AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

Cahier de texte des 4emes 5 de Prades

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3341

MessageSujet: Re: Cahier de texte des 4emes 5 de Prades
Lun 9 Jan - 19:09

Comment faire la différence entre une nouvelle réaliste et une nouvelle fantastique?

1) Le réalisme est une évocation d'une réalité, fondée sur des faits réels ou qui pourraient l'être.



2) Le réalisme ne cherche pas à embellir, à modifier le réel, même s'il est dur à soutenir.


3) La nouvelle réaliste doit avoir l'apparence de la vérité. Elle ne tolère pas les invraisemblances.

En effet cette nouvelle cherche à raconter une histoire ou un fait dans toute sa vérité. Il reporte les faits tout simplement.

La nouvelle fantastique 
Connaitre les caractéristiques d'une nouvelle fantastique


1-La nouvelle fantastique mêle le réel et le surnaturel. Le point de départ de la nouvelle fantastique est réaliste, puis interviennent des élèments surnaturels qui ont été annoncés par divers indices. 
-Certains lieux( paysage lugubre, lieu isolé) et certains moments ( la nuit, l'hiver) sont particulièrement propices aux manifestations surnaturelles. 


2-Le récit s'achève en laissant le lecteur choisir entre une explication rationnelle et une explication surnaturelle.


* présence d’éléments réalistes : on place le récit dans le réel pour faire ressortir d’autant plus l’événement étrange.
* Appel à la logique dans un premier temps
* Appel à la croyance (fantômes,diable...) dans un second temps
* Caractère souvent effrayant et sanglant de l’événement (lien à la mort)
* L’auteur n’apporte pas d’explication à son texte : c’est au lecteur d’en tirer seul sa propre opinion,d'où l'hésitation entre une explication logique (c'est un chat qui miaule) ou une explication surnaturelle (c'est une âme en peine qui gémit). Ce doute est le caractère principal d'un récit fantastique.
Le mot "fantastique" vient d'un adjectif grec, "phantastikos", "capable d'imaginer" donc de douter ...

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'


Dernière édition par Capitaine Caaaaaaverne ! le Jeu 12 Jan - 9:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3341

MessageSujet: Re: Cahier de texte des 4emes 5 de Prades
Lun 9 Jan - 19:18



Le mot "fantastique" vient d'un adjectif grec, "phantastikos", "capable d'imaginer" : cette notion est donc associée, dès les origines, à la capacité d'imaginer...

Mais curieusement, le fantastique est toujours ancré dans le réel : il fait, souvent, intervenir un témoignage à la première personne, qui paraît crédible, authentique. On trouve, au début du récit, des indications de temps et de lieux, parfois précises, qui permettent d'insérer l'histoire dans le réel.

Le fantastique se met en place progressivement : l'auteur situe souvent l'action dans un lieu isolé, coupé du monde extérieur : un vieux château, une forêt, un cimetière, une maison à l'écart....

Le moment fantastique par excellence, c'est bien évidemment, le soir, la nuit, le moment où le jour bascule, où tout devient flou et incertain...


Un des procédés essentiels de ce registre est la personnification : les objets, les paysages semblent, mystérieusement, dotés de vie, de sentiments, ce qui instaure une inquiétude, un trouble. Dans certains textes, on voit ainsi des "nuages éperdus de peur" s'enfuir sur l'horizon.

Le narrateur transfère la peur qu'il éprouve lui-même sur le paysage : on parle, parfois, de paysage-état d'âme.

La peur est donc, souvent, une des composantes essentielles du fantastique : le champ lexical de l'angoisse s'amplifie au fil du texte, la peur se fait de plus en plus présente, elle se traduit physiquement par des termes très forts, des hyperboles " tressaillir, terreur profonde, une épouvante, un gémissement de souffrance..."

La peur peut transparaître, aussi, dans la syntaxe : phrases nominales, très brèves, exclamations, interrogations.

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3341

MessageSujet: Re: Cahier de texte des 4emes 5 de Prades
Lun 9 Jan - 19:20

TEXTE DE GUY DE MAUPASSANT : LA PEUR

 OBJECTIF : vérifier que le texte de Maupassant appartient au genre fantastique.

a) Un récit fantastique se déroule dans un décor quotidien mais inquiétant : Un décor quotidien.................................. Un décor inquiétant....................................................... b) Le fantastique apparaît lorsqu’un événement étrange surgit : Quel est ici cet événement ? ........................................................................................................................ Quel nom donne-t-on ce type d’événement ? .............................................................................................. c) Dans un premier temps, le narrateur cherche à se rassurer : Quelles explications logiques donne-t-il à cet événement ? ....................................................................... ...................................................................................................................................................................... ........................................................................................................................................................................... d) Le champ lexical de la peur est très présent : Relève au moins dix mots ou expressions appartenant à ce thème : ...................................................................................................................................................................... ...................................................................................................................................................................... ......................................................................................................................................................................
e) La peur provoque chez le narrateur une vive réaction : Laquelle ? .............................................................................................................................................................................

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'


Dernière édition par Capitaine Caaaaaaverne ! le Jeu 12 Jan - 9:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3341

MessageSujet: Re: Cahier de texte des 4emes 5 de Prades
Lun 9 Jan - 19:25


_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3341

MessageSujet: Re: Cahier de texte des 4emes 5 de Prades
Lun 9 Jan - 19:28

La Morte de Maupassant

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3341

MessageSujet: Re: Cahier de texte des 4emes 5 de Prades
Mar 10 Jan - 20:33


_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3341

MessageSujet: Re: Cahier de texte des 4emes 5 de Prades
Mar 10 Jan - 20:35


_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3341

MessageSujet: Re: Cahier de texte des 4emes 5 de Prades
Mer 11 Jan - 17:28


_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3341

MessageSujet: Re: Cahier de texte des 4emes 5 de Prades
Mer 11 Jan - 17:51


_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3341

MessageSujet: Re: Cahier de texte des 4emes 5 de Prades
Mer 11 Jan - 18:03

festival du court métrage fantastique

https://www.youtube.com/watch?v=OSk-bnouxJQ

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3341

MessageSujet: Re: Cahier de texte des 4emes 5 de Prades
Mer 11 Jan - 18:26


_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3341

MessageSujet: Re: Cahier de texte des 4emes 5 de Prades
Jeu 12 Jan - 9:27

Capitaine Caaaaaaverne ! a écrit:




Le fantastique se met en place progressivement : l'auteur situe souvent l'action dans un lieu isolé, coupé du monde extérieur : un vieux château, une forêt, un cimetière, une maison à l'écart....

Le moment fantastique par excellence, c'est bien évidemment, le soir, la nuit, le moment où le jour bascule, où tout devient flou et incertain...


Un des procédés essentiels de ce registre est la personnification : les objets, les paysages semblent, mystérieusement, dotés de vie, de sentiments, ce qui instaure une inquiétude, un trouble.

La peur est donc, souvent, une des composantes essentielles du fantastique : le champ lexical de l'angoisse s'amplifie au fil du texte, la peur se fait de plus en plus présente, elle se traduit physiquement par des termes très forts, des hyperboles " tressaillir, terreur profonde, une épouvante, un gémissement de souffrance..."

La peur peut transparaître, aussi, dans la syntaxe : phrases nominales, très brèves, exclamations, interrogations.

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3341

MessageSujet: Re: Cahier de texte des 4emes 5 de Prades
Jeu 12 Jan - 9:39

Lecture cursive

les chiens
Allan Stratton


héros Cameron
Suit sa mère qui essaie d'échapper à la violence de son mari.
se retrouve dans une petite ville perdue "Le Creux du Loup" où grâce à Ben, agent immobilier sa mère a réussi à louer une vieille ferme isolée.

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3341

MessageSujet: Re: Cahier de texte des 4emes 5 de Prades
Jeu 12 Jan - 9:40

rappel  


Les classes de mots


On dit aussi classes ou catégories grammaticales ou plus simplement nature des mots :
Les mots de la langue française sont répartis en 10 classes: 5 regroupent les mots variables (s'accordent en genre et en nombres), 5 les mots invariables (ne s'accordent jamais).
Ces classes sont elles-mêmes divisées en sous-classes.
Dans la plupart des cas, la nature d'un mot reste toujours la même.



LES MOTS VARIABLES

Le Nom : 

nom commun : 

Ex : livre, table, bois…

Le Déterminant :

Il précède le nom pour former un groupe nominal et s’accorde avec lui . Il en existe de nombreuses sortes.

- article défini : le, la, les, l’

article indéfini : un, une, des…

article partitif : du, de la , au…

déterminant indéfini : quelques, certains,plusieurs…ex: certains élèves ne participent jamais en cours 

déterminant numéral : un, deux,trois... (cardinal)

déterminant interrogatif : quel, quelle…ex: Quel biscuit veux-tu?

déterminant exclamatif : quel, quelle… ex Quel beau garçon !

déterminant possessif : mon, ton, ses, leur…

déterminant démonstratif : ce, cette, cet, ces…


Le Pronom :

Il remplace un nom ou une groupe ou désigne des interlocuteurs.

- personnel : vous, moi, je, il…

- relatif : qui, que, dont,lequel,auquel…

- indéfini : quelques-uns, certains…ex: Certains ont encore oublié leur manuel... 

interrogatif : lesquelles, qui… Qui as tu rencontré ce matin?

- possessif : la mienne, les tiens…

démonstratif : celui-ci, cela…



L'adjectif qualificatif :

Il caractérise le nom et s’accorde en genre et en nombre avec lui.

Ex : un être minuscule, des chemins compliqués, des cheveux soyeux, une voiture blanche,des élèves bavards 

Le Verbe :
Il indique un état ou une action. Il se conjugue et varie en personne, nombre, temps et mode.

- les auxiliaires : être, avoir
- les verbes du 1er groupe : passer, manger…
- les verbes du 2ème groupe : finir, grandir…
- les verbes du 3ème groupe : aller, entendre…



LES MOTS INVARIABLES

L'Adverbe :

L'adverbe interrogatif : il sert à former une proposition interrogative, directe ou indirecte.

Ex : pourquoi, où, comment…

- les autres adverbes : ils modifient le sens d’un verbe, d’un adjectif ou d’une phrase.

Ex : bien, très, ne…pas, lentement, dessous, ici, non…

La Préposition :

C'est un mot de liaison qui introduit un groupe nominal, un pronom, un verbe à l'infinitif, u advebe, en le faisant dépendre dun autre groupe de la phrase : à, de, pour, sans, avec, chez…

Ex : le professeur de Français 

La Conjonction : 

-la conjonction de coordination : elle relie deux mots ou groupes de mots ou propositions de même classe grammaticale ou de même fonction.

Ex : mais, ou, et, donc, or, ni, car

- la conjonction de subordination
: elle introduit une proposition subordonnée conjonctive, reliée à la proposition principale.

Ex : comme, quoique, si, si bien que.

L'interjection :

l'onomatopée : elle imite des bruits ou des cris

Ex : Boum ! Splash ! Wouf !

- les autres interjections : elles manifestent l’affectivité dans l’énonciation.

Ex : Eh ! Aïe ! Oh !

nom propre : désigne une personne, une ville, un pays, quelque chose d’unique.

Ex : Marie, Prades, Rome, Tour Eiffel…

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3341

MessageSujet: Re: Cahier de texte des 4emes 5 de Prades
Lun 16 Jan - 17:00

Vocabulaire de la peur et des sentiments :
La crainte : Peur à la pensée de ce qui peut arriver. 
L'appréhension : Agitation causée par la crainte, l'incertitude, l'inquiétude.
L'anxiété : Grande inquiétude due à l'attente, à l'incertitude.
L'angoisse : Très grande inquiétude qui serre la gorge, créant un malaise physique.
L'épouvante : Peur très violente qui fait perdre la tête. 
La frayeur : Peur violente causée par le sentiment d'une menace toute proche.
La terreur : Peur extrême qui paralyse
La panique : Peur subite et violente qui entraîne un groupe à fuir en désordre.
Le désir : Envie très forte que ce qu'on souhaite se réalise. 
L'émerveillement : Très grande admiration, éblouissement, enchantement.
L'envie : Souhait très vif de posséder un objet ou de faire quelque chose.
La perplexité : Embarras qui vient de ce qu'on ne sait pas quelle décision prendre.
La stupéfaction : Étonnement si profond qu'il empêche toute réaction.
La confusion : Gêne causée par une maladresse qu'on a commise ou par un excès de timidité. 
Le regret : 
Sentiment pénible parce qu'un souhait ne s'est pas réalisé ou parce qu'on doit quitter ce qu'on aime.
Le remords : Malaise moral causé par la conscience d'avoir mal agi.
La honte : Sentiment très pénible qu'on éprouve quand on est mécontent de ce qu'on a fait ou quand on se sent inférieur.
La consternation :
 Accablement, tristesse profonde.
 
La satisfaction : Plaisir que l'on éprouve quand ce qu'on souhaitait arrive ou quand on obtient ce qu'on désirait.
Le soulagement : Sentiment d'être débarrassé d'une souffrance, d'un souci.

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3341

MessageSujet: Re: Cahier de texte des 4emes 5 de Prades
Lun 23 Jan - 18:55

Le récit fantastique leçon-fiche

1 le début du récit:
 inscrit dans la réalité du quotidien: au début tout est parfaitement normal.
Le narrateur raconte ce qui lui est arrivé rétrospectivement (en allant chercher dans ses souvenirs)

Le récit rétrospectif peut-être emboîté (mise en abîme) dans un autre récit.
ex: récit d'un repas entre amis -> un des invités raconte 
-> La peur de Monpassant
->on dit  alors qu’un récit est enchâssé dans l'autre ( La vache qui rit et sa boucle d'oreille) 

2- L'intrusion du surnaturel: un événement étrange survient,souvent le soir quand le narrateur est seul, déclenche le malaise : il hésite entre l'explication rationnelle et irrationnel et le lecteur avec lui.




Le pacte avec le démon 

Diable ou Démon = figure importante du récit fantastique. Il propose un pacte à sa victime en lui offrant un objet magique qui lui permet d'exaucer (réaliser) ses désirs et de céder à la tentation (ex:obtenir de l'argent sans le mériter dans le Veston Ensorcelé).




_4 les manifestations matérielles du surnaturel

Elles provoquent l'angoisse : atmosphère inquiétante (nuit, brouillard, tempête ... ) souvent dans des lieux isolés, solitaires où le surnaturel apparaît sous des formes étranges ( fantômes, voix ... )


5. La fin du récit fantastique: toujours très ambiguë : les lecteur comme le narrateur reste dans le doute. Aucune explication logique ne vient  expliquer ce qui s'est passé.
_________________

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3341

MessageSujet: Re: Cahier de texte des 4emes 5 de Prades
Dim 19 Fév - 19:14

La condition féminine a évolué de façon impressionnante dans notre pays au XXème siècle, et souvent, ce sont les guerres qui sont à l’origine du changement.

Au début du siècle, la femme était considérée comme un objet, décoratif ou utilitaire suivant son milieu social.



En 1903, un journaliste écrivait, parlant de la femme et de l’automobile :

’ 5 août – en résumé, il est très probable que l’art de conduire une automobile ne deviendra jamais un métier de femme, car il n’existe pas de carrière oû les imperfections habituelles du caractère féminin puissent aboutir à d’aussi effrayants résultats. Le XXème siècle, avant d’arriver à sa fin, verra passer entre les mains des femmes les professions de médecin, d’avocat, de professeur, d’écrivain, de chimiste, mais les chauffeuses gagnant leur vie dans l’exercice de leur métier paraissent aussi invraisemblables que les femmes astronomes et les femmes ingénieurs.

1914 : Conséquence inattendue de la guerre : le travail des femmes.

’ 20 juin – Lentement, le travail des femmes se substitue à celui des hommes. Il le faut bien : la main d’œuvre est si rare. S’il ne s’était agit que d’une guerre brève, on s’en serait accomodé, mais voilà les mois s’accumulent. Il faut pourvoir au lendemain. 

1916 : Les femmes accèdent aux métiers d’hommes.

’ 4 mai – Les femmes à l’usine – On encourage par tous les moyens l’utilisation des femmes dans les usines. D’excellents résultats ont été obtenus. 

1917 : Les femmes revendiquent.

’ 31 mars – Les hommes sont rentrés. En définitive, le renvoi des femmes s’accomplit vaille que vaille : à l’heure actuelle, on évalue dans les usines et en moyenne partout, à 80% la diminution de la main d’œuvre féminine. Mais voilà la pierre d’achoppement. Celles qui ont quitté l’usine sur de belles promesses ne veulent plus reprendre les travaux féminins, parce qu’ils sont incomparablement moins rétribués, même la lingerie de luxe oû l’ouvrière ne gagne guère plus de 3 F50 à 4 francs, même la dentelle oû le mètre est payé 0,50 f. et vendu 10 f. Elles regrettent le mouvement, la gaieté au travail en commun. Elles veulent donc y retourner. Mais les places sont limitées et les hommes sont là. à

1937 : La capacité civile des femmes est reconnue.

’ 20 mars – la femme jouira désormais pleinement de sa capacité civile. Nul ne pourra, pour un acte civil, judiciaire ou administratif, exiger de la femme l’autorisation de son mari. Les prérogatives du mari sont maintenues en ce qui concerne le droit de fixer la résidence du ménage en sa qualité de chef de famille. Il peut s’opposer au choix par la femme d’une profession séparée qu’elle n’exerçait pas avec l’acquiescement de son mari à

1945 : Elles votent pour la première fois, aux élections municipales.

1965 : Les femmes peuvent gérer leurs biens propres (ouvrir un compte bancaire) et exercer une 
activité professionnelle sans le consentement de leur mari 
1967 : Loi Neuwirth la contraception est autorisée (remboursée par la sécurité sociale en 1974) 
1970 : Suppression de la notion de chef de famille dans le Code civil 
1973 : La mère peut, comme le père transmettre sa nationalité à son enfant légitime ou naturel 
1975 : Loi Veil sur l’interruption Volontaire de Grossesse (remboursée en 1982) 
Obligation de mixité dans tous les établissements publics d’enseignement 
1979 : Convention des Nations Unies sur l’élimination des discriminations envers les femmes 
(CEDAW), ratifiée par la France en 1983 
1980 : Loi sur le viol 
1982 : Statut de conjoint collaborateur pour les artisans et commerçants 
1983 : Loi Roudy : égalité professionnelle entre les sexes 
1985 : Egalité des époux dans la gestion des biens de la famille et des enfants 
1989 : Première campagne nationale contre les violences conjugales 
1990 : La Cour de cassation reconnaît le viol entre époux 
1992 : Loi contre le harcèlement au travail 
1994 : Le nouveau code pénal reconnaît comme circonstances aggravantes les violences commises 
par un conjoint ou un concubin 
1999 : Révision de la Constitution pour favoriser l’égalité des femmes et des hommes 
2000 : Egal accès des hommes et des femmes aux mandats électoraux et aux fonctions électives 
2001 : Loi concernant le choix du « patronyme » de son enfant 
2003 : Accord cadre relatif à l’amélioration de la place des femmes et des jeunes filles dans les 
milieux scientifiques et techniques 
2006 : L’âge minimum requis pour le mariage est le même pour les 2 sexes (18 ans) 
Les circonstances aggravantes en cas de violences s’appliquent également pour l’ex 
conjoint, concubin ou pacsé. 

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3341

MessageSujet: Re: Cahier de texte des 4emes 5 de Prades
Lun 20 Fév - 20:37

La rigidité des devoirs relatifs des deux sexes n’est ni ne peut être la même. Quand la femme se plaint là-dessus de l’injuste inégalité qu’y met l’homme, elle a tort ; cette inégalité n’est point une institution humaine, ou du moins elle n’est point l’ouvrage du préjugé, mais de la raison : c’est à celui des deux que la nature a chargé du dépôt des enfants d’en répondre à l’autre. Sans doute il n’est permis à personne de violer sa foi, et tout mari infidèle qui prive sa femme du seul prix des austères devoirs de son sexe est un homme injuste et barbare ; mais la femme infidèle fait plus, elle dissout la famille et brise tous les liens de la nature ; en donnant à l’homme des enfants qui ne sont pas à lui, elle trahit les uns et les autres, elle joint la perfidie à l’infidélité. J’ai peine à voir quel désordre et quel crime ne tient pas à celui-là. S’il est un état affreux au monde, c’est celui d’un malheureux père qui, sans confiance en sa femme, n’ose se livrer aux plus doux sentiments de son cœur, qui doute, en embrassant son enfant, s’il n’embrasse point l’enfant d’un autre, le gage de son déshonneur, le ravisseur du bien de ses propresenfants. Qu’est-ce alors que la famille, si ce n’est une société d’ennemis secrets qu’une femme coupable arme l’un contre l’autre, en les forçant de feindre de s’entr’aimer ?
Il n’importe donc pas seulement que la femme soit fidèle, mais qu’elle soit jugée telle par son mari, par ses proches, par tout le monde ; il importe qu’elle soit modeste, attentive, réservée, et qu’elle porte aux yeux d’autrui, comme en sa propre conscience, le témoignage de sa vertu. Enfin s’il importe qu’un père aime ses enfants, il importe qu’il estime leur mère. Telles sont les raisons qui mettent l apparence même au nombre des devoirs des femmes, et leur rendent l’honneur et la réputation non moins indispensables que la chasteté.

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas

Cahier de texte des 4emes 5 de Prades

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: Les mains tendues... :: Cahier de textes - Révisions :: 4ème-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération