AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

[Fantastique] L'ascenseur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Brockie

avatar

Nombre de messages : 54
Age : 18

MessageSujet: [Fantastique] L'ascenseur !
Mer 21 Nov - 20:33

Sujet : Choisissez un de ces titres et racontez une histoire, en veillant à créer une ambiance inquiétante et étrange.

Voilà mon récit :

Je rentrais chez moi un soir d'hiver un peu fébrile. Il faisait si noir que je ne pouvais savoir où je me dirigeais si bien que, plusieurs fois, je faillis me rabattre contre un mur.
Comme à mon habitude, je pris l'ascenseur.

Je logeais au dernier étage d'un des bâtiments le plus haut de Paris. A toute heure dans celui-ci, circulaient, venaient, repartaient, revenaient d'innombrables personnes. Autant dire qu'il était mission impossible de solliciter cet ascenseur à moins d'avoir un coup de chance. C'est ce qui m'arriva. Dans cet cage, j'étais accompagné d'une des personnes tout à fait banal que l'on pouvait rencontrer partout. En cette saison, il n'était pas anormal de voir l'ascenseur plongé dans la pénombre. J'appuyai sur le bouton le plus haut du panneau de l'ascenseur. Le trajet commença. Le sol craquait, le vent sifflait, le tic-tac de la pendule continuait.
Au bout de 5 minutes, l'ascenseur n’atteindait même pas le premier étage.
Il me sembla que le tic-tac de la pendule se faisait de plus en plus rare, quant à ma montre elle ne battait plus, l'ascenseur continuait son ascension inexplicable. Je doutais de ma raison, je me persuadais de l'absurdité d'une telle idée. L’ascenseur s'élevait sans jamais s'arrêter, la distance paressait tellement longue à parcourir, une seconde sonnait toutes les 10 minutes...

Questions
1) Avez-vous compris ?
2) Est-ce dans le sujet ?
3) Quelle note me mettriez-vous sur 20 ?

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20068

MessageSujet: Re: [Fantastique] L'ascenseur !
Sam 24 Nov - 21:23

J'ai mis quelques suggestions de corrections et quelques questions quand je trouvais qu'une idée n'était pas claire.

Brockie a écrit:

Je rentrais chez moi un soir d'hiver, un peu fébrile. Il faisait si noir que je ne pouvais savoir où je me dirigeais si bien que, plusieurs fois, je faillis me rabattre contre un mur. ("se rabattre" n'est peut-être pas le verbe le plus approprié)
Comme à mon habitude, je pris l'ascenseur. (Pour aller où ?)

Je logeais au dernier étage d'un des bâtiments le plus haut de Paris. A toute heure, dans celui-ci, circulaient, venaient, repartaient, revenaient d'innombrables personnes, dans un perpétuel va et vient, grouillant comme une fourmillière pleine de vie. Autant dire qu'il était mission impossible de solliciter ( Si, on peut toujours solliciter cet ascenceur, ça ne veut pas dire qu'il arrivera, mais on peut toujours appuyer sur le bouton. Il faut donc préciser "impossible de solliciter avec succès" ) cet ascenseur, à moins d'avoir un coup de chance ! Or, c'est ce qui m'arriva. Dans cet cage (le nom qui suit est de quel genre ?), j'étais accompagné d'une des de ces personnes tout à fait banales que l'on pouvait peut rencontrer partout. En cette saison, il n'était pas anormal de voir l'ascenseur plongé dans la pénombre. (Quel rapport avec la saison ? s urp ) J'appuyai sur le bouton le plus haut du panneau de l'ascenseur. Le trajet commença. Le sol craquait, le vent sifflait (du vent dans un ascensceur?) , le tic-tac oppressant de la pendule continuait scandait chaque battement de mon coeur.Pourtant, au bout de ce qui me sembla 5 longues et interminables minutes, l'ascenseur n’atteindait n'atteignait pas encore le premier étage !
Il me sembla que le tic-tac de la pendule se faisait de plus en plus rare ! Quant à ma montre, elle ne battait plus, l'ascenseur continuait pourtant son ascension immobile, silencieuse et inexplicable. Je doutais de ma raison, je me persuadais de l'absurdité d'une telle idée. L’ascenseur s'élevait sans jamais s'arrêter, et pourtant la distance paressait tellement longue à parcourir, une seconde sonnait semblait sonner toutes les 10 minutes...


Questions

1) Avez-vous compris ? Oui, mais est-ce normal que le récit s'arrête ainsi en plein milieu ?
2) Est-ce dans le sujet ? Tout dépend s'il y a des consignes précises (longueur, notions de cours précises à réinvestir, etc.) Et puis, dans le récit fantastique, on doit pouvoir douter du surnaturel et pouvoir proposer aussi une explication rationnelle, scientifique. Il faut donc davantage utiliser des mots marquant l'incertitude : "sembler" "paraître" "avoir l'impression que" ... Il manque peut-être des indices pouvant expliquer simplement la raison pour lesquelles il a cette impression d'ascension qui n'en finit pas, or tu ne proposes pas d'explication pouvant expliquer simplement cette impression, tout en laissant planer un doute sur cette tentative d'explication.
3) Quelle note me mettriez-vous sur 20 ?

Impossible à savoir. Tout dépend de la longueur (je le trouve un peu court pour ma part), mais aussi des cours que tu as eu, de ce que tu dois réinvestir à l'écrit, de consignes particulières, si ton professeur a un barème privilégiant plutôt telle compétence ou plutôt telle autre compétence ...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

[Fantastique] L'ascenseur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: Section Free Style :: Prose : récits et nouvelles :: Vos nouvelles-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération