AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

Récits sur la destruction de la terre par Zeus et le feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Fmradio
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 1416
Age : 15

MessageSujet: Récits sur la destruction de la terre par Zeus et le feu
Lun 12 Mai - 20:23

La pluie diluvienne de feu

 En octobre 2033, les hommes déclenchèrent la colère des dieux, car ils ne les respectaient plus, faisant preuve d'impiété envers eux.
Zeus les avait pourtant avertis qu'il réclamait un culte régulier, qu'il exigeait d'être adoré et vénéré, ainsi que tous les autres dieux de l'olympe, sans quoi sa vengeance serait terrible et implacable !

Il leur en avait donné l'ordre. Mais, au fil des siècles, les hommes oublièrent et passèrent outre à cette injonction divine.

Zeus avertit donc tous les autres dieux qu'ils devaient châtier les humains, les sanctionner pour leur impiété, et anéantir tous les hommes de la terre, car ce n'était que des impies qui ne les respectaient plus.

Leur colère se déchaîna, implacable !
Zeus envoya un éclair de feu sur une maisonnette qui s’enflamma aussitôt.

Un autre éclair incandescent zébra le ciel et atterrit sur un super-marché dans un fracas épouvantable.
Celui-ci s'embrasa aussitôt. Les flammes rougeoyantes surgirent par les fenêtres entrouvertes.  
Des étincelles s'envolaient dans la fumée épaisse et atterrissait de tous côtés sur des habitations alentours.
Éole envoya le vent pour attiser les flammèches, et le feu couvait ainsi partout, près à prendre et à transformer chaque immeuble en brasier.
Un large rideau de fumée opaque s'élevait au-dessus de la ville incendiée !
Pressant le cœur d'un volcan, Héphaïstos fit jaillir un puissant tsunami de lave qui déferla sur les hommes impuissant face à ce terrible brasier destructeur !


Partout les gens criaient, couraient en tous sens au milieu du carnage !
C'était apocalyptique, un véritable Armageddon !

 Les maisons et les immeubles  brûlaient de tous côtés et les hommes devaient fuir devant cette terrible catastrophe.
Les dieux incendièrent ainsi une à une toutes les villes sur terre !
L'un cherche asile sur un arbre calciné, l'autre se fait prendre par les flammes voraces. D'autres se réunissaient dans des églises et des temples, et suppliaient les dieux de les épargner. En vain.
Les buildings et les Eglises de New York s’enflammaient comme des allumettes, les flammes crépitaient, léchaient longtemps le bois avant de l'anéantir en cendres et en braises.
Jetant des rayons du soleil, Phébus mit le feu aux dernières forêts d'où bondissaient des animaux de toutes parts !




 Les terribles flammes détruisaient tout sur leur passage, des hommes couraient dans tous les sens, un autre court sur un toit qui commence à s'enflammer, ayant peur d'être brûlé vif.

Zeus qui s'énervait fortement, fit dévier une étoile filante qui alla exploser sur un autobus, le carbonisant littéralement!
On entendit des cris horribles ! 

Dans un jardin public, une cinquantaine d'hommes furent bloqués par les flammes qui progressaient vers eux.
Le feu bondit sur les hommes qui brulèrent alors en poussant des hurlements effroyables !
Une odeur acre et nauséabonde de chair grillée régnait dans l'atmosphère impur et pestilentiel !

Les derniers humains qui vivaient encore sur terre s'enfuirent à bord d’hélicoptères.
Éole déclencha une tempête qui les fit dériver vers une rivière de lave incandescente, dans laquelle leurs appareils se crashèrent en gerbe d'étincelles !
C'était la fin. Armageddon. Il ne restait plus rien. L'heure du jugement dernier avait sonné. Tout était calciné, carbonisé sur Terre.
Fiers d'eux, les dieux rentrèrent au mont olympe.

Mais au bout d'un mois, un pâtre, sa famille, et ses moutons, ressortirent d'une caverne profonde et fraiche, l'antre où ils avaient trouvé refuge, et dans lequel ils avaient survécu. Et ce fut l'aube d'un monde nouveau.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Choco

avatar

Nombre de messages : 243
Age : 15

MessageSujet: Re: Récits sur la destruction de la terre par Zeus et le feu
Mar 13 Mai - 20:13

La Terre détruite par le feu.

Les hommes ne respectent plus rien, ne respectent même plus les règles divines. C'est pourquoi Zeus les prévient : s'ils continuent, il détruira la Terre, avec des flammes qui s'élèveront, jailliront des volcans, celle-ci serait ravagée ! Les hommes ne le crurent pas et continuèrent à faire n'importe quoi. Alors, Zeus poussa un cri terrible qui fit trembler le monde. Les autres dieux, avertis par Zeus, unirent leur force pour l'aider : Héphaïstos, le dieu du feu, qui lança des flammes partout, Hadès, le dieu des enfers, qui se préparait à accueillir les mourants dans les abîmes, Eole, le dieu du vent, qui souffla sur les flammes pour les attiser, Vulcain, le dieu des volcans, qui les faisait exploser les uns après les autres et Zeus qui lança des éclairs sur la Terre. Le désastre couvait.


D'abord, des flammèches brulèrent. Mais très vite elles devinrent immenses. Peu à peu elles arrivèrent près des villages. Bientôt les flammes se répandirent dans les rues. Elles continuèrent progressivement de les engloutir. Soudain les maisons furent dévastées. Alors, les flammes détruisirent tout. Celles-ci s'élevèrent et crépitèrent. Elles grandirent roulèrent sur elles-mêmes se précipitèrent partout. Elles dévorèrent toute la végétation, les arbres s'embrasèrent. Un énorme brasier ravagea la Terre. Les flammes bondirent des volcans, léchèrent les derniers arbres. La lave se rua dans la forêt. On vit des étincelles et des flammèches sortir des volcans.


Les hommes affolés coururent dans tous les sens. L'un chercha une montagne pour si réfugier ; l'autre essaya d'éteindre l'incendie avec des sceaux d'eau ; celui-ci couru dans tous les sens ; celui-là se laissa tomber dans le feu ; un autre pria les dieux afin qu'ils arrêtent le désastre.



Quand tout fut consumé, on pouvait apercevoir longtemps des braises rougeoyantes. Le monde était dévasté : il ne restait plus rien ! Il n'y avait plus de végétation, plus d'arbres, plus de fleurs et surtout plus d'hommes. Le sol était noir, carbonisé, des cendres par milliers jonchaient le sol. On aurait cru qu'on était dans le monde des enfers, mais non on était bien sur la Terre. Une fumée opaque empêchait de voir l'horizon. Elle répandit partout une odeur et un goût âcres.


Des jours et des jours passèrent, il n'y avait plus de flammes, plus de braises, les volcans étaient éteints. Les dieux partirent, car, ils avaient fait ce qu'ils voulaient : calciner la Terre et les hommes. On pouvait apercevoir, au loin, le soleil qui revenait lentement et une petite pousse de fleur, qui avait échappé à la colère des dieux, apparut. La vie allait enfin reprendre sur la Terre, après cet affreux désastre.



FIN !
Revenir en haut Aller en bas
♥cloclo♥

avatar

Nombre de messages : 252
Age : 15

MessageSujet: Re: Récits sur la destruction de la terre par Zeus et le feu
Mar 13 Mai - 21:08

Le désastre

A cette époque, les hommes vivaient heureux sans travailler, avaient tout ce qu'ils voulaient, mais ne respectaient, pas les dieux ni les lois. Zeus, très en colère, demanda l'aide aux autres dieux pour punir les hommes de leur impiété. L'heure du jugement dernier allait sonner contre les impies ! Ils unirent leurs forces pour déclencher un incendie gigantesque qui détruirait la Terre. Zeus fit appel à Héphaïstos pour réveiller les volcans, à Phébus pour allumer le feu et à Éole pour le propager.


Pour mettre le feu à la forêt, Phébus fit chauffer les rayons du soleil sur les arbres. Des étincelles se produisaient et les feuilles mortes commencèrent à se consumer. Peu à peu, des braises se formaient. Soudain, de petites flammèches s'élevèrent .Éole commença à souffler délicatement et le feu se mit à crépiter. De grandes flammes léchaient le tronc des arbres. Rapidement elles devinrent aussi hautes qu'eux et la forêt toute entière s'embrasa ! Éole souffler de plus en plus pour attiser le feu. Les flammes grandissaient, progressaient rapidement, atteignaient les villages. Le feu se ruait sur les villes, pénétrait dans les maisons, renversait tout sur son passage. Faisant trembler la Terre, Héphaïstos réveilla les volcans. La lave jaillit des cratères et envahit les terres. Des boules de feu bondissaient partout. L'incendie ravageait tout maintenant toute la planète. C'était l'heure du jugement dernier, un Armageddon de feu !


Les hommes terrifiés, essayaient de s'échappe et de se réfugier sur les hauteurs. L'un alla se cacher au fond d'une grotte , l'autre s'échappa en haut d'un volcan, mais la lave jaillissaient, l'ensevelit; celui-ci essaya d'éteindre le feu avec des seaux d'eau mais le feu progressait trop vite, l'encercla et le brula. Celui-la essaya de s'échapper en rejoignant la mer mais il fut rattrapé par les flammes. L'autre, terrifié par un tel désastre se jeta dans le brasier. Une fumée épaisse fumée opaque s'élevait dans le ciel. On entendait les arbres carbonisés s'écraser par terre. On ne distinguait plus d'habitations : tout s'était effondré, détruit par les flammes ! Le feu dévastait tout sur son passage. Une odeur acre envahissait l'air. Tous les êtres vivants périrent calcinés. Zeus décida quand même de sauver un homme et différentes sort es d'animaux. Noé et tous ces animaux montèrent dans une montgolfière et s'envolèrent réussissaient ainsi à s'échappe à l'incendie. La terre n'était plus qu'un gigantesque brasier.

D'abord, les dieux effrayés de voir un tel désastre, implorèrent Zeus de déclencher la pluie pour éteindre cet immense incendie. Celui-ci souffla très fort sur les nuages , brandit la foudre, l'envoya dans le ciel. Très vite des pluies diluviennes s’abattirent sur Terre. Peu à peu les flammes commencèrent à diminuer. Bientôt il ne restait plus que des braises qui dégageait une forte chaleur. Progressivement toute la surface de la Terre se recouvrait de cendres. Soudain Noé se rendit compte que tous les feux avaient complètement disparus. Alors ils redescendirent sur Terre. Peu à peu la vie reprit.



Bien il manque des exercices d'écriture à intégrer, ainsi que certains mots. Complète sur ta copie.


Revenir en haut Aller en bas
perrier

avatar

Nombre de messages : 945

MessageSujet: Re: Récits sur la destruction de la terre par Zeus et le feu
Dim 18 Mai - 17:26

La destruction de la Terre


Quand Zeus vit les hommes détruire un temple consacré à lui-même, il entra dans un grand courroux, et il voulut se venger en demandant à Éole, Héphaïstos et Hadès de l'aider dans son oeuvre de destruction, et ils acceptèrent bien volontiers. Zeus attribua un rôle à chacun. Héphaïstos fera des étincelles pour allumer le feu, Éole attisera les flammèches sortantes des brasiers, Hadès surgira des flammes, effrayera les hommes, les tuera et Zeus lancera des boules de feu apocalyptiques sur toute la Terre.
L'heure du jugement dernier avait sonné ! Armageddon pouvait commencer.

Zeus frappa la végétation d'éclairs gigantesques. D'abord, des flammèches commencèrent à se former et on les entendait crépiter. Peu à peu, elles devinrent des flammes grandioses ! Les hommes eurent peur quand Hadès jaillit du feu et les extermina par milliers. De tous côtés, des volcans entrèrent en éruption et la lave s'écoula sur la surface du globe ! Même dans les endroits déjà calcinés, le feu couvait toujours dans les braises rougeoyantes et chaudes, et faisait des étincelles, prêtes à incendier le peu de bourgades encore alentours. Frottant ses mains, Héphaïstos embrasa les dernières forêts. Soufflant sur la Terre, Eole attisa les flammes, Hadès en bondissait et effrayait tous les ultimes rescapés. Le feu ravageait tout : les villes, les villages, les prés, les forêts, et tout ce qu'il y avait, végétations, maisons et êtres vivants. Les hommes étaient affolés : l'un allait chercher de l'eau pour éteindre le feu, l'autre hurlait et courait partout, celui-ci cherchait un abri loin des flammes, celui-là se cachait dans sa maison et un autre partait proche d'un fleuve, croyant que cela le sauverait. Les flammes ne dévorait pas les temples, seuls lieux épargnés, et seuls refuges des pieux.

Poséidon vit ce désastre et il décida de tout éteindre. Alors, il poussa un cri terrible qui fit trembler la terre, saisit son trident, en frappa le sol : très vite des pluies diluviennes commencèrent à tomber ! Il ne restait bientôt plus que des cendres et des braises.

Quand ce fut terminé, tout s'était consumé et il ne restait plus que de grosses fumés âcres sortant des forêts calcinées. Des mois passèrent : de l'herbe repoussa peu à peu, ainsi que des fleurs. Seuls quelques hommes pieux, réfugiés dans les temples, avaient survécu. Ils reconstruisirent leur maison. Les animaux, eux, se nourrissaient à nouveau et tout redevint comme avant. Depuis, les hommes ont compris la leçon et Zeus ne recommença plus à détruire la Terre.


Bien il manque des exercices d'écriture à intégrer, ainsi que certains mots. Complète sur ta copie.
Revenir en haut Aller en bas
Parra

avatar

Nombre de messages : 201
Age : 14

MessageSujet: Re: Récits sur la destruction de la terre par Zeus et le feu
Jeu 9 Avr - 17:40

  La punition des dieux



                      Il était une fois des hommes impies qui ne respectaient pas les dieux. Zeus, furieux, décida donc de les punir de leur impiété.


Les autres dieux, avertis par Zeus, unirent leurs forces pour l'aider. Tirant des flèches enflammées, Phébus mit le feu aux forêts. Soufflant de toutes ses forces, Eole attisa les flammes de ses vents impétueux. Tapant sur le sol avec son marteau incandescent, Héphaïstos réveilla les volcans.
      

                D'abord, une étincelle incandescente jaillit. Très vite, les flammèches rougeoyantes s'élevèrent et se répandirent dans les airs, incendiant tout à des kilomètres en retombant sur la végétation aride et sèche. Peu à peu, elles léchèrent les premières branches. Soudain, les flammes ardentes, devenues aussi hautes que les plus hauts arbres, engloutirent tout. Bientôt, la Terre fut transformée en un gigantesque brasier.
                      Alors, sur la Terre, livrée aux flammes, je me sens impuissant. Les hommes, affolés, courent dans la fumée opaque. Le bétail est carbonisé et les maisons calcinées. Les braises crépitent. Une odeur de brûlé et de mort envahit mes narines.

L'un crie, l'autre s'étouffe, celui-ci tombe, celui-là pleure et un autre prie, mais tous meurent, calcinés : c'est l'heure du jugement dernier, le jour d’Armageddon, l'Apocalypse !
Aucune arche, aucun moyen de salut. Personne ne put en réchapper, pas même moi. Les hommes avaient été châtiés de leur impiété.

Bien il manque beaucoup des exercices d'écriture à intégrer, ainsi que certains mots. Complète sur ta copie !
Revenir en haut Aller en bas
ConQuisTadore

avatar

Nombre de messages : 105

MessageSujet: Re: Récits sur la destruction de la terre par Zeus et le feu
Sam 11 Avr - 20:02

Elles sont super !
J'aime bien la dernière mais je trouve qu'elle est très courte pas rapport aux autres, non ?
Revenir en haut Aller en bas
bumblebee
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 498
Age : 13

MessageSujet: Re: Récits sur la destruction de la terre par Zeus et le feu
Sam 2 Mai - 11:32

La colère des Dieux




        En ce temps-là, les hommes vivaient dans le confort et l'abondance. Dans une plaine reculée de Tallath, vivaient un riche seigneur et sa descendance. Celui-ci avait sous ses ordres des paysans qui labouraient, cultivaient, récoltaient ses nombreuses terres.


        Mais un beau matin, un messager frappa à la porte du château et annonça aux jeunes héritiers que leur père était mort lors d'une croisade.
Le cadet pressentit alors que les terres de la plaine de Tallath allait appartenir à son frère aîné. Jaloux, il décida donc de le tuer.
Zeus, informé par Hermès de ce crime, se mit en colère parce que les hommes ne respectaient pas ses lois. Il avertit les autres dieux pour unir leurs forces et ainsi punir ce fratricide.


        Sept années de malheur s'acharnèrent sur ce dernier. Tout d'abord, Poséidon inonda toute la plaine. Puis, Hélios empêcha le soleil de briller. Quant à Déméter, elle rendit son domaine incultivable. Ensuite, Héphaïstos réveilla les volcans d'où jaillit des cratères la lave incandescente. Enfin, dans une rage folle, Zeus foudroya et ravagea tout sur son passage. Soudain, des flammes s'élevèrent et léchèrent les cimes des arbres qui embrasèrent la forêt. Il était impossible de s’approcher de ce brasier tant le feu se propageait vite. Lorsque l'incendie commença enfin à faiblir, le cadet poussa un « ouf » de soulagement. Mais c'était sans compter sur la détermination d’Éole de raviver ces braises en les attisant de son souffle puissant.


        Il comprit alors qu'il subissait la colère des dieux. Le jeune homme s'en voulut de la mort son frère et de sa soif de richesse. Il jura donc de ne plus les offenser.


Complète ta copie avec des exercices d'écriture qui restent encore à intégrer. wink


Dernière édition par bumblebee le Dim 3 Mai - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stuart

avatar

Nombre de messages : 611

MessageSujet: Re: Récits sur la destruction de la terre par Zeus et le feu
Sam 2 Mai - 14:30

J'aime beaucoup vos récits ! clap
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20076

MessageSujet: Re: Récits sur la destruction de la terre par Zeus et le feu
Lun 4 Mai - 7:11

Bien. Il manque l'intégration du travail préparatoires sur les tournures au participe présent, rajoutes-en. ;)
Revenir en haut Aller en bas
macaron

avatar

Nombre de messages : 162
Age : 12

MessageSujet: Re: Récits sur la destruction de la terre par Zeus et le feu
Sam 25 Fév - 18:36

Zeus appela le dieu Héphaïstos pour lui faire part de son envie de détruire les hommes. En effet, Zeus vit que la méchanceté de l’homme envers les animaux était grande sur terre. Les dieux décidèrent que les hommes devaient être punis de leur impiété.
Ils demandèrent  aux animaux de monter sur la grande montagne verte, entourée d’eau nommée le Mont Vert . Au bout de quelques jours, oiseaux, bestiaux, bêtes sauvages, tout ce qui grouille sur la terre étaient arrivés sur leur refuge.
Les autres dieux, avertis par Zeus, unirent leurs forces pour l’aider à châtier tous les hommes. Héphaïstos poussa un cri terrible, fit trembler la terre, frappa le sol et réveilla les volcans. La lave, léchant tous les rochers sur son passage, arriva rapidement dans les villes, ravageant tout sur son chemin.
Lançant des étincelles, Phébus mit le feu aux forêts. Les flammes, devenues aussi hautes que les plus hauts arbres, engloutirent tout.
Aidé par le vent, Eole attisa les flammes jusque dans les moindres recoins de la terre !
 
A Rome, dans les arènes, les hommes essayaient de combattre le feu. Les fumées opaques empêchaient les gladiateurs de progresser et ils finirent calcinés et carbonisés.
A New-York, les gratte-ciel rougeoyants s’écroulaient et se transformaient en poussière incandescente. Au pied de la statue de la liberté, le feu crépitait et embrasait ce bel emblème. C’était l’apocalypse.
Bientôt, la terre ne fut qu’un immense brasier dans lequel les hommes étaient prisonniers et essayaient de s’échapper. L’un cherchait un refuge où il pourrait rester quelques jours, l’autre, désespéré, se jetait dans le feu ardent. Celui-ci survolait les maisons enflammées mais, malheureusement se fit prendre dans le brasier. Celui-là jetait de l’eau désespérément autour de lui, pour ne pas se faire enflammer, un autre ne sachant plus que faire se laissa mourir. Toute vie humaine fut anéantie.
 
Les dieux attendirent plusieurs jours avant d’éteindre le feu. Ils créèrent alors un monde animal sans braconnage et sans réchauffement climatique.


Dernière édition par macaron le Mar 7 Mar - 19:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
rirififiloulou

avatar

Nombre de messages : 59
Age : 11

MessageSujet: Re: Récits sur la destruction de la terre par Zeus et le feu
Mar 28 Fév - 13:17

Il y a plusieurs exercices d'écriture qui étaient à faire en classe et qui se s'y trouvent pas. Notamment celui sur les participes passés ex 4, ni le 8, ni le 9 p 147 s urp

Le déluge d'Athènes
 
  
Jadis, Athènes était splendide avec son Acropole, le Panthéon et son environnement. Sur son divin nuage, Zeus ne décolérait paspar jalousie,de voir la beauté de cette ville. De rage, il décida  de convoquer les dieux Phébus, Eole et Héphaïtos pour venir à son aide. Ils se réunissèrent, décidant de châtier tous les hommes de la planète, en éliminant l'humanité. Phébus, doté de mains géantes comme celles d'un cyclope, s'occupait de broyer et d'embraser Agora, le centre politique. Eole devait carboniser le temple Olympiéon. Héphaïtos avait le devoir de calciner le Panthéon et l'Acropole. Une fois les tâches réparties, tous ensemble rirent d'un ton narquois, telles les vibrations d'un tremblement de terre. Désormais, les dieux passèrent à l'action, allumèrent le flambeau sur tous leurs passagesà l'aide de torches embrasées.


                                                   Le désastre des dieux


  La population, affolée, fuyait sur leurs attelages de mulets, échappant à cette fumée opaque qui rendait l'air irrespirable. L'horizon était comparable à un rideau rougeoyant. Sans honte ni pudeur, Zeus attisait le brasier incandescent qui crépitait d'une force ardente, conscient qu'il engendrait la destruction totale de la planète. Les imposants piliers de l'Agora  laissaient échapper de vrais jaillissements de flammes. Dans les collines, les arbres majestueux semblaient réduits à des tas de cendres. Les animaux apeurés couraient dans tous les sens pour échapper à ce véritable carnage.


                                                Athènes complètement défigurée


Quel désastre ! Pauvre peuple en souffrance !
Zeus, Héphaïtos,Eole et Phébus, très fiers d'eux, gagnaient leur combat. La ville grecque paraissait dévastée telle une scène d'apocalypse. Le ciel devenait ténébreux, plus rien ne respirait, il n'y avait plus de chants d'oiseaux, ni de cris d'animaux. Une odeur pestilentielle avait envahi l'atmosphère. 


                                                        


 Au bout de quelques jours, Zeus et ses compatriotes, ayant accompli de mettre à néant toute vie humaine, entreprirent d'éteindre la boule de feu à l'aide d'eau puisée dans la mer. Une autre ère de vie est apparue, avec apaisement. La nature a donné vie aux poissons, à la vie animale puis à la végétation. Après cet enfer, ce beau miracle a eu bien lieu !


Bonjour, pourriez vous s'il vous plaît me dire si cela convient ? 

Il y a plusieurs exercices d'écriture qui étaient à faire en classe et qui se s'y trouvent pas. Notamment celui sur les participes passés ex 4, ni le 8, ni le 9 p 147 s urp
Enregistrer
Revenir en haut Aller en bas
CHEVAL



Nombre de messages : 35
Age : 13

MessageSujet: Re: Récits sur la destruction de la terre par Zeus et le feu
Mer 1 Mar - 13:43

Quatre agriculteurs s'appelle Manon, Anthony, David et Jérôme mettent le feu pour arracher
la végétation et la couche superficielle de l'humus, pour que l'herbe soit bonne pour le bétail. 

     Les hommes qui ne respectaient pas les dieux  déclenchèrent la colère des dieux.  

     Poséidon pousse un cri terrible qui fait trembler la terre, saisit sont trident en frappent le sol qu'un feu s'alluma.




     Manon  sent une forte odeur  de  brûlé et une chaleur ardente, se retourne, voit la grange en feu. Elle appelle les pompiers, le temps qu'ils arrivent, quelques arbres et maisons prennent feu et le ciel rougeoyait sous les lueurs de l'incendie.  

     L'incendie était a peine maîtrisé que Phébus mit le feu aux maisons  et Eole attisa les flammes. Les pompiers n'arrêtent pas depuis une semaine de  tenter de contenir les multiples déparent de feu en Pyrènes Atlantique.

      Ce matin, les habitants d'Arudy se sont réveillés envelopper d'une épaisse fumée opaque.  Depuis mercredi, la montagne autour de la ville donne des signes inquiétants pour la santé, beaucoup de personnes manquent  d'oxygènes.    

       Un réveil difficile  car les pompiers sont arrivés en faisant crépiter en criant  : en pleine nuit, ils ont été réveillé pour une évacuation de toute urgence, les flammes s'avançaient jusqu'au hameau. Finalement, le danger a été repoussé et ils ont pu regagner leur domicile dans la journée.     

       300 hectares ont brûlé très vite. Les maisons sont carbonisées et il reste que des décombres calciner.      

        (C'est triste de voir la montagne brûler)


Dernière édition par CHEVAL le Dim 5 Mar - 19:47, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Charliechat

avatar

Nombre de messages : 63
Age : 12

MessageSujet: Re: Récits sur la destruction de la terre par Zeus et le feu
Jeu 2 Mar - 12:09

L'ultime colère des Dieux

     Mon histoire s'est déroulée il y a très longtemps, à l'époque de la mythologie.
     Les Hommes avaient beaucoup changé depuis leur apparition sur la Terre ; ils ne pensaient qu'à se jalouser, s'épier, se battre et faire la guerre. Ils étaient devenus complètement impies et ne respectaient absolument plus rien. Ils ne savaient pas apprécier le monde dans lequel ils vivaient.
     Afin d'étudier et de mieux comprendre la situation, tous les Dieux décidèrent de se réunir en Conseil sur le mont Olympe.
     Après des heures et des heures passées à chercher des solutions et, ne trouvant aucune punition à leur réserver, les Dieux devinrent fous de rage et décidèrent que le meilleur et le pire des châtiments à infliger aux Hommes était le jugement dernier.

     Arès, dieu de la guerre, de la violence et de la destruction, eut pour idée d'anéantir tous les Hommes et leur monde par le feu. Zeus et les autres dieux furent immédiatement d'accord.
     Le lendemain matin, chacun d'eux exerça son pouvoir : Poséidon poussa un hurlement terrible qui fit trembler la Terre, saisit son trident et frappa le sol d'une telle violence que les vagues de toutes les mers et de tous les océans se gonflèrent, roulèrent et se précipitèrent sur les terres ! L'eau inonda tout sur son passage !
     Puis Zeus prit ses plus grands éclairs et les lança, depuis le ciel, comme une pluie de flammèches incandescentes sur toute la Terre, créant ainsi des flammes dévastatrices et un gigantesque brasier.
     Hadès, le maître des limbes, relâcha tous les prisonniers des enfers pour aider Zeus. Ils pourchassèrent tous les Hommes pour les calciner.
     En frappant le sol, Héphaïstos réveilla tous les volcans. Une fumée opaque et étouffante en sortit et envahit à son tour tout sur son passage ; tout fut rapidement recouvert d'une cendre lourde et épaisse. 
     Ensuite, la lave rougeoyante jaillit des volcans, coula à très vive allure en dévorant et carbonisant tout sur son passage ; les flammes, plus hautes que des séquoias, crépitaient et ravageaient ce qu'il restait. Elles bondissaient par-dessus les montagnes et les collines, les faisant exploser sous la chaleur.
     Eole, maître des vents, invoqua la brise pour attiser encore plus les flammes ; le feu couvait la Terre.
     Toutes les mers et rivières, tous les océans, fleuves et cours d'eau s'évaporèrent : il n'y eut rapidement plus d'eau sur Terre.
     Hélios, le dieu du soleil, rapprocha celui-ci pour doubler les flammes qui, alors, étaient plus ardentes que jamais.
     Tous les Hommes, jusqu'au dernier, se consumèrent.
     La Terre n'était plus qu'un brasier incandescent, une boule de feu d'où jaillissaient des milliards d'étincelles ; depuis l'espace, on aurait pu la confondre avec le soleil.
    
     Les dieux avaient obtenu ce qu'ils souhaitaient : l'apocalypse.
     La Terre finit par s'éteindre, au bout de plusieurs années. Il n'y avait plus aucune braise. Elle était vierge de toute "impureté".
     La vie pouvait à nouveau y arriver ; ce fut le roi des Dieux qui en prit la décision, en espérant que les nouveaux hommes qu'il y mettrait dessus et leur descendance auraient compris la leçon...


Dernière édition par Charliechat le Dim 5 Mar - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
soda*

avatar

Nombre de messages : 56

MessageSujet: Re: Récits sur la destruction de la terre par Zeus et le feu
Jeu 2 Mar - 14:19

Héphaïstos, dieu du feu et des flammes, en avait marre de voir les hommes faire n'importe quoi. Il rentra dans une colère folle. Il décida de ravager tout ce qu'il y avait sur terre. Il invoqua Zeus, dieu de la foudre, pour qu'il lance une terrible pluie d'éclairs et d'étincelle. Ces éclairs étaient tellement puissants qu'ils faisaient sauter tout le béton armé des maisons mais ce brasier  intense, ne pouvait pas détruire toute la terre. Alors, à son tour, il invoqua Héphaïstos qu'il fasse s'assécher les fleuves, les rivières, les torrents, les mers et les océans. Voyant que les hommes invoquaient les dieux tous les jours, suivaient toutes les règles à la lettre, alors Héphaïstos décida de demander à Poséidon, dieu de l'eau, de remplir à nouveau les fleuves, les rivières,les torrents, les mers et les océans. Poséidon fit tomber pendant des jours et des jours, une pluie torrentielle. Les hommes heureux d'avoir retrouvé l'eau sur la terre, dansèrent en l'honneur des Dieux autour d'un grand feu dont les braises et les flammèche se consumèrent pendant des jours et des jours et ne dérogèrent plus jamais à enfreindre une seule règle.


Dernière édition par soda* le Mar 7 Mar - 19:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Coconut !

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 12

MessageSujet: Re: Récits sur la destruction de la terre par Zeus et le feu
Sam 4 Mar - 13:38



La destruction de la Terre




La Chimère, une créature mythologique crachant du feu, décida de détruire le monde car, elle s'opposait à une loi que les dieux avaient crée. Pour cela, elle avait besoin de Zeus, de ses incandescents éclairs puissants, de son tonnerre et de sa foudre. La Chimère en parla à Zeus, il ne trouva pas son idée pertinente. Zeus demanda à Poséidon son frère et son allié d'empêcher la Chimère de détruire le monde. Le dieu des Eaux était le maître des océans, des raz de marrée et des tremblements de terre. Il pouvait donc l'aider à éteindre les flammes de la Chimère. Mais celle-ci avait également besoin de l'aide d'Eole, maître du vent, et  d'Arès, dieu de la guerre. Pour mener à bien sa mission.

 Quelques mois, plus tard la Chimère n'avait toujours pas eu de nouvelles de Zeus à propos de la destruction de la Terre. Alors, un jour, elle s'impatienta et décida d'aller le voir. La Chimère voulait à tout prix détruire le monde, mais Zeus s'y opposa. Quelques minutes plus tard, la Chimère commença à s'énerver car, Zeus n'avait pas le même avis qu'elle. Elle lui dit, << Je veux  entendre les arbres s'embraser et  crépiter. Si tu ne veux pas m'aider, Eole et Arès viendront. Je cracherai des flammes rougeoyantes   sur  les forêts.>> 

La guerre était lancée, en crachant des flammes ardentes, la Chimère mit le feu aux forêts. Une immense fumée opaque avait envahi les arbres qui calcinaient. Poséidon essaya de les étouffer en lançant de l'eau, mais, les arbres étaient déjà carbonisés. Eole créa une majestueuse tempête qui arracha tout sur son passage. Pendant ce temps, Zeus combattait Arès, mais celui-ci ne se laissait pas faire, car il ne voulait pas perdre. Quelques jours plus tard, la guerre s'était terminée, mais, il n'y avait aucun perdant, car ils s'étaient mis d'accord pour se partager la Terre. Poséidon avait les mers, les océans, les lacs et les rivières. Et les autres s'étaient partagés le reste ce qui formait aujourd'hui les continents.



Dernière édition par Coconut ! le Sam 11 Mar - 17:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
folau 64

avatar

Nombre de messages : 66
Age : 12

MessageSujet: Re: Récits sur la destruction de la terre par Zeus et le feu
Sam 4 Mar - 19:08

En ce temps là, les hommes vivaient dans le confort et l'abondance et ne repentaient pas les lois des dieux. (cette phrase n'a pas de sens)
Alors, Zeus, Poséidon et Éole se mirent en colère et unirent leurs forces pour détruire la terre. 

        Le premier dieu à déverser sa fureur fut Poséidon qui transforma la mer d'huile en mer déchaînée en poussant un cri terrible qui fit trembler la terre. Il saisit son trident et frappa le sol. L.eau envahit une partie de la terre en s'élançant comme des chevaux au galop. Les vagues gonflèrent, roulèrent sur elles même et se précipitèrent hors des plages. L'eau se rua sur les villes, pénétra dans les maisons et renversa tout sur son passage.

         De l'autre côté de la terre, Zeus fit jaillir le feu en le pressant entre ses mains pour qu'il soir plus puissant. Les flemmes attisées par le vent étaient devenues aussi hautes que les plus hauts arbres. Les hommes étaient affolés, alors ils couraient dans tous les sens. Il était impossible de lutter contre ce terrible incendie car les flemmes avançaient trop vite. 
Le brasier rougeoyant ravagea tout sur son passage, une fumée opaque obscurcit le ciel et une chaleur suffocante se répandit sur la terre. Seul le crépitement des flemmes résonnaient.
Zeus mi-temps le feu aux forêts, attisât encore un peu plus ce feu ardent, tout fut calciné, carbonisé par ce feu incandescent. Rien ne résista à ce brasier.

         Le dernier Dieu Eole, commença par une légère bise et qui devint de plus en plus forte et en la pressant entre ses mains, elle se transforma en un vent impétueux. Eole forma une tornade aussi grosse que la terre, qui se divisa en plusieurs parties et ravagea tout comme un typhon. Eole avait une force éolienne au si puissante que le la force de Zéphyr (heu ... le zéphyr est une douce brise ...). Les tornades éteignirent les flemmes et enlevèrent toute l'eau qu'avait mis Poseidon où ?.
La planète était complètement vide. Les dieux étaient fiers d'eux parce qu'ils avaient tout détruit et ils appelèrent Râ qui remit le soleil pour redonner vie à la terre dans une ambiance conviviale pour que tout revienne beau et pur.

Le manuel parle aussi d'utiliser "flammèches", "couver" (en parlant d'un feu), etc.
Revenir en haut Aller en bas
raphi

avatar

Nombre de messages : 93
Age : 12

MessageSujet: Re: Récits sur la destruction de la terre par Zeus et le feu
Dim 12 Mar - 14:53

La fin du monde

     C'était au temps ou les dieux vivaient non loin des hommes sur le mont Olympe. Les hommes irrespectueux des lois déclenchèrent la colère des dieux. Zeus s'indigna de cette attitude et décida de châtier les hommes. Les autres dieux, avertis par Zeus unirent leurs forces pour l'aider. Poséidon poussa un cri terrible, saisit son trident, frappa le sol de telle sorte que d'immenses brèches se formèrent asséchant tous les cours d'eau. Phébus d'un seul regard fit jaillir une étincelle qui mit le feu aux forêts. Eole le précéda, pris une respiration et attisa les flammes. Héphaïstos écarta ses mains et les volcans se mirent en éruption, des torrents de lave déferlèrent sur les villages. Alors, commença la destruction de la terre.

   
       Les hommes essayèrent de lutter contre l'incendie, mais les braises couvaient dans les habitations et les flammes embrasaient la végétation, la panique gagnait la population qui ne savait quoi faire. Les uns s'enfuirent vers les montagnes, les autres essayaient d'éteindre le feu avec ce qu'ils avaient sous la main; celui-ci pétrifié attend la mort tandis que celui-là implore les dieux de leur clémence. A présent, une fumée opaque obscurcit le ciel, le feu ravageait maintenant le monde entier. Les flammes devenues aussi hautes que les plus hauts arbres engloutissaient tout et on entendait crépiter le brasier à des kilomètres, des filaments incandescents s'élevaient dans le ciel !



    L'atmosphère rougeoyante accentuait la chaleur, les odeurs de corps calcinés et des maisons carbonisées rendaient l'air irrespirable. (Tu pourrais en profiter pour utiliser nauséabond ou pestilentiel) On n'entendait plus âme qui vive, tout était désormais gris et triste, une terre sans vie, un désert de cendres.
Les dieux avaient eu raisons des hommes.
Revenir en haut Aller en bas

Récits sur la destruction de la terre par Zeus et le feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: Section Free Style :: Prose : récits et nouvelles :: Vos récits-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération