AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

Argumentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20023

MessageSujet: Argumentation
Sam 21 Juin - 17:20

En argumentation, ne vous contentez jamais d'affirmer une chose.

Ex: C'est bien/ mal de fumer! / Moi, je pense que ... redface

Affirmer simplement votre opinion n'en fera jamais une vérité pour celui qui pense différemment.

L'opinion défendue s'appelle la thèse. Mais pour convaincre les autres que votre thèse est la bonne, il faut leur donner de vraies raisons de changer d'avis. Ce sont ces raisons qui s'appellent des arguments.



Pour avoir plus de force, ces arguments doivent être eux-mêmes illustrés par des exemples concrets, variés et surtout précis, tirés :

- de votre expérience personnelle ou de celle d'une tierce personne

- de vos lectures (montrez ainsi que vous avez un bagage culturel et que vous savez vous en servir à bon escient : pensez à des livres lus précédemment ou à des extraits du manuel qui parlent des thèmes abordés)

- des divers domaines de la connaissance : sciences, statistiques, données chiffrées, citations ; fait ou personnage historique, mythologique ; civilisation antique/étrangère …

- de références à d’autres penseurs ou écrivains (pensez aux citations), à des anecdotes, des histoires symboliques amusantes ou frappantes (fables, paraboles qui illustrent l'idée) ou issues de la "sagesse populaire" (+ proverbes, aphorismes, adages, maximes)...


Ces arguments doivent être présentés de manière ordonnée ( ne les écrivez pas en vrac sur la copie!) dans le cadre d’un raisonnement structuré ... Vous pouvez commencer par les plus faibles pour finir par les plus forts et incontestables afin de finir par un argument "massue" bat'

(Sauf si vous évoquez la thèse adverse. Classez plutôt dans ce cas les arguments adversaires du plus fort pour finir par le moins convaincant)

Il faut aussi que ces arguments et ces exemples soient introduits par des connecteurs logiques (en effet, parce que, donc, c'est pourquoi, toutefois, ainsi, etc.)


Voici un lien avec un lien récapitalatif des connecteurs logiques que vous devriez pensez à utiliser.

http://www.weblettres.net/brevet/index.php?page=logique

top

Il faut en utiliser à bon escient, mais sans en abuser. "Donc", par exemple, n'est pas un mot magique qui rendrait logique une idée ... qui ne le serait pas. wi s

Evitez les pléonasmes qui alourdissent les phrases : « car en effet » / « mais néanmoins » nno





Regardez aussi sur ce lien, il y a d'autres liens vers d'autres notions essentielles à réviser wink

http://www.ccdmd.qc.ca/fr/parcours_guides/?id=5103&action=animer

Cliquez sur " enchainement des idées" puis " organisateurs textuels" puis "autres organisateurs textuels" top

Voici quelques tests sur la recherches d'arguments, d'exemples ...


http://exercicesfrancais.chez.com/Dossiers/Devoirs/18.htm

http://site.voila.fr/cfijdida2/exercicesfrancais/Dossiers/Argumentation/argument.htm




Cours complet au format pdf : kin g
Fichiers joints
Argumentation.pdf
Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
(132 Ko) Téléchargé 31 fois


Dernière édition par Modo le Lun 27 Aoû - 16:58, édité 28 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20023

MessageSujet: Re: Argumentation
Sam 21 Juin - 17:39

Quelques "stratégies argumentatives":



1) Les questions rhétoriques ou oratoires :

Elles permettent de prendre le récepteur à partie, l'obligeant à raisonner et surtout à aboutir aux mêmes conclusions que vous. Ces fausses questions cachent en fait des affirmations puisqu'elles n'admettent qu'une seule réponse acceptable, celle à laquelle vous voulez le conduire.

Ex : Certains prétendent que fumer est un plaisir. Mais quel plaisir peut-on trouver à s'empoisonner, à tousser et à puer ? Est-ce vraiment logique de payer -et très cher en plus!- pour en arriver à ce résultat ?





Dernière édition par Modo le Lun 27 Aoû - 16:59, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20023

MessageSujet: Re: Argumentation
Sam 21 Juin - 18:02

2) Cherchez à impliquer les autres par le choix des pronoms.

- Prendre le destinataire à parti en l'interpellant, en usant de "tu/vous", de questions rhétoriques, etc.

Ex : Vois-tu vraiment d’autres moyens que l’interdiction de fumer dans les lieux publics ? Penses-tu que sans cela les gens respecteraient d'eux-mêmes ceux qu'ils dérangent ? Tu sais très bien que non.

-Nous : pronom à valeur "englobante": vous et la personne que vous voulez convaincre sont "réunis" dans ce même pronom. La stratégie consiste à partir du principe qu'il n'y a aucun désaccord possible envisagé et que notre interlocuteur partage déjà naturellement le point de vue exprimé, comme étant une évidence.

Ex: Nous voyons clairement par cet exemple comment le tabac peut nuire à notre santé.




Choix d'autres pronoms :

-Pronom « il » : On peut choisir au contraire de s'effacer volontairement de son discours et d'effacer aussi toute trace de destinataire pour argumenter de façon plus générale, moins « passionnée », afin de mettre seulement les arguments avec un côté plus neutre, quasiment scientifique, comme si les arguments étaient des évidences et se suffisaient à eux-mêmes.


- "On" : Pronom personnel indéfini.

Plusieurs valeurs possibles:

-Comme "nous", il impliquerait le destinataire, l'engloberait et aurait une valeur générale (on= nous tous)

- Le "on" peut avoir une connotation péjorative désignant les adversaires. Ainsi l'émetteur ne s'inclut pas dans ce "on", utilisé de façon un peu méprisante, et part du principe que le lecteur veut s'en démarquer aussi.

Ex: On veut nous faire croire que ... / Regardez autour de vous: partout on tue, on pille, on vole...


3) Le choix des modalisateurs

Bien faire resortir son idée et ses sentiments sur un sujet (conviction, doute, enthousiasme, mépris, indignation ...)


Penser à user de verbes permettant de nuancer votre jugement, de façon à le rendre plus ou moins dogmatique (catégorique) : croire, penser, estime, être convaincu, certain, sans l'ombre d'un doute, incontestable, évidemment, forcément, prétendre, etc.

Ou au contraire faire preuve de nuances pour ne pas paraître trop dogmatique, en usant du conditionnel ou de formules  comme : « Il me semble » « il est probable/possible » « on peut penser que » « de mon point de vue » « peut-être » « sans doute » « a priori »

Le choix de mots mélioratifs ou péjoratifs, d'adverbes d’intensité, de points d'exclamation, de métaphores/comparaisons à forte connotation positive ou négative - qui expriment bien notre subjectivité, cherchant ainsi à faire partager notre point de vue, enthousiasme ou au contraire mépris, indignation…

Tu veux un sac à puces plein de poils et qui pue ? (modalisateurs très péjoratifs )

Un gentil toutou, une adorable boule de tendresse ! (modalisateurs affectueux et mélioratifs)


Dernière édition par Modo le Lun 27 Aoû - 17:02, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20023

MessageSujet: Re: Argumentation
Sam 21 Juin - 18:15

4 ) Le syllogisme

Il s'agit d'un raisonnement inductif en trois parties:

-D'abord on part d'un cas général et admis de tous
-Ensuite on prend, à partir de celui-ci, un cas particulier
-De là on en tire une conséquence logique qui se révèle être en fait votre thèse, l'idée que vous vouliez faire admettre pour convaincre.

Exemple, un avocat doit argumenter pour dire que le meurtre commis par son client est légitime...

a) (cas général admis de tous) Se défendre est légitime ( pour commencer sur un terrain d'entente)

b) Or, mon client a tué monsieur x en se défendant (cas particulier qui nous intéresse)

c) Donc le fait que mon client a tué monsieur x est légitime (conclusion logique à laquelle on voulait aboutir)

Comme les questions rhétoriques, les syllogismes n'aboutissent qu'à une seule conclusion: celle amenée intelligemment par l'émetteur.


Exemple 2

a) Un Chrétien doivent respecter tous les êtres humains
b) Or les esclaves qui sont maltraités sont des êtres humains
c) Donc les soi-disant 'Chrétiens' qui ont fait ça ne sont pas Chrétiens


Dernière édition par Modo le Lun 27 Aoû - 17:06, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20023

MessageSujet: Re: Argumentation
Sam 21 Juin - 18:27

5) La concession :

Cela consiste à accepter au moins quelques arguments des adversaires, en admettant que, dans certains cas, leur idée est vraie et peut se comprendre ... mais que, dans le cas présent, les choses sont un peu différentes ...

Pourquoi est-ce utile de faire des concessions envers la thèse adverse ?

Parce qu'elle met l'adversaire dans une meilleure disposition en voyant que vous écoutez au moins ses arguments, que vous en tenez compte, y répondez et que ce n'est donc pas un "dialogue de sourds". La concession montre que vous écoutez, que vous êtes ouvert à l'échange, elle vous donne l'image de quelqu'un de réfléchi, qui n'est pas "obtus", "borné", et capable au contraire de peser le pour et le contre ... cette attitude conciliante peut inciter le détracteur à être plus ouvert et à accepter à son tour plus facilement certains de vos arguments sur lesquels vous enchaînerez ensuite :

Certes/ Bien sûr/ évidemment (...) toutefois/ cependant/ néanmoins

En concédant ainsi le bien fondé d'au moins quelques points (mineurs) de la thèse adverse, vous montrez que vous ne prenez pas forcément son point de vue pour une ineptie, et vous disposez le destinataire à mieux écouter votre point de vue aussi.


Dernière édition par Modo le Lun 27 Aoû - 17:07, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20023

MessageSujet: Re: Argumentation
Sam 21 Juin - 19:16

Utiliser efficacement la contre-argumentation dans un dialogue argumentatif


Elle implique ne pas argumenter dans un dialogue de sourds, car jamais personne n'en sortirait convaincu, puisqu'on agirait comme si l'adversaire n'avait rien dit et lui même agirait comme s'il n'avait pas même entendu le moindre de vos arguments développés...

Ex de dialogue de sourds:

-Maman je veux un chien parce que je m'ennuie.

-Non , tu n'auras pas de chien, c'est trop salissant (aucun rapport avec l'argument de l'ennui)

- Mais maman, je serais sage si tu acceptes (aucun rapport non plus avec l'argument de la saleté)


Bref, les gens qui argumentent ainsi ont bien peu de chance de persuader les autres car il faut d'abord répondre à l'argument de l'autre, le détruire, pour ensuite donner un autre allant dans notre sens. C'est uniquement ainsi qu'une argumentation fonctionnera bien.

Ex:

-Maman, je voudrais avoir un chien parce que je m'ennuie.

- Mais si tu t'ennuies, pourquoi ne pas plutôt jouer avec les voisins? (Elle contre d'abord l'argument) Tu pourrais faire du skate avec eux (exemple précis renforçant l'argument) , tu aimes bien ça le skate n'est-ce pas? (question rhétorique pour le forcer à admettre l'idée)

-Mais tu sais que ce ne sont pas de bonnes fréquentations pour moi (contre argument à son tour) Par exemple, sais-tu qu'ils ont été collés cette semaine encore pour mauvais comportement? (argument illustré par un exemple précis)


- Bon, je veux bien admettre que tu as raison sur ce point (concession) cependant il y a un autre problème: un animal c'est très salissant et j'en ai déjà assez de tout le travail que j'ai à la maison!

-(contre argument) Je te promets que je m'en occuperai et que je nettoierai toutes les saletés

- (contre argument) Tu ne m'avais pas déjà promis pour la fête des mères l'année dernière que tu rangerais dorénavant ta chambre ? Et n'est-ce pas moi qui ramasse encore tes chaussettes sales sous le lit ? ( exemple précis) Tu crois que je ne te connais pas depuis le temps? (question rhétorique) Et puis nous n'avons pas de jardin pour lui (nouvel argument mais seulement donné après avoir détruit d'abord celui de l'adversaire)

- Mais je vais grandir ! Et m'occuper d'un animal m'aidera à grandir, à me sentir responsable ( Il doit d'abord contrer à son tour les premiers arguments opposés par sa mère avant de s'attaquer à son nouvel argument). Et en ce qui concerne le jardin, on peut prendre un petit chien! En effet ils vivent très bien en appartement et je le promènerai très souvent.

Etc.


Là c'est une argumentation qui fonctionne, où les protagonistes entendent ce que dit l'autre et l'un des deux a plus de chance de se laisser finalement convaincre. Tout dépendra de la force à la fois des arguments mais aussi (et surtout!) de la contre argumentation.


Dernière édition par Modo le Lun 27 Aoû - 17:09, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20023

MessageSujet: Re: Argumentation
Sam 21 Juin - 19:53

Pensez à varier les différents types d’arguments !



L’argument d’autorité :

on fait référence à une autorité en la matière, que ce soit une autorité scientifique, politique, morale, littéraire, reconnue et experte en le domaine évoqué, qui pense la même chose que nous, ce qui donne du "poids" à nos affirmations.

Par exemple : « Fumer est dangereux pour la santé, c’est ce que nous démontre bien le rapport sur la santé des Français, rédigé par le professeur un tel ... »

« C'est papa qui l'a dit ! »


« Dans l'émission scientifique que nous avons regardée, les savants affirmaient qu'un animal de compagnie permettait souvent de canaliser l'agitation des enfants turbulents et les aidait à devenir plus responsables »



L’argument par analogie :

consiste à comparer deux faits, deux situations qu'on estime comparable.

"L’usage du tabac est voisin de celui des drogues ou de l’alcool : de la même façon il crée une dépendance physique et psychologique dont le patient aura bien du mal à se débarrasser".

" Regarde, le petit voisin qui était insupportable. Il est bien mieux depuis qu'il s'occupe d'un animal. Si ce n'est pas une preuve, ça !" (ou argument inverse de la mère parlant d'un voisin insupportable ... qui ne s'est pas amélioré du tout après avoir eu un animal)



L'argument cause/conséquence

Tel phénomène entraîne logiquement tel autre phénomène (que l'on jugera comme un avantage ou un inconvénient)
« Le chien apportera des saletés, son lot d’allergies... » / « Le chien apportera compagnie, gaité et affection ! » / « Si tu as un chien et que tu t'en occupe, tu devras aussi le nourrir et tu n'auras plus d'argent de poche pour le reste. »

"Fumer entraîne non seulement des cancers mais aussi des rides prématurées, donne mauvaise haleine, réduit le souffle, l’odorat et le goût". / "Arrêter de fumer augmente l’espérance de vie, permet de réduire les dépenses de santé..."




Faire appel à la conscience ou aux sentiments.

« L’usage du tabac n’est pas dangereux seulement pour la santé consommateur, mais pour tous ses proches qu'il aime et qui sont intoxiqués passivement par sa fumée. Et quel chagrin on leur causerait si un cancer se déclare ! C’est donc non seulement une question de bonnes manières, mais plus encore de civisme, de santé publique mais aussi tout simplement d'amour, de respect et de considération pour les autres que de s’abstenir de fumer dans un lieu public.  »

« S 'il te plait maman chérie, accepte pour le chien, je n'ai pas d'amis dans le quartier. Tu ne veux pas que je sois malheureux ni que je me sente seul quand je rentre ? »




L'argumentation par l'absurde :

elle consiste à faire semblant de défendre la thèse adverse pour mieux la ridiculiser en la caricaturant de l'intérieur, de façon à la discréditer... C'est une argumentation moqueuse, qui tente de séduire le lecteur en l'amusant et en faisant appel à son intelligence. En effet, le lecteur doit comprendre qu’il lui faut inverser le sens des affirmations de l’auteur pour connaître réellement sa pensée. C’est un jeu subtil, fascinant, mais qui peut produire l’effet contraire à celui qui est escompté si le lecteur accepte tout au premier degré.

Par exemple, Montesquieu, dénonçant l'esclavage et le racisme primaire s’exprimait ainsi : "Le sucre serait trop cher si l’on ne faisait travailler la plante qui le produit par des esclaves.""[Ils] ont le nez si écrasé qu’il est presque impossible de les plaindre".

la caricature de la pensée adverse, poussée jusqu’au cynisme, a au contraire pour but de choquer : le lecteur est averti par l’énormité du propos ou son caractère franchement ignoble que l'émetteur ne partage pas de telles idées mais qu'il les dénonce au contraire.



L’antiphrase et l'oxymore :

ce sont les procédés essentiels de l'ironie.

Cette façon d'argumenter peut ridiculiser les arguments adverses et tend à vexer votre adversaire, donc elle n'est à utiliser que si vous cherchez avant tout à convaincre « les autres » en les amenant à rire de la thèse que vous combattez. Mais si vous voulez convaincre l'adversaire, ce n'est pas la bonne stratégie.

« Mais quelle idée lumineuse de vouloir un chien, ce truc qui sent si bon et qui ne ramène jamais de puces ni de poils partout dans la maison ! Surtout que c'est toi qui as l'habitude de nettoyer bien sûr … Et puis, il adorera rester enfermé dans le garage toute la journée en attendant notre retour le soir. C'est évident ! Tu n'as jamais eu d'idée plus géniale de ta vie, vraiment ! »

Il faut comprendre tout le contraire de ce qui est dit. C'est l'antiphrase. L'ironie ne laisse généralement aucun doute sur l'intention moqueuse de celui qui le prononce. D'autres en usent de manière plus subtile ...

L'oxymore consiste à associer un nom et un adjectif ( ou un verbe et un adverbe ) qui semblent ne pas aller ensemble ... Parler de la guerre comme d'une "boucherie héroïque" par exemple. Le mot héroïque renvoie à la vision glorieuse qu'on veut souvent lui donner, mais le mot "boucherie" l'annule et souligne au contraire que la guerre n'a rien d'héroïque, traduisant bien ainsi l'ironie et le point de vue de celui qui s'exprime.





Argument ad hominem :

appelé surtout l’attaque ad hominem ( 'argument' proche du "coup bas" ) consiste à s'attaquer directement à la personne de l'adversaire plutôt qu'à ses idées, cherchant à discréditer l'individu plutôt que la position qu’elle défend. « Un tel a déjà menti/commis un délit par le passé, on ne peut pas lui faire confiance. »

Les hommes politiques abusent de ce type d’argument, et contribuent souvent ainsi à rabaisser le débat en confondant les idées débattues et les personnes. Il est en effet vicieux de créer l’amalgame entre la véracité d’une position et l’intégrité d’une personne. Dans un procès, en revanche, les arguments ad hominem servent à démontrer qu'un accusé a souvent déjà menti, volé, etc. ce qui rend plus crédible les autres accusations portées contre lui. Mais ce genre d'argument est plutôt à éviter car personne ne sort grandi d'un tel débat.






Dernière édition par Modo le Lun 27 Aoû - 17:13, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
RED

avatar

Nombre de messages : 1152

MessageSujet: Re: Argumentation
Mar 24 Juin - 18:05

Merci pour tous ces conseils Modo!!
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20023

MessageSujet: Re: Argumentation
Mer 25 Juin - 22:38

Le sujet de réflexion

« Le travail saisonnier des jeunes : certains y sont favorables, d'autres le refusent. Dans un développement organisé de deux pages, vous exposerez les arguments des uns et des autres. »

Face à un tel sujet vous avez la possibilité de le reformuler de la façon suivante :
Que faut-il penser du travail des jeunes pendant les vacances ?

Vous avez affaire à un sujet d'argumentation. Il faut évaluer les avis différents sur la question et les exposer, même ceux que vous ne partagez pas.
Pou cela, il faut faire au brouillon deux colonnes : une colonne pour les arguments favorables à ce travail, une autre consacrée au contraire aux critiques.

Distinguez bien les arguments et les exemples que vous ajouterez ensuite pour illustrer chacun de ces arguments.

Citation :
Pour /contre le travail saisonnier des jeunes

- un travail saisonnier permet aux jeunes une première approche du monde du travail dans des conditions favorables : un ou deux mois seulement / le travail saisonnier ne leur apporte aucune formation : on n'a pas le temps en deux mois d'apprendre un métier

- cette première expérience leur permet de toucher leur premier salaire : c'est une satisfaction pour eux et cela constitue de l'argent de poche pour l'année /- les jeunes ont besoin de se reposer pendant les vacances après une année parfois difficile. Il faut qu'ils profitent de leur insouciance.

- c'est l'occasion de prendre conscience de la difficulté de la vie des adultes (de leurs parents) : voyant comment travaillent leur parents, ils mûrissent et changent parfois d'attitude vis-à-vis d'eux. / - travailler pendant l'été risque de les fatiguer pour leur rentrée et une année mal commencée se finirait souvent par un échec.

Une fois que vous avez trouvé des arguments variés (si possible avec autant d'arguments dans chaque camp), chacun avec des exemples, vous pouvez commencer la rédaction.

Introduction :
Il faut introduire le sujet, en évitant les banalités du genre « De tout temps, les hommes .. » et présenter le débat en reformulant la question en jeu.

Pour commencer votre introduction vous pouvez évoquer brièvement la situation d'un personnage (uniquement si le sujet de réflexion fait suite à l'extrait d'un roman par exemple)


Dans le texte d'A.Camus, Jacques veut profiter de ses vacances mais sa grand-mère, qui a toujours travaillé, ne comprend pas qu'il ne fasse rien pendant deux mois. Aussi cherche-t-elle à lui trouver un emploi saisonnier. Or Jacques est jeune : il n'a en effet que treize ans. Que penser du travail des jeunes pendant les vacances ? C'est ce que nous allons essayer de déterminer ensemble en pesant le pour et le contre de cette question où les avis sont partagés.


Exemple d'introduction pour un sujet ne faisant pas référence à un texte support :

"Pensez-vous que les nouvelles communications (téléphone, msn, facebook, tchat, site de rencontres) dans notre vie quotidienne favorisent les relations humaines ?"

Introduction rédigée

(Constat) L'informatique est devenu de nos jours un outil incontournable tant dans la vie
professionnelles qu'à la maison, en rendant d'innombrables services. (reformulation du sujet) Mais on peut se demander si ces outils de communication favorisent toujours les relations humaines, c'est-à-dire s'ils sont capables de créer des échanges conviviaux, voire amicaux entre leurs utilisateurs.

(Annonce plus ou moins discrète des deux parties) Nous verrons dans un premier temps en quoi ces outils de communication peuvent paradoxalement constituer parfois un obstacle aux relations humaines. Puis nous essayerons de déterminer, dans un second temps, dans quelle mesure cette révolution technologique permet au contraire de développer de nouvelles formes très enrichissantes de communication et d'ouverture humaine.


Votre introduction achevée, il faut commencer par exposer un avis puis l'autre : stratégiquement il vaut mieux exposer l'avis dont vous vous sentez le plus proche à la fin de votre devoir. En effet on se souviendra plus facilement de la fin de votre argumentation que du début. Votre avis sera donc exposé à la fin, pour que ce soit celui-ci qui reste bien en tête. De même, il vaut mieux classer les arguments adverses du plus convaincant au moins convaincant.

Vous rédigez un texte argumentatif : n'oubliez donc pas les mots de liaison.
A chaque argument, vous allez à la ligne. Pour passer au second paragraphe, vous sautez une ligne.


La rédaction d'une conclusion

Vous rédigerez la conclusion en deux étapes :

reformulez votre démonstration à l'aide d'autres termes que ceux déjà utilisés ;
concluez par une synthèse raisonnable des deux idées (mais surtout pas « chacun son avis » « Les goûts et les couleurs » ou autre platitudes) ou concluez par une proposition, ou une question, qui ouvre de nouvelles perspectives.


(reformulation résumées de l'idée clé des deux parties)
La communication des informations a pris, grâce aux réseaux informatiques, une dimension
mondiale et nous pouvons nous émerveiller d'entrer grâce à eux en relation avec des personnes intéressantes qui vivent parfois à l'autre bout de la planète. Mais dans bien des cas ces relations restent souvent superficielles, l'écran de l'ordinateur faisant obstacle à une véritable rencontre. (Synthèse) A nous donc d'être vigilent et de veiller à ce que la machine reste un « plus » qui nous permette de nous ouvrir au savoir, au monde et aux autres.


Pensez à conclure comme vous avez introduit : avec des références au texte (si le sujet prend appui sur un texte) mais aussi en rappelant la loi qui protège le travail des mineurs.

« Les avis concernant le travail des jeunes pendant les vacances restent partagés. Le jeune Jacques n'aurait, aujourd'hui, de toute façon pas eu le droit de travailler puisque la limite légale est de seize ans. Il faut enfin que le jeune lui-même se sente prêt à entrer dans le monde travail, même pour une durée de deux mois. Aujourd'hui, nous avons la chance de pouvoir faire des stages en entreprises. »




Bilan sur la marche à suivre : je formule ma thèse. Je cherche des arguments très variés pouvant convaincre.
Pour chaque argument, je cherche des exemples concrets. Je n'oublie pas les connecteurs logiques. J'use de questions rhétoriques, de modalisateurs pour nuancer ma pensée, je montre que je prends en compte les arguments adverses et j'essaie de les contrer.


Dernière édition par Modo le Mer 22 Aoû - 17:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Laïana

avatar

Nombre de messages : 97

MessageSujet: Re: Argumentation
Dim 9 Nov - 17:50

Ces conseils vont m'aider aussi à mieux défendre mes idées et exposer mes points de vue pour mieux convaincre.
Merci Modo!!!
Revenir en haut Aller en bas
EDEN

avatar

Nombre de messages : 459
Age : 23

MessageSujet: Re: Argumentation
Lun 29 Déc - 17:20

Il vont surtout nous aider à convaincre en public.

Merci Modo nous allons en prendre note pour notre exposé! wi s
Revenir en haut Aller en bas
Picasso

avatar

Nombre de messages : 362
Age : 23

MessageSujet: Re: Argumentation
Dim 15 Fév - 20:46

Merci Modo toute ces idées d' argumentation pourront nous aider pour des redactions clap clap
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20023

MessageSujet: Re: Argumentation
Mer 10 Juin - 22:09



Dernière édition par Modo le Mer 17 Juin - 15:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lupa

avatar

Nombre de messages : 318

MessageSujet: Re: Argumentation
Sam 6 Fév - 18:13

Voici queques un de mes quizz !

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lay Lay

avatar

Nombre de messages : 260
Age : 21

MessageSujet: Re: Argumentation
Sam 6 Fév - 18:21

Voici l'un de mes quizz sur l'argumentation :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Arès

avatar

Nombre de messages : 624

MessageSujet: Re: Argumentation
Dim 7 Fév - 12:05

Monsieur, pour le brevet blanc, est-ce qu'il y aura des questions sur ce topic, (du style : qu'est-ce qu'une question rhétorique) ou est-ce que tout sera à mettre dans la rédaction ?
Revenir en haut Aller en bas
Licorne

avatar

Nombre de messages : 361

MessageSujet: Re: Argumentation
Dim 7 Fév - 12:33

Voici quelques quizz:

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20023

MessageSujet: Re: Argumentation
Dim 7 Fév - 12:35

Pour répondre à Arès :

On ne pose des questions que par rapport à un texte, donc aucune question uniquement théorique, genre : "donnez au choix deux valeurs d'emploi du présent." ou " Qu'est-ce qu'une anaphore ? " ou encore "Qu'est-ce qu'une question rhétorique ? "

En revanche si dans un texte il y a une figure de style particulière qui provoque un effet, une valeur du présent intéressante à commenter ou une question rhétorique, on vous demande la particularité de la phrase puis quelle est son effet ... Et là c'est à vous d'évoquer de vous-mêmes ces notions et de les expliquer en tenant compte du contexte et de ses effets dans la phrase, sans s'en tenir à une simple définition théorique. ja p
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Arès

avatar

Nombre de messages : 624

MessageSujet: Re: Argumentation
Dim 7 Fév - 13:01

Très bien, merci modo.
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20023

MessageSujet: Re: Argumentation
Dim 7 Fév - 13:21

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Arès

avatar

Nombre de messages : 624

MessageSujet: Re: Argumentation
Dim 7 Fév - 13:55

Bien trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20023

MessageSujet: Re: Argumentation
Dim 7 Fév - 13:58

Le texte n'est pas très simple en revanche, un vrai texte niveau lycée en revanche.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Fantomas

avatar

Nombre de messages : 122

MessageSujet: Re: Argumentation
Dim 7 Fév - 18:37

Voici mon premier QUIZZ:

Spoiler:
 


Celui des connecteurs logiques:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Arlequin

avatar

Nombre de messages : 283

MessageSujet: Re: Argumentation
Lun 8 Fév - 20:50

Voici quelques quizz sur l'argumentation :
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
-Aphrodite

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 22

MessageSujet: Re: Argumentation
Mar 9 Fév - 16:14

Quelques un de mes quizz .. r ir


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Argumentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: Les mains tendues... :: Français :: Méthodes - conseils - fiches pratiques-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération