AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

[JEU] Petit atelier d'écriture ludique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Modo
Aidactif


Nombre de messages : 19402

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Sam 17 Jan - 18:09

Citation :
(Sans aucune retouche)


Ce sera donc encore mieux quand il y en aura smile

En ajoutant des phrases, des idées, du vocabulaire, des transitions, etc.

Pensez ensuite à donner un titre à votre ensemble de textes un peu surréalistes smile
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
ICE
Aidactif


Nombre de messages : 583
Age : 13

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Sam 17 Jan - 20:27

voici le mien :

                                              L'enfant du pays


Un pâtre du nom de Léon, âgé de 75 ans, tomba gravement malade après une randonnée en montagne.
Il mourut peu après cette sortie. Tout le village entier se déplaça pour l'enterrement du vieil homme. Les habitants en émoi, ne savaient pas qui élire comme nouveau berger, car le pauvre Léon était le seul gardien de troupeau du village et le berger était très aimé par tous les villageois. Ne sachant qui désigner, ils appelèrent plusieurs candidats, mais un seul d'entre eux au final, plaisait aux anciens du village.
C'est un petit homme, de 13 - 14 ans, guère davantage. Son visage frêle est  très expressif et calme. Il parle le jargon du pays avec une voix suave. Il est habillé d'une tunique vermeille, très modeste. Son chien se nomme Ivern et pour seul bagage un petit accordéon légué jadis par son aïeul.
D'un commun accord, ils décident de lui confier le troupeau du village. 
Le nouveau berger part en montagne pour promener son chien et son troupeau.
Il arrive à la cabane à l'heure du crépuscule. 
La nuit, le berger entend un brouhaha immense. Il sort de la cabane et voit un ours qui attaque son troupeau. Le berger paralysé par la peur, ne peut que voir son troupeau se faire dévorer. Le jeune pâtre réalise que tout est perdu. Mais alors  son chien  attaque l'ours ! La bête apeurée, part plus vite que l'éclair. Le jeune homme est fier du courage mémorable de son compagnon et aussi triste pour son troupeau. Il ne reste plus que 20 brebis sur les 50 qu'il avait avant cette étrange étape. Le brouillard arrive alors sur le berger et son troupeau.

Les villageois sachant que le jeune et son chien avaient réussi à chasser l'ours,  se mirent à les chercher. Ils eurent beau patrouiller, ils ne trouvèrent pas la cabane avec ce brouillard.

Ils entendirent alors un son grave, puis aiguë. Soudain un des aïeuls du village reconnut le son de l'accordéon du jeune homme. Ils se mirent alors à chercher en écoutant le son de l'instrument de musique. Ils le retrouvèrent après de longues recherches. Ce fut alors une grande fête en honneur du héros et de son chien courageux.
Revenir en haut Aller en bas
DC shoes



Nombre de messages : 2762
Age : 16

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Dim 18 Jan - 15:38

Voici mon texte ! 


Si nous étions réellement innocent, l'amour existerait-il ? Le seul endroit où je me sens innocent c'est dans la petite prairie où ma mère aimait y aller. Ma tante avait peur que j'y aille, c'était une question d'heures elle pensait que j'allais y rester toute la journée. Elle préférait qu'on aille ensemble à la mer. A-t-elle un cœur ? Elle disait m'aimer, mais pour faire ça était-ce vrai ? Je n'appelle pas ça de l'amour maintenant. Je suis perdu, totalement perdu, vais-je finir par faire la sentinelle ? Dans la nuit, j'avais fait un rêve. Il était... frustrant. Je marchais, je marchais si vite quand soudain une lumière hésitante jaillit d'une montagne. Elle m'intriguait alors je courai vers cette montagne pour voir ce que c'était. Il y avait une petite fille. On aurait dit qu'elle faisait la sentinelle devant sa maison, mais soudain une petite larme de tristesse ce mit a coulé sur sa petite joue rosâtre. Elle tenait un panneau en carton entre ses mains. Il y avait écrit quelque chose dessus. Mais c'était du genre illisible. Les mots étaient écrits en noir, l'encre avait coulé, sans doute à cause des larmes. Soudain elle fit tomber le panneau et le soleil se cacha. était-ce fait exprès ? Je ne sais pas. Je réussis à lire le panneau qui venait de tomber dans l'herbe. Il y avait écrit "herbe des morts". Affolé, des larmes se mirent à couler, il courait si vite, tout en chantant. Il disait que cela le détendait. Il tenait dans la main des fleurs coupées. Il courut à n'en plus jamais s'arrêter. Quand soudain il sauta dans la neige qu'il y avait à l'extérieur. Oui de la neige. Alors que nous étions en été et non en hiver. L'homme se mit à chanter, il doit aimer le chant, quant à sa compagne elle ne fait que se regarder dans un miroir. La femme prit une petite boite fermée a clé. Elle attrapa une clé et la mit dans le trou de la serrure afin de l'ouvrir. Quand elle l'ouvrit une petite mélodie retentit. Ça me rappela quand ma maman et moi allions nous amuser dans la neige.


Dernière édition par DC shoes le Lun 19 Jan - 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alice



Nombre de messages : 1858
Age : 16

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Lun 19 Jan - 13:22

J'étais un espion, je rencontrais mon correspondant. , Par bruits sourds, dans la forêt (En l'état, ceci n'est pas une phrase, développe les idées, trouve des transitions, ajoute du vocabulaire, etc.). Délirant de fièvre, je voyais des espions partout.  Des visages inconnus, des larmes sur leurs visages. La fièvre le diminuait. Ses funérailles étaient proches. Dans le bruit du soir, moi le militant, on m'arrêtait. Dans la rivière ils s'y baigné. Avant ses funérailles, il y a deux jours (ceci n'est pas une phrase).  dans l'âme de mon pays, je suivais du regard (quoi ? Verbe transitif direct). La rivière de mon âme s'écoule sans arrêt. Le temps des regrets est bien loin. Mon moulin à moi s'efface dans mon délire.

Premier jet à retravailler bien sûr
Revenir en haut Aller en bas
mimir



Nombre de messages : 68
Age : 16

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Lun 19 Jan - 13:50

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
lulu



Nombre de messages : 255

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Lun 19 Jan - 19:06

Mais il commençait à faire nuit et des nuages noirs arrivaient. C'était une question d'heures, si je rentrais trop tard le gardien ne reconnaitrait pas mon visage et me chasserait. Elle traversa le salon et passa devant moi sans même me regarder, je me demandais ce qu'elle faisait ici en pleine nuit. Je la recroisai à l'entrée du parc, elle avait une blessure à la main. Il se tenait debout la tête haute et nous regardait avec mépris, il nous invita à nous asseoir dans le salon. Dehors une couche de neige recouvrait l'herbe, je m'assis en face d'une imitation d'un tableau de Picasso. Le grenier me faisait peur, mais la chambre d'amis me faisait encore plus peur, car il y avait une tête de sanglier accroché en face du lit et je craignais de faire des cauchemars. Le lendemain dans la forêt, je découvris un moulin. Elle disait que grâce à ça je n'aurais plus de fièvre et je ne ferais plus de cauchemar. Les mains croisées devant mon lit elle attendait toute la nuit en me chantant des chansons.
Revenir en haut Aller en bas
perrier



Nombre de messages : 896

MessageSujet: Re: [JEU] Petit atelier d'écriture ludique
Jeu 29 Sep - 21:44

  L'amour éternel


  L'amour que je lui porte et plus fort que toutes ces nouvelles funestes cependant, je ne m'imaginais pas toutes ces villes mortes à cause de lui : je ne pouvais m'empêcher de l'aimer, mais à l'aube tout changeras. Tout à coup, je ressentis cette douleur atroce dans le corps ! Je pensais à chaque jour de ma vie, l'amour que j'ai eu pour lui, la nuit lumineuse est calme, malgré toute cette discorde. Ici repose ... En voyant cette pancarte, je fulminais : toute ma vie bascula. Juste à côté, une rivière. L'eau ruisselait des perles d'eau tombées du ciel, je ne pensais plus à rien. Le soleil m'aveuglant,  j'étais couchée au sol, la rosée du matin posée sur moi. En me levant, les gouttes d'eau descendant dans le bas de mon dos me glacèrent les os. C'était le crépuscule. Devant moi s'élevait une fastueuse demeure, un mausolée.  A mes pieds, une  rose fanée; tout à coup, le ciel devint obscur : les nuages cachaient le soleil. Ci-git ma vie.
Revenir en haut Aller en bas

[JEU] Petit atelier d'écriture ludique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: Section Free Style :: Défis et jeux d'écriture-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération