AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

Le palais de l'empereur Hadrien : la villa Hadriana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
DC shoes

avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 17

MessageSujet: Le palais de l'empereur Hadrien : la villa Hadriana
Sam 27 Avr - 19:22

Lors du voyage des latinistes à Rome, nous allons visiter aussi ... le palais de l'empereur Hadrien. kin g

https://www.youtube.com/watch?v=zGdjf9wzHOI

Video "visite virtuelle" de sa villa que nous allons visiter, pour l'imaginer restaurée exactement comme du temps de son règne, à partir des éléments architecturaux que nous verrons sur place. clap

Voici le propriétaire des lieux.


L'empereur Hadrien

Et sa "villa" = maison de campagne


Maquette montrant l'étendue de ce "palais de vacances" recouvrant un immense domaine de ... 120 hectares !!!!  e k
Une véritable ville, à l'écart de Rome, uniquement pour l'empereur et sa cour.
Elle comprenait des bassins, une île artificielle, des thermes gigantesques, des salles de fêtes et de spectacles, dont un théâtre, un gymnase, des écuries, un stade, un bâtiment pour sa garde, un pour ses invités, de multiples jardins d'agréments, etc.  e k



Il fallut à peu près de 15 ans pour la bâtir. Le site fut choisi car se trouvant en hauteur, et quatre aqueducs pouvaient conduire l'eau indispensable aux thermes et aux multiples bassins et fontaines. A la fois près et loin de Rome (30 kms) Accessoirement, sa femme Sabine y avait une villa de campagne, qui fut intégrée au complexe.

L'empereur Hadrien, qui aimait les voyages et détestait le contact avec la population de la ville, a fait construire cette "villa" de la grandeur d'une petite ville pour lui tout seul, au calme, dans la campagne en périphérie de Rome, puisqu'il possédait bien sûr aussi le palais impérial à Rome, sur le mont Palatin.



Voici un des bassins d'agrément se trouvant à l'intérieur des premiers bâtiments de la villa.
Ce premier bassin était autrefois entouré d'un péristyle, c'est-à-dire d'une colonnades couvertes, et de bâtiments d'habitation.





Je poste ces premières photos, en espérant que vous pourriez en poster vous aussi. smile
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19893

MessageSujet: Re: Le palais de l'empereur Hadrien : la villa Hadriana
Dim 28 Avr - 0:10

Une partie des grands établissements thermaux de sa villa, avec piscines chaudes et froides, sauna, etc.



Ça, c'est de la salle de bain !  top

Evidemment, à l'époque, tous les murs étaient en plus décorés de statues, plaques de marbre, de mosaïques et de magnifiques fresques peintes.




Colonnes ioniques et hauts plafonds voutés, dont plusieurs coupoles.


Dernière édition par Modo le Dim 4 Aoû - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Saturne

avatar

Nombre de messages : 1241
Age : 17

MessageSujet: Re: Le palais de l'empereur Hadrien : la villa Hadriana
Dim 28 Avr - 12:30



Ce bassin avec jardin, entouré d'un péristyle, était évidemment alors ... à l'intérieur du palais.
Les Romains mettaient toujours leur jardin à l'intérieur des maisons, contrairement à notre époque.
Ceci avait son charme content

Mais ... qu'est-ce que c'est ?


Voici un des nombreux souterrains qui permettaient d'approvisionner la villa de l'empereur !

Sous le palais se trouvaient d'immenses galeries où pouvaient circuler des charriots de ravitaillement, venus de Rome. Près de 2 kms de galerie !  e k
Les sous sols grouillaient ainsi d'esclaves qui allaient d'une aile du palais à une autre sans incommoder par leur présence l'empereur et ses invités prestigieux.




Les souterrains comprenaient aussi des routes à chariots d'approvisionnement, des "parkings" à charrettes, des écuries, des endroits de stockage, et tout un réseau pour que les centaines d'esclaves se rendent d'un coin du palais à un autre sans déranger par leur présence ou leur agitation les illustres personnages qui peuplaient le palais.
Les esclaves devaient se faire ici les plus "invisibles" possible, tout en veillant à "faire tourner" ce palais qui était aussi grand qu'une petite ville, et cela le plus discrètement possible.


Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19893

MessageSujet: Re: Le palais de l'empereur Hadrien : la villa Hadriana
Dim 4 Aoû - 20:43

Voici le triclinium, ou salle à manger de réception de la villa.
Les Romains mangeaient couchés sur des lits. Là, l'empereur a fait les choses en grand.



Ce lit pour repas en forme de demi-cercle était bien sûr recouvert de coussins et tissus moelleux, et l'empereur mangeait au centre ...
Et plus probablement au fond de l’alcôve, derrière le triclinium, qui servait de temple à aux dieux Sérapis et Antinoüs, et où était sans doute installé un triclinium secondaire, plus intimiste, peut-être pour y recevoir ses hôtes d'honneur, parmi les plus VIP des VIP.
Evidemment, les murs étaient alors couverts de fresques et de plaques de marbre rares, le sol couvert de mosaïques, et les niches renfermaient des statues ...




Des vestiges en marbre des plaques de décoration du palais d'Hadrien.

Et face à ce lit, il avait fait bâtir le Canope, un bassin entourés de statues et de colonnades ...



Cet épicurien (bon vivant qui aime profiter des plaisirs de la vie) savait bien vivre ! top

Pour se distraire, il s'y était fait construire un petit théâtre pour assister à des représentation théâtrale :



Le complexe gigantesque de sa villa comprenait aussi des jardins avec fontaines et volières, certains étant des palmeraies, d'autres des oliveraies, etc., avec des ambiances différentes reproduisant les paysages de divers pays, une immense bibliothèque, des temples, des salles de spectacle, des gymnases, des pistes d'équitation, des espaces pour des combats de gladiateurs, et même un grand bassin à poissons : ce vivier permettait à l'empereur de se voir cuisiner les poissons les plus délicats, et de les avoir extra frais :






Dernière édition par Modo le Lun 21 Aoû - 10:54, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19893

MessageSujet: Re: Le palais de l'empereur Hadrien : la villa Hadriana
Jeu 2 Mar - 13:44

Maintenant, qui était l'auguste propriétaire de ces lieux ?

Faisons sa connaissance.

L'empereur Hadrien succède à l'empereur Trajan.



A gauche, Trajan, à droite Hadrien

Comme Trajan, Hadrien est d'origine espagnole (il habitait, enfant, près de Séville)


Monnaie frappée pour commémorer son voyage en Espagne

A Rome, enfant, il sera parfois moqué pour son accent et son origine provinciale.
Il étudiera la littérature, et sera subjugué par la culture grecque.


L'empereur Trajan (qui était de sa famille éloignée) l'avait adopté.
Hadrien épousera (sans amour) Sabine, la nièce de l'empereur.



Ce qui lui permettra aussi plus facilement d'être désigné comme l'héritier du trône à la mort de Trajan.


L'impératrice Sabina

Lui et Sabine se supportaient à peine, juste pour la forme, et ils passèrent leur temps à s'éviter (avec un palais de cette taille, ce n'était pas difficile).

Il fut un des premiers empereurs à porter la barbe, un peu sur la mode grecque, mais aussi pour masquer une ancienne blessure de chasse.



Hadrien, qui avait été soldat, développa peu de goût pour la guerre. Il renonça donc à la politique impérialiste et expansionniste de Trajan.

Pour bien fixer les frontières, pour les protéger et délimiter clairement les limites de "l'Imperium romanum", Hadrien fit construire des fortifications aux frontières



notamment une gigantesque muraille en Angleterre (le fameux "Mur d'Hadrien") qui existe encore.



Au cours de son règne (117-138), Hadrien effectua cinq grands et longs voyages "touristiques" qui furent autant de tournées d'inspections, pour voir l'ensemble de son empire et comprendre sur place comment les administrer au mieux.



Ces périples lui fournirent l'opportunité de se faire une idée plus juste de la situation de son Empire, des besoins de ses habitants, de l'état de l'armée et surtout d'assouvir sa vaste curiosité culturelle, cultuelle et artistique.

Durant des années, il alla en Grèce, en Asie mineure, en Egypte, un peu partout en Afrique, en Espagne, en Gaule, en Angleterre, en Germanie, etc.  C'est le seul à s'être intéressé autant à ses provinces, à vouloir donner une unité à un l'empire regroupant tant de cultures, tout en s'intéressant à sa diversité.


Monnaie frappée pour commémorer son passage en Egypte

Malgré son mariage, il multiplia les aventures les aventures féminines et masculines... jusqu'à ce qu'il rencontre ...


Antinoüs

Lors de son voyage en Bithynie, il tomba amoureux d'Antinoüs, qui devint son favori.
Antinoüs le suivit dès lors partout dans ses voyages pendant des années. Le jeune homme n'a apparemment jamais tenté de profiter de sa position pour exercer une influence sur les affaires publiques ou politiques, mais il prend part à des cérémonies religieuses publiques à ses côtés.



Il assiste par exemple, à Rome, à la pose par Hadrien de la première pierre du temple gigantesque dédié aux Déesses Vénus et Rome, face au Colisée.
(temple conçu selon les plan d'Hadrien lui-même)


Les restes de ce temple nous font bien voir son gigantisme



Au cours d'un séjour en Egypte, Antinoüs meurt noyé lors d'une croisière sur le Nil, à l'âge de 20 ans.



Fou de chagrin, Hadrien le divinisa/déifia (l'éleva au rang d'un dieu) et fit édifier des statues à sa mémoire dans tout l'empire romain.






Plusieurs rumeurs circulèrent alors, en plus de la mort accidentelle, notamment celle-ci :  
Hadrien avait consulté des magiciens pour avoir une longue vie. Ils lui répondirent que ses désirs s'accompliraient, si quelqu'un consentait à mourir pour lui. Comme personne ne s'offrait pour ce sacrifice, Antinoüs s'y dévoua de lui-même. Ce serait en reconnaissance de son sacrifice fait par amour que l'empereur aurait rendu à sa mémoire les honneurs dont nous avons parlé.


Monnaie à l'effigie d'Antinoüs

Mais ce n'est peut-être qu'une rumeur. Impossible de savoir la vérité. Peut-être un simple accident, comme l'évoque Hadrien ; ou bien un sacrifice religieux, consenti ou non, visant à prolonger l'existence d'Hadrien ; ou même encore un meurtre, perpétré par des personnages haut placés craignant que l'Empereur n'adopte son favori pour en faire son successeur. Bref, c'est une sorte de Cluedo antique - le colonel moutarde, sur le Nil, avec le chandelier...
Toujours est-il qu'Antinoüs est mort et Hadrien inconsolable.

Toute une partie de la villa était un temple d'inspiration égyptienne, avec un obélisque en son centre, en l'honneur du dieu Antinous : l'antinoeion :



Sa richesse fait qu'il a été pillé au fil des siècles et qu'il n'en reste aujourd'hui que les traces au sol.











Hadrien passa ses dernières années dans la villa (Villa Hadriana) qu'il s'était fait construire à Tibur (Tivoli)



et qu'il avait fait décorer des reproductions des plus belles œuvres d'art admirées partout au cours de ses voyages, comme un immense musée des oeuvres d'arts du monde entier, concentrant le plus beau de la Grèce, de l'Egypte, etc. Au fond se trouvait un immense triclinium (salle à manger) en arc de cercle avec vu directe sr le bassin, et derrière le triclinium, un sérapeum, temple dédié au dieu égyptien Sérapis, et à Antinoüs.


Le Canope.

Le Canope est un plan d'eau qui était entouré d'un vaste portique de marbre, au milieu de la villa, symbolisant le canal qui relie Alexandrie à la ville de Canope.
Hommage à l'Egypte et à Antinoüs.


Le dieu Nil

Le dieu Tibre
https://media-cdn.tripadvisor.com/media/photo-s/0b/c5/22/94/le-canope.jpg
Reconnaissable à la louve allaitant Romulus et Rémus


Ex : une reproduction des Cariatides, élément architectural grec où des femmes servent de colonnes et portent un chapiteau sur leur tête





ex de Cariatides en Grèce


Le dieu Mars, dieu de la guerre


Un crocodile évoquant le Nil, et l'Egypte :



Ainsi qu'un temple en l'honneur d'Isis, de Sérapis, et bien sûr d'Antinoüs.



Antinoüs divinisé



négligeant ainsi le palais du Palatin, car aimant la solitude et se mettre en retrait des affaires de la ville. Ce qui ne lui vaudra pas d'être très populaire au sein du sénat.

Même au sein de ce palais éloigné, il avait fait édifier un bâtiment entouré d'eau comme une île, appelée le "théâtre maritime", quand il voulait s'isoler encore plus.







Il s'agit d'une "île" sur laquelle se dresse un édifice circulaire de 45 mètres de diamètre, comprenant un atrium et un portique. S'y ajoutent un petit jardin, un petit complexe thermal, quelques pièces, dont une chambre, et des latrines.  Il s'agit donc d'une véritable « demeure dans la demeure », destinée à lui offrir un espace d'isolement et d'intimité pour se livrer à "l'otium"  (temps de loisirs et d'oisiveté où il s'adonnait à la lecture, à la peinture, à la méditation...) et, pour célébrer en quelque sorte la mystique de la fonction impériale, en se rendant en son centre tous les jours à midi pour recevoir - par une ouverture pratiquée intentionnellement dans le toit - un peu de lumière solaire tombant sur lui. Il discutait avec les philosophes, dans une salle contiguë réservée à la culture.






Hadrien était un surdoué, doté d'une mémoire prodigieuse ainsi que d'une stupéfiante puissance de travail. Tout cela doublé d'un esthète (= qui aime le beau, l'art, ce qui est esthétique), mais curieux des sciences, des religions, des philosophies, de tout.

Revers de cette médaille, ce prodige très conscient de sa supériorité intellectuelle, pouvait se montrer prétentieux.   Comme il se passionnait aussi d'architecture, il était jaloux de l'architecte Apollodore (concepteur du forum et des thermes de Trajan, de la colonne trajane, etc.), ne supportant pas qu'il puisse le reprendre. Apollodore se serait moqué plusieurs fois de ses plans architecturaux et même de ses peintures.

Le probable "suicide" forcé de l'architecte Apollodore est peut-être un exemple de cette jalousie…  

Toujours est-il qu'Hadrien fit bâtir, restaurer et embellir des édifices dans toutes les provinces où il se rendit, dont de nombreux temples grecs qui n'existeraient plus aujourd'hui s'ils ne les avaient fait restaurer.

À Rome même, l'empereur fit restaurer le célèbre Panthéon (temple de tous les dieux) qui avait été victime d'un des incendies si fréquents à l'époque






fit édifier, sur ses propres plans, le gigantesque temple de Vénus et de Rome, qui surplombe le Colisée,








et même son propre tombeau gigantesque, le mausolée d'Hadrien, devenu aujourd'hui le Château Saint-Ange, près du Vatican.





Et évidemment le célèbre palais d'Hadrien, la "villa hadriana", dont il s'investit personnellement dans les plans, et où il se retira ensuite jusqu'à sa mort.







La villa hadriana rassemblait les répliques grandeur nature des édifices grecs et égyptiens qu’affectionnait l’empereur : le Lycée (école philosophique d’Aristote), l’Académie (école philosophique de Platon), le Prytanée (hôtel de ville grec), le Canope (sanctuaire du dieu Sérapis), le Poecile (portique d’Athènes décoré de peintures) ou la vallée de Tempé (terrain de chasse légendaire de Diane). Tout ça dans une "villa" de plaisance.

Vers la fin de sa vie, très affaibli et sans hériter, Hadrien organisa sa succession en la personne qui deviendra l'empereur Antonin.

Il sera enterré à Rome dans le mausolée qu'il s'est fait construire, pour lui et son épouse Sabine, et qui servira à recueillir aussi les cendres de la dynastie des Antonins.








Pillée de ses richesses et détruite par les barbares aux VIe et VIIe siècles, la villa tomba à l’abandon
Au moyen-âge, on s'en servit de carrière, on en brûla le marbre restant pour en faire de la chaux, et on prit ses pierres utiles pour les nouvelles constructions. Les vestiges abandonnés furent redécouverts à la renaissance, conduisant à un pillage systématique des sculptures, mosaïques, ornements et colonnes ouvragées. L'archéologie n'existant pas, les collectionneurs d'alors dépouillèrent le site de ses trésors restants et les disséminèrent un peu partout. Les statues qui y ont été exhumées enrichissent aujourd’hui les collections d'un peu tous les musées d’Europe, dont les collections égyptiennes du Vatican. Presque plus rien n'est sur place. Une immense partie du site reste à exhumer, même encore à présent. Les fouilles se poursuivent.

La villa Hadriana n'est plus aujourd'hui que l'ombre d'elle-même, pourtant cette ombre nous laisse entrevoir le gigantisme, le luxe, le raffinement et la culture qui rayonnait alors, et qui a tant influencé tant notre propre civilisation.



https://www.youtube.com/watch?v=zGdjf9wzHOI

Video "visite virtuelle" de sa villa que nous allons visiter, pour l'imaginer restaurée exactement comme du temps de son règne, à partir des éléments architecturaux découverts sur place. clap

Bonne visite top


Dernière édition par Modo le Lun 21 Aoû - 10:51, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19893

MessageSujet: Re: Le palais de l'empereur Hadrien : la villa Hadriana
Ven 3 Mar - 11:20

Quiz sur Hadrien et son palais


- Pourquoi existe-t-il plus de deux kilomètres de souterrains sous le palais ?


- Dans sa villa, qu'appelle-t-on :

*Le canope ?

*Le "théâtre maritime" (qui n'était pas un théâtre) ?


A quoi servait-il ?


Qu'est-ce que ceci ?



Et cela ?




Le palais d'Hadrien était aussi comme un vaste musée qui lui permis de rassembler ou d'imiter des œuvres d'art de diverses cultures

Comment appelle-t-on cet élément architectural proprement grec ?



Spoiler:
 


Donnez quelques exemples de constructions ordonnées par Hadrien, parfois selon ses propres plans.


Spoiler:
 




Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 

Et bien sûr :



Spoiler:
 

D'où était originaire l'empereur Hadrien ?

Quel est le nom de son épouse ?


Qui est-il ?


Qu'a fait édifier l'empereur Hadrien en Angleterre, et pour quoi ?

L'empereur voyagea beaucoup à travers tout son empire, donnez au moins deux raisons à cela.


Quelles rumeurs circulèrent concernant la mort (sans doute accidentelle) d'Antinoüs ?



En combien d'années l'ensemble du complexe de ce palais fut achevé ?

Spoiler:
 


Quelle est la superficie moyenne de son palais ?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Le palais de l'empereur Hadrien : la villa Hadriana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: Le choc de culture-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération