en haut Aller en bas
Démon
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 4276
Age : 18

MessageSujet: Re: Les animaux et créatures légendaires.
Lun 14 Mar - 18:43

Oui, c'est sûr, ils te ressemblent ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
-Léa-

avatar

Nombre de messages : 2946
Age : 18

MessageSujet: Re: Les animaux et créatures légendaires.
Jeu 7 Avr - 19:52

Oh!! j'aurai spas aimé content r ir
Revenir en haut Aller en bas
Frère des Loups

avatar

Nombre de messages : 670
Age : 17

MessageSujet: Re: Les animaux et créatures légendaires.
Dim 29 Mai - 19:33

Le Phoenix, l'oiseau de feu qui renait de ses cendres:


Ou le mythique dragon

Revenir en haut Aller en bas
Horizon

avatar

Nombre de messages : 459
Age : 17

MessageSujet: Re: Les animaux et créatures légendaires.
Lun 6 Juin - 16:15

Moi aussi j'adore le phénix.



Revenir en haut Aller en bas
Marty Mcfly

avatar

Nombre de messages : 209
Age : 17

MessageSujet: Re: Les animaux et créatures légendaires.
Sam 18 Juin - 21:13

C'est beau, les phénix !
Revenir en haut Aller en bas
Lamborghini

avatar

Nombre de messages : 10088
Age : 18

MessageSujet: Re: Les animaux et créatures légendaires.
Lun 4 Juil - 18:41

J'ai toujours aimé les griffon et les phénix.
C'est tout simplement extraordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
*Sphinge*

avatar

Nombre de messages : 194

MessageSujet: Re: Les animaux et créatures légendaires.
Lun 11 Juil - 12:30



Moi, c'est Cerbère, le gardien des enfers à trois têtes r ir top
Revenir en haut Aller en bas
Les enfants de Timpelbach



Nombre de messages : 32

MessageSujet: Re: Les animaux et créatures légendaires.
Mar 9 Aoû - 20:00

Moi je préfère les splendides sirènes.

Dans la mythologie grecque les sirènes sont des êtres moitié-femme et moitié-oiseau qui chantent au-dessus des mers pour attirer les navigateurs et les faire se noyer. Elles passent pour les filles d'Acheloos et de Terpsichore, Mélpomène et Stérope, ou bien de Phorcys et de Céto, ou bien encore de Oeagre et Calliope, selon les versions. Ulysse et le sirènes. Elles sont gégéralement au nombres de tois, mais certains auteurs en comptent beaucoup plus.
L'une joue de la lyre, une autre de la flûte, et la troisième chante.
La première mention des sirènes dans la littérature se trouve chez Homère au chant XII de l'Odyssée. Dans un des plus fameux passage du récit, Ulysse raconte comment il s'est fait attacher au grand mât de son navire pour pouvoir écouter leur chant, pendant que ses compagnons ramaient, les oreilles bouchées par de la cire. Aujourd'hui, les légendes disent que ce sont des êtres moitié-femme et moitié-poisson. Elles sont tenues par l'appel de l'océan. Elles sont immortelles ; les deux premiers siècles de leur vie elles s'amusent et découvrent l'océan, mais ensuite elles se sentent seules et veulent aimer et se faire aimer par un humain. Dans l'imaginaire celte, la sirène séduit les pêcheurs en mer et enlève les enfants. Sa sœur jumelle de Douarnenez, la Marie Morgane, porte deux jambes au lieu d'une queue de poisson.

Mais aussi la licorne.

La licorne est un animal mythique, son nom vient du latin unicornus (« une seule corne »).Ë Elle est appelée monokeros en grec. On a également traduit le mot hébreu Re'em, présent dans la bible, par licorne.Elle est symbole de puissance , de force , de faste et de beauté. La licorne est un animal mythique qui est symbole de la chasteté,de la pureté d'âme,de l'amour,de l'honnêteté,symbole de puissance,de force,de faste et de beauté.Elle est réputée pour protéger les justes,apporter une grande chance,et réaliser les désirs du coeur… La licorne est souvent dépeinte dans les bestiare médiévaux(recceuil de fable).Comme étant un cheval blanc et élancé arborant une corne spiralée sur le front,et qui peut vivre jusqu'à mille ans.Néamoins,son aspect et sa personnalité diffèrent parfois selon la région du monde ou elle était censé être aperçue.Ainsi en Occident,elle est souvent décrite comme étant sauvage et imdomptable;tandis qu'en Orient,l'on racontait que c'était un animal paisible et doux,qui appotrait la bonne fortune.Néamoins,la légende dit qu'elle était la monture des Dieux;et qu'il existait des troupeaux de licornes qui vivaient dans la fôret enchantée et que parfois… certaines se laissait domestiquer par des princesses ou des fées.Sauvage et féroce si elle est attaquée,la licorne se laisse parfois prendre au piège de l'amour… On en parle pour la première fois en Occident,dans les textes écrits, sous la plume de l'historiens Grec Ctesias,vers 389 avant J-C, sur la base de récits de voyagueurs. Selon l'auteur,les licornes auraient habités l'Inde;elles sont décrites comme étant des ânes sauvages aussi gros que des chevaux-et parfois plus encore-;leurs pelages étaient blanc,leurs têtes rouges foncé et leurs yeux d'un bleu profond.Puis sur leurs têtes se dressaient une longue corne d'environ un demi mètre de long(50 cm):généralement blanche à la base noire au milieu et rouge sur le bout.Somme toute il s'agit d'un animal fabuleux,mélange de rinhocéros indien,d'antilope de l'Himalaya et d'âme sauvage. Le narval est également appelé licorne de mer.
Revenir en haut Aller en bas
Les enfants de Timpelbach



Nombre de messages : 32

MessageSujet: Re: Les animaux et créatures légendaires.
Mar 9 Aoû - 21:29

En voilà d'autres

Les ondines

Ondine est une nymphe ou naïade. À l'inverse des sirènes, les nymphes ne fréquentent pas la mer, mais les eaux courantes, rivières, fontaines, et n'ont pas de queue de poisson. Durant l'été, elles aiment se tenir assises sur la margelle des fontaines, et se peigner leurs longs cheveux avec des peignes d'or ou d'ivoire. Elles aiment également se baigner dans les cascades, les étangs, et les rivières, à la faveur des jours radieux d'été. On dit que celles qui ont les cheveux couleur d'or possèdent de grands trésors qu'elles gardent dans leurs beaux palais immergés.

On attribue l'alimentation en eau des fontaines aux larmes des Ondines, et celle ci se tarit dès qu'une fée se sent offensée. Ainsi, il est de coutume de laisser diverses offrandes auprès des fontaines, tels que guirlandes de fleurs, épingles ou tessons de bouteilles, qui sont pour les fées des eaux, de véritables trésors scintillants et miroitants dans l'eau.

Ondine est l'héroïne d'une légende alsacienne. À sa naissance toutes les fées du voisinage sont réunies autour de son berceau et lui offrent des qualités nombreuses. La fée qui est sa marraine lui offre notamment une constance exceptionnelle. Un jour, elle fut enlevée par un jeune seigneur qui réussit à se faire aimer d'elle au point qu'elle refusa de le quitter pour aller voir sa mère malade. Pour punition, sa marraine la condamna à toujours aimer le seigneur quoi qu'il fasse. Celui-ci, fatigué d'elle, fit semblant de la croire infidèle. Il dit qu'il ne la croirait que si elle allait remplir un vase énorme à la source du Niddeck. Après trois jours à marcher en portant ce poids énorme Ondine épuisée tombe dans l'eau en remplissant son vase. La fée sa marraine arrive à son secours et pour lui éviter de continuer à souffrir à cause du châtelain, la transforme en nymphe protectrice des eaux du Niddeck. Depuis, les jours d'orage, on la voit apparaître dans les vapeurs des eaux de la cascade. Une autre version de la légende raconte qu'elle est une nymphe et qu'elle tombe amoureuse d'un beau chevalier. Elle est autorisée à vivre avec lui, mais s'il lui est infidèle, il meurt, et c'est ce qui arrive.


Les fées

Une fée (du latin fatum, destin, « fait ») est une créature surnaturelle, issue des croyances populaires, des mythologies anciennes ou de la littérature fantastique.

Au pluriel, « les fées » désigne une communauté surnommée aussi Petit Peuple, Bon Peuple, Peuple des Fées ou d'autres euphémismes, rassemblant les lutins, elfes, trolls, gnomes…etc, issus de la mythologie nordique et du folklore païen d'Europe.

Dans la culture moderne, les fées sont généralement décrites comme des créatures humanoïdes féminines, ayant des pouvoirs surnaturels comme par exemple la capacité de voler, de lancer des sorts ou d'influencer le futur. L'oubli et l'assimilation des folklores a créé une confusion, et finit par amalgamer autour d'une vision identique, des créatures aux noms et aux caractéristiques parfois opposées, issues de langues et traditions distinctes.

Devenues sujet de la littérature fantastique (puis du cinéma), les fées regroupent également des créatures purement imaginaires : les créatures fantastiques. Bon génie des lieux et des foyers. On les voit souvent sous les traits de jeunes et jolies femmes, mais il leur arrive aussi d'apparaître sous la forme d'une belette, d'une biche, d'une renarde, d'une licorne… L'on dit que certains chasseurs s'égarent en forêt en poursuivant une blanche biche. Il s'agit d'une fée.

Se laissant discerner dans les langoureuses brumes ou sous l'humidité des sous-bois, elles demeurent, dans la traditions, des êtres intemporelles.
Les fées peuvent donner aux humains fortune, amour. Elles sont douées du pouvoir de guérison, et chassent les maladies.

De nombreux lieux-dits portent leur nom : on trouve ainsi le chêne-fée de Nouard-le-Franc, la pierre au fée à Villiers Saint-Sépulcre, les cheminées des fées, un peu partout, le miroir aux fées en Brocéliande, la mare aux fées de Fontainebleau, etc. Les rejetons des fées sont malingres et chétifs. Aussi, pour régénérer leur descendance, volent-elles les nourrissons du voisinage auxquels elles substituent leurs avortons. Les petits féetauds, déposés dans les berceaux, sont toujours des mâles. Ils sont noirs et laids et ont un air vieillot. Insatiables, ils mangent deux fois plus qu'une grande personne. Les familles trompées utilisent un infaillible subterfuge pour s'assurer de la substitution. Elle place devant le feu, ou dans la cendre, des coquilles d'œufs emplies d'Eau. L'enfant fée étonné s'écrit invariablement : ” Il y a cent ans, j'ai vu le gland avant le chêne, mais pas encore de ces petits pots bouillants ! ” Il suffit après de ne plus l'alimenter et de faire mine de le battre pour que les fées restituent aussitôt l'enfant qu'elles avaient dérobé. Les fées ont leur langage propre qui ressemble à la fois au babil du merle, au murmure de la rivière ou à celui de la brise mais elles parlent également la langue du pays où elles élisent domicile.

Grâce aux plantes, il existe des façons d’accéder à Faërie. Les fleurs, ont toujours été le lien entre le monde des humains et celui des esprits et sont le domaine spécial des fées. Elles aiment et protègent tout particulièrement les coucous qui ont le pouvoir d’indiquer l’or caché des esprits. On dit que les primevères rendent visible l’invisible, et que le fait d’en manger est le moyen infaillible de voir des esprits. Lorsqu’on touche la pierre des fées avec un bouquet fait d’un certain nombre de primevères, on s’ouvre un chemin vers le pays des fées et ses richesses, mais celui qui se trompe de nombre provoque sa ruine.

Pour voir les fées, il faut concocter un breuvage où on met du thym sauvage dont on cueillera le bout sur le flanc d’une colline fréquentée par les fées, avec l’herbe qui forme le trône de ces créatures.Mais attention, il est dangereux d’introduire dans la maison les fleurs prisées par les fées.
Revenir en haut Aller en bas
DIANE

avatar

Nombre de messages : 364

MessageSujet: Les animaux légendaires
Mar 9 Aoû - 22:56

Bravo pour ta recherche et tes illustrations !
Revenir en haut Aller en bas
Les enfants de Timpelbach



Nombre de messages : 32

MessageSujet: Re: Les animaux et créatures légendaires.
Mer 10 Aoû - 10:52

Merci madame. Voici une merveilleuse créature légendaire.

Les Elfes

Un elfe (du norrois elf ou alf) est une créature surnaturelle (fée), issu de la mythologie nordique et du folklore scandinave. L'elfe a été ultérieurement assimilé comme personnage dans la littérature fantastique, le cinéma et le jeu de rôle. Dans la Mythologie nordique, l'elfe (ou à l'origine lios alfe, « elfe de lumière ») est un être aérien, léger et lumineux. On l'oppose à l'elfe noir (parfois appelé svart alfe ou drow). A l'époque moderne, les elfes sont considérés commes des divinités mineures protégeant les foyers des humains. Ils sont habituellement associés à la nature, aux forêts.

Une majorité de la population islandaise croit en l'existence des elfes, ou du moins ne réfute pas leur existence, ainsi Vigdís Finnbogadóttir (Présidente de l'Islande, de 1980 à 1996) en dit : « L'existence des elfes, des fantômes, des extraterrestres ou d'une vie après la mort n'a jamais été prouvée. C'est pareil avec Dieu, personne n'a prouvé s'il existe ou pas. » Les elfes sont très habiles et manient l'arc et l'épée avec une force incroyable. Leur endurance, leur vitesse, leurs capacités physiques sont indéniablement supérieures à celles des humains, des nains ou des autres races. Quand ils ont besoin de quelque chose, ils « chantent » les arbres ou le fer et créent donc toutes les choses dont ils ont besoin. Les elfes sont peu féconds : un enfant signifie l'amour véritable. Les elfes sont immortels, ils ne peuvent être tués que par le fer, le poison, par magie ou à cause d'un trop profond chagrin.
Revenir en haut Aller en bas
legolas

avatar

Nombre de messages : 372

MessageSujet: Re: Les animaux et créatures légendaires.
Mer 10 Aoû - 10:53

Très intéressant !
Sans copier coller ce serait bien plus sympa à lire smile
Revenir en haut Aller en bas
Les enfants de Timpelbach



Nombre de messages : 32

MessageSujet: Re: Les animaux et créatures légendaires.
Mer 10 Aoû - 11:18

Sleipnir


Sleipnir est, dans la mythologie nordique, un cheval fabuleux à huit jambes capable de se déplacer au-dessus de la mer comme dans les airs, monture habituelle du dieu Odin. Il est mentionné dans l’Edda poétique, série de textes compilés au XIIIe siècle à partir de sources plus anciennes, et dans l’Edda en prose, rédigée à la même époque par Snorri Sturluson. Selon ces deux sources, Sleipnir est le fils du dieu Loki et d'un puissant étalon, Svaðilfari. Décrit comme « le meilleur de tous les chevaux » et le plus rapide, il devient la monture d'Odin qui le chevauche jusque dans la région de Hel ; toutefois, le dieu s'en sert surtout pour traverser le pont Bifröst afin de se rendre à la troisième racine d'Yggdrasil, là où se tient le conseil des dieux. L'Edda en prose donne de nombreux détails sur les circonstances de la naissance de Sleipnir et précise, par exemple, qu'il est de couleur grise.

Sleipnir est également mentionné dans une énigme figurant dans une saga légendaire du XIIIe siècle, la Saga de Hervor et du roi Heidrekr, ainsi que dans la Völsunga saga, comme ancêtre du cheval Grani. L'un des livres de la geste des Danois de Saxo Grammaticus au XIIIe siècle contient aussi un épisode qui, selon de nombreux érudits, concernerait ce cheval. Il est généralement admis que Sleipnir fut représenté sur plusieurs pierres historiées de Gotland vers le VIIIe siècle, notamment la pierre de Tjängvide et la pierre d'Ardre VIII.

De nombreuses théories ont été proposées pour décrypter la symbolique de Sleipnir et sa possible relation avec des pratiques chamaniques à l'époque du paganisme nordique, il semble ainsi avoir tenu un rôle de psychopompe.

Sleipnir continue à être présent dans le folklore en temps que monture d'Odin durant la chasse sauvage, et selon le folklore islandais, il est aussi le créateur du canyon d'Ásbyrgi. À l'époque moderne, son mythe et sa symbolique sont abondamment repris dans l'art et la littérature ; ainsi, il a probablement inspiré Tolkien pour créer le cheval Gripoil (en anglais, Shadowfax), monture de Gandalf, et son nom a été donné, entre autres, à plusieurs navires ainsi qu'à un navigateur Web.Sleipnir est, dans la mythologie nordique, un cheval fabuleux à huit jambes capable de se déplacer au-dessus de la mer comme dans les airs, monture habituelle du dieu Odin. Il est mentionné dans l’Edda poétique, série de textes compilés au XIIIe siècle à partir de sources plus anciennes, et dans l’Edda en prose, rédigée à la même époque par Snorri Sturluson. Selon ces deux sources, Sleipnir est le fils du dieu Loki et d'un puissant étalon, Svaðilfari. Décrit comme « le meilleur de tous les chevaux » et le plus rapide, il devient la monture d'Odin qui le chevauche jusque dans la région de Hel ; toutefois, le dieu s'en sert surtout pour traverser le pont Bifröst afin de se rendre à la troisième racine d'Yggdrasil, là où se tient le conseil des dieux. L'Edda en prose donne de nombreux détails sur les circonstances de la naissance de Sleipnir et précise, par exemple, qu'il est de couleur grise.

Sleipnir apparaît dans l'Edda poétique, il est mentionné dans les poèmes Grímnismál, Sigrdrífumál, Baldrs draumar et Hyndluljóð. Dans Grímnismál, Grimnir (Odin est alors déguisé et dissimule sa véritable identité) raconte à un jeune garçon nommé Agnar que Sleipnir est le meilleur de tous les chevaux (« Odin est le plus grand des Ases, Sleipnir le plus grand des chevaux »). Dans Sigrdrífumál, la valkyrie Sigrdrífa raconte au héros Sigurðr à qui elle enseigne les secrets des runes que celles-ci doivent être coupées « avec les dents de Sleipnir et sur sa sangle striée », elle cite ensuite 24 emplacements où l'on peut trouver des runes gravées, et parmi ceux-ci : « Sur les dents de Sleipnir ». Dans Baldrs draumar, lorsque les Ases conversent à propos des cauchemars du dieu Baldr, Odin pose une selle sur le dos de Sleipnir et tous deux partent en direction des enfers. La section de la Völuspá hin skamma dans le Hyndluljóð raconte que Loki fit naître Fenrir avec Angrboða et Sleipnir avec Svaðilfari, enfin un kenning mentionne « un monstre que l'on pensait le plus funeste, et qui descendait du frère de Býleist », « frère de Býleist » faisant référence à Loki.

Les origines de Sleipnir sont décrites avec précision dans le Gylfaginning (42). Gangleri (mentionné plus tôt dans le livre comme étant le roi Gylfi déguisé) demande à Hár d'où vient le cheval Sleipnir et ce qu'il peut lui en apprendre. Hár est surpris par le manque de savoir de Gangleri à propos des origines de Sleipnir, et raconte l'histoire comme suit : au début, à l'arrivée des dieux, lorsque ceux-ci eurent établit Midgard et construit le Valhalla, ils reçurent la visite d'un bâtisseur inconnu qui leur proposa de construire une forteresse divine imprenable qui les mettrait à l'abri de toutes les invasions en trois saisons. En échange de ce service, l'étranger demandait le Soleil, la Lune et Freya. Après quelques débats, les dieux lui donnèrent leur accord s'il s'exécutait en un semestre seulement et sans l'aide de personne. Le bâtisseur n'eut qu'une requête : il demanda l'autorisation d'utiliser son cheval Svaðilfari, et cela lui fut accordé, grâce à l'influence de Loki. À la grande surprise des dieux, l'étalon Svaðilfari effectuait un travail colossal, et transportait d'énormes rochers durant la nuit. Avec l'aide de son cheval, le bâtisseur avançait très rapidement, si bien que trois jours avant la date imposée, il ne lui restait plus qu'à construire la porte. Les dieux, mécontents, conclurent que Loki était la cause de sa réussite et l'obligèrent à trouver un moyen d'arrêter l'homme. Ils promirent à ce dernier les plus horribles tourments s'il ne parvenait pas à trouver un moyen d'empêcher le bâtisseur de terminer son ouvrage dans les temps et ainsi d'emporter le paiement, et s'apprêtaient à le châtier quand Loki, effrayé, leur promit de trouver un stratagème. Cette nuit-là, le bâtisseur partait chercher les dernières pierres avec son étalon Svaðilfari quand, au détour d'un bois, il rencontra une jument. La jument hennit en direction de Svaðilfari et celui-ci, « réalisant quel genre de cheval il était », devint frénétique, se mit à hennir, déchira ses harnais et se dirigea vers la jument. Celle-ci courut dans tout le bois, Svaðilfari derrière elle, le bâtisseur tentant de les rattraper. Les deux chevaux coururent ainsi toute la nuit et les travaux de construction ne purent avancer d'un pouce pendant les trois nuits qui restaient. L'homme, furieux, se transforma en géant car c'était sa vraie nature, et lorsque les dieux s'en rendirent compte, ils firent fi de leurs serments antérieurs et appelèrent Thor. Celui-ci se débarrassa du géant rapidement en l'assommant avec son marteau Mjöllnir. Toutefois, Loki avait été « fécondé » par l'étalon du géant, et il donna naissance à un poulain octopode gris nommé Sleipnir, « le meilleur cheval parmi les dieux et les hommes », qui devint plus tard la monture d'Odin.

La naissance de Sleipnir est la conséquence de la fourberie de Loki, né de ce dieu incontrôlable et de l’étalon du Géant maître-bâtisseur, il vient donc « d’un monde chaotique de forces non dominées mais aide ensuite, avec Odin, à l’ordonnancement du monde ».
Revenir en haut Aller en bas
Les enfants de Timpelbach



Nombre de messages : 32

MessageSujet: Re: Les animaux et créatures légendaires.
Mer 10 Aoû - 11:20

Merci pour ta remarque legolas. Je vais tacher d'en prendre compte la prochaine fois.
Revenir en haut Aller en bas
Marty Mcfly

avatar

Nombre de messages : 209
Age : 17

MessageSujet: Re: Les animaux et créatures légendaires.
Lun 12 Mar - 19:09

Moi, je trouve que tous les animaux légendaires sont magnifiques!!!!!!!


Bon, nous avons tous nos préférences mais ils sont tous magnifiques!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Alice

avatar

Nombre de messages : 1858
Age : 17

MessageSujet: Re: Les animaux et créatures légendaires.
Lun 12 Mar - 19:14

Enfin ...
Revenir en haut Aller en bas
Marty Mcfly

avatar

Nombre de messages : 209
Age : 17

MessageSujet: Re: Les animaux et créatures légendaires.
Mar 13 Mar - 7:44

Quoi ??????

C'est vrai !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
-Dragonfly-
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 10932
Age : 17

MessageSujet: Re: Les animaux et créatures légendaires.
Mar 13 Mar - 20:19

La preuve avec ceci:

L'hippogriffe(non, je n'ai pas lu Harry Potter )



Ces animaux fabuleux ont la tête, les ailes et les pattes avant d'un aigle, et le reste du corps d'un cheval.
Il amène ses cavaliers d'un pays à l'autre par la voie des airs.

L'hippogriffe est né de l'amour entre une jument et un griffon. Il est omnivore et n'hésite pas à s'attaquer aux hommes pour se nourrir. Sa taille moyenne est de 2,70m pour environ 500kg  e k . Il chasse en fonçant sur sa proie depuis les airs, avant de la blesser de ses griffes énormes ou de son bec: autant na pas être la proie ! Ils se battent jusqu'à la mort pour protéger leurs petits et leur nid.



J'ai tout retapé kin g!


Dernière édition par -Dragonfly- le Dim 24 Nov - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Les animaux et créatures légendaires.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: La machine à café-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération