AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

Cahier de textes des 3emes 5 de Prades

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
MarevaBrial3em5



Nombre de messages : 2

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Dim 4 Déc - 21:25

LE RECIT
 
Pour raconter une histoire au passé, il faut nécessairement employer ces deux temps : imparfait, passé simple.
 
Un texte narratif est une histoire ( qui peut être réelle ou fictive ) , elle est racontée par un narrateur à la 1re ou 3e personne, si il se trouve ou non dans l’histoire. Il se déroule dans l'ordre de la narration. Il peut s'agir d'un récit d'aventures, d'un récit historique, d'un récit merveilleux, etc.
 
Un texte narratif décrit une succession de faits qui s'enchaînent. Il est caractérisé par des verbes d'action et de mouvement qui indiquent la progression de l'histoire (au passé simple) à laquelle participent un ou des personnages.
La narration se déroule en un temps donné et en un lieu donné. Les compléments circonstanciels de lieu et de temps sont employés pour situer l’histoire. Le temps des verbes suffit parfois à suggérer la durée.
 
LES TEMPS DU RECIT
Le passé simple. C'est le temps de référence du récit au passé
Le passé simple s’emploie pour évoquer le premier plan d’un récit, c’est-à-dire les actions principales, celles qui font avancer l’histoire.
De plus, un fait exprimé au passé simple est un fait terminé, achevé, délimité dans le temps.
L'imparfait a plusieurs valeurs :
L’imparfait d’action de second plan : il s’emploie pour les actions secondaires
« Elle traversait les grandes plaines de la Bourgogne quand elle vit au loin approcher l'armée des anglais. »imparfait a plusieurs valeurs :
L’imparfait descriptif : il sert tout simplement à décrire.
C'était un mardi soir, il pleuvait, quant aux arbres, ils se dressaient tous mouillés.
L’imparfait d’habitude : Il s’emploie pour des actions qui se répètent.
Chaque mercredi après-midi, Jean partait à la plage.


Il s’emploie également pour des actions inachevées, non délimitées dans le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Lun 5 Déc - 14:56

Sujet
B
Vous êtes un architecte et vous proposez au pays
imaginaire d’Utopia la fondation d’une ville idéale.
Ecrivez la lettre que vous adressez
aux dirigeants d’Utopia
pour expliquer votre vision de la ville,
justifier vos choix et les inviter à retenir votre projet
.
Votre rédaction sera d’une longueur minimale d’
une soixantaine de lignes
(300 mots environ).

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Lun 5 Déc - 19:27

Question: est ce que quelqu'un sait si Mathis Salies est le frère de notre Thomas?

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
mathiscardona3°5



Nombre de messages : 1

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mar 6 Déc - 10:21

Ce n'est pas son frère mais son cousin 
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mer 7 Déc - 18:35

I) Premiers pas sur le forum :

Mettre un avatar

Mettre une signature =  banderole assortie à l'avatar ou proverbe personnel sous vos messages


Utilisation du Bonpatron (BP)


Envoyer un message privé


Poster une image/une photo


Insérer une vidéo youtube/dailymotion dans un message


Mettre un document en téléchargement sur le forum


Créer un nouveau sujet de discussion

Répondre en citant un message


Fonction Rechercher pour retrouver un topic


Mettre une phrase en couleur, en défilement, en mode caché, etc.



II) Gérer ses préférences :


Ne plus recevoir de messages privés de la part d'un membre

Ne plus lire les messages d'un membre précis


Pouvoir retrouver en un seul clic tous nos messages


Modifier un message déjà posté


Voir directement les nouveaux messages depuis notre dernière visite

Retrouver facilement ses topics favoris


Ne pas recevoir de notifications de réponses par email


Etre averti des réponses à un topic qu'on veut surveiller


Accéder à l'espace membres



III) Astuces diverses :

Fonction brouillon avant d'envoyer un message


Créer un sondage


Transformer un lien internet en un mot cliquable


Faire une capture d'écran


Taguer une capture d'écran


Faire clignoter un mot


Bouton"Merci", "j'aime!"


Insérer un tableau dans un message


Insérer un lecteur mp3 dans un message


Faire un alinéa dans un message


Trouver des habillages (avatar et bannière assortis)

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mer 7 Déc - 18:43

          Les critères d'évaluation pour
                                               une rédaction (à l'écrit ou à l'oral)


1-J'ai bien respecté  et compris le sujet

2-J'ai bien utilisé le bon pronom personnel et je l'ai garde tout au long du texte ( Je (récit à la 1ere personne) ou il/elle (récit à la 3eme personne)
c'est important pour la cohérence.

3-La lecture de mon texte est fluide,sans rupture et sans accroc.Si je lis mon texte à haute voix ,je parle assez fort , j'articule bien , j'hésite le moins possible.

4-J'ai évité les répétitions qui alourdissent mon texte

5-J'ai choisi les bons temps pour les verbes.Si le texte est au passé je suis resté au passé -cohérence.

6-Je n'ai pas fait d'erreur sur la conjugaison des verbes il entrit   il entra

7- J'ai utilisé judicieusement un vocabulaire précis et adapté.

8- Je n'ai utilisé aucun mot vulgaire ou inadapté.

9- J'ai évite tout mot vague : "ça"/"chose"/"il y a"...

10- Mon texte est original, (un peu) différent des autres.
A la lecture, il déclanche une réaction (silence, sourires, humour, ...)

A l'écrit : spécificité particulière. Toute rédaction écrite notée est faite en classe

- Je suis noté 2 fois : une fois pour ma rédaction  
une fois pour l' orthographe  
Mon texte fera toujours 20 lignes au minimum et j'obtiendrai une note correspondante à la première ligne où je fais une erreur ( ou la 2em ou même la 3em en fonction du niveau d'orthographe:gla:  ).

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mer 7 Déc - 18:59

Méthodologie:
Le Kit de survie en dictée  ou la stratégie pour survivre en milieu hostile.

 Proverbe chinois:" tout le monde peut écrire un texte sous la dictée d'un enseignant. Seul le sage sait que son travail ne commence qu'après le point final"



Dix points importants, ce qui signifie dix relectures spécifiques à faire avant de rendre sa copie. On gère un seul problème par relecture en se concentrant vraiment dessus.
Faire les relectures dans l'ordre.
 
A. Les erreurs les plus embêtantes ( grammaticales) et donc les plus pénalisantes


1: Les fautes de conjugaison = Repérer les verbes , les souligner si vous le voulez,vérifier le sujet .

                                        = Repérer le temps, ne pas se tromper sur la personne

2: Les homonymes :
se/ce - c'est/s'est/ces/ses - a/à - ou/où - la/l'a/là - son/sont - et/est - quant/quand - on/ont -
et/est- tous/tout etc...


3: Les pluriels :

= le pluriel est contagieux : bien repérer le premier indicateur (les/des/plusieurs...) et rester vigilant jusqu'à la fin de la phrase .
L'hiver, les animaux ramènent de nombreuses provisions et les cachent dans les arbres touffus.

4: Les accords des adjectifs
 penser au féminin / féminin pluriel .

5: Les formes en [é]
Attention : participe passé / infinitif / temps simples .

6: Quand deux verbes se suivent , le second est toujours à l'infinitif 
.
exemple: je ne veux (verbe 1) pas tomber (verbe 2, à l'infinitif) dans l'escalier.
Attention: Etre et Avoir ne sont pas des verbes mais des auxiliaires   donc: je suis tombé(e) dans l'escalier...


 B. Les erreurs lexicales (moins pénalisantes que les erreurs grammaticales)


7. les mots invariables liste polycopiée à mémoriser... On ne peut pas y échapper !   
exemple: cependant, évidemment.

8 la relecture CP syllabe par syllabe de tout le texte
attention, s:ss t:tt -m devant b ou p

9 les mots difficiles:  ceux dont vous ne connaissez pas le sens ou dont l'orthographe vous fait hésiter (accueil/accieul/acceuil??)

10 la ponctuation,accents, la présentation. (C'est bien d'y faire attention mais cela ne compte pas vraiment dans la notation. Sauf où/ou, a/à ....)

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Ven 9 Déc - 14:25

Les valeurs de l’imparfait
Vous êtes ici : Lettres > Cours > Conjugaison > Les valeurs de l’imparfait
Cette leçon sur les emplois de l'imparfait s'appuie (en grande partie) sur un extrait de Frankenstein de M. W. Shelley.
On distinguera principalement trois valeurs, c’est-à-dire trois emplois de ce temps verbal : l’imparfait descriptif, l’imparfait d’habitude et l’imparfait d’action secondaire.

1. L’imparfait descriptif

Il s’emploie dans les descriptions. Les adjectifs qualificatifs, entre autres, permettront de le repérer facilement :
« Sa peau jaunâtre dissimulait à peine le lacis sous-jacent de muscles et de vaisseaux sanguins. Sa chevelure était longue et soyeuse »

2. L’imparfait d’habitude

Il s’emploie pour des actions se répétant ; un adverbe permet parfois de le repérer :
« Elle ne mangeait pas beaucoup et craignait toujours que son corps ne puisse contenir toute la nourriture »
Comme l’imparfait est un temps qui s’utilise pour des actions inachevées (voir ci-dessous), il exprime facilement l’habitude, c'est-à-dire la répétition d’un acte non accompli.

3. L’imparfait d’action secondaire

Dans cet emploi, l'imparfait s'oppose au passé simple.
L'imparfait est le temps du temps de l’arrière-plan (ou de l'action secondaire), le passé simple est le temps du premier plan :
« Elle traversait les grandes plaines de la Bourgogne quand elle vit au loin approcher l'armée des anglais. »

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Ven 9 Déc - 15:16


_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Quentin Brunato 3em5

avatar

Nombre de messages : 1
Age : 15

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Dim 11 Déc - 16:45

Prépa brevet blanc SVT (il manque des choses qu'elle nous a dit cette semaine et que j'ai pas eu le temps de compléter)


I. La reproduction


Reproduction sexuée VS Reproduction Asexuée


La reproduction sexuée :
Passe par une fécondation. Il faut 1 cellule reproductrice mâle et une cellule reproductrice femelle.


La reproduction asexuée :
Pas besoin de deux individus donc pas fécondation


Ce qu’il faut savoir :


Cellule reproductrice mâle (spermatozoïdes) 

Cellule reproductrice femelle (Ovule) 
=
Cellule oeuf


Fécondation Externe VS Fécondation Interne


Fécondation Interne : 
Se passe dans l’organisme femelle.
Fécondation Externe :
 Se passe dans l’eau ( dépôt de la laitance du poisson mâle sur les ovules du poisson femelle).



Il n’y a pas que les poissons qui ont recours à la fécondation externe : il y a aussi les grenouilles, les algues , les oursins….

II. La génétique
Les cellules :


Le corps humain est composé de cellules.
Partons de la cellule-œuf. La première cellule d’un être vivant qui ne fait que se diviser pour qu’il y est à l’arrivée des milliards de cellules…

Les chromosomes :


Chaque cellule est composée de 46 chromosomes. A la division le nombre de chromosome dans une cellule ne change pas ! Les chromosomes se divisent en 2 à chaque duplication (stade avant la division).


« Combien l’être humain a-t-il de chromosomes ? »

L’être humain (les cellules précisément) possède 23 paire de chromosomes (donc 46 chromosomes).
Pour définir le sexe la 23° paire est différente (XY chez l’homme + gène TDF et XX chez la femme)
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Lun 12 Déc - 20:08

Présenter un rapport de lecture
A mettre dans la partie méthodologie


1. Abécédaire (en développant les idées)
ex
A comme aventure parce que le livre Robinson fait partie des romans d'aventure
B comme bâteau qui fait naufrage parce que c'est le début de son histoire
C
D
etc... jusqu'à Z...  

2. Divers acrostiches (noms des personnages, thèmes, lieux, …)
définition: Poème dont les initiales des vers, lues verticalement, composent un mot , en l’occurrence ici le titre d'un roman et le nom et prénom de l'auteur.


3. article critique Vous êtes un grand journaliste littéraire  et vous publiez un article dans Le Monde pour faire part des qualités que vous avez repérées dans ce roman pour donner envie à vos lecteurs  de courir en librairie pour le lire.

4. réécriture de la fin : la fin ne vous a pas plu, Trop rapide/facile/manque de suspense etc... réécrivez là comme vous auriez aimé la lire.  


5. interview d’un personnage -mais pas de simples questions fermées (réponses oui, non) plutôt des questions que ce qu'il a ressenti à tel ou tel moment, comment il a réagi, pourquoi il a agi de telle ou telle façon, etc. Bien sûr, vous êtes toujours un excellent journaliste...  

6. portrait chinois de plusieurs personnages en justifiant les choix
Si j'étais ......... je serais....

7. « Je me souviens » : 10 souvenirs développés du personnage principal
A la manière de Georges Perec.
http://afbstude…-perec


Toutes vos phrases commenceront donc par "Je me souviens..." et traduiront un souvenir du héros.

8. lettre à un personnage (comportant des réflexions précises sur le contenu du livre et respectant la typographie du genre épistolaire). Vous adressez un courrier au personnage principal pour leui faire part de vos impressions, de ce qui vous a étonné/ touché/énervé/surpris...dans son histoire et de ce qu'elle évoque pour vous. Vous vous appuyez sur des passages précis du texte en les citant entre guillemets, avec le numéro de la page.

9. lettre d’un personnage à un autre (pour informer, expliquer, se justifier -Même remarque qu'au-dessus mais simplement ce n'est pas vous qui parlez dans la lettre, c'est un personnage qui s'adresse à un autre)

10. courrier des lecteurs (ironie, indignation, admiration, parodie, …)


11. constitution d’un groupement de textes de moments forts ou par thèmes importants

12. exposé oral : résumé, thèmes, et appréciation avec justification, la plupart du temps sous forme de diaporama mis en ligne sur la cafet

13. lecture préparée de façon expressive d’extraits significatifs et justification des choix d'extraits

14. procès d’un personnage (discours argumentatif, dans l'accusation ou la défense) ou à présenter à deux pour véritablement jouer le rôle des avocats, version théâtre.

15. Vocabulaire. Relever des mots intéressants à connaitre au fil de la lecture, avec la phrase de contexte du livre (avec page), définition claire et reformulée de façon personnelle, plus phrases d'exemples personnels avec ces mêmes mots. 

Pour tous les exposés oraux, prévoir ensuite une évaluation rapide de vos camarades en utilisant la fonction spoiler sur la cafet ou sous forme de QCM (10ou 20 questions).

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Lun 12 Déc - 20:09

Idées de livres intéressants et faciles à lire du XXem  qui devraient vous plaire;

Dai Sijie, Balzac et la petite tailleuse chinoise


Résumé : Cette histoire se déroule dans la montagne du Phenix du Ciel dans la province du Sichuan durant les années de la Révolution culturelle en Chine. Deux amis de 17 et 18 ans sont envoyés en rééducation l'année 1971, car après 3 ans d'études au collège ils ont été considérés comme des « intellectuels ». 
Un jour Luo part au village voisin pour faire agrandir son pantalon par le célèbre tailleur de la montagne, mais il tombe sur sa fille la petite tailleuse. La rencontre de la fille du tailleur apporte un rayon de soleil dans leur existence. C’est une jeune fille considérée comme la plus belle de la montagne, pleine de vie mais sans aucune instruction. Tous deux en tombent immédiatement amoureux.

Par hasard, Luo découvre un jour chez un autre rééduqué, une valise pleine de livres interdits. Ayant pris possession des romans, quelques œuvres des plus grands auteurs occidentaux du XIXe siècle, une nouvelle vision de la vie s’ouvre à eux. Luo fait alors un serment : « Avec ces livres, je transformerai la Petite tailleuse. Elle ne sera plus jamais une simple montagnarde ». Peu à peu, la lecture de l’œuvre de Balzac, en particulier, transforme la jeune fille qui devient une femme épanouie désireuse de découvrir la vie par elle-même.


Alice Ferney, Grâce et dénuement


Résumé : Sur un terrain vague subsiste un clan de Gitans indifférents à la société, à ses règles et à son confort. Leur existence est marquée par les naissances, les petites et les grandes fêtes. Un beau jour, une bibliothécaire déterminée et généreuse se met en tête de faire découvrir la magie de la lecture aux enfants. Se nouent alors des relations de complicité. Car ce que découvre cette étrangère, par-delà la misère et la brutalité, c’est une chaleur particulière, la tendresse, et cette beauté qu’ont les femmes dans le dévouement. Quelque chose d’impalpable qu’on nomme l’humanité.


Carlos Ruiz Zafon, L’Ombre du vent
 (génial mais inquiétant. Pour ceux qui aiment avoir un peu peur en lisant; Tous les Zafon sont excellents, en particulier Marina. Univers du fantastique)

Dans la Barcelone de l’après-guerre civile, « ville des prodiges » marquée par la défaite, la vie est difficile, les haines rôdent toujours. Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon (Daniel Sempere, le narrateur) dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L’enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d’occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y « adopter » un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l’entraîner dans un labyrinthe d’aventures et de secrets « enterrés dans l’âme de la ville »


Ray Bradbury, Fahrenheit 451 (science fiction)

Fahrenheit 451 prend place dans un futur proche, aux États-Unis dans un monde gouverné par l'hyper-consommation. La population est globalement heureuse, abreuvée de divertissements divers (sports, émissions télévisées...) au détriment de la culture. C'est ainsi que naît la haine des livres. Ray Bradbury explique à travers la bouche du personnage Beatty qu'une personne particulièrement inculte aura tendance à nourrir de la jalousie et même de la haine envers une personne cultivée. C'est pourquoi lire est devenu un comportement asocial. Les livres dérangent la tranquillité d'esprit collective des masses qui se complaisent dans leur ignorance. La fonction des « pompiers » de ce monde n'est plus d'éteindre les incendies (les bâtiments étant désormais ignifugés) mais de brûler les livres.

Le titre fait référence au point d'auto-inflammation, en degrés Fahrenheit, du papier. Cette température équivaut à un peu moins de 233 °C.


(La) petite fille de monsieur Linh. 

Claudel, Philippe. 
159 p.. .

Résumé : C’est un vieil homme debout à l’arrière d’un bateau. Il serre dans ses bras une valise légère et un nouveau-né, plus léger encore que la valise. Le vieil homme se nomme Monsieur Linh. Il est seul désormais à savoir qu’il s’appelle ainsi. Debout à la poupe du bateau, il voit s’éloigner son pays, celui de ses ancêtres et de ses morts, tandis que dans ses bras l’enfant dort. Le pays s’éloigne, devient infiniment petit, et Monsieur Linh le regarde disparaître à l’horizon, pendant des heures, malgré le vent qui souffle et le chahute comme une marionnette.


(Le)Bizarre incident du chien pendant la nuit. 

Haddon, Mark. 
2004. 

Résumé : Quand Christophe, un jeune autiste de 15 ans , apprend que Wellington, le caniche de sa voisine a été assassiné, il décide de mener l’enquête. Une enquête qui va lui permettre de comprendre l’énigme de sa propre histoire et de nous la raconter. 

Je rajoute pour tous ceux qui cherchent une lecture rapide, sympa, efficace et qui fait bien réfléchir
Laurent Gounelle. Les Dieux voyagent incognito.

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mar 13 Déc - 20:23

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie 
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir, 
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties 
Sans un geste et sans un soupir, 
Si tu peux être amant sans être fou d’amour ; 
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre 
Et , te sentant haï, sans haïr à ton tour, 
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles 
Travesties par des gueux pour exciter des sots, 
Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles, 
Sans mentir toi-même d’un mot ; 
Si tu peux rester digne en étant populaire, 
Si tu peux rester peuple en conseillant les Rois 
Et si tu peux aimer tous tes amis en frères, 
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître, 
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur 
Rêver, sans laisser ton rêve être ton maître, 
Penser, sans n’être qu’un penseur ; 
Si tu peux être dur sans jamais être en rage, 
Si tu peux être brave et jamais imprudent, 
Si tu peux être bon, si tu sais être sage, 
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer triomphe après défaite 
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front, 
Si tu peux conserver ton courage et ta tête 
Quand tous les autres les perdront ; 
Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire 
Seront à tout jamais tes esclaves soumis 
Et, ce qui vaut bien mieux que les Rois et la Gloire,

Tu seras un Homme, mon fils.

Rudyard KIPLING

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mar 13 Déc - 20:30

Pour le mercredi 4 janvier 2017.
recopier le poème de kipling et l'apprendre.
Moi en mieux en 2032
votre CV et carte de visite.
Conjugaison: tout l'indicatif. à partir des dernières pages de votre manuel.

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mar 3 Jan - 10:58

Histoire des petits pois.


Exemple de structure en arbre. A chaque embranchement, le récit propose autant de solutions qu’il y a de branches. Lecteur, on construit soi-même sa version du conte en choisissant à chaque étape l’une des solutions proposées.
 Raymond Queneau :
 l’invention du récit « arborescent » 


UN CONTE A VOTRE FACON
 
 
1-Désirez-vous connaître l’histoire des trois alertes petits pois  ?
                   Si oui,  passez à 4.
                   Si non, passez à 2.
 
2-Préférez-vous celle des trois minces grands échalas  ?
                   Si oui, passez à 16.
                   Si non, passez à 3.
 
3-Préférez-vous celle des trois moyens médiocres arbustes  ?
                   Si oui, passez à 17.
                   Si non, passez à 21.
 
4-Il y avait une fois trois petits pois vêtus de vert qui dormaient gentiment dans leur cosse. Leur visage bien rond respirait par les trous de leurs narines et l’on entendait leur ronflement doux et harmonieux.
                   Si vous préférez une autre description, passez à 9.
                   Si celle-ci vous convient, passez à 5.
 
5-Ils ne rêvaient pas. Ces petits êtres en effet ne rêvent jamais.
                   Si vous préférez qu’ils rêvent passez à 6.
                   Si non, passez à 7.
 
6-Ils rêvaient. Ces petits être en effet rêvent toujours et leurs nuits sécrètent des songes charmants.
                   Si vous désirez connaître ces songes, passez à 11.
                   Si vous n’y tenez pas, vous passez à 7.
 
7-Leurs pieds mignons trempaient dans de chaudes chaussettes et ils portaient au lit des gants de velours noir.
                   Si vous préférez des gants d’une autre couleur, passez à 8.
                   Si cette couleur vous convient, passez à 10.
 
8-Ils portaient au lit des gants de velours bleu.
                   Si vous préférez des gants d’une autre couleur, passez à 7.
                   Si cette couleur vous convient, passez à 10.
 
9-Il y avait une fois trois petits pois qui roulaient leur bosse sur les grands chemins. Le soir venu, fatigués et las, ils s’endormirent très rapidement.
                   Si vous désirez connaître la suite, passez à 5.
                   Si non, passez à 21.
 
10-Tous les trois faisaient le même rêve, ils s’aimaient en effet tendrement et, en bons fiers trumeaux, songeaient toujours semblablement.
                   Si vous désirez connaître leur rêve, passez à 11.
                   Si non, passez à 12.
 
11-Ils rêvaient qu’ils allaient chercher leur soupe à la cantine populaire et qu’en ouvrant leur gamelle, ils découvraient que c’était de la soupe d’ers. D’horreur, ils s’éveillent.
                   Si vous voulez savoir pourquoi ils s’éveillent d’horreur, consulter le            Larousse au mot « ers » et n’en parlons plus.
                   Si vous jugez inutile d’approfondir la question, passez à 12.
 
12-Opopoï  ! S’écrient-ils en ouvrant les yeux. Opopoï  ! Quel songe avons-nous enfanté là  ? Mauvais présage dit le premier. Oui-da dit le second, c’est bien vrai, me voilà triste. Ne vous troublez pas ainsi, dit le troisième qui était le plus futé, il ne s’agit pas de s’émouvoir, mais de comprendre, bref, je m’en vais vous analyser ça.
                   Si vous désirez connaître tout de suite l’interprétation de ce songe,
                   Passez à 15.
                   Si vous souhaitez au contraire connaître les réactions des deux                             autres, passez à 13.
 
13-Tu nous la bailles belle, dit le premier. Depuis quand sais-tu analyser les songes  ? Oui, depuis quand, ajouta le second  ?
                   Si vous désirez aussi savoir depuis quand, passez à 14.
                   Si non, passez à 14 tout de même car vous ne le saurez pas plus.
 
14-Depuis quand  ? s’écria le troisième. Est-ce que je sais moi  ! Le fait est que je pratique la chose. Vous allez voir  !
                   Si vous voulez aussi voir, passez à 15.
                   Si non, passez également à 15, car vous ne verrez rien.
 
15-Eh bien  ! voyons, dirent ses frères. Votre ironie ne me plaît pas, répliqua l’autre, et vous ne saurez rien. D’ailleurs au cours de cette conversation d’un ton assez vif, votre sentiment d’horreur ne s’est-il pas estompé  ? effacé même  ? Alors à quoi bon remuer le bourbier de votre inconscient de papilionacées  ? Allons plutôt nous laver à la fontaine et saluer ce gai matin dans l’hygiène et la sainte euphorie  ! Aussitôt dit, aussitôt fait  : les voilà qui se glissent hors de leur cosse, se laissent doucement rouler sur le sol et puis au petit trot gagnent joyeusement le théâtre de leurs ablutions.
                   Si vous désirez savoir ce qui se passe sur le théâtre de leurs                        ablutions, passez à 16.
                   Si vous ne le désirez pas, vous passez à 21.
 
16-Trois grands échalas les regardaient faire.
                   Si les trois grands échalas vous déplaisent, passez à 21.
                   S’ils vous conviennent, passez à 18.
 
17-Trois moyens médiocres arbustes les regardaient faire.
                   Si les trois moyens médiocres arbustes vous déplaisent, passez à 21.
                   S’ils vous conviennent, passez à 18.
 
18-Se voyant ainsi zyeutés, les trois alertes petits pois qui étaient fort pudiques s’ensauvèrent.
                   Si vous désirez savoir ce qu’ils firent ensuite, passez à 19.
                   Si vous ne le désirez pas, vous passez à 21.
 
19-Ils coururent bien fort pour regagner leur cosse et, refermant celle-ci derrière eux, s’y endormirent de nouveau.
                   Si vous désirez connaître la suite, passez à 20.
                   Si vous ne le désirez pas, vous passez à 21.
 
20-Il n’y a pas de suite, le conte est terminé.
 
21-Dans ce cas, le conte est également terminé.

 
                                                                                     RQ

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'


Dernière édition par Capitaine Caaaaaaverne ! le Mar 3 Jan - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mar 3 Jan - 10:59

Citation :
Pour un art poétique

Prenez un mot prenez en deux
faites les cuire comme des oeufs
prenez un petit bout de sens
puis un grand morceau d’innocence
faites chauffer à petit feu
au petit feu de la technique
versez la sauce énigmatique
saupoudrez de quelques étoiles
poivrez et mettez les voiles.
Où voulez-vous donc en venir ?
A écrire vraiment ?
A écrire ?

Raymond Queneau.

Questions de type brevet

1. Quelles informations vous donne le paratexte ? A quel genre appartient ce texte ?
2. Repère le champ lexical dominant.
3. A quel temps sont conjugués les verbes du texte ? quelle est la valeur de ce temps ?
4. Que peux-tu en conclure sur le sens du texte ?
5. Réécriture. Réécris le passage suivant à la deuxième personne du singulier : « versez la sauce énigmatique/saupoudrez de quelques étoiles/ poivrez et mettez les voiles. /Où voulez-vous donc en venir ?
6. Sujet d’écriture. A la manière de Queneau, écris un texte sur le thème de ton choix en respectant la forme poétique.

Corrigé des questions

1. Le texte est écrit par Raymond Queneau et s’intitule « Pour un art poétique ». Il s’agit d’un poème en vers (aa, bb, cddc, ee, fgf).
2. Le champ lexical dominant est celui de la cuisine ( = culinaire) : « oeufs », « cuire », « chauffer », « à petit feu », saupoudrez », « poivrez ».
3. Les verbes du texte sont conjugués à l’impératif présent à la deuxième personne du pluriel : « prenez », « faites », « versez », « saupoudrez ». Il a ici valeur de conseil, de recommandation.
4. Le poème se présente comme une recette de cuisine, cependant les ingrédients de base ne sont pas des aliments mais des « mots »(v.1) : le poète donne ici la « recette » de l’écriture, sa conception de la littérature, et dicte au lecteur la démarche à suivre. Comme l’indique le titre, il s’agit d’un »art poétique ».
5. Réécriture. « verse la sauce énigmatique/saupoudre de quelques étoiles/ poivre et mets les voiles. /Où veux-tu donc en venir ? »
6. Pour cet exercice, il s’agit de faire bien attention aux critères d’écriture.


  • Confectionne toi-même un poème avec l’écriture automatique en allant ici.
  • Lis une biographie de Raymond Queneau pour en savoir plus sur cet écrivain.
  • Voir le site de l’Oulipo.

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mar 3 Jan - 11:00


_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mar 3 Jan - 11:09

 Un récit labyrinthique
 Le schéma narratif a fusionné avec une conceptualisation mathématique par sa répartition en arborescence binaire (deux choix proposés au lecteur qui devient donc acteur de sa lecture)


Ce choix d’écriture hybride, à la jonction des mathématiques et de modèles plus littéraires, est visible dans la représentation graphique du texte qui matérialise  l' idée de faire,réellement, bifurquer ou diverger le récit. Alors que la littérature traditionnelle imposait à l’écriture du récit un « choix » inexorable Queneau produit un récit qui fait bifurquer le récit à chaque « nœud » de l’action:  l’écriture arborescente du conte — Le Conte s’impose, à travers cette structure complexe, comme  récit qui accepte la divergence des parcours narratifs et sort des ornières d’une grammaire narrative éternellement cantonnée au statut de la linéarité.(choix unique du narrateur que le lecteur est obligé de suivre)

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'


Dernière édition par Capitaine Caaaaaaverne ! le Mer 4 Jan - 11:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mar 3 Jan - 11:30

EXCELLENTE NOUVELLE ANNÉE A TOUS LES PINPINS !!!…
« Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir.
Et l’envie furieuse d’en réaliser queques-uns.
Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer,
et d’oublier ce qu’il faut oublier.
Je vous souhaite des passions.
Je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil,
et des rires d’enfants.

Je vous souhaite de respecter les différences des autres parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir
Je vous souhaite de résister à l’enlisement,
à l’indifférence
et aux vertus négatives de notre époque.

Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, 
car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille.
Je vous souhaite surtout d’être vous, fier de l’être et heureux,
car le bonheur est notre destin véritable. »


Jacques Brel

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mer 4 Jan - 18:18

comment construire le plan d’un sujet de reflexion (sujet 2 du brevet ) ou dissertation au lycée ?

En quoi le rôle de la littérature se différencie de celui de la presse écrite


Méthodologie

Préparation à la Troisième: comment construire le plan d’un sujet de reflexion (sujet 2 du brevet ) ou dissertation au lycée ?

sujet: 
En quoi le rôle de la littérature se différencie de celui de la presse écrite ?




Après avoir problématisé le sujet, il faut ensuite construire le plan de la dissertation. Le plan c’est en fait les étapes du raisonnement qu’il faut suivre pour répondre au sujet.

Mais un plan, ça ne se construit pas n’importe comment : il faut être le plus convaincant possible

1. Un problème à éviter.

 Beaucoup croient qu’il suffit de faire « Thèse / Antithèse / Synthèse » pour que le raisonnement se tienne. En fait quand on fait ça, le plus souvent ça donne: « Oui / Non / Un peu des deux en fonction des cas » et ce n’est que la caricature du raisonnement.

2. La structure. Le raisonnement philosophique c’est un peu comme une formule complète des bistrots  « entrée-plat-dessert » : pour que ce soit complet, il faut qu’il y ait trois temps.

– La 1ère partie: c’est l’analyse de la croyance la plus évidente ou la plus répandue. 


ex ici: la littérature n'a rien à voir avec la presse écrite

– La 2ème partie: c’est la partie critique. On présente les deux ou trois objections qui contredisent la première croyance. 



Ex ici: cependant, un certain type de littérature peut vraiment renvoyer à la presse écrite en ayant des exigences communes

– La 3ème partie: c’est la solution du problème, mais la solution qui tient compte des objections formulées précédemment.
Souvent , en 3em on ne fait que deux parties 



3. Les ingrédients: chaque partie est composée de deux ou trois argumentsorganisés en des paragraphes séparés. Ces arguments doivent s’appuyer sur des connaissances précises (définitions, distinctions, citations) . Enfin, entre chaque partie, il faut faire une transition en amenant des connecteurs logiques (donc, cependant, en outre...)



Finalement, le plus important c’est que votre développement de dissertation soit construit, ordonné ou organisé et appuyé par des références  précises. 

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Dim 8 Jan - 20:52


_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Dim 8 Jan - 20:56

Support : Matin Brun, Franck Pavloff + enregistrement audio par J. Donnaffé et D. Podalydès 

Objectifs : Hypothèses de lecture / titre et couverture du CD « Le régime Brun » méthodes employées (censure, racisme, délation, arrestations…) // régime nazi

https://www.youtube.com/watch?v=oQW35PYvp5c

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Dim 8 Jan - 20:57


_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Lun 9 Jan - 11:46

I ) Le Contexte ( Historique, temporel, géographique, spatial & social ). 


L'histoire se déroule approximativement dans les années 2000, au cours du 21e siècle, dans une ville anonyme à priori moderne... 
Les personnages semblent être issues d'une classe relativement aisée, toutefois, le comportement des scientifiques manipulés par l'état nous témoigne une probable inflation de la monnaie, et jouent visiblement sur le manque de nourriture et la surpopulation des chats. 


II ) Les Personnages ( Portrait, entrée en scène, liens entre les personnages, autres actants ). 


Dans cette nouvelle, on dénombre majoritairement deux personnages : 




  • Charlie qui se révèle être le meilleur ami du narrateur.
  • & le narrateur, omniprésent...


Comme je l'ai dis précédemment, l'entrée des personnages débute dès les premières lignes, allongés dans l'herbe, baillant aux corneilles... 
D'autres actants surviennent également dans l'histoire, mais ceux-ci ne joueront qu'un rôle loin d'être prépondérant... 




  • Les chats et les chiens, qui sont les premiers à nous indiquer la thèse défendu par l'auteur...
  • Les milices de la ville, représentatifs de la politique menée par l'état...


III ) La Narration ( Point de vue adopté, ordre du récit, vitesse de narration, schéma narratif... ) 



Le point de vue adopté par l'auteur est celui d'une focalisation interne, par le biais du pronom personnel « je », qui nous indique bel et bien que le personnage principal est le narrateur. Ce récit suit un ordre de linéarité ( On ne distingue en aucun cas l'apparition d'analepses, ni de prolepses ). 



Le rythme du récit est plutôt sommaire, comme beaucoup de nouvelles, La narration condense en peu de lignes des actions qui prennent du temps... 
L'histoire débute ainsi : Charlie et son ami, le narrateur, vivant paisiblement, buvant tranquillement leur café tout en discutant de tout et de rien, chamboulé par l'arrivée du mouvement extrémiste Etat Brun, arrivé récemment au pouvoir... On assiste alors à plusieurs changements dans leur vie quotidienne : Les chats, les chiens de couleurs autres que brune sont éliminés, suite aux découverte scientifique, vent ensuite le journal local pour avoir osé critiquer les dernières mesures du gouvernement en place... Tout s'enchaîne à une vitesse folle, sans que la population ne réagisse. 



Ainsi, il n'est pas difficile de comprendre le sujet sur lequel on peut réfléchir après avoir lu cette nouvelle : le totalitarisme. 



On voit ainsi, peu à peu l'engrenage se mettre en place, et la toile d'araignée se refermer sur la population. Dans un premier temps, la suppression des chats et des chiens sous de faux prétextes servis par des scientifiques manipulés par l'État, puis l'abolition du droit de s'exprimer librement par la suppression de la gazette locale dénonçant les procédés éhontés du pouvoir en place. Toutes les libertés ( d'expression, de choisir... ) sont par la suite supprimées les unes après les autres, et tout cela sous le nez des citoyens qui ne disent rien, et se rendent compte qu'il aurait fallu réagir... 



Et c'est bien ça qui semble le plus aberrant dans toute cette histoire : la réaction du narrateur, celle de son copain Charlie et de tous... Ils en deviennent ridicule, car pour des arguments sans valeurs à nos yeux, eux les acceptent sans broncher, et ce réfugient derrière des arguments d'autorités, qui nous le savons bien, ne vaut rien... 



D'ailleurs, les propos tenus par le narrateur rendent bien compte du fait qu'il ne comprend pas vraiment quelle catastrophe est en train de se produire... Par exemple, en parlant de son voisin qui a vu son petit chien blanc tué, il ne trouve rien de mieux que de dire que ce n'est pas comme si les chiens étaient interdits et qu'il pourra en choisir un autre... Cependant, le terme « choisir » ne convient pas, puisqu'ils n'ont plus le choix ! 



Ce comportement peut être justifié par le fait que les gens se plaisent tellement à être « normaux », à être conforme au reste de la société et à rentrer dans le moule... C'est ici que se situe le cœur du débat. 
Voilà donc les mécanismes utilisés par Pavloff pour nous montrer le danger que représente un pouvoir totalitaire, et tout cela avec une analyse implacable et une simplicité quasi enfantine. 



IV ) L'objet & Livre ( Mise en page... ). 



Cette nouvelle est structuré en une vingtaine de paragraphes, tenant sur trois pages ( On note l'absence de chapitres ). Au niveau de la première de couverture, qui varie selon les éditions, on constate une majorité de couleurs foncés ( rouge, noir... ), dont le marron est prédominant... 

La Quatrième de couverture, quand à elle, est composée d'un court paragraphe issue de la nouvelle, et d'une biographie de l'auteur : Franck Pavloff. Le témoignage d'un quotidien, nous connote également, le brio de l'écriture, et la valeur de sa lecture. 



VI ) Impressions de Lecture ( Vision de l'auteur, impressions générales... ). 



Cette nouvelle nous dénonce de manière ingénieuse, improbable dans le réel, les faits d'un régime politique extrême, totalitaire... Elle ouvre la voie à une certaine réflexion, voire à un débat, bien que l'on puisse lui reprocher d'être vraiment très courte et peut être d'aborder ce sujet de manière un peu trop simpliste... Mais c'est au contraire l'un de ses grandes qualités, car cette simplicité rend ce texte abordable à tous et à toutes... Ainsi, cette nouvelle s'affirme comme un véritable antidote à l'intolérance... 



Cependant cette nouvelle ferait-t-elle référence à ce phénomène de persécution utilisé par le gouvernement Allemand Nazis, qui s'en est suivit par l'extermination des Juifs... ?

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mer 11 Jan - 8:20

[size=30]Expérience de Milgram - Obéissance à l'autorité[/size]

Citation :Faites ce qu'on vous dit


Dans les procès consécutifs à la seconde guerre mondiale, de nombreux criminels de guerre ont affirmé qu'ils ne faisaient que suivre les ordres et ne pouvaient pas être tenus responsables de leurs actes.
Les Allemands étaient-ils en fait mauvais et dotés d'un coeur de pierre, ou est-ce un phénomène de groupe qui pourrait arriver n'importe où dans les conditions propices?


Préparation de l'expérience de Stanley Milgram


Le psychologue Stanley Milgram a créé un générateur de choc électrique avec 30 positions. Le commutateur était doté d'incréments de 15 volts bien visibles allant de 15 à 450 volts.
Milgram a aussi placé des étiquettes indiquant le niveau de choc, comme 'modéré' (de 75 à 120 Volts) et 'fort' (de 135 à 180 Volts). Sur les commutateurs de 375 à 420 Volts, on pouvait lire 'Danger: choc sévère' et sur les deux niveaux les plus hauts (de 435 à 450 Volts), on pouvait lire 'XXX'.
Le générateur de choc était en fait faux et ne faisait que produire un son lorsqu'on modifiait la position du commutateur.
40 sujets (mâles) ont été recrutés avec un courrier et une annonce dans les journaux. Ils pensaient qu'ils allaient participer à une expérience sur "la mémoire et l'apprentissage".
Dans le test, chaque sujet était clairement informé que sa présentation à l'expérience garantissait son paiement, et qu'il pourrait garder l'argent "quoi qu'il arrive après son arrivée".
Ensuite, le sujet rencontrait la personne dirigeant l'expérience (l'expérimentateur), et une autre personne que l'on présentait comme un autre sujet. Cet autre sujet était en fait un complice agissant à l'instar d'un sujet. C'était un comptable de 47 ans.
Les deux sujets (le vrai et le faux) ont tiré des bouts de papier pour désigner qui allait être 'enseignant' et qui allait être 'élève'. Le tirage au sort était en fait truqué et le vrai sujet obtenait toujours le rôle de l'enseignant.
L'enseignant voyait que l'élève était attaché à une chaise avec des électrodes fixés sur lui. Le sujet était ensuite déplacé dans une autre pièce en face du générateur de choc, incapable de voir l'élève.


Question de recherche


L'expérience de Stanley Milgram cherchait à obtenir une réponse à la question:
"Pendant combien de temps un individu donnera des chocs à un autre si on lui dit de le faire, même si il pense que l'autre personne pourrait être gravement blessée?" (lavariable dépendante).
Souvenez-vous que les sujets avaient rencontré l'autre personne, un étranger sympathique, et qu'ils savaient qu'ils auraient pu être à la place de l'élève et recevoir des chocs.


L'expérience


Le sujet était chargé d'enseigner des paires de mots à l'élève. Quand l'élève faisait une erreur, le sujet devait le punir en lui donnant un choc électrique et en additionnant 15 volts à chaque erreur.
L'élève ne recevait jamais les chocs, une séquence audio pré-enregistrée était déclenchée quand un choc était envoyé.
L'expérimentateur était assis dans la même pièce; si le sujet lui adressait la parole, il répondait avec des phrases prédéfinies ("Veuillez continuer", "Veuillez poursuivre", "L'expérience nécessite que vous poursuiviez", "Il est absolument essentiel que vous continuiez", "Vous n'avez pas d'autre choix, vous devez poursuivre"). L'expérimentateur commençait avec les phrases les plus douces et devenait plus autoritaire à chaque fois que le sujet lui adressait la parole.
Si le sujet demandait qui était responsable au cas où quelque chose arrivait à l'élève, l'expérimentateur répondait: "Je suis responsable". Cette réponse soulageait le sujet et beaucoup ont poursuivi.


Résultats


Au cours de l'expérience de Stanley Milgram, de nombreux sujets ont montré des signes de tension. 3 sujets ont eu des crises intenses et incontrôlables.
Même si la plupart d'entre eux étaient mal à l'aise d'agir de la sorte, les 40 sujets ont obéi jusqu'à 300 volts.
25 des 40 sujets ont continué à donner des chocs jusqu'à ce que le niveau maximum de 450 volts soit atteint.


Conclusion - Obéissance à l'autorité


Avant l'expérience de Stanley Milgram, les experts pensaient qu'environ 1-3% des sujets continueraient à donner des chocs. Ils pensaient qu'il fallait être pathologique ou psychopathique pour poursuivre.
Pourtant, 65% n'ont jamais cessé d'envoyer des chocs. Aucun n'a arrêté quand l'élève a dit qu'il avait des problèmes cardiques. Comment est-ce possible? Nous savons maintenant que cela vient de notre disposition presque innée à faire les choses comme on nous l'impose, en particulier avec les personnes en position d'autorité.









La hiérarchie apparaît indispensable à tous processus d’obéissance.
L’individu qui entre dans un système d’autorité ne se voit plus comme l’acteur de ses actes ; contraires à la morale, mais plutôt comme l’agent exécutif des volontés d’autrui. Il va attribuer la responsabilité à l’autorité.
 

Milgram nous dit que l'individu passe de l’état autonome (on est déterminé de l’intérieur) à l’état agentique (l’individu se sens comme un rouage d’une volonté qui est extérieur à la sienne)

Comment se fait ce passage et quels sont les facteurs de maintenance ?

Conditions préalables générales :

  • La famille
  • Le cadre institutionnel
  • Les récompenses



Conditions générales spécifiques :

  • Il faut que les sujets perçoivent l’autorité comme légitime
  • L’expérience est présentée comme scientifique (idéologie du scientisme)



Conséquences :

  • Perte du sens des responsabilités
  • L’image de moi m’est donnée par l’autorité qui valorise l’obéissance
  • Je vais être le siège d’une tension car je répugne à faire souffrir autrui



Façons de résoudre les tensions :

  • La dérobade comme si on n’entendait plus les cris de l’autre
  • Les manifestations psychosomatiques
  • La désapprobation ; « je ne suis pas d’accord » mais je le fais quand même
  • La  désobéissance qui ramène à l’état autonome



Facteurs de maintenance dans l’état agentique :

  • La continuité de l’action ; « la main dans l’engrenage »
  • Contrat moral, règles du jeu



Mais d’où l’expérimentateur détient-il son pouvoir ?
Il n’a aucun réel moyen de coercition. 
Le pouvoir est une notion éminemment politique et il faut se tourner vers les appareils idéologique d’état : Ensemble d’institutions publiques et privées qui élaborent, inculquent le système de norme et qui a pour fonction la reproduction des rapports sociaux existants.
Pour conclure, l’individu est en fait habitué à obéir et à recevoir des récompenses pour cela que ce soit dans le domaine scolaire, familial ou professionnel. La société inculque à l’enfant et dès son plus jeune âge un profond respect de l’autorité.

Le sujet de Milgram ou Monsieur tout le monde agit contre ses convictions et en souffre. Cependant, il va se conformer à ce qu’on attend de lui.

_________________

Bonjour les pinpins....

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas

Cahier de textes des 3emes 5 de Prades

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: Les mains tendues... :: Cahier de textes - Révisions :: 3ème-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération