AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

[JEU] Petit atelier d'écriture ludique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Modo
Aidactif


Nombre de messages : 19399

MessageSujet: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Sam 24 Mai - 11:14

Bon, il faut bien 10 minutes minimum devant vous pour bien faire  content  

Vous verrez que le résultat final, donné au dernier moment, peut être parfois très étonnant, même pour vous. wink


http://www.zulma.fr/atelier-ecriture.html
Cliquez top

En attente de lire vos résultats  top



Dernière édition par Modo le Lun 17 Nov - 20:09, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif


Nombre de messages : 19399

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Sam 24 Mai - 11:27

Conseils avant de commencer :

Quand on vous demande de penser à un mot, réfléchissez un peu et donnez celui qui vous vient vraiment à l'esprit, si possible un peu évocateur, un peu recherché ou poétique... Essayez ensuite de développer la phrase ...

A la fin, vous découvriez un texte parfois inattendu, formé de l'assemblage de toutes ces phrases ...

Le texte peut avoir un sens évident ... Parfois, au contraire, le texte ainsi obtenu peut être "d'un bel et transparent mystère"...   r ir 

Et malgré tout, même de façon confuse, il peut parfois révéler des choses sur vous-mêmes, des idées, des pensées inconscientes que vous ne pensiez pas forcément exprimer en rédigeant...

Si le texte final manque vraiment de cohérence ou de logique, vous pouvez au besoin rajouter des transitions, mots de liaison, etc.


Dernière édition par Modo le Ven 2 Jan - 18:44, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zola



Nombre de messages : 1383
Age : 23

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Sam 24 Mai - 14:15

 !
Mon texte à moi, manque pour le coup, vraiment de cohérence, malgré quelques petites retouches inévitables    .

Je n'ai pas trouvé ces phrases dans des livres, seulement dans ma tête . wink

" Le ciel gris annonçait l'arrivée de la pluie .. L'orage, m'avait parlé intérieurement de sa voix douce, douce comme le cœur est le cerveau de l'amour véritable, comme les chevaux donnent un charme supplémentaire à la belle Angleterre. Ce sont les malheurs qui forgent le caractère de notre vie, comme notre entourage.  Jeune et belle, c'est à toi d'écrire ton destin! N'oublie jamais que L'ironie est la plus grande forme d'humour qui n'ait jamais existé, bien qu' incomprise!  Le rouge est certainement la couleur préférée des passionnées ... Pour ma part, Le rock fait partie de ma vie, elle est la musique de notre existence ... Et c'est ainsi que, Son rêve, la fille du vent l'avait réalisé .. "
Revenir en haut Aller en bas
Coelio



Nombre de messages : 802

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Sam 24 Mai - 17:43

C'est quand même pas mal!  clap

j'ai utilisé la fonction qui met des mots à ma place, pas des mots que j'avais choisi... j'ai refait... et là je suis plutôt satisfait! Je dois dire que c'est même une expérience hyper intéressante!!   e k


Voici ce que a donné pour moi  smile  ( j'ai fait l'atelier 1 mais aussi le 2 et je les ai fusionné!)   top




S'élançant dans le vide, utilisant sa plume comme un oiseau ses ailes... il tombe de l'arbre au travers de feuilles, de lettres cachetées. Il virevolte et n'achève sa danse aérienne qu'au bout du tourbillon des spirales de son carnet d'écolier, mouillé par sa pluie. Seul l'amour calmera sa colère. Qui l'a frappé en vol de sa vitesse vertigineuse, aussi lourde qu'un tonnerre.

Dans ses yeux je me perçois encore comme au travers d'un brouillard. Tous ces rêves, ces désirs enfouis comme en-dessous de montagnes. Car il se protège et met des barrières dans tout, entre lui et lui, lui et le monde, comme un ours ou un enfant sauvage. Attendant l'onde inespérée qui érodera ces roches, cette muraille fortifiée. C'est la musique qui exprime son âme, c'est la brise qui l'éveille. Qui brise son monde minéral et entrouvre un instant cette indicible clarté. La douce mélodie, la clé de son monde et de son utopie. Repliés comme des roses closes, comme un animal effaré. Seules les notes et la plume expriment la force des mots muets, fragiles comme la neige. Ce vent joyeux qui l'épanouit, ce souffle soyeux qui le ramène à la déesse Vie.


Tout n'est pas clair mais je sens quand même que j'ai pu "dire des choses" que j'avais en moi sans m'en rendre compte. Je renouvellerai bientôt l'expérience je crois  wink
Revenir en haut Aller en bas
J.B.G



Nombre de messages : 272

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Sam 24 Mai - 21:49

Dans mon cas ça donne :

On voyait les poissons tant la mer était claire! Il y avait un déchet, dans la mer, une voiture rouge vif, comme un jouet... Ma mère était avec un homme, elle l'aimait et elle allait l'épouser par amour, elle m'en avait déjà parlé, de son mariage. Je ne trouvais pas que c'était un jeu très drôle: comment allais-je faire mon arbre généalogique? . Je pourrais à la place faire ma matière préférée à l'école, c'est-à-dire les Maths. Je devais calculer pourquoi l'herbe était trop haute, mais moi je pensais que c'était à cause du soleil... Pour la mort de mon père, à son enterrement, ma mère n'est pas venue. Là-bas, à Genève, les arbres étaient verts, et j'avais mis ma robe, verte aussi, alors on me confondait avec les arbres... Moi, qui espérais compter sur mon père pour l'argent de poche... Il m'a laissé un chien trop méchant, il me mordait ma veste tout le temps.


Tout à fait... r ir
Revenir en haut Aller en bas
Galatée



Nombre de messages : 1348

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Mar 17 Juin - 17:46

Eblouissante dans une clarté comparable à celle que provoque les étoiles, Elle avança sous les gouttes de rosée qui se déposaient délicatement sur sa robe blanche, belle comme une aube. Souvent, elle me murmurait que les chevaux du vent aimaient courir la nuit, sous le ciel étoilé. Au pied d'un petit arbre, elle semblait perle et me faisait voyager par ses mots, son soufle, les cheveux du vent. Tout y était féérique, elle gardait cependant le souvenir enivrant d'enfant, des tours de manège, de chevaux de bois. Toute la magie s'évapora lorsque mon petit chiot maladroit me fit trébucher.

J'aime beaucoup ce que ça a donné cette fois  smile
Revenir en haut Aller en bas
Fulgurance



Nombre de messages : 308

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Ven 17 Oct - 22:32

Citation :
Lorsqu'elle apprit que ses proches étaient morts, elle réalisa qu'une absence était présente. Puis elle regarda par la fenêtre et vit l'orage sortir des nuages noirs. Le bruit de l'orage faisait penser aux roulement de lourds et dangereux rochers

Moi j'aime bien ce passage Black Horse ! l ov
Revenir en haut Aller en bas
Elisa6439



Nombre de messages : 419
Age : 15

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Ven 22 Mar - 21:25

A moi ! o yé

Un crime avait été commis. Il se trouvait que sa façon de tuer venait des enfers. De quoi en faire un livre, triste, évidemment ! Son regard exprimait sa solitude. Une idée vague ... Un souvenir lointain lui parvint ... La potence ne l'effrayait pas. Ce scélérat souhaitait une telle abomination. Il n'avait pas peur. Puis il se rappela, de ce lointain souvenir, cette sensation de vivre au paradis. Sous cette branche, au-dessus du mur, j'aimais jouer de la musique. Jusqu'au jour où le dessein d'une carrière me vint. Une légère brise vint caresser ma joue, tout me paressait paisible, tranquille. Aux oubliettes les idées noires ! Dans ma mémoire, peu de choses étaient joyeuses. Le destin ne me porta pas le moindre secours. Un soir d'hiver, je fouillais dans mes souvenirs quelques moments heureux, en vain. Avant de partir je souhaitais lui écrire, mais mon esprit fût vide.


Dernière édition par Elisa6439 le Mar 26 Mar - 8:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nelson



Nombre de messages : 755

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Jeu 4 Avr - 21:13

Voici ce que donne mon premier jet, je n'aime pas particulièrement, ce récit est assez sombre, sinistre même peut-être lugubre. Toutefois, ce jeu est vraiment intéressant et peut même être déroutant, car nous pouvons nous demander ce qui nous a conduit à un tel texte. Suspect


En tout cas, je recommencerais, espérons que la prochaine fois, je serais satisfaite de mon texte. ja p


Qui aurait pu s'attendre à une telle abomination, même si depuis longtemps la rumeur faisait état des mœurs hors normes de monsieur le professeur, de ses relations pas toujours très recommandables. Et plus grave encore que cette nouvelle, plus scandaleux que ces révélations, plus épouvantable que la vérité, plus illusoire que ça double personnalité qui cachait une paranoïa proéminente, plus fourbe que son caractère semblable à Judas ; quoique vue l'inconvenance de cette conjoncture, imaginez pire que cette confession serait comme pactiser avec le diable, s'enfoncer dans l'aversion de la race humaine, s'engouffrer dans les profondes ténèbres méconnu d'un homme sain d'esprit. Certes, cet homme (si l'on pouvait encore qualifier ce monstre ainsi) était tout sauf sain d'esprit... Pire encore que toute cette machination, ces années de mensonges, de trahisons, de perversions, de crimes, de vols, de viols et de non respects des lois judiciaires et morales, plus important que tout cela : il avait brisé par son infamie la promesse existante et éternelle d'un amour entre un père et sa fille. C'est ainsi que j'ai cru connaitre le mot déception sur le plus large plan possible. Auparavant, c'est ce que je me disais néanmoins ce personnage morbide ne mérite strictement rien d'autre que du dégoût. C'est ça, il est pour moi la parfaite définition du dégoût...
Revenir en haut Aller en bas
Saturne



Nombre de messages : 1241
Age : 16

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Jeu 16 Mai - 18:00

Cette femme avait beaucoup de classe, marchait d'un pas précipité vers la sortie.. Je vis qu'elle se dirigeait vers L'Ecole d'art, elle passa dans un champ d'herbe, puis s'arrêta.. Comme il était malade elle lui ordonnait de rester au lit. Il enleva son masque et elle vit qu'il faisait semblant d'être malade.. Nous étions en novembre, il aurait pu être malade s'était tout à fait plausible, d'ailleurs, ils venaient de recevoir une carte postale de leurs amis, leur indiquant qu'un d'eux avait attrapé une pneumonie et risqué d'en trépasser. Je ne l'enterrerais sûrement pas dans un salon remplie d'enfants !. Mais dehors, dans une ombre transparente, la pluie tombait en fines gouttes. Je ne pouvais sortir l'enterrer.. Au moment où il voulut prendre la parole une voiture passa sur la route, installa une publicité et repartit.. Il n'y alla pas de main morte, il vient arracha la publicité. Quand enfin nous fumes en automne et la fête en l'honneur de l'automne fut merveilleuse !. Je joue de ma guitare avec tellement de joie qu'il en fut ébahi.. Il me montra quelques images de lui devant l'entrée du parc où nous étions !

Voici mon texte, r ir , il ne veut pas dire grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Anoukis



Nombre de messages : 443
Age : 16

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Sam 18 Mai - 12:23

Après moult réflexions, la damoiselle et le damoiseau, ont décidé d'hyménées ensemble. Puis après être tombé en pâmoisons moult fois. Les palefrois défilent devant les marier. Les armoiries sont levées depuis l'aube. Après avoir festoyés le preux chevalier qui vient de se marier, enfile son heaume, son haubert, son écu, et exclama :
"Sus à l'ennemi"
L'écusson sur son écu était magnifique, il était représenté part deux lions, qui
sont faces à face. Il est sur son fidèle destrier, ils sont entrés en lice, au
moment même où je vous parle. Après moult joutes, la jeune mariée, criait :
"Merci, merci, merci, arrête tu pourrais passer de vie à trépas !"
Le chevalier sans crainte lui, lança un petit clin d'œil et la gente dame fut totalement rassurée...
Revenir en haut Aller en bas
Nelson



Nombre de messages : 755

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Dim 26 Mai - 18:53

Voici ce que mon texte a donné. smile J'ai essayé tant bien que mal de donner une certaine cohérence entre les parties cependant je ne suis pas satisfaite à 100%.


Il est trop tôt. Bien trop tôt. Trop tôt pour que vous affrontiez ensemble les épreuves de la vie, trop tôt pour être deux amis rêvant d'attirance et d'amour. Vous ne pourriez partager aucun des nombreux plaisirs de l'existence. L'amour ne possède aucune supériorité, les deux ont le même problème : ils ne peuvent pas vivre l'un sans l'autre. L'amitié, elle, demande une même marche d'égalité.

Vous n'êtes ni amant, ni ami, seulement deux inconnus avec quelques souvenirs. Ni même la chaleur d'un été brulant ne parviendrait à vous rassembler : il est l'homme tandis que toi, tu es son ombre. Tu sais, les hommes comme lui pensent que leurs paroles sont le soleil de la sagesse, et que les femmes ne peuvent comprendre qu'une infime partie de leur rayonnement. C'est pour cela que leur langage n'est pas le même : l'homme n'est que vanité, la femme n'est que tendresse.. Dans le cœur d'un homme, il n'y a qu'un enfer de sureté, d'assurance, d'aplomb, de certitude, de conviction. Leur courage, bon ou mauvais, bouillonne comme le ferait la lave d'un volcan. Au contraire, le cœur d'une femme est plat comme celui d'une eau calme. Paisible, placide, silencieuse, solitaire. Mais il ne faut pas se fier aux apparences, ce doux lac peut rapidement se transformer en tempête : le cœur d'une femme n'est qu'un océan de secrets.

C'est pourquoi, parfois, tu sembles triste, mélancolique, nostalgique ou peut être n'est-ce que de la lassitude, de l'ennui, du dépit ? J'aurai pu croire que tu n'étais qu'un roc, magnifique et splendide, cependant j'ai trouvé en toi de l'insouciance. Tantôt femme, tantôt enfant. Ta faiblesse : tes larmes d'ivresse, de fragilité et de fébrilité parviennent à faire fondre la glace de tes traits. Ces perles discrètes qui se nichent au coin de tes yeux sont-elles dues à la tiédeur de souvenirs anciens remontant à la surface ? Ou représentent-elles les traces d'angoisse d'un cauchemar tenace qui ne laisse aucun répit à ton esprit. Si c'est le cas, ton âme peut-elle être aussi froide que ta beauté ?


L'immensité de ton regard me fixant, j'ai immédiatement compris que tu serais assez déterminée pour partir cette nuit, affronter les foudres de la vie. J'ai aperçu dans tes pupilles sombres le miroir de tes résolutions, tu ne laisses aucune place à l'hésitation et, au plus profond de tes yeux, j'y ai vu un soupçon d'amertume, tel une délicate preuve de tes faiblesses, qui me montre que tu serais prête à tout pour retrouver cet amour perdu. Tu es déjà allé à l'autre bout du monde pour lui, et tu serais capable de beaucoup plus. Pour lui, rien n'est magnifique.[/color] [color=darkred]Si tu pars par amour, tu ne me manqueras pas. C'est un sentiment bien trop faible. Le manque ne résout rien, il n'est là que pour détruire. Il fait mal. C'est comme jouir des hauteurs de la plénitude pour gouter ensuite au sentiment acre, amer et sale de la boue et de la terre. Atteindre le septième ciel, puis tomber de haut pour aller choir, tel un cadavre en décomposition, s'emboiter dans le sol pour ne faire qu'un. Je suis au plus bas. C'est pourquoi, lors de vos visites, j'évite de me perdre dans vos yeux. Vos beau yeux. J'ai enfin compris pourquoi les femmes utilisent ce regard perçant, il peut obtenir tout ce qu'il désire. Tout, sauf moi. A la clé, il y a trop de désenchantement, de désillusion, de déception..





Revenir en haut Aller en bas
kereban



Nombre de messages : 1

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Ven 2 Aoû - 19:49

Isabelle Souron
J'ai été ébloui par le soleil de ta chevelure et j'aurais été rafraîchi par ta salive comme par une fontaine. Ma vie aurait pu être une ligne verte comme celle qui entoure le Nil égyptien, elle n'a été qu'une triste comédie. Tu étais sur un piédestal, l'autel te séparant du prêtre. Nous ne connaîtrons jamais les draps mouillés sur un lit de hêtre. Le prêtre dominait l'océan des têtes. Le pain trempé faisait office d'eucharistie, les ventres semblaient des tumeurs. Il guida une version païenne de l'angélus tant il est vrai qu'avec moi il faut s'en remettre à l'esprit pour enfanter. Mes espoirs sont partis comme la petite fumée des cierges de la cathédrale. Le ciel s'éclaircit et l'angélus monta dans le matin. Les âmes restèrent grises et les gestes dignes de hussards

Revenir en haut Aller en bas
IRIS



Nombre de messages : 260

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Sam 3 Aoû - 11:19

Très surprenant ton texte !
C'est à la fois mystérieux et très sensuel, j'adore !
Revenir en haut Aller en bas
Phileas Fogg
Aidactive


Nombre de messages : 159

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Lun 6 Oct - 20:17

Avez-vous testé les autres ateliers ?

http://www.zulma.fr/jeux-litteraires.html
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif


Nombre de messages : 19399

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Lun 6 Oct - 20:22

Oui, ici pour le 2 :

http://cafet.1fr1.net/t1921-petit-atelier-d-ecriture-ludique-2

Et là pour le "luna circus" :

http://www.zulma.fr/luna-circus.html


En revanche, pas encore de topic pour le lien 3, si ça te tente de le lancer wink
Revenir en haut Aller en bas
3Dsana



Nombre de messages : 5

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Mar 9 Déc - 15:56

La vie est proche de la mort dans cet endroit lugubre. La couche de neige est une vocation. Il fut dépecé de tous ses biens par la mort aux mains écarlates deux gladiateurs sont morts en novembre en glissant sur la flaque de sang écarlate Il se rattrapa en beauté grâce à la main morte d'un vieillard l'ordinateur poignardé par un couteau en sang au coin de la rue. Ceci est son triste destin. L'ordinateur est branché au clavier
 Son disciple s'appelle Porte d'Ivoire.
Revenir en haut Aller en bas
*SUN*



Nombre de messages : 1405
Age : 16

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Jeu 18 Déc - 18:09

Je me mis à courir plus vite que l'éclair et, très vite épuisé, je m'arrêtai, me couchai et me sentis dormir tout d'un coup, avec cet effroyable créature penchée au-dessus de moi ! Tout en dormant, je me sentis éblouit par un papier très blanc, pire encore que le soleil… Puis je partis loin, très loin… Dans mon rêve, tout le monde folâtrait, criait et courait dans le petit jardin voisinant. Nous passions des vacances de rêve, j'avais amené mon pantalon préféré… Je courais tellement vite que je finis par trébucher et mon pantalon de rêve devint mon pire pantalon ! Soudain, je me retrouva assis devant la cheminée en contemplant le petit jardin de ma grand-mère et en songeant à une citation ! Tout à coup, ma mère m'appela, l'heure d'ouvrir les cadeaux était arrivée ! Je courus, déballai mon cadeau, trouvai un magnifique  tee-shirt… J'en étais ravi, seulement,  mon tee-shirt avait les manches trop courtes... Je songeais, devant ma petite cheminée que la vie pouvait aussi bien être magnifique pour certains et cruelle pour d'autres ! Je songeais à ceux qui n'avaient rien à manger, au fait qu'ils ne devaient pas passer des journées très ensoleillées ! Cette phrase m'évoqua de suite ma plus grosse blessure  d'enfance… Elle était bien grande ! Ce soir-là, j'avais passé un soir peu radieux à l'hôpital, j'avais passé la soirée à lire, pour me changer les idées !

Voici mon texte (un peu retouché tout de même !!)


Dernière édition par *SUN* le Jeu 5 Fév - 19:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alice



Nombre de messages : 1858
Age : 16

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Lun 29 Déc - 18:20

La preuve quand on est ami et que nos différences nous éloignent de plus en plus, on fait tout pour se raccrocher à quelque chose, pour ne pas couler. On s'accroche à nos draps, pensant qu'ils nous retiendront dans cette chute interminable qu'est notre amitié entre jeunes femmes. Une amitié impossible entre deux êtres, une dont la journée touchait à sa fin le matin et une autre qui commençait sa journée le soir. Elles pensaient toutes deux aux belles choses que la vie procure et à la sympathie qu'elles ont mutuellement. Sa journée n'était guère remplie, il devait s'occuper, se trouver des amis en les suivant à la trace, jusqu'à l'heure du déjeuner. Son unique cadeau était sa pauvre, mais loyale ambition d'avoir un jour, une famille, des pleurs versés sur son corps le jour de sa mort. La loi et ses contraintes ne devaient pas le faire trembler, il devait penser que la revanche était un repas qui se mangeait froid. L'amitié que nous avions s'était effacée. Nous étions des gens heureux, plein de gentillesse et d'amour. Nous défendions les mêmes causes. Notre entraide nous faisait faire de grandes choses. Il juge comme il le veut son droit de travailler, la loi est de son côté, notre amitié me défend de m'en mêler. Pour une question stupide, nous pourrions nous séparer, verser notre sang, pour prouver qu'une amitié est loin d'être indéfectible.

Mon texte, sans aucune retouche encore.


Dernière édition par Alice le Mar 6 Jan - 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Saturne



Nombre de messages : 1241
Age : 16

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Ven 2 Jan - 15:43

Comme s'il y avait quelque chose de grave entre eux, une maladie peut-être. Ils s'étaient cachés dans un creux de la roche. Même loin dans la nuit on pouvait deviner, la faiblesse de cet homme. C'était peut-être une maladie, il pouvait être cleptomane. Puis, était-ce un vrai objet ou une imitation. Je l'avais pourtant déjà vu lors d'une visite dans un musée qui se trouvait dans l'une des nombreuses villes du soir. Mais un jour, voulant suivre un homme il le vit ailleurs, au même moment, cela ne pouvait être que des jumeaux, pourtant cela était une imitation. Une ombre le fit changer d'avis, à côté de cette ombre, une trousse d'écolier, était-ce un signe ? C'était sans doute son jumeau, parti en exil quelques années auparavant. Il voulait escalader des chaines de montagnes enneigées, avec pour seule force, son espoir d'y arriver. Mais comme j'étais en exil, je ne pouvais pas travailler. Je ne pouvais donc pas me payer des sorties entre amis. Pourtant, dans la volupté de l'air, comme lors de la guerre de Troie, je me sentais enfermé entre des murailles, alors que mon monde prenait feu.


Voici donc mon texte, encore tel quel.
Revenir en haut Aller en bas
Pey



Nombre de messages : 495
Age : 16

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Mer 14 Jan - 16:39


C'était un samedi, comme les autres, j'étais avec ma petite amie et son père, malheureusement. Nous sommes allés au musée. Nous passâmes devant une œuvre d'art magnifique lorsqu'un voleur, munie d'une arme entra et tua la sécurité pour voler une sculpture d'une valeur impressionnante et reparti sans problème. La foule s'est agitée, j'ai pu apercevoir mon amie. Elle avait eu un pressentiment et s'est mis à courir vers son père. Elle s'en approcha, à toute vitesse, pour constater les dégâts. Malheureusement, il a reçu une balle dans l'abdomen, le sang coulait à flot. Elle pleurait, elle pleurait sans cesse, je ne pus guère l'arrêter. Je lui dis qu'il allait sans sortir, qu'il n'avait pas de blessures graves. Elle était quand même démunie, elle ne pouvait plus parler, seules les larmes coulaient.
Juste avant qu'il ne rende l'âme, il me répondit en souriant qu'il n'avait rien, seulement un peu de sang qui coulait le long de son corps. Je lui ai promis de l'aider, mais en vain.
Revenir en haut Aller en bas
Alice



Nombre de messages : 1858
Age : 16

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Jeu 15 Jan - 18:14

C'était un long voyage, périlleux et dangereux. Mais le soleil est au ciel comme Moi, je suis à cette citée du hasard. Une nouveauté. Cette ville, belle comme un ange, s'affichait ostentatoirement à tout le monde. Mais le jour décline et la vie s'éteint. Le soleil l'aveugle, il ne voit plus rien. Il trébuche, tombe, roule sur ce sol couvert de fleur. C'est une nouvelle porte qui s'ouvre, celle du hasard. Comme un verre d'eau trop plein, dans la nuit étoilée je me vide de mes pensées. Ouvert à tous comme une fleur, piquante comme des épines et colorée comme la feuille. Ma couleur de peau est celle du gâteau au chocolat que cuisinait maman, je l'aime toujours du vrai amour, même si je l'oublie parfois. Sur cette feuille, veuillez trouvé l'arrêt de votre vie et le commencement de votre mort. Votre tristesse vous servira de prison et cette porte en bois de tombeau. Il est mort dans cette vie, mais dans la suivante, je le retrouverai. Comme un animal de compagnie, un petit chien, j'erre dans les souterrains de cette vie atroce.
Revenir en haut Aller en bas
juju



Nombre de messages : 104
Age : 16

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Jeu 15 Jan - 18:48

Voici mon texte:

Le mystère


Dans cette maison, se trouvait une porte gardée par une sentinelle qui restée là sans jamais cligner des yeux et sans jamais quitter des yeux cette porte. D'après se que l'on raconte, derrière cette porte se trouve un étang entouré d'espaces limpides. Quand vous passerez cette porte, vous entrerez dans un vide total.
 Dans ce vide, vous vous imaginerez comme sur une éther en regardant des sphères étoilées.
Oui, cette sentinelle n'est pas claire : elle porte à son pied droit un patin quelle ne bouge jamais, à croire qu'il est collé au sol et qu'elle ne peut plus l'enlever. Et quand elle essaie de l'enlever, des champs lumineux en sortent et une vallée s'installe. Cet événement s'appelle le Patin d'Or, il s'agit d'une compétition de patinage artistique qui est d'une volupté incroyable. Une artiste y participe et des ailes vigoureuse sortent de son corps et se mettent à battre telle une mer déchainée. Il parlait d'une rivière qu'il surnommé la Volupté et on était intrigué par ce nom étrange.  Après nous être approchés, il parlait de nageur mais d'autres choses muettes que nous n'arrivions pas à déchiffrer.
Revenir en haut Aller en bas
*SUN*



Nombre de messages : 1405
Age : 16

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Sam 17 Jan - 12:29

Voici mon deuxième texte : 

Son air dépité me rendait courroucé... Je ne pouvais m'empêcher de la contempler tout en buvant mon café amer, qui avait une odeur trop rance à mon goût... Un dilemme s'imposa à moi : lutter pour rester en vie laisser la mort m'envahir…Soudain, ce fut le dépit qui s'empara de moi. Puis la folie… J'étais alors devant des étoiles scintillantes dans un feu crépitant... Un dilemme m'ennuyait depuis plusieurs jours déjà... C'est alors qu'une chose tout à fait insolite se produisit dans cet endroit abandonné : un visage livide apparut à travers la forêt... Alors que j'étais assis devant, dans un ennui profond, j'ouïs un bruit strident... Un bruit si fort qu'il couvrait le murmure des ondes opaques et occultait la beauté du crépuscule... Je contemplais le ciel à la recherche d'étoiles filantes lorsque dans un fracas assourdissant, j'ouïs choir une météorite. J'étais en pleine promenade nocturne quand je vis cette météorite se poser devant moi, sur les feuilles bruissantes.


Dernière édition par *SUN* le Lun 19 Jan - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Keep calm and be happy



Nombre de messages : 19

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Sam 17 Jan - 17:16

Le signe de la liberté :
Nos vêtements sont le signe de la liberté. Les draps s'envole comme la liberté de vivre. Avec sa touche personnelle, les personnes sont différentes et c'est ça la diversité. La liberté peut faire naître la douleur. En défendant des opinions trop contradictoires, ça peut nous isoler des autres et nous créer de la douleur. Le rêve est l'abstrait de notre pensée. Pendant de nombreux voyages, il nous arrive de découvrir des choses enrichissantes et très avantageuses. Le destin réuni des visages inconnus. La motivation de la découverte permet de belles rencontres. Les voyages sont notre carte de visite. A chacun son âme-soeur, à chacun sa moitié, à chacun sa beauté, à chacun son amour. Chaque personne est faite pour retrouver sa moitié.
(Sans aucunes retouches)
Revenir en haut Aller en bas

[JEU] Petit atelier d'écriture ludique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: Section Free Style :: Défis et jeux d'écriture-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération