AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

Latin et astronomie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19890

MessageSujet: Latin et astronomie
Sam 18 Fév - 10:52

I/ Préambule /prologue sur la vision cosmologique du monde, dans l'antiquité :



Les Romains et les Grecs voyaient la voute céleste comme un ensemble de voutes successives (de cristal transparent, donc invisible, dans lesquelles seraient imbriquées les planètes et les étoiles) tournant autour de la Terre, et non du soleil (dans une vision antique très "géo/centriste" du monde, la Terre étant au centre du système)



Ces différentes sphères bougeraient, entrainant les étoiles insérées, expliquant ainsi le mouvement des astres et le fait que certains sont plus éloignés que d'autres, selon la "sphère" où ils se trouveraient.



Toutefois, l'observation d'une différence de vitesse de rotation entre étoiles, planètes, etc., ne cadrait pas toujours avec cette vision, surtout les astres semblant "errer" sans loi, et les anciens élaborèrent plusieurs théories pour expliquer ces différences, sans renoncer à cette théorie "de base" de sphères célestes imbriquées les uns dans les autres, tournant chacune à une vitesse et dans un sens qui lui serait propre.

Les anciens avaient cependant établi que la terre était ronde (observation de l'ombre de la courbe terrestre sur la lune lors des éclipses), ainsi que le diamètre de la Terre en mesurant l'ombre à différents endroits au même moment.




Certains savants antiques émettront aussi l'hypothèse d'une vision hélio/centrique de notre système céleste, comprenant que la Terre tourne autour du soleil, et non l'inverse. Les deux théories coexistèrent longtemps.

Alors que d'autres peuples croyaient encore la Terre plate, les philosophes et savants grecs avaient déjà découvert que :
- La Terre est suspendue dans l'espace;
- Terre, Lune et Soleil ont la même forme, sphérique;
- la Terre tourne sur elle même en 24 h et autour d'un feu central en 1 an;
- la Lune ne produit pas de lumière, mais reflète celle du Soleil;
- les lois des mouvements célestes sont mathématiques;
- la matière est constituée d'atomes indivisibles et indestructibles;
- le Cosmos harmonieux est né du chaos par effet d'un immense tourbillon;
- la Terre tourne dans son enveloppe d'air;
- les étoiles sont d'autres soleils

Avec le Christianisme, bien des découvertes seront condamnées et "détruites", comme la vision plus scientifique d'un monde héliocentrique, tournant autour du soleil.
Le Catholicisme décrète cette idée "hérétique", contraire à la fois chrétienne, revenant à une vision d'un monde qui tournerait autour de la Terre, qui serait fixe, et le point central de l'univers.
L'Eglise fera ensuite tuer tous savant osant affirmer que la Terre tourne autour du soleil. Le savant Galilée ne devra la vie sauve qu'au fait de renier en public ses travaux scientifiques et de dire, malgré lui, que le soleil et les planètes tournent autour de la Terre.



II/ Vocabulaire étymologique de l'astronomie :

stella = étoile

> l'espace interstellaire :
constellation :
les lueurs stellaires :


Sidus, sideris : étoiles, constellation

> "considérer" signifie étymologiquement :
Intersidéral =

Etudier l'astro/nomie = ?
Astrum = astre
Nomos = loi
(mots liés : astéroïde, astro/logie, astro/physique)


Télé/scope = ?
télé = à distance, de loin
scopo : voir


Astra cometa = astre chevelu
Une "comète" signifie donc =>


Cosmos = harmonie (antonyme : le chaos)
cosmétique =



Gravis, is : le lourdeur, le sérieux
Qu'est-ce que la gravité ?
La gravitation/ la force de gravité ?



Equi = égalité
Nox, noctis = la nuit

Qu'est-ce que l'équi/noxe ?
Combien y en a-t-il par an ? A quelles dates ?


Sol/stice = ?
Sol = soleil
Stice > statue, statut, stationner = arrêté, fixé
Combien y en-a-til par an ? A quelles dates ?


Nebula = nuage
Que signifie donc une nébuleuse ?
Spoiler:
 

De quoi est-elle composée ?

Que signifie un ciel nébuleux ?

Couvert de nébulosités ?

Une explication nébuleuse ?



Caelum, i
= le ciel
Que signifie l'adjectif céleste ? La voûte/la sphère céleste ?
Un dieu céleste, un regard céleste, etc.


On imaginait la voûte céleste comme quelque chose de "ferme", de concret, de tangible, une vraie sphère, soutenue par le géant Atlas.




Le firmament = voûte céleste, généralement nocturne.
Ex : contempler le firmament étoilé



III/ Origine mythologique du nom des astres.

Trouvez une explication au fait du choix d'appeler des planètes du nom de certains dieux, en raison de certains caractéristiques qui permettent des faire le rapprochement :

- Mercure.
- Vénus (aussi appelée étoile du berger)
- Mars
- Jupiter
- Saturne (pourquoi après Jupiter ?)
- Uranus (Pourquoi après Saturne ?)
-Neptune
-Pluton (bien que récemment rétrogradé de son rang de planète)
Pourquoi un de ses satellites s'appelle Charon ?

-Pourquoi la nouvelle planète ayant déchu Pluton de son rang de planète a été appelée Eris ?

Pourquoi avoir choisi pour les satellites de Jupiter les noms de :
-Amalthée
-Europe
-Andromède
-Io
-Callisto
-Léda

Pourquoi un des satellites de Saturne se nomme Titan ? (deux raisons)



IV / Les constellations et galaxies

Adresse du site :
http://www.astrosurf.com/luxorion/menu-astronomie-enfant.htm
Cliquez sur : Le ciel et les constellations

Qu’est-ce que la Voie Lactée ?

Qu’est-ce qu’une constellation ?

– Quelle est la plus célèbre ? Citez son nom latin.

– A quoi la reconnaît-on ?

– Quelle constellation représente un M ou un W ?

– Où et quand ces deux constellations sont-elles visibles ?

– Quelle constellation est bien visible en hiver ?

– Combien existe-t-il de constellations ?

Citez-en quelques-unes.


– Combien d’étoiles contient notre galaxie ?

– Combien existe-t-il de galaxies ?

– Qu’est-ce que le zodiaque ?

Etymologie du mot zodiaque :
Le mot «zodiaque» vient du mot grec zodiakos [kyklos], «cercle de petits animaux», de zodiaion, diminutif de zoon : «animal». Ce nom vient du fait que toutes les constellations du zodiaque (sauf la Balance, anciennement partie du Scorpion) figurent des créatures vivantes.



- Galaxie/galactique = blanc (Galatée, la blanche. Galatée est une statue blanche, création de Pygmalion, prenant vie)

Pourquoi notre galaxie s'appelle la "voie lactée" = la voie du lait ?
Recherche si besoin : mythe lié à Junon/Héra et à l'enfance d'Hercule, sur ce lien :
http://cafet.1fr1.net/t341-la-vie-d-hercule-heracles-episode-1?highlight=hercule



Adresse du site à consulter :
http://www.constellationsetgalaxies.org/Legendes/GrandeOurse.pdf

– Combien d’étoiles composent la Grande Ourse ?

– Quelles sont les autres appellations de la Grande Ourse ?

– D’où vient le mot «arctique» ?
– D’où vient le mot «septentrion» ?
– Quel est son sens étymologique ?
– Cite quatre légendes autour de la Grande Ourse.




IV : Lecture


1/ Lire l'extrait des "Métamorphoses", où le poète latin Ovide raconte le mythe de Callisto et de son fils Arcas. Lire du vers 2,401 à 2,530 :

http://bcs.fltr.ucl.ac.be/METAM/Met02/M02-272-530.html

A résumer.



2/ Lire un extrait d'Aulu-Gelle : Nuits attiques, Chapitre XXI

Je faisais voile des côtes de l'île d'Égine, au port de Pirée, avec plusieurs jeunes gens grecs et romains, tous attachés aux mêmes écoles : c'était pendant la nuit et dans la belle saison ; la mer était calme et le ciel très serein. Rassemblés sur la poupe, nous nous occupions à considérer la splendeur des astres, lorsqu'un des voyageurs, versé dans les arts de la Grèce, ouvrit une dissertation astronomique savante et finalement assez polémique. Il nous fit d'abord distinguer les constellations du Chariot, de la grande et de la petite Ourse ; il nous expliqua l'étymologie de leurs noms ; nous apprîmes à connaître la route qu'elles suivent dans le ciel, et pourquoi Homère dit que l'Ourse seule ne se couche point, tandis qu'elle a cela de commun avec quelques autres étoiles. Quand il eut fini, me tournant vers mes compatriotes :

« Et vous, jeunes ignorants, leur dis-je en riant, m'expliquerez-vous, à votre tour, pourquoi nous appelons septentrion la constellation que les Grecs nomment Chariot ? Il ne suffit pas de me répondre que c'est parce qu'on aperçoit la réunion de sept étoiles ; je veux encore que l'on m'explique clairement toutes les différentes significations que l'on attribue dans notre langue au mot septentriones. »

« La plupart des grammairiens, répondit un de nos compagnons, qui s'était appliqué à la connaissance des choses anciennes, croient que le mot septentriones ne doit son origine qu'au nombre des étoiles qu'il exprime. Trionos, disent-ils, ne signifie rien par lui-même ; ce suffixe n'est que le supplément d'un mot pour en faire un nom; de même que dans le terme quinquatrus, fait pour marquer le cinquième jour depuis les Ides, le suffixe atrus n'a aucune signification en lui-même, autre qu'en faire un nom. 

Pour moi, je pense avec L. Aelius et M. Varron, que triones est un mot que nos anciens colons avaient formé dans les campagnes pour désigner des bœufs, c'est-à-dire, des animaux propres à cultiver la terre, comme s'ils eussent voulu dire terriones. De là il est résulté que cette constellation fut nommé par nos ancêtres septentriones, à cause des sept étoiles qui semblent représenter des bœufs attachés à un joug. Varron, continua-t-il, après avoir rapporté cette opinion, avoue néanmoins qu'il doute si l'on ne doit pas plutôt rapporter l'étymologie du mot septentriones aux figures triangulaires que forment ensemble trois de ces étoiles les plus voisines les unes des autres. Des deux sentiments que l'on vient de voir, le dernier me paraît plus approfondi et plus vraisemblable. » En effet, nous jetâmes les yeux vers le septentrion, et nous aperçûmes que la forme de la constellation était triangulaire.


+ télécharger le document 5 sur ce lien (à compléter) :

https://www.multamedia.fr/latin-5/etiam-nunc-dei-adsunt/


VI) Recherches mythologiques sur des personnages ayant donné leur nom à des étoiles, des constellations, des satellites :

1/ Cassiopée

2/ La constellation d'Andromède

3/ La constellation d'Orion

4/ La constellation du capricorne

5/ La constellation du centaure (origine liée aux légendes de Chiron, d' Hercule et de Prométhée), signe du "sagittaire" = archer, tireur de flèches.

6/ La constellation de Castor et Pollux (les frères dioscures, constellation des gémeaux)





Prolongement :


Découvrir l'incroyable machine d'Antécythère, premier "ordinateur portable" du monde gréco-romain.

https://www.youtube.com/watch?v=gLzHlA33rqw


Dernière édition par Modo le Mer 3 Mai - 15:08, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 19890

MessageSujet: Re: Latin et astronomie
Sam 18 Fév - 11:58

Les Romains calculaient souvent les éclipses lunaires et solaires, car les anciens croyaient que ce genre d'anomalies (comme le passages d'une comète également) était un signe céleste annonciateur de grands bouleversements (sociaux, politiques, ou autres, comme des guerres, des épidémies ou des disettes/famines)


Revenir en haut Aller en bas

Latin et astronomie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: La tour de Babel :: Latin :: Civilisation-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération