AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

MPagnol - entraînement - rédaction - saint Georges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Uranie
Aidactive


Nombre de messages : 1729

MessageSujet: Re: MPagnol - entraînement - rédaction - saint Georges
Lun 27 Jan - 12:56

Une rédaction :

Citation :
Le chevalier chrétien Saint Georges, en armure d'argent étincelante apparut sur son majestueux cheval blanc en haut de la colline. Dans sa main gauche il porte une lance à la pointe aiguisée et sur sa tête un casque orné de dorures et serties de pierres précieuses. Dominant la vallée, il semblait invincible. Il éperonna son cheval qui galopa vaillamment en direction du dragon. Cette bête, avec ses immenses ailes de démon, ses cornes de diable, sa machoire gigantesque et son interminable queue était enfin à portée de sa lance. Mais le monstre, sentant une présence humaine, s'envola en quelques lourds battements d'ailes. Puis, il fonça, crachant son feu destructeur sur le brave chevalier. Saint Georges esquiva l'attaque. Rempli de courage divin, il riposta et l'embrocha en plein vol, laissant sa lance dans ses flancs. Mais dans sa chute, le dragon tapa de sa queue le preux chevalier qui tomba de sa monture. Heureusement, le coups de lance avait été fatal et l'horrible créature mourrut. Certain d'avoir été guidé par Dieu, Saint Georges dit à tous ceux qui ont eu connaissance de cette bataille de se convertir.



Remarques :

Citation :
Le chevalier chrétien Saint Georges, en armure d'argent étincelante apparut sur son majestueux cheval blanc en haut de la colline.


Il manque une virgule quelque part... je vous laisse deviner où.

Citation :
Dans sa main gauche il porte une lance à la pointe aiguisée et sur sa tête un casque orné de dorures et serties de pierres précieuses.


"Porter" n'est pas le meilleur verbe à utiliser ici ; on porte un vêtement, ou un objet à transporter ; une lance, cela se tient plutôt.
Attention à l'accord de "serties"... qu'est-ce qui est serti ?

Citation :
Dominant la vallée, il semblait invincible. Il éperonna son cheval qui galopa vaillamment en direction du dragon.


D'accord.

Citation :
Cette bête, avec ses immenses ailes de démon, ses cornes de diable, sa machoire gigantesque et son interminable queue était enfin à portée de sa lance.


Attention à "machoire"... il y a un accent !
OK pour la description, mais vous pourriez développer encore, montrer les détails, et surtout ne pas donner d'indications que sur la taille (immense, gigantesque, interminable... il y a sûrement d'autres aspects du dragon intéressants ; ses dents, ses griffes...).

Citation :
Mais le monstre, sentant une présence humaine, s'envola en quelques lourds battements d'ailes.


C'est donc un dragon peureux ? Le fait de "sentir une présence humaine" fait penser à un documentaire animalier... ce n'est pas tout à fait le ton qui convient. Le dragon n'est pas un animal ordinaire, c'est un monstre, envoyé du démon. Il vaut mieux le montrer voyant venir le chevalier.

Citation :
Puis, il fonça, crachant son feu destructeur sur le brave chevalier. Saint Georges esquiva l'attaque.


"Foncer" est un terme familier.
Ne mettez pas de virgule après "puis", cela n'a pas de sens.
"Saint Georges esquiva l'attaque" : on reste sur sa faim... il faut, soit expliquer, soit enchaîner avec ce qui suit, pour montrer la rapidité des mouvements, le rythme vif du combat.

Citation :
Rempli de courage divin, il riposta et l'embrocha en plein vol, laissant sa lance dans ses flancs.


Qu'est-ce que c'est que le "courage divin" ? Dieu lui donne du courage ; il faut le dire autrement, parce que "courage divin" n'évoque rien.
"Embrocher" est un terme familier ; vous cassez tout le panache du combat  r ir , voilà notre dragon embroché comme un vulgaire poulet !
En outre, ce n'est pas ce que montre l'image.

Citation :
Mais dans sa chute, le dragon tapa de sa queue le preux chevalier qui tomba de sa monture.

"Taper" est du langage courant, et surtout ne convient pas. Vous (les élèves) l'utilisez tout le temps à la place de "frapper" (à mon grand désespoir).
Si vous faites tomber le chevalier de sa monture, (1) il est un peu ridicule, (2) il va avoir bien du mal à se relever... c'est lourd, une armure ! (3) il faut que cela amène à quelque chose ; la chute en soi n'apporte rien si le combat ne continue pas.
Et, encore une fois, vous sortez ici de l'histoire.

Citation :
Heureusement, le coups de lance avait été fatal et l'horrible créature mourrut.


"le coups" ? "mourrut" ?  gluk 
Et ce n'est pas l'histoire... vous oubliez la ceinture, la princesse !

Citation :
Certain d'avoir été guidé par Dieu, Saint Georges dit à tous ceux qui ont eu connaissance de cette bataille de se convertir.


Dit comme cela, on a l'impression que Georges se dit seulement à ce moment qu'il doit avoir été guidé par Dieu. Or il se considère en permanence comme un envoyé de Dieu.
"tous ceux qui ont eu connaissance..." : mais vous êtes dans un texte au passé, vous ne pouvez pas utiliser le passé composé ! Et puis ce n'est pas l'histoire : relisez le texte, il s'agit des habitants de Sicha ; qui seraient "ceux qui ont eu connaissance de cette bataille" ?   

_________________
Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours. Gandhi

Revenir en haut Aller en bas
cobra 971



Nombre de messages : 11
Age : 15

MessageSujet: Re: MPagnol - entraînement - rédaction - saint Georges
Mer 5 Fév - 10:36

Un chevalier apparu, il était vêtu d'une magnifique armure doré, il vit une grotte et se dit que c'était certainement l'entre du dragon. Il entra et vit le dragon, il vit aussi des cadavres de brebis prêt à être mangé. Le chevalier aperçu une jeune fille ligoter, la délivra et le dragon se réveilla. La jeune fille eu une idée, elle attrapa un cadavre de brebis et le traîna jusqu'à la sortie de la grotte. Ils virent donc le dragon plus précisément. Le dragon était immense, il possédait de magnifique écaille violette, deux pattes avec des griffes extrêmements pointues, deux ailes où se trouvait deux cercles dessinés sur chacune des ailes, il avait des dents extrêmements pointues. Le chevalier était effrayé mais, vaincu sa peur et planta sa lance à la gueule du dragon, le dragon riposta et arracha un bras au chevalier. Le chevalier dit à la jeune: < Lance ta ceinture a ça gorge.> Elle lança sa ceinture à la gorge du dragon. Elle tira le dragon jusqu'à la ville, les habitants maintenaient le dragon et le chevalier planta son épée droit au cœur du dragon, le tua et mourra lui aussi à cause de sa blessure.
Revenir en haut Aller en bas

MPagnol - entraînement - rédaction - saint Georges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: Section Free Style :: Prose : récits et nouvelles :: Vos récits-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération