AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

Topic brevet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20017

MessageSujet: Re: Topic brevet
Mer 24 Juin - 10:50

Petit up pour souhaiter de bonnes révisions à tous.

Vous aurez les réponses du sujet de français sur la cafet dès la fin de l'épreuve. wink



J'ai confiance en vous. smile
Faites-vous confiance aussi, donnez le meilleur, et vous pourrez l'avoir haut la main. ma il
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20017

MessageSujet: Re: Topic brevet
Jeu 25 Juin - 11:31

Dictée (6 points)

Il n'y avait rien d'autre sur la terre, rien, ni personne.
Ils étaient nés du désert, aucun autre chemin ne pouvait les conduire. Ils ne disaient rien. Ils ne voulaient rien. Le vent passait sur eux, à travers eux, comme s'il n'y avait personne sur les dunes. Ils marchaient depuis la première aube, sans s'arrêter, la fatigue et la soif les enveloppaient comme une gangue.

La sécheresse avait durci leurs lèvres et leur langue. La faim les rongeait. Ils n'auraient pas pu parler. Ils étaient devenus, depuis si longtemps, muets comme le désert, pleins de lumière quand le soleil brûle au centre du ciel vide.

Jean-Marie Gustave Le Clézio, Désert, 1980


Questionnaire téléchargeable :

http://www.cjoint.com/upload

Corrigé du questionnaire

Question 1 : Deux lieux sont distingués. En vous appuyant sur des éléments précis du texte, dites ce qui les oppose.


Les deux lieux opposés : le désert et la maison de ses souvenirs.

L'opposition principale est celle du silence // du bruit + perte de repère dans le désert // endroit rassurant et familier pour la maison.


Ce qui caractérise le désert, c'est son silence, le fait de se sentir "égaré", "échoué", perdu au milieu d'un "décor au message froid", faisant ressentir "l'absence".

Ce qui caractérise la maison, c'est au contraire la "douceur", un cocon de "fraicheur", rempli "d'odeurs", de "chant" de grenouilles, le souvenir d'une "présence", de "voix", un abri chaleureux, familier et réconfortant.


Question 2 : "Il était, quelque part, un parc chargés de sapins noirs et de tilleuls"

a) Quelle remarque pouvez-vous faire sur la construction de cette phrase ?

La tournure est impersonnelle, "il" ne renvoyant à rien ni personne. Cela permet de retarder l'annonce de ce dont on parle, en intercalant en plus un CCL, "quelque part", avant de révéler de quoi il est question, puisqu'on ne le découvre qu'en deuxième partie de phrase quand il évoque un parc. Il est ainsi mis en valeur (forme de mise en relief)


b) A quel genre narratif cela vous fait-il penser ?

Cela fait penser au genre narratif des contes, dont l'incipit commence très souvent par "Il était une fois ...", avec cet imparfait flou, renvoyant l'histoire à un passé mythique, indéfinissable, voire hors du temps.


3) Montrez, en vous appuyant sur des exemples précis du texte, que l'évocation des souvenirs ravive les sensations du narrateur.

Les sensations sont différentes des émotions. Les sensations renvoient au goût, au toucher, à l'odorat et à la vue.
Les souvenirs font rejaillir des sensations olfactives "les odeurs", de sensations tactiles "la fraicheur", et de sensations auditives , les "voix", le "chant" ..., de sensations visuelles : "des linges blancs comme neige", "des sapins noirs" ... et même presque gustative "ce goût d'éternité" ...

4) Un "enchantement de ma mémoire"

a) Comment est formé le mot "enchantement".

Ce mot est formé du préfixe "en" qui veut dire "dans"
Du radical "chant" (verbe chanter)
Du suffixe -ment; qui ne sert pas ici à former un adverbe, mais un nom. Un enchantement.

b) Quel(s) sens donnez-vous ici à ce mot.

Son esprit semble comme bercé par une chanson, comme une berceuse de son enfance qui l'accompagne dans ses songes, dans ses souvenirs d'enfance. Il permet d'entrer dans un univers onirique, celui de ses souvenirs.

6) Pourquoi, selon vous, les songes sont-ils comparés à une eau de source ?

Le texte explicite lui-même l'analogie entre l'eau de source et le souvenir qui émerge dans la mémoire et se répand peu à peu, presque goutte à goutte. Le souvenir, comme l'eau, vient "sans bruit" (cf l. 5) Tout deux apportent de la "douceur" (l.6)

7) Comment comprenez-vous que l'extrait se finissent par le mot "neige".

Cette comparaison insiste sur l'aspect immaculé des draps, elle s'inscrit dans une image figée, purifiée, produite par le travail de mémoire qui idéalise le lieu de l'enfance. Mais le mot est inattendu puisqu'il est en réalité dans un désert, ce qui renforce le contraste "froid/chaud". Un rapprochement visuel est aussi possible entre l'étendue de sable et l'étendue de neige.
La neige a une connotation de fraicheur (il est dans un désert et évoque explicitement la "fraicheur" de cette maison à la ligne 16), renvoyant à la fraicheur que lui apporte ses souvenirs, la neige a aussi une connotation de propreté, mais aussi de pureté, celle de l'enfance et des paradis perdus.

8) Trouvez-vous que ce texte procure une émotion poétique ? Justifiez votre réponse à l'aide d'exemples variés.

Ce texte est poétique par l'emploi de comparaisons "comme des eaux de sources", "blancs comme neige", etc., par les nombreux jeux poétiques de sonorités, avec des allitérations en S, comme dans ce passage : "conscient de la seule douceur de respirer" (l2-3; voir aussi les l. 20-21), des énumérations en rythme ternaire "plein de ... plein de ... plein de ..." (l.15-16), mais aussi l.18-19 "pour ..., pour..., pour ..."


le choix d'un vocabulaire recherché et surtout imagé, comme "la grève", pour désigner le sable du désert, l'emploi de tournures soutenues, presque d'un autre temps, comme "il n'y eut point", l'emploi du subjonctif imparfait "(il suffisait) qu'elle existât", etc.




La réécriture donne ceci :

Nous n'étions rien que des mortels égarés entre du sable et des étoiles, conscients de la seule douceur de respirer...
Et cependant, nous nous découvrîmes pleins de songes.





Revenir en haut Aller en bas
Chèvrefeuille
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3081
Age : 15

MessageSujet: Re: Topic brevet
Jeu 25 Juin - 19:26

Bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20017

MessageSujet: Re: Topic brevet
Ven 26 Juin - 13:38

Alors, vos impressions ? smile
Revenir en haut Aller en bas
lie de vin
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 2647
Age : 16

MessageSujet: Re: Topic brevet
Ven 26 Juin - 20:45

Il me semble que j'ai juste à la réécriture, par contre les questions... je pense avoir au moins la moyennes pour les questions. Que donne la dictée ? J'ai fait une faute sinon globalement j'aimerais avoir 14/20.
Revenir en haut Aller en bas
Scrat

avatar

Nombre de messages : 345

MessageSujet: Re: Topic brevet
Sam 27 Juin - 11:34

Quand j'ai lu les questions et quand e vois le corrigé, les questions sont plus profondes qu'elles paraissaient. C'est assez ouvert en fait pour pouvoir développer et montrer qu'on sait dire des choses intéressantes


Dernière édition par Scrat le Sam 27 Juin - 11:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
The king of the fighters
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 2847
Age : 17

MessageSujet: Re: Topic brevet
Sam 27 Juin - 11:36

C'était obligé vu qu'il y avait que 8 questions, il fallait donc s'attendre à développer.
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20017

MessageSujet: Re: Topic brevet
Ven 10 Juil - 12:34

Carole a écrit:







Félicitations
Revenir en haut Aller en bas
Taïhti
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 539
Age : 20

MessageSujet: Re: Topic brevet
Lun 13 Juil - 22:44

Bravo à tous les anciens élèves de 3ième qui ont obtenu leur diplôme !  wink
Revenir en haut Aller en bas
*-Serpent d'Eden-*

avatar

Nombre de messages : 117

MessageSujet: Re: Topic brevet
Mer 22 Juin - 12:09

Bon courage à tous !
On gère et on reste pas médusé content
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20017

MessageSujet: Re: Topic brevet
Jeu 23 Juin - 13:41

Voici la dictée tombée cette année : (6 points)


Mais il est six heures du soir. La nuit vous entre dans les yeux. On n’a plus que ses mains nues, que toute sa peau offerte à la boue. Elle vous effleure (mot écrit au tableau) les doigts, légèrement et s’évade. Elle effleure les marches rocheuses, les marches solides qui portent bien les pas. Elle revient, plus hardie, et claque sur les paumes tendues. Elle baigne les marches [...], les engloutit :
brusquement, on la sent qui se roule autour des chevilles... Son étreinte d’abord n’est que lourdeur inerte. On lutte contre elle, et on lui échappe. C’est pénible, cela essouffle ; mais on lui arrache ses jambes, pas à pas...»
Maurice Genevoix, « La Boue »


RÉÉCRITURE (4 points)
Réécrivez le passage suivant en commençant par « Il se demandait d’où venaient...» et en faisant toutes les transformations nécessaires :

« D’où viennent toutes les gouttes qui tombent devant moi, et mêlées à la boue
enveloppent ainsi mes jambes, [...] mes genoux et me glacent jusqu’au ventre ? »

Réponse :
Il se demandait d’où venaient toutes les gouttes qui tombaient devant lui, et (qui) mêlées à la boue enveloppaient ainsi ses jambes, [...] ses genoux et le glaçaient jusqu’au ventre. (pas de point d'interrogation au discours indirect)






Voici le texte et les questions de cette année, suivi du sujet de rédaction :


http://www.brevetdescolleges.fr/docs/f1d1cd5aa9f9bffa63aa451a753cae22-sujet-francais-brevet-des-colleges-2016.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Naya

avatar

Nombre de messages : 69

MessageSujet: Re: Topic brevet
Jeu 23 Juin - 14:22

Ca me semble plutôt facile.
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20017

MessageSujet: Re: Topic brevet
Jeu 23 Juin - 17:05

Le corrigé expliqué en vidéo ici :
https://www.facebook.com/LeFigaroEtudiant/videos/vb.521596827867489/1368348393192324/?type=2&theater

ca commence vers 2m.
Le corrigé de la première question à partir de 5m.
Revenir en haut Aller en bas
Homer Simpson

avatar

Nombre de messages : 289

MessageSujet: Re: Topic brevet
Sam 25 Juin - 12:14

merci !
Revenir en haut Aller en bas
Homer Simpson

avatar

Nombre de messages : 289

MessageSujet: Re: Topic brevet
Dim 3 Juil - 11:09

Bientôt les résultats
Revenir en haut Aller en bas
CAT

avatar

Nombre de messages : 349

MessageSujet: Re: Topic brevet
Mer 6 Juil - 18:30

bonne chance à tous felix
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20017

MessageSujet: Re: Topic brevet
Ven 8 Juil - 9:25


Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20017

MessageSujet: Re: Topic brevet
Ven 8 Juil - 9:27

Message de la principale à lire ici : wink
http://cafet.1fr1.net/t6943-bravo-a-tous-resultats-dnb
Revenir en haut Aller en bas
Anémone

avatar

Nombre de messages : 234

MessageSujet: Re: Topic brevet
Ven 8 Juil - 17:56

bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Titus

avatar

Nombre de messages : 882
Age : 15

MessageSujet: brevet
Mar 31 Jan - 20:16

Pour ceux qui rateront leur brevet blanc, ne vous laissez pas abattre et persévérer, n'oubliez pas qu'il faut faire contre mauvaise fortune bon cœur.
Revenir en haut Aller en bas
*Sphinge*

avatar

Nombre de messages : 199

MessageSujet: Re: Topic brevet
Jeu 29 Juin - 9:26

Courage à tous ceux qui passent le brevet en ce moment redface
Revenir en haut Aller en bas
Thallia

avatar

Nombre de messages : 339

MessageSujet: Re: Topic brevet
Jeu 29 Juin - 20:31

Merciiii !  amor
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20017

MessageSujet: Re: Topic brevet
Ven 30 Juin - 16:05

Capitaine Caaaaaaverne ! a écrit:
Correction du Brevet en Français 2017


Questions

1. Le narrateur vient de la campagne, l'entassement des gens,"le balancement des hanches qu'il faut avoir pour éviter ceux qui vous frôlent","la dureté du bitume" sont des sensations inconnues pour lui. Il croise des foules de gens inconnus; il ne se sent pas à sa place.

2 "entassement" signifie la multitude des gens qui se croisent, la foule. (l 11), il se sent aspiré par la foule, dépassé, perdu. C'est un milieu hostile.

Le synonyme qui "précède" (c'est-à-dire qu'il fallait chercher le synonyme dans les lignes qui se trouvaient avant, pas après) est le mot "conglomérat" = entassement, agglutination, regroupement.

3 les procédés utilisés sont
-l'anaphore (du pronom et du verbe" qui saurait" )
- l'énumération des questions
-des phrases interrogatives (questions oratoires ou rhétoriques pour les meilleurs d'entre vous...) top
L'auteur cherche à se défendre, montrer tout ce que lui, l'homme de la campagne, sait faire et que tous ces gens entassés dans les villes ne savent pas faire : il est assez ironique " qui saurait vivre?"
La réponse implicite à laquelle il veut conduire le lecteur, c'est "aucun de ces citadins n'en est plus capable".



4 Ce sont deux conceptions radicalement opposées de la vie qui se heurtent ici : lui se sent totalement perdu ou démuni devant un métro, voire pour "traverser une rue" avec tant de circulation, mais les citadins, eux, seraient incapables de vivre en campagne. En ville, ils savent faire des choses avec facilité qui le mettent, lui, dans l'embarras ou en grande difficulté. Et vice versa : lui sait faire des choses liées à la nature et la vie rurale que des citadins seraient parfaitement incapables d'accomplir.


5 Pour Giono les vraies richesse sont celles de la nature, de la convivialité et du partage (faire du feu, tisser une étoffe, tanner la peau), savoir se soigner et se nourrir grâce aux plantes, la joie de "véritablement rencontrer "un ami. Les valeurs humaines, conviviales, d'entraide et de partage, à mille lieu des préoccupations d'une foule indifférente, anonyme, pressée.


6 l'image évoque les gens pris au piège de leur quotidien, anonymes dans la foule, suivant des rails déjà tout tracés et qui n'ont même pas la sensation d'avoir perdu leur liberté et leur libre-arbitre. Elle illustre parfaitement le texte de J.Giono lorsqu'il évoque"les mêmes gens toujours à dépasser sans jamais trouver devant moi d'espace libre".
"Un conglomérat de mille soucis, de peines, de joies, de fatigues..." c'est une foule anonyme, une foule d'ombres dans laquelle il ne se reconnait pas.





Réécriture : Je > nous / présent > imparfait


"Nous connaissions un petit restaurant où nous prenions nos repas du soir. Nous venions à pied. Nous nous sentions tout dépaysés par la dureté du trottoir et le balancement des hanches qu'il fallait avoir pour éviter ceux qui nous frôlaient."





Dictée

De temps en temps, je m'arrête, je tourne la tête et je regarde vers le bas de la rue Paris s'entasse : des foyers éclatants et des taches de ténèbres piquetées de points d'or. Des flammes blanches ou rouges flambent d'en bas comme d'une vallée nocturne s'est arrêtée la caravane des nomades. Et le bruit : bruit de fleuve ou de foule. Mais les flammes sont fausses et froides comme celles de l'enfer. En bas, dans un de ces parages sombres est ma rue du Dragon, mon hôtel du Dragon. Quel ordre sournois, le soir déjà lointain de ma première arrivée, m'a fait mystérieusement choisir cette rue, cet hôtel au nom dévorant et enflammé ? Il me serait facile, d'ici, d'imaginer le monstre aux écailles de feu. 




Rédaction sujet 2


Texte à la 1ere personne


insister sur le caractère gigantesque de la grande ville,
Décrire en insistant sur le perceptions : vue, bruit, odeur, sensations tactiles

les immeubles, le béton, les lumières, les néons,
le bruit, les klaxons, les gens qui s'interpellent
la foule compacte, pressée, déshumanisée et anonyme qui vous bouscule
les odeurs de fumées, de pots d'échappement, la pollution, la saleté



émotions ressenties : peur, sensation que tout va trop vite, d'être perdu, isolé, bousculé par des gens pressés, impatients, peut-être aussi une forme d'exaltation (ébahi, subjugué, ne plus savoir où tourner la tête ) à être dans une très grande ville, vivre certaines expériences pour la 1ère fois ( le métro, etc.), le illuminations, les monuments...


A chaque émotion ou sensation décrite n’oubliez pas de justifier votre réaction; ne mettez pas de dialogue dans votre texte.





Revenir en haut Aller en bas
Thallia

avatar

Nombre de messages : 339

MessageSujet: Re: Topic brevet
Mer 5 Juil - 14:06

Super !
Toutefois, je suis à la fois soulagée et... très inquiète Soulagée de voir la correction, de comprendre mes fautes et de bien comprendre le texte, mais inquiète parce que je me rends compte que mes réponses étaient insuffisamment argumentées, justifiées et développées. Bref, j'ai été nase r ir
Revenir en haut Aller en bas
Philo
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 334

MessageSujet: Re: Topic brevet
Mer 12 Juil - 13:31

Bientôt les résultats, le suspense est à son comble content
Revenir en haut Aller en bas

Topic brevet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 11 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: La machine à café-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération