AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

La peine de mort par Victor Hugo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
EDEN

avatar

Nombre de messages : 459
Age : 23

MessageSujet: La peine de mort par Victor Hugo
Lun 29 Déc - 13:42

Sur ce topic, ensemble, nous allons poster nos liens préparatoire à notre exposé sur la peine de mort et la manière dont Victor HUGO aborde ce thème qui semble bien lui tenir à coeur puisqu'il en fait le thème central de deux de ses oeuvres.






Pour répondre au sujet de notre exposé, avec Amazone, nous allons tâcher de répondre aux questions suivantes :

Qu'est-ce qui a pu pousser l'auteur a écrire deux livres différents sur un même thème ?

Quel point de vue différent prend-il dans l'un et l'autre ?

Comment chacun d'eux s'y prend pour toucher et convaincre le lecteur ?

Lequel vous a semblé le plus efficace ? Pourquoi ?

Nous présenterons dans notre exposés des extraits significatifs tout en développant les différents arguments (explicites et parfois implicites ) utilisés par Victor Hugo pour plaider en faveur de l'abolition de la peine de mort.
Revenir en haut Aller en bas
Fulgurance

avatar

Nombre de messages : 314

MessageSujet: Re: La peine de mort par Victor Hugo
Lun 29 Déc - 17:07

ça a l'air intéressant, je vais suivre smile

Il n'y avait pas un topic sur ce thème ?
Revenir en haut Aller en bas
EDEN

avatar

Nombre de messages : 459
Age : 23

MessageSujet: Re: La peine de mort par Victor Hugo
Lun 29 Déc - 17:18

Bien sûr Fulgurance. clap



Voici une citation de Hugo qui résume bien son opinion :

« La peine de mort est le signe spécial et éternel de la barbarie. »

Pour commencer on se rend compte en le lisant que l'argumentation de Victor Hugo n'est pas "frontale", directe, genre "je vais vous pouver que " (sauf en introduction ou en conclusion ) , mais il emploie une stratégie argumentative plus subtile, implicite, indirecte ... cherchant plus à nous toucher et à nous persuader qu'à convaincre ( on a vu en cours la subtilité de sens ) top

Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19963

MessageSujet: Re: La peine de mort par Victor Hugo
Lun 29 Déc - 19:20

Autre notion de cours à réinvestir utilement dans cet exposé pour bien différencier les deux points de vue adoptés dans les deux livres d'Hugo sur ce thème, c'est la question de la "focalisation interne ou externe". ( cf encadrés du manuel p. 15,17,21)
Revenir en haut Aller en bas
EDEN

avatar

Nombre de messages : 459
Age : 23

MessageSujet: Re: La peine de mort par Victor Hugo
Dim 4 Jan - 14:20

Ah ! Merci pour cette piste !! A propos de l'argumentation, je pense commenter l'emploi du pronom Je qui désigne un condamné lambda, qui pourrait être n'importe lequel, afin de nous faire vivre ses angoisses de l'intérieur et bien montrer l'horreur que représente la peine de mort. On "ressent" encore plus à quel point c'est inhumain.. Dans Claude Gueux, ce n'est plus le cas, le récit est à la troisième personne et les rares fois où il écrit "je", c'est bien de lui dont il s'agit et il prend fait et cause en s'impliquant avant de raconter l'histoire vraie d'un homme, mais sans entrer dans sa tête, en exploitant juste un vrai fait divers et concret.
Après je ne sais pas si j'ai compris ce qu'il fallait comprendre ! in décis
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19963

MessageSujet: Re: La peine de mort par Victor Hugo
Mer 7 Jan - 21:18

Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19963

MessageSujet: Re: La peine de mort par Victor Hugo
Mer 7 Jan - 21:20

Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19963

MessageSujet: Re: La peine de mort par Victor Hugo
Mar 20 Jan - 22:40

Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19963

MessageSujet: Re: La peine de mort par Victor Hugo
Sam 24 Jan - 1:13

Avez-vous bien lu ?

http://francite.net/education/cyberprof/page193.html ( test juste pour vous ) wink
Revenir en haut Aller en bas
EDEN

avatar

Nombre de messages : 459
Age : 23

MessageSujet: Re: La peine de mort par Victor Hugo
Sam 24 Jan - 13:27

Merci! top

Ce test va nous aider à voir si on a bien lu et bien compris, merci de cette aide pour notre exposé passionnant. clap smile

Revenir en haut Aller en bas
Amazone

avatar

Nombre de messages : 363

MessageSujet: Re: La peine de mort par Victor Hugo
Mer 18 Fév - 15:32

VICTOR HUGO








Victor Hugo ( 1802-1885 ) n'est pas seulement le plus important écrivain du romantisme, mais aussi un divin est un écrivain, dramaturge, poète, homme politique, académicien et intellectuel français.


A 14 ans à peine , il note ( en toute modestie ) " Je veux être Chateaubriand ou rien " , ce qui nous montre à quel point Victor HUGO est ambitieux. Il veut être plus fort que les autres, c'est un vainqueur né.


Un an plus tard il participe à un concours à Toulouse, où il râte de peu le premier prix à cause de son bas âge ple ur (15 ans ), ce qui a effrayé l'Académie.
Dans le même endroit, il remporte deux fois de suite le lauréat. Puis, en 1819, il fonde avec ses deux frères, Abel et Eugène, une revue nommée "le conservateur littéraire ".

Cette revue montre le talent de Victor et à 19 ans, il écrit son tout premier recueil de poèmes "Odes " .
Odes signifiant poème célébrant un personnage ou un évenement-. content


En 1827, Hugo publie Cromwell, un drame qui s'oppose aux conventions classiques dans le théâtre, ouvrant la voie au théâtre romantique qui rejette les règles des unités et met l'expression lyrique en avant, quitte à mélanger le sérieux et le burlesque.
Il renforce cette contestation en écrivant "Hernani" en 1930.

La pièce en question détruit littéralement les règles classiques des trois unités et emploie un vocabulaire inhabituel au théâtre.



Les spectateurs s'injurent violemment, quelques échauffourées éclatent. Preuve de l'importance qu'on attachait alors aux règles classiques.



Mais preuve aussi des passions que la nouveauté du mouvement romantique apportait et dont Victor Hugo sera un des fer de lance. Et ce mouvement prend dès lors son envol, supplantant rapidement le classicisme.


A partir de ce moment, Victor Hugo ne cesse d'écrire dans tous les genres, romans, théâtre, poésie, essais politiques et artistiques : par exemple le roman Notre Dame de Paris, la poésie les chants du Crépuscule, la pièce Ruy Blas.




Il épouse une femme qui lui donne 5 enfants. Il connaitra aussi l'exil en raison de son combat engagé sonte Napoléon III, qu'il appelait même "le petit" dans ses oeuvres. Il n'était pas très fidèle : il a maintes maîtresses dont la plus célèbre le sauve de l'emprisonnement.



De 1826 à 1837, il rédige l'oeuvre les Feuilles d'automne.




Outre l'exil, sa vie est marquée de multiples drames :

En 1843, sa fille Léopoldine décède noyée dans la Seine, ce qui l'a terriblement affecté .




Avant il faisait des beaux écrits lumineux sauf qu'après la mort de Léopoldine, il change littéralement sa façon d'écrire. En effet, ces écrits sont davantage sombres et parlent beaucoup plus de la mort. ( Les Contemplations - Demain, dès l'aube. Il tombe aussi dans l'ésotérisme et le spiritisme, tenant d'entrer en communication avec sa fille.


Adèle Hugo, une autre de ses filles, suite à l'exil, la mort de sa soeur puis un chagrin d'amour, sombrera peu à peu dans la folie et il devra la faire interner.




En 1862, il écrit sa plus célèbre oeuvre, évidemment, les Misérables, avec les célèbres personnages de Cosette et de Gavroche, preuve qu'il s'intéressait au sort des plus démunis, comme on le voit aussi dans Claude Gueux. wink






Pendant son enfance, il a assisté à une kyrielle d'exécutions. Il est donc devenu un grand abolitionniste face à la peine de mort top . Il écrira donc Claude Gueux et Le dernier jour d'un condamné.
Pour défendre l'abolition, Hugo tient un discours devant l'Assemblée où il dit : « La peine de mort est le signe spécial et éternel de la barbarie. » clap



En 1885, il décède d'une congestion pulmonaire ple ur .



Le gouvernement décide de funérailles nationales, ave un immense cortège d'admirateurs.

La France venait de perdre un de ses plus brillants artistes : un immense homme de lettre à la fois romancier, poète, dramaturge mais aussi un homme de conviction politique et qui fit avancer la société en la forçant à réfléchir aux injutices politiques, aux sort des démunis et même des condamnés à mort.



Il sera même enterré au panthéon à Paris, au côté de Napoléon Ier ...

Le 1er juin, une foule immense lui rend hommage en criant "Vive Victor Hugo"
.

Le grand écrivain avait la devise " Ego, Hugo" qui traduisait son orgeuil. Ego veut dire Moi en latin (sorte de jeu de mots avec son prénom )

Ces deux mots ont seulement deux lettres de différence et ils riment.


Dernière édition par Amazone le Sam 7 Mar - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
EDEN

avatar

Nombre de messages : 459
Age : 23

MessageSujet: Re: La peine de mort par Victor Hugo
Ven 27 Fév - 13:56

Victor HUGO a assisté durant son enfance à une kyrielle d'affreuses exécutions.



Celles-ci l'ont profondément traumatisé et il s'est juré de combattre cette loi digne de barbares.

L'auteur étant un abolitionniste, un fervent partisan de l'abolition de la peine de mort, il a donc décidé d'écrire Le dernier jour d'un condamné et Claude Gueux, qu'il fit offrir aux juges.

Ces deux livres ont été écrits avec deux points de vue différents mais très complémentaires.


En premier lieu, Le dernier jour d'un condamné avec son point de vue interne. En effet, l'auteur a privilégié les sentiments et les pensées du condamné, qu'on vit au travers d'un faux journal intime.



En second lieu, Claude Gueux avec son point de vue externe. HUGO présente les faits et gestes du condamné, le lecteur en sait moins sur ce qu'il ressent, mais il l'observe et suit ce qui lui arrive. Le point de vue externe permet au lecteur de vouloir en savoir plus sur le protagoniste.




Dans Le dernier jour d'un condamné, c'est le narrateur - un pauvre inconnu dont on ne sait que peu de choses ( on ignore même les raisons de sa condamnation, car ce n'est pas ce qui importe) mais dont on partage les pensées et les angoisses - qui parle avec le pronom "je". Le lecteur se sent concerné par son sort, il se sent dans sa peau, ce qui le touche davantage.









Dans Claude Gueux, Victor Hugo s'implique au début en disant "je" puis il s'efface quand il raconte l'histoire de Claude Gueux.le pronom utilisé est "il". Les faits racontés doivent parler d'eux-mêmes en faveur de l'abolition de la peine de mort . Il crée dans ce livre l'envie chez le lecteur de [b]poursuivre la lecture et le désir d'en savoir plus car il est convaincu des arguments explicites de Victor HUGO donnés dès l'introduction et dont le récit sert à donner un exemple précis et concret, susceptible aussi d'émouvoir et de persuader le lecteur.


Dans cet exemple réel, Hugo montre l'injustice de certaines condamnation ( à la base il a juste volé du pain pour nourrir sa femme et son enfant) puis c'est l'escalade. Il montre aussi l'horreur pour la famille de vivre la mise à mort froide de l'un des leur.

Les deux livres nous ont semblé relativement efficaces dans leur stratégies argumentatives assez différentes.
Hugo présente les arguments sous plusieurs aspects. Ses oeuvres nous présentent aussi bien l'injustice et l'horreur de la peine de mort que les sentiments que peut ressentir un condamné attendant son heure.


Les arguments dévellopés, les extraits de textes et citations seront surtout donnés à l'oral car il y en a tant qui nous ont paru intéressants ! smile

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19963

MessageSujet: Re: La peine de mort par Victor Hugo
Ven 27 Fév - 14:33

http://cafet.1fr1.net/la-hotline-f3/faire-un-alinea-t748.htm

Pour les alinéas, c'est expliqué ici wink
Revenir en haut Aller en bas
EDEN

avatar

Nombre de messages : 459
Age : 23

MessageSujet: Re: La peine de mort par Victor Hugo
Jeu 16 Avr - 14:44

Un petit quizz rien que pour vous wink !



Quelle est l'oeuvre la plus importante de Vicor Hugo ? Précisez une date approximative.



Quel est le principal but de la pièce " Hernani" " ?



Quel triste évènement change la manière d'écrire de l'auteur ?





Pourquoi Victor Hugo a décidé d'écrire deux livres sur le sujet de la peine de mort ?




Quelles différences y a t-il entre le point de vue interne et externe ?




A la fin de notre exposé aura lieu un petit débat pour entendre vos arguments sur le sujet. top
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19963

MessageSujet: Re: La peine de mort par Victor Hugo
Jeu 16 Avr - 17:35

Un petit quiz aussi ( les réponses à certaines questions sont évidentes, d'autres moins wink )

http://www.tv5.org/TV5Site/jeunesse/quiz-105-10-victor-hugo.htm


Participez au grand débat argumentatif sur le peine de mort :

http://cafet.1fr1.net/cqfd-f5/societeetes-vous-pour-la-peine-de-mort-t289.htm

Cliquez sur le lien et repérer les arguments pour et les arguments contre top


A vous de vous faire votre propre opinion ... Partagez-la aussi en section CQFD smile
Revenir en haut Aller en bas

La peine de mort par Victor Hugo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: Les mains tendues... :: Français :: Exposés-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération