AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
juvenismagistra

avatar

Nombre de messages : 72

MessageSujet: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Sam 29 Déc - 18:10

Voici l'histoire de l'ancêtre épique des Romains qu'a chanté Virgile: Enée.
Je colle ici les exposés réalisés par mes élèves de 5ème. Vous pouvez bien sûr poser des questions ou apporter des précisions ou des illustrations supplémentaires, pour que ce topic soit le plus complet et agréable possible!  wink
Revenir en haut Aller en bas
juvenismagistra

avatar

Nombre de messages : 72

MessageSujet: Re: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Sam 29 Déc - 18:15

Enée, un héros troyen

   Les membres de sa famille

Anchise appartenait à la famille royale de Troie. Il eut avec Aphrodite (Vénus), un fils: Enée. Celui-ci se marie avec Créüse, une des nombreuses filles de Priam, le roi de Troie.

    Résumé de la guerre de Troie

Pâris doit mettre un terme à une dispute entre trois déesses: Hera, Athéna et Aphrodite. Il choisit Aphrodite qui lui promet l'amour d'Hélène, la plus belle femme de Grèce. Cela va entraîner l'enlèvement d'Hélène et la guerre de Troie.
Après que Pâris a enlevé Hélène (l'épouse de Ménélas, roi de Sparte), les Grecs sont furieux, alors ils rassemblent une expédition avec tous les rois grecs pour faire la guerre aux Troyens. Le siège va durer dix ans jusqu'à ce qu'Ulysse ait l'idée du cheval de Troie: un énorme cheval en bois dans lequel ils cachèrent des guerriers et que les Grecs abandonnèrent devant Troie en faisant croire qu'ils repartaient.

   Fuite de la cité

Enée comprit qu'il n'avait plus aucune chance de sauver Troie, alors il s'enfuit avec son fils Ascagne, Anchise son père qu'il portait sur son dos car Zeus l'avait rendu boiteux, et sa femme Creüse, afin de fonder une nouvelle cité.
Ils partent de Troie, construisent une flotte de vingt vaisseaux, traversent les mers et parviennent en Italie, dans le Latium, après plusieurs escales comme celle de Carthage où Enée rencontre la reine Didon.

     Divinités qui protègent Enée ou s'opposent à lui

Aphrodite protège Enée car Pâris l'avait choisie comme la plus belle femme et c'est aussi sa mère. Elle disposa Didon, reine de Carthage en sa faveur.
Athéna et Héra s'opposent à Enée car elles en veulent à Pâris de ne pas les avoir choisies; donc elles en veulent à la ville de Troie.
Revenir en haut Aller en bas
juvenismagistra

avatar

Nombre de messages : 72

MessageSujet: Re: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Sam 29 Déc - 18:34

L'arbre généalogique d'Enée

Revenir en haut Aller en bas
juvenismagistra

avatar

Nombre de messages : 72

MessageSujet: Re: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Sam 29 Déc - 19:30

Enée à Carthage


Arrivée à Carthage

Énée arrive à Carthage à cause de Junon (Héra) qui éprouvait une véritable une haine contre les Troyens et voulait, en les pourchassant, se venger de Pâris.
Elle demanda a Éole de déclencher une tempête qui ferait faire à Énée un long détour avant d'arriver en Italie. C'est ainsi qu'ils accostèrent en Libye, territoire où se trouvait la nouvelle ville Carthage fondée par la reine Didon. Celle-ci invita Énée et ses compagnons à y demeureri quelques temps avant de repartir vers l'Italie.

La reine Didon



Fille du roi de Tyr, Bélos, et sœur de Pygmalion, Didon (appelée aussi Elissa) épouse son oncle, le phénicien Sicchée (ou Acerbas), l'homme le plus riche en terres de toute la Phénicie. Mais Pygmalion, qui a succédé à son père sur le trône, tue Sicchée pour s'emparer de ses richesses.

L'ombre de Sicchée, privée de sépulture, apparaît en songe à Didon ; il lui révèle le nom de son assassin et lui conseille de quitter sa patrie. La princesse réunit ses richesses convoitées par son frère, rassemble ses plus fidèles amis puis elle met les voiles, cap vers l'Afrique. En Libye, elle rencontre Iarbas, le roi des Gétules, à qui elle demande un bout de terrain pour s'y installer. Avec ironie, celui-ci lui dit qu'il lui donnera un bout terrain de la taille d'une peau de bœuf. Après réflexion, elle découpe la peau en fines lanières et elle obtint, en les mettant bout à bout, une corde d'une grande longueur. Avec la corde ainsi formée, elle encercle un territoire assez vaste et fonde la ville de Carthage ("la ville neuve", proche de la contemporaine Tunis). Elissa prend le nom latin de Didon.

Lorsque Enée arrive à Carthage, c'est une cité immense et splendide. La reine Didon est belle et veuve, et Enée a quant à lui perdu sa femme durant la nuit où il s'est enfui de Troie. Junon met alors un plan au point: elle demande à Cupidon de faire en sorte que Didon et Enée tombent amoureux afin que ce dernier renonce à l'Italie pour s'installer à Carthage aux côtés de Didon.



Mais le roi Iarbas, le prétendant éconduit de la reine Didon, se plaint de cette situation à Jupiter. Celui-ci envoie alors Mercure (Hermès) à la rencontre d'Enée pour lui rappeler que son destin est de reprendre la route vers l'Italie.

La mort de Didon

Craignant les larmes et la fureur de Didon, Enée préfère s'enfuir de nuit sans la prévenir. Mais au petit matin, lorsque Didon s'aperçoit de son absence et voit au loin les voiles de ses bateaux qui s'éloignent, elle comprend qu'il l'a abandonnée. Elle prétend vouloir élever un bûcher pour y brûler tous les souvenirs qui se rattachent à son ancien amant, mais en réalité c'est sa propre mort qu'elle médite. Avant que sa soeur et sa nourrice n'aient pu comprendre ce qu'elle tramait, elle se suicide en se plongeant une épée dans le coeur, et tombe sur le bûcher funèbre qu'elle avait fait dresser en espérant qu'Enée aperçoive sa fumée, comprenne ce qui s'est passé, et soit rongé de remords.



Après sa mort héroïque les habitants de Carthage vénérèrent Didon comme une déesse.
Revenir en haut Aller en bas
juvenismagistra

avatar

Nombre de messages : 72

MessageSujet: Re: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Sam 29 Déc - 19:45

L'Italie, la terre promise


Énée en Italie

Après avoir fait un voyage de sept ans et fait plusieurs escales, Énée arrive enfin en Italie, à Cumes.



C’est une ville qui existe toujours mais qui est actuellement une zone archéologique.



A son arrivée, il consulte la Sibylle, une prophétesse qui le conduit jusque dans son antre. Sous l’emprise du dieu Apollon, elle demande à Énée d’honorer ce dernier pour accéder aux Enfers. Énée implore Apollon de conserver aux Troyens ses faveurs et accompagné de la Sibylle il descend aux Enfers où il voit ses descendants. Il y retrouve notamment son père, Anchise, qui lui prédit qu'il parviendra à fonder une nouvelle cité en Italie, après bien des épreuves. De retour à l'air libre, Enée reprend donc son voyage en direction du Latium.

Son alliance avec le roi Latinus

Les Troyens débarquent à l’embouchure du Tibre. Cette région, le Latium, est gouvernée par le roi Latinus. Ce dernier avait vu en songe qu’un étranger épouserait sa fille Lavinia et aurait pour descendants des héros. Pour cette raison, Latinus rompt les fiançailles de sa fille avec Turnus, roi des Rutules, un peuple du Latium, et accorde au contraire la main de Lavinia à Enée.



Mais Junon est toujours hostile à Énée et fait tout pour empêcher ce mariage. Elle envoie sur Terre les Furies, des créatures mythologiques, qui déchaînent la haine des Latins contre les Troyens. Turnus, le prétendant éconduit de Lavinia, déclare la guerre aux Troyens et rassemble les peuples du Latium contre eux.

Le mariage d’Énée et la fondation d’une ville

Après son mariage avec Lavinia et la construction de Lavinium, la ville qu’ils ont construite et qui doit son nom à la reine, Énée et Latinus doivent repousser les attaques des Rutules, conduits par leur roi Turnus. Dans une première bataille, Turnus et Latinus sont tués. Les Rutules appellent alors à leur secours le roi Mézence et son peuple, les Étrusques, qui craignent l’installation d’un État puissant si près de leur frontière, à l’embouchure du Tibre. Une bataille sanglante s’engage, mais aucun ne l'emporte. Pendant la nuit, Mézence lance une attaque, qui a plein succès. L’armée Étrusque se replie en désordre. C'est alors Mézence, roi des Étrusques, qui demande une armistice. Ascagne (aussi appelé Iule) lui accorde le libre passage avec le reste de son armée et, depuis ce temps, Mézence reste un allié des Latins. Lavinium peut donc prospérer en paix.
Revenir en haut Aller en bas
juvenismagistra

avatar

Nombre de messages : 72

MessageSujet: Re: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Sam 29 Déc - 19:58

La descendance d'Enée


Après la mort de son père, Iule fonde une nouvelle cité: Albe-la-longue (au XIIe siècle av. J-C), dont il devient le roi.
Après lui, l'ensemble de ses descendants règnent à leur tour sur Albe-la-Longue, ce qui crée la dynastie des rois albains.

Procas est l’un des rois de cette dynastie. Il a deux fils: Numitor et Amulius. Ceux-ci se disputent le pouvoir, et c'est finalement Amulius qui chasse son frère Numitor (l’héritier légitime) pour monter sur le trône.

Rhéa Silvia, la fille de Numitor, est alors contrainte par Amulius de devenir vestale, afin qu'elle n'engendre aucune descendance susceptible de menacer un jour Amulius. Les vestales devaient en effet rester vierges toute leur vie. Mais Rhéa Silvia est séduite par Mars et donne naissance à des jumeaux : Romulus et Rémus.

Les jumeaux Romulus et Rémus sont alors jetés dans le Tibre sous les ordres d’Amulius pour éviter qu’une fois adultes ils ne vengent leur grand-père Numitor. Mais ils sont recueillis par une louve qui les nourrit.

Mais la suite est une autre histoire... que vous trouverez bien sûr dans un autre topic de ce forum! top
Revenir en haut Aller en bas
juvenismagistra

avatar

Nombre de messages : 72

MessageSujet: Re: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Sam 29 Déc - 20:15

Mais si Enée n'est pas le fondateur de Rome (il a fondé Lavinium), ni même son fils (qui a fondé Albe-la-Longue), pourquoi son histoire était-elle si importante pour les Romains? Pourquoi Auguste a-t-il demandé à Virgile de la raconter dans une longue épopée, L'Enéide?

C'est que cette épopée n'est pas sans rappeler celle d'un certain Grec, Homère, qui en son temps raconta le périple d'Ulysse, qui là encore ressemble beaucoup à celui d'Enée... Ou plutôt c'est l'inverse: Virgile s'est fortement inspiré d'Homère pour créer une oeuvre à la hauteur de l'Odyssée et donner à son peuple, les Romains, un ancêtre aussi prestigieux que l'héroïque Ulysse!

Mais voyez plutôt comme les deux oeuvres sont proches:

Points communs entre L'Odyssée et L'Enéide:

- Les deux histoires commencent à Troie.
- Ulysse et Enée ont tous les deux une ascendance divine, même si celle d’Ulysse est plus lointaine (son grand-père est fils de Mercure, tandis qu’Enée est fils de Vénus).
- des princesses tombent amoureuses des deux hommes (Didon/Elissa pour Enée, Nausicaa pour Ulysse).
- Ils sont tous les deux descendus aux Enfers où Enée rencontre ses descendants. (Auguste Caesar, Romulus et Remus)
- Ils subissent tous les deux des vents contraires et sont naufragés.
- Ils rencontrent tous les deux Polyphème (le Cyclope).
- Leur destin est très lié aux dieux : Mercure, Vénus, Junon, Jupiter
- Leur long voyage en mer Méditerranée (voir cartes)






Personnages en commun dans l’Enéide et l’Odyssée :

- Eole : Dieu du vent. Quand Ulysse arrive sur les côtes de l’Ile du dieu, Eole lui donne un sac à vents dans lequel sont enfermés tous les vents les plus violents, pour qu’Ulysse arrive rapidement à Ithaque. Dans l’Enéide Eole libère ses vents contre les marins d’Enée.
- Charybde et Scylla : alors qu’ils sont en mer, ils doivent tous les deux éviter Charybde et Scylla (deux monstres marins)
- Polyphème le Cyclope : Ulysse s’échappe grâce à sa grande ruse de l’ile du Cyclope et lui crève son œil ; Enée fuit Polyphème.

Le but d’Auguste :

Auguste était un grand empereur romain théoriquement descendant de Iule. Son but était d’abord de faire croire (à moins que ce ne soit vrai) aux Romains qu’ils avaient une ascendance divine (Vénus, mère d'Enée) et qu’il ne fallait pas s’en montrer indigne.

De plus, Auguste voulait retourner aux valeurs traditionnelles qu’Enée incarne parfaitement :
- la pietas, piété filiale, qui le pousse à refuser de quitter Troie sans son vieux père, Anchise (ni sans ses Pénates)
- le furor, qui le pousse à aller au combat au péril de sa vie
- la patientas : il est capable de souffrir les pires épreuves.

En créant l’Enéide, Auguste et Virgile adressaient aussi une sorte de pied de nez à la Grèce, leur rivale culturelle, en l'égalant voire en la surpassant.

Epopée,déf.: une épopée est un long poème racontant une aventure héroïque ou une suite d’événements héroïques et inattendus.

Héros, def. : Personne qui se distingue par sa bravoure, ses mérites exceptionnels.
Personne à qui il est arrivé une aventure, qui a joué le rôle principal dans une certaine situation.
De plus, dans l'Antiquité, un héros désigne généralement un demi-dieu.
Revenir en haut Aller en bas
*Gentiusa*Potitius*

avatar

Nombre de messages : 567

MessageSujet: Re: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Mar 15 Jan - 14:04

Mon passage préféré, c'est quand Enée arrive à Carthage
Revenir en haut Aller en bas
annaelia caesula

avatar

Nombre de messages : 178
Age : 17

MessageSujet: Re: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Mar 15 Jan - 17:57

Moi aussi, mais le passage que j'aime le moins, c'est celui du contrôle... r ir
Revenir en haut Aller en bas
*Gentiusa*Potitius*

avatar

Nombre de messages : 567

MessageSujet: Re: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Mer 16 Jan - 14:34

Ah bah ça c'est sur ça r ir
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19890

MessageSujet: Re: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Mer 16 Jan - 14:47

Représentation d'Enée fuyant Troie ... avec son père Anchise sur ses épaules, tenant son fils Ascagne (dit "Iule") par la main, et serrant les dieux Pénates (dont le Palladium) dans son autre main.



Sur cette représentation, on voit sa femme Créüse courant derrière (elle meurt sans sa fuite), et la mère d'Enée, la déesse Vénus/Aphrodite, représentée devant, guidant son fils vers son destin : la fondation future d'une "nouvelle Troie". top







Bas relief antique, sur lequel on aperçoit aussi la déesse Vénus/Aphrodite guidant son fils vers son destin.





Enée tenant le Palladium top




Pièce de monnaie romaine à la gloire de Jules César, qui utilise cette histoire pour se glorifier lui-même en inscrivant Enée, et par lui la déesse Vénus, dans sa généalogie (C'est pourquoi Virgile précise dans son récit qu'Ascagne était surnommé "Iule")
Un bel exemple de propagande politique par le biais de la religion, des arts (littéraire, pictural, etc.) et par le moyen des effigies sur les pièces de monnaie.












L'histoire inspira aussi les sculpteurs :











Peintures plus récentes montrant que l'épopée d'Enée inspire toujours autant les artistes :























Fuite d'Enée représentée sur un objet du quotidien : une lampe à huile


Dernière édition par Modo le Sam 19 Jan - 22:43, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
I IMPERATO

avatar

Nombre de messages : 2910
Age : 16

MessageSujet: Re: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Mer 16 Jan - 14:50

Vos images sont splendides, M'sieur Modo !!
Revenir en haut Aller en bas
*Gentiusa*Potitius*

avatar

Nombre de messages : 567

MessageSujet: Re: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Mer 16 Jan - 14:57

J'aime bien la 9ème image je trouve qu'elle est bien peinte
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19890

MessageSujet: Re: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Mer 16 Jan - 14:59

L'incipit de l'Enéide était si célèbre que les jeunes Romains l'inscrivaient parfois en graffiti sur les murs :

"Arma virumque cano qui primus Troiae ab oris Italiam, fato profugus, laviniaque venit litora ..." (Je chante les combats et ce héros qui, le premier, des rivages de Troie, poussé par le destin, vint en Italie)






Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19890

MessageSujet: Re: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Mer 16 Jan - 15:18

Revenir en haut Aller en bas
*Gentiusa*Potitius*

avatar

Nombre de messages : 567

MessageSujet: Re: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Mer 16 Jan - 15:53

J'aime toutes les oeuvres antiques, surtout quand c'est en rapport avec l'archéologie


Dernière édition par *Gentiusa*Potitius* le Dim 20 Jan - 16:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mania_cornelia

avatar

Nombre de messages : 395

MessageSujet: Re: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Sam 19 Jan - 21:01

Moi aussi ! Et en plus, ces images représentent bien Enée, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
cloclopolka



Nombre de messages : 4

MessageSujet: Re: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Dim 20 Jan - 12:35

Bonjours je suis du Collège Louis Lumière et c'est moi qui ais fait le tableau sur la descendance d' Enée !!! clap
Revenir en haut Aller en bas
CAT

avatar

Nombre de messages : 349

MessageSujet: Re: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Dim 20 Jan - 13:57

Merci alors smile
Revenir en haut Aller en bas
mania_cornelia

avatar

Nombre de messages : 395

MessageSujet: Re: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Mar 29 Jan - 19:11

Ca m'a servi pour le contrôle wink
Revenir en haut Aller en bas
hugo joffre

avatar

Nombre de messages : 1509
Age : 16

MessageSujet: Re: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Lun 25 Fév - 20:13

Merci cloclopolka !
Revenir en haut Aller en bas
Janus

avatar

Nombre de messages : 238

MessageSujet: Re: L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée
Mer 27 Fév - 18:08

Thanks smile

Gratias tibi ago top
Revenir en haut Aller en bas

L'Enéide de Virgile : l'histoire d'Enée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: La tour de Babel :: Latin :: Civilisation-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération