AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

Les fleurs du mal, de Baudelaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Pégase

avatar

Nombre de messages : 1208
Age : 22

MessageSujet: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Jeu 8 Oct - 18:33

Participants: Pégase, Cyber et Shinigami.

LES FLEURS DU MAL

De Baudelaire.
Revenir en haut Aller en bas
Shinigami

avatar

Nombre de messages : 208

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Mer 14 Oct - 14:46

Vive Baudelaire !! :)
Revenir en haut Aller en bas
CYBER

avatar

Nombre de messages : 1044

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Mer 14 Oct - 21:56

Oui : C'est LE Génie smile .


Donc, déjà pour commencer, va falloir se mettre à le lire, souligner les textes importants ...
J'ai quelques sites qui pourront éventuellement nous aider ... Ici et
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20076

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Mer 14 Oct - 21:57

Vous avez ce topic pour quelques pistes de réflexion ...

http://cafet.1fr1.net/exposes-3emes-f27/les-fleurs-du-mal-de-baudelaire-t686.htm?sid=e701a996101d5e806d29c4542febcc47

L'inconvénient de l'exposé fut de ne faire que peu de lien avec des extraits ou alors les extraits choisis étaient peu pertinents, alors qu'en extraits possibles d'illustration de telle ou telle idée, le recueil ne manque pas de phrases très belles ou particulièrement intéressantes ...

Mon conseil serait de chercher à définir des thèmes de recherche avant de commencer la lecture ... Ainsi, durant celle-ci, vous serez davantage sensibles aux thèmes et aux idées à relever dans le texte au fur et à mesure de votre lecture smile


Dernière édition par Modo le Mer 14 Oct - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
CYBER

avatar

Nombre de messages : 1044

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Mer 14 Oct - 22:18

Excellente suggestion Modo, merci content
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20076

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Mer 14 Oct - 22:24

Notez-vous bien aussi les pistes déjà suggérées dans l'énoncé de recherche pour cet exposé ( dans la liste des choix d'exposés ) . wink

Bien voir la fiche sur les mouvements littéraires, en l'occurrence la partie traitant du romantisme, pour trouver des exemples précis de chaque grand thème romantique qu'on peut y retrouver.*


Bien revoir aussi le topic versification et figures de style pour faire repérer, au travers d'extraits qui vous plaisent particulièrement, des jeux sur les sonorités, l'effet de certaines figures de styles, etc.

Donc bien relire la partie "poésie" de la section français ... et réinvestir le vocabulaire technique aussi lors de vos commentaires de textes top
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Pégase

avatar

Nombre de messages : 1208
Age : 22

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Dim 15 Nov - 16:33

Revenir en haut Aller en bas
Pégase

avatar

Nombre de messages : 1208
Age : 22

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Dim 15 Nov - 16:49

Points que l'on va aborder :

- Biographie
- Résumé du livre
- Impact (comment était-il vu ?)
- Quelques poèmes célèbres, analyse approfondie du texte (figures de styles, etc.)
- Quels thèmes aborde-il dans son recueil ?


Dernière édition par Pégase le Dim 15 Nov - 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pégase

avatar

Nombre de messages : 1208
Age : 22

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Dim 15 Nov - 17:00

Biographie :




Fils d’un homme des Lumières, qui disparut très tôt, il vécut son enfance en plein romantisme. Il eut une enfance malheureuse, entre sa mère qu’il adorait mais à laquelle il ne pardonna pas son remariage, et son beau-père, qui ne comprenait pas grand chose à ce jeune dont il devait assurer l’éducation. Destiné à ‘faire son droit’, il choisit la bohème du Quartier Latin. A vingt ans, alors que ses relations familiales deviennent difficiles, il s’embarque pour l’Orient. Il s’arrête plusieurs semaines à l’île Maurice et à la Réunion où il se remplit les yeux d’images et de couleurs somptueuses et découvre les pouvoirs de la sensualité. Il rentre en France en février 1842, après dix mois d’absence. Il reçoit alors l’héritage de son père mais son beau-père lui impose un conseil de tutelle, qui le prive de la jouissance de ses biens.

Commence alors une existence difficile, marquée par un grand
désespoir (tentative de suicide en 1845), de gêne matérielle, il
devient critique d’art pour survivre de la maladie (la syphilis).
Ces années 1845-1848 sont celles où il compose le plus grand nombre de
pièces des Fleurs du Mal. C’est aussi à cette époque qu’il découvre
Edgar Allan Poe, qu’il admire et qu’il traduira en partie. Il se lie
avec Marie Daubrun et s’engage aux côtés des révolutionnaires de 1848.
Mais les lendemains de la révolution l’écœurent, tout comme le
révoltera le coup d’Etat du 2 décembre 1851.


Prodigieusement doué pour la souffrance et la solitude, il
achève de se fragiliser en s’intéressant au vin et
au haschich. Sa passion pour Jeanne continue bien que traversée
d’autres amours. En 1857, il publie Les Fleurs du Mal,
qui est aussitôt condamné pour
‘immoralité’ et voit son recueil amputé de
poèmes jugés particulièrement scandaleux. En 1860,
il publie Les Paradis Artificiels (célébration
des drogues) et continue son œuvre de critique d’art lucide
et hardi. Tandis qu’il travaille à une sorte
d’autobiographie, Mon cœur mis à nu, et
qu’il publie, en 1862, des poèmes en proses sous le titre
du Spleen de Paris, il souffre de plus en plus de la syphilis.
Après un séjour de deux ans en Belgique, il est
frappé d’hémiplégie et meurt à Paris
le 31 août 1867, à 46 ans.



A MODIFIER !
Revenir en haut Aller en bas
Pégase

avatar

Nombre de messages : 1208
Age : 22

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Dim 15 Nov - 17:03

Résumé du livre :


EN CONSTRUCTION.
Revenir en haut Aller en bas
Pégase

avatar

Nombre de messages : 1208
Age : 22

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Dim 15 Nov - 17:05

Impact :

COMMENT ÉTAIT-IL VU ?




EN CONSTRUCTION !
Revenir en haut Aller en bas
Pégase

avatar

Nombre de messages : 1208
Age : 22

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Dim 15 Nov - 17:07

Quelques poèmes célèbres, analyse approfondie du texte (figures de styles, etc.)


EN CONSTRUCTION !


Dernière édition par Pégase le Jeu 26 Nov - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pégase

avatar

Nombre de messages : 1208
Age : 22

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Dim 15 Nov - 17:08

Quels thèmes aborde-il dans son recueil ?


EN CONSTRUCTION !
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20076

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Dim 15 Nov - 17:16

Faire des liens entre sa biographie et des extraits de textes ... wink

Sa mère, son enfance, la pauvreté, ses difficultés financières ( "la muse vénale"par exemple je crois ), sa vie de Dandy, son goût pour le voyage ( physique comme symbolique, par l'esprit ), ses deux amours, etc. Tous ces points sont abordés clairement, de façon plus ou moins explicite, dans son oeuvre. smile

Abordez aussi le fameux "mythe du poète maudit" ... Quelle image donne-t-il du poète dans son oeuvre ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
CYBER

avatar

Nombre de messages : 1044

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Mar 22 Déc - 11:33

Merci monsieur top .


Donc, on a préparé un "plan", nous le mettrons en oeuvre dans la semaine.


Nous tenons à mettre en relation les moments clés de sa vie avec les poèmes qu'il y a dédiés. Par ailleurs, sachant que son recueil ce structure de cette manière :

Section 1 : Spleen et idéal (85 poèmes)
Section 2 : Tableaux parisiens (18)
Section 3 : Le Vin (5)
Section 4 : Fleurs du mal (9)
Section 5 : La Révolte (3)
Section 6: La Mort (6),
nous allons dans chaque section, parler de quelques poèmes en l'occurrence, comme je l'ai précisé précédemment, en relation avec sa vie personnelle.

Par la suite, nous caserons chronologiquement les évènements tels que la censure de 1857, la deuxième parution de l'édition des Fleurs du mal en 1861, le mythe du poète maudit ...
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20076

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Sam 26 Déc - 17:44

N'oubliez pas de faire participer la classe par un questionnement vivant permanent, un peu comme un cours interactif, pour les rendre acteur de ce que vous voulez leur faire découvrir.( cf en section exposé à bien relire les conseils pour bien faire un exposé - cf les topics mis en annonce)

Faites retrouver dans vos extraits les grands thèmes du romantisme ( cf leçon) mais aussi notions de versification, etc.

Mettez des textes imagés ( plutôt des extraits )

Spoiler:
 



Des vidéos

cf :
http://cafet.1fr1.net/poesie-f41/baudelaire-t1213.htm

( si vous en trouvez des pertinentes par rapport aux thèmes que vous développez uniquement)




et pourquoi pas des lecteurs mp3 d'extraits de textes sélectionnés et lus avec intonation top


Quand vous ferez votre topic à projeter, mettez des choses en spoiler à révéler au fur et à mesure, mettez en gras les mots clé pour qu'ils ne notent pas tout mais les idées essentielles. De même ça vous dégagerait des "notes" et des feuilles, en ne regardant que les mots clés pour parler à la classe sans lire de feuille smile

Ce ne sont que des suggestions bien sûr wink
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
CYBER

avatar

Nombre de messages : 1044

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Dim 27 Déc - 12:33

Oui, nous ferons en sorte d'investir nos camarades dans notre exposé, pourquoi pas poser des questions sur ceux qu'ils peuvent dire de tel ou tel poème ?

Pour ce qu'il en est des vidéos, je ne sais pas si nous allons nous en servir, dans tous les cas, on ne sait jamais, merci monsieur top .

Alors, nous avons re-visité notre procédé, nous recommençons donc à zéro. Voici tout d'abord, une petite introduction (que notre chère pégase nous fera partager à l'oral) :

   Baudelaire fut un enfant solitaire et révolté, qui souffrit beaucoup d'un second mariage de sa mère, puis après quelques années de bohème, un écrivain besogneux qui gagna péniblement sa vie au jour le jour ; et il mourut frappé de paralysie générale. Ses vers, réunis en un recueil : Les Fleurs du Mal, font revivre le drame de sa conscience tourmentée. Des publications posthumes révèlent plus complètement sa personnalité, ses opinions littéraires et ses idées esthétiques.
Longtemps méconnu ou mal compris, Baudelaire demeure aujourd'hui au premier rang des poètes français. Il a épuré l'inspiration lyrique ; il l'a enrichie.
Son oeuvre a exercé une influence considérable sur toute la poésie contemporaine.
Revenir en haut Aller en bas
CYBER

avatar

Nombre de messages : 1044

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Dim 27 Déc - 12:40

Baudelaire ; biographie.


I / La carrière de Baudelaire.

- L’enfant solitaire (1821-1839)

Il naquît à Paris en 1821. Son enfance est imprégnée par un père intellectuel et amateur d’arts. A l’âge de 6 ans, décès de son père. Sa mère se remarie : il en résulte un rapport indifférent et malheureux vis-à-vis de cet homme. Mis en interne à Lyon ; déjà une lourde solitude et mélancolie affligent le jeune Charles.

- Le bohème Parisien (1839-1844)

Voilà notre jeune homme titulaire du bac (1839). La vie parisienne lui procure des fréquentations douteuses sa mère le contraint à quitter Paris temporairement pour les Indes. Son périple s’interrompt à Calcutta où il se gorge de visions exotiques. « A une dame créole » ; « La vie antérieure » sont imprégnés de cette douceur tropicale.
De retour à Paris, en 1842, à l’âge de sa majorité il hérite de la dote paternelle. Il écrit déjà et noue des amitiés littéraires, notamment avec Théophile Gautier. De même, il se lie avec Jeanne Duval et s’éprend de cette « Bizarre déité, brune comme les nuits / Au parfum mélangé de musc et de havane 1» .
Très vite, il corrompt sa santé par des excès en tout genre et dissipe son patrimoine. Sa mère décide de le placer sous la tutelle d’un notaire en 1844, chargé de gérer son argent. Privé de toute aisance financière, il conçoit une souffrance et une telle humiliation qu’il tente de mettre fin à ses jours en 1845.

- L’homme de lettres (1844-1867)

  • Sous influence de la peinture :

    Il a commencé à écrire mais il ne publie pas encore. Pour vivre, il se lance dans la critique d’art ; il publie en 1845 et 1846 ; des comptes rendus de Salons dans lesquels il distingue des peintres comme Delacroix, Daumier … et entreprend de traduire l’œuvre du conteur et poète américain Edgar Poe , en qui il a découvert un génie fraternel.
    La même année, quatre poèmes sont publiés annonçant la parution d’un recueil, Les Lesbiennes2, premier titre des Fleurs du Mal. : il s’agit de « Don Juan aux enfers », « à une Malabaraise » et « Les chats ».
    1847, son unique œuvre narrative paraît : La Fanfarlo.
    Il rencontre Marie Daubin avec qui il vit une brève mais passionnelle idylle.


  • 1842, la Révolution éclate. Il prend parti pour la Révolution mais son enthousiasme dure peu Après le coup d’État en 1852, il tombe amoureux d’Apolline Sabatier. Il lui envoie souvent des poèmes, sous le couvert de l’anonymat mais la « Présidente » n’est pas dupe. Elle se reconnaît dans le portrait de « celle qui est trop gaie » dont « les retentissantes couleurs qui parsèment les toilettes, jettent dans l’esprit des poètes l’image d’un ballet de fleurs 3 ». En 1857, parait sous le titre des Fleurs du mal, le recueil qu’il méditait depuis 15 ans, mais ses vers, peu compromis de ses contemporains ne lui valent qu’un procès en justice correctionnelle, le 20 août pour outrage à la morale religieuse et publique. Malgré le soutien des plus grands, six pièces sont interdites, un mal de vivre aigu s’empare de lui : 1875 est donc l’année de toutes ses infortunes.

    Il s’attelle à la rédaction de petits poèmes en proses sur le modèle de Gaspard de la nuit, d’Aloysius Bertrand, style dont la liberté poétique lui semble mieux convenir à la modernité urbaine. Ayant d’importants problèmes pécuniaires, il publie le Salon de 1859. Il y fait un somptueux éloge appuyé sur l’imagination, puissante et divine faculté créatrice, et met en garde ses contemporains contre la pauvreté du réalisme. En cette même période, il commence la rédaction de Mon cœur mis à nu qui ne paraîtra qu‘après sa mort.


En 1860, après un long séjour à Honfleur, paraissent Les Paradis artificiels. Au cours de cette retraite normande, il a également complété l’édition expurgée des Fleurs du mal en composant 35 nouveaux poèmes. Une nouvelle section, les Tableaux parisiens est insérée dans le recueil. Malgré une nouvelle édition de son recueil, en 1861, et la découverte de la musique de Wagner, « qui [le] prend comme une mer » et fait « vibrer en [lui] toutes les passions d’un vaisseau qui souffre4», le poète, accablé par de nouvelles difficultés financières, victime de violentes crises de syphilis, s’enfonce dans l’abîme de la dépression. Les querelles se multiplient avec sa maîtresse Jeanne Duval, quasiment infirme, qui vit un temps chez lui.

Une candidature malheureuse à l’Académie française achève de lui inspirer le plus vif ressentiment pour son époque . « Les artistes ne savent rien, les littérateurs ne savent rien, pas même l’orthographe. Tout ce monde est devenu abject, inférieur peut-être aux gens du monde. Je suis un vieillard, une momie, et on m’en veut parce que je suis moins ignorant que le reste des hommes », écrit-il à sa mère. En1862, il subit une attaque cérébrale. Dans son journal intime, il écrit : « j’ai senti passer sur moi le vent de l’aile de l’imbécillité ».

  • « Une capitale de singe 5 »

    Baudelaire s’exile en Belgique, avec pour projet de donner des conférences à Bruxelles et de trouver un éditeur pour ses œuvres complètes. L’échec est flagrant .. Le public belge n’est pas au rendez-vous et paraissent en 1866, Les Épaves, recueil qui rassemble les six pièces condamnées en 1857. La Belgique ne lui semble qu’une nation sinistre, qu’il projette d’écrire un recueil satirique* intitulé Pauvre Belgique.
    En mars 1866, il est victime d’une attaque cérébrale . C’est en 1867 qu’il décède.


Après sa mort sont publiés ses Petits poèmes en prose, sa description aiguë des Paradis artificiels, opium ou haschich et, sous le titre l’Art romantique, un choix de ses articles.


1 « Sed non satiation », section Spleen et Idéal

2 A l’époque de Baudelaire, le terme « lesbienne » n’a pas le même sens que celui d’aujourd'hui. Il signifie habitants de Lesbos, l’île de Sappho en mer Égée, qui est le lieu par excellence de la poésie lyrique. Pour désigner les homosexuels, on emploiera donc : tribades.

3 « A celle qui est trop gaie », section Pièces condamnées

4 « La Musique », section Spleen et Idéal.

5 Titre envisagé par Baudelaire, dans ses notes, pour un projet de livre sur la Belgique.

* satirique : dont les écrits appartiennent au genre littéraire qui a pour but de peindre les vices et les travers des hommes et de la société.
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20076

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Dim 27 Déc - 13:22

Travail très sérieux. smile

Si je peux me permettre ( allez, je peux, je suis là aussi pour ça ) l'introduction proposée fait davantage conclusion qu'introduction ... ( et fait davantage conclusion "écrite" que conclusion en langage parlé devant une classe) wink

Revoir en méthodes les objectifs d'une introduction, qui est de piquer la curiosité, montrer l'intérêt du sujet qui va être abordé et soulever des questions ( appelées "problématiques") auquel l'exposé se propose de donner des réponses. wink

Pourquoi ne pas partir de l'interprétation du titre, des idées qu'on se fait généralement sur Baudelaire ( Dandy ? Débauché ? Un voluptueux ? une personne aimant choquer et aimant le scandale ? Quelqu'un de morbide ? Dépressif ? De malade ? Ecorché vif ? Poète maudit ? Alcoolique, drogué ? etc. ) pour les confronter à la réalité de l'oeuvre, pourquoi il est une des figures de proue du romantisme, pourquoi son oeuvre a-t-elle autant marqué et a-t-elle traversé les époques, etc. par exemple.

Ensuite, il faut axer les commentaires et les extraits en fonctions de ce que vous voulez montrer ... Il faut un fil directeur et que votre exposé réponde à ces questions ...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
CYBER

avatar

Nombre de messages : 1044

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Dim 27 Déc - 13:31

D'accord monsieur, ja p .

En fait, nous avons prévu une conclusion beaucoup plus aboutie.
Donc, ce que nous pouvons faire, c'est réfléchir à une autre introduction ou bien commencer par une citation du poète comme nous avons pensé : "l'Art est long et le temps est court" dans le poème le Guignon, pour tout simplement expliquer qu'il n'aura jamais aboutit son oeuvre, il aurait fallu que d'une certaine manière, qu'il atteigne l'immortalité.

Nous allons y réfléchir, en l'occurrence revoir les objectifs d'une introduction. wink
Revenir en haut Aller en bas
CYBER

avatar

Nombre de messages : 1044

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Dim 27 Déc - 13:34

Ah ! Aussi, il serait, d'une certaine manière, utile de donner un titre ... Lorsque nous enclencherons sur le livre, voici ce que nous avons choisi en guise de "titre" :

« Autopsie d’une œuvre poétique majeure »

Les Fleurs du Mal

ou « quintessence de la souffrance Baudelairienne. »
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20076

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Dim 27 Déc - 13:38

Très très beau !

Pense cependant que tu dois t'adapter à ton public et être compris de lui en priorité, ce n'est pas un exposé à destination du prof : il s'agit vraiment de transmettre des choses essentielles d'un point de vue culturel ( mais aussi profondément humaine) à vos camarades ...

Certaines expressions, à moins d'être bien expliquées, risquent de paraître trop "jargonnantes" et de ne pas atteindre leur objectif ( ce qui serait différent au lycée, avec un autre public ) smile
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
CYBER

avatar

Nombre de messages : 1044

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Dim 27 Déc - 14:06

Très bien, nous ferons en sorte, d'ailleurs c'est une obligation : de s'adresser aux élèves, leur faire bien comprendre et transmettre, comme vous le dites des choses essentielles d'une point du vue culturel !

Nous expliquerons, pourquoi ce titre, que veut-il dire, de façon à bien être compris wink .




Dernière édition par CYBER le Sam 2 Jan - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pégase

avatar

Nombre de messages : 1208
Age : 22

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Mar 29 Déc - 16:56

A présent, parlons du livre.

Les Fleurs du Mal
(1857-61)
« Analyse chronologique et thématique »

Pour ce recueil de poèmes, Baudelaire a hésité entre plusieurs titres :

- "Les Lesbiennes" en 1845 => référence à Sapho, poétesse grecque qui enseignait les arts à des jeunes filles sur l'île de Lesbos, dans la mer Égée.

- "Les Limbes" en 1848 => lieu où se retrouvent les âmes des innocents qui sont morts sans avoir reçu le sacrement du baptême.

- "Les Fleurs du mal" => projet poétique de Baudelaire : extraire la beauté du mal. (Baudelaire dit : " tu m'as donné ta boue, j'en fais de l'or ").


La première édition, de 1857 comporte 100 poèmes dont 48 antérieurement publiés dans diverses revues.
La seconde édition, de 1861 comporte 32 pièces nouvelles ; mais 6 pièces sont condamnées. Baudelaire a ordonné son recueil avec un soin extrême : « Le seul éloge que je sollicite pour ce livre est qu’on reconnaisse qu’il n’est pas un pur album et qu’il a un commencement et une fin »
Mais la véritable unité de ce recueil tient à la douloureuse sincérité du poète, qui s’y est exprimé tout entier : : Faut-il vous dire, à vous qui ne l’avez pas plus deviné que les autres, que, dans ce livre atroce, j’ai mis toute ma pensée, tout mon cœur, toute ma religion (travestie), toute ma haine ;
Il est vrai que j’écrirai le contraire, que je jugerai mes grands dieux que c’est un livre d’art pur, de singerie, de jonglerie, et je mentirai comme un arracheur de dents ».

Les Fleurs du Mal sont un authentique recueil.
Tâchons de montrer quelle loi régit son économie globale et à quel parcours métaphysique nous invite Baudelaire.


Dans une première section, qui de beaucoup la plus importante, « Spleen et idéal », Baudelaire oppose douloureusement aux vertus exaltantes de l’art et de l’amour la déprimante misère de sa vie. Il célèbre l’éminente dignité de la création esthétique et définie la Beauté éternelle (I à XXI) ; il évoque Jeanne Duval (XXII à XXXIX), Adélaïde Sabatier (XL à XLVIII), la comédienne Marie Daubrun et les autres femmes qu’il a connues ou aimées (XLIX à LXIV) ; puis il analyse avec acuité le mal dont il souffre (LXV à LXXXV).

Dans les sections suivantes, « Tableaux parisiens » (pièces LXXXVI à CIII), « Le Vin » (CIV à CVIII), « Fleurs du mal » (CIX à CXVIII), il décrit ses tentatives désespérées pour échapper au spleen par la fréquentation de ses semblables, par l’ivresse ou par le vice. Mais toutes ces tentatives échouent ; et c’est alors « la Révolte » (CXVIII à CXX). La révolte s’avère cruellement vaine à son tour, et le poète ne voit d’autre issue que dans « la Mort » (CXXI à CXXVI).
25 pièces nouvelles prennent place, en 1868, dans une édition posthume.
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20076

MessageSujet: Re: Les fleurs du mal, de Baudelaire.
Mar 29 Déc - 18:44

Citation :
- "Les Fleurs du mal" => projet poétique de Baudelaire : extraire la beauté du mal. (Baudelaire dit : " tu m'as donné ta boue, j'en fais de l'or ").

Faire naitre des hypothèses d'interprétations du titre par les camarades me semble intéressant. Quelles sont les diverses interprétations de sens qu'on pourrait lui donner ? Et comment comprendre cette explication de l'auteur ? Qui est le "tu" d'ailleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Les fleurs du mal, de Baudelaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: Les mains tendues... :: Français :: Exposés-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération