AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

Français Laruns 6ème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
*smiley*

avatar

Nombre de messages : 138
Age : 12

MessageSujet: Re: Français Laruns 6ème
Ven 9 Fév - 9:47

Modo a écrit:
Bien sûr que tu le peux si tu le veux wink

Très bien, merci !
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20169

MessageSujet: Re: Français Laruns 6ème
Ven 9 Fév - 14:53

Devoirs pour la rentrée :
Rendre évaluation vocabulaire/orthographe de février.(nouvelle liste)
Corriger compte rendu de lecture.(signature)

Lire et résumer en quelques lignes  p 170 et 172



Si vous avez du temps :
Essayez d'avancer travail autonome : compte-rendu de lecture et récitation du prochain trimestre.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Cloclo64

avatar

Nombre de messages : 93
Age : 11

MessageSujet: Re: Français Laruns 6ème
Mar 13 Fév - 11:11

Pouvez-vous remettre les récitations s'il vous-plaît ?
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20169

MessageSujet: Re: Français Laruns 6ème
Mar 13 Fév - 11:22

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Cloclo64

avatar

Nombre de messages : 93
Age : 11

MessageSujet: Re: Français Laruns 6ème
Mar 13 Fév - 11:29

Merci monsieur !
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20169

MessageSujet: Re: Français Laruns 6ème
Mar 13 Fév - 12:07

Je m'étonne que dans votre classe personne n'ait pris encore un passage du "Crapaud" de Victor Hugo, ni tenté de faire la fable "loup et l’agneau" à trois.


Dernière édition par Modo le Mar 13 Fév - 13:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
*smiley*

avatar

Nombre de messages : 138
Age : 12

MessageSujet: Re: Français Laruns 6ème
Mar 13 Fév - 13:19

Bonjour, pour la poésie à faire à trois, il faut qu'il ni ait que une seule personne des trois qui doit répondre aux questions sur la versification ou on doit tous y répondre ?
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20169

MessageSujet: Re: Français Laruns 6ème
Mar 13 Fév - 13:26

Tous doivent être au point si vous faites ce choix.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
*smiley*

avatar

Nombre de messages : 138
Age : 12

MessageSujet: Re: Français Laruns 6ème
Mar 13 Fév - 13:34

D'accord, merci !
Revenir en haut Aller en bas
Lindt64

avatar

Nombre de messages : 23
Age : 11

MessageSujet: Re: Français Laruns 6ème
Jeu 15 Fév - 15:52

pour les récitations, il n'y aurais pas une autre pièce de théâtre ? (+ inversion sujet/verbe)
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20169

MessageSujet: Re: Français Laruns 6ème
Ven 16 Fév - 9:03

Je peux vous en proposer quelques-unes :


L'incipit du "Médecin malgré lui", de Molère.

A jouer à deux




Le Médecin malgré lui


Acte I / Scène I

https://www.youtube.com/watch?v=gJWtmF7pjOw

https://www.youtube.com/watch?v=KJ5fIcjOPTw


https://www.youtube.com/watch?v=jstGolfc0qw
A partir de 1, 25

(Scène de ménage : Mari et femme entrant en scène en se querellant)

Sganarelle
Non, je te dis que je n'en veux rien faire, et que c'est à moi de parler et d'être le maître.

Martine
Et je te dis, moi, que je veux que tu vives à ma fantaisie, et ne je ne me suis point mariée avec toi pour souffrir tes fredaines.

Sganarelle
O la grande fatigue que d'avoir une femme ! et qu'Aristote a bien raison, quand il dit qu'une femme est pire qu'un démon !

Martine
Voyez un peu l'habile homme, avec son benêt d'Aristote !

Sganarelle
Oui, habile homme ! Trouve-moi un faiseur de fagots qui sache, comme moi, raisonner des choses, qui ait servi six ans un fameux médecin, et qui ait su, dans son jeune âge, son rudiment par coeur.

Martine
Peste du fou fieffé !

Sganarelle
Peste de la carogne !

Martine
Que maudit soit l'heure et le jour où je m'avisai d'aller dire oui !

Sganarelle
Que maudit soit le bec cornu de notaire qui me fit signer ma ruine !
(...)

Martine
Et tu prétends, ivrogne, que les choses aillent toujours de même ?

Sganarelle
Ma femme, allons tout doucement, s'il vous plaît.

Martine
Que j'endure éternellement tes insolences et tes débauches ?


Sganarelle
Ma femme, vous savez que je n'ai pas l'âme endurante, et que j'ai le bras assez bon.

Martine
Crois-tu que je m'épouvante de tes paroles ? Je me moque de tes menaces !

Sganarelle
Ma petite femme, ma mie, votre peau vous démange, à votre ordinaire.

Martine
Je te montrerai bien que je ne te crains nullement.

Sganarelle
Doux objet de mes voeux, je vous frotterai les oreilles.

Martine
Ivrogne que tu es !

Sganarelle
Je vous battrai.

Martine
Sac à vin !

Sganarelle
Je vous rosserai.

Martine
Infâme !

Sganarelle
Je vous étrillerai.


Martine
Traître, insolent, coquin, pendard, gueux, fripon, maraud, voleur... !

Sganarelle
(Il prend un bâton et lui en donne.)
Ah ! vous en voulez donc ?

Martine (criant sous les coups)
Ah ! ah !

Sganarelle
Voilà le vrai moyen de vous apaiser.


Dernière édition par Modo le Ven 16 Fév - 9:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20169

MessageSujet: Re: Français Laruns 6ème
Ven 16 Fév - 9:42

A jouer à deux

Extrait des fourberies de Scapin


(Scapin, un domestique, trouve une ruse pour bastonner son maitre en lui faisant croire qu'il doit se cacher car des tueurs le cherchent.)


https://www.youtube.com/watch?v=SIgMIdoaKHo


SCAPIN : Monsieur, vous courez le péril le plus grand du monde, et je voudrais pour beaucoup que vous fussiez dans votre logis.
GERONTE : Comment donc ?
SCAPIN : A l'heure que je vous parle, on vous cherche de toutes parts pour vous tuer.
GERONTE : Moi ?
SCAPIN : Oui. (...)  J'ai vu deçà delà des soldats qui interrogent ceux qu'ils trouvent, de sorte que vous ne sauriez faire un pas ni à droite ni a gauche, que vous ne tombiez dans leurs mains.
GERONTE : Que ferai-je, mon pauvre Scapin ?
SCAPIN : Je ne sais pas, Monsieur, et voici une étrange affaire. Je tremble pour vous depuis les pieds jusqu'à la tête.
GERONTE : Ne saurais-tu trouver quelque moyen pour me tirer de peine ? Eh ! Scapin, montre-toi serviteur zélé. Ne m'abandonne pas, je te prie.
SCAPIN : Je le veux bien. J'ai une tendresse pour vous qui ne saurait souffrir que je vous laisse sans secours.
GERONTE : Tu en seras récompensé, je t'assure ; et je te promets cet habit-ci, quand je l'aurai un peu usé.
SCAPIN : Attendez. Il faut que vous vous mettiez dans ce sac, et que...
GERONTE , croyant voir quelqu'un. Ah !... ah non, ce n'est personne ...
SCAPIN :  Il faut, dis-je, que vous vous mettiez là dedans, et que vous vous gardiez de remuer en aucune façon. Je vous chargerai sur mon dos comme un paquet de ... quelque chose, et je vous porterai ainsi, au travers de vos ennemis, jusque dans votre maison.
GERONTE : L'invention est bonne.
SCAPIN : La meilleure du monde. Vous allez voir. (A part.) Tu me paieras l'imposture.
GERONTE : Eh ?
SCAPIN : Je dis que vos ennemis seront bien attrapés. Mettez-vous bien jusqu'au fond, et surtout prenez garde de ne vous point montrer et de ne branler pas, quelque chose qui puisse arriver.
GERONTE : Laisse-moi faire. Je saurai me tenir...
SCAPIN : Cachez-vous, voici un spadassin qui vous cherche. (contrefaisant sa voix) eh l'homme au sac, que transportes-tu ? -Moi rien - Ah, tu fais le drôle ! Prends ça ! (il bastonne le sac et fait mine d'être frappé lui-même)
GERONTE , mettant la tête hors du sac. : Ah ! Scapin, je n'en puis plus. Ah ! je suis roué. Pourquoi diantre faut-il qu'ils frappent sur mon dos ?


Scapin : coef 1, Géronte coef 1


---------
Suite (Célèbre scène du sac et des coups de bâton)

https://www.youtube.com/watch?v=SIgMIdoaKHo
à partir de 2, 22


Scapin : coef 2, Géronte coef 1



(Faisant entrer Géronte dans le sac)
SCAPIN : Cachez-vous, voici un spadassin qui vous cherche. (En contrefaisant sa voix.) "Quoi ! jé n'aurai pas l'abantage dé tuer cé Géronte et quelqu'un par charité ne m'enseignera pas où il est ?" (A Géronte, avec sa voix ordinaire.) Ne branlez pas. (Reprenant son ton contrefait.) "Cadedis ! jé lé trouberai, se cachât-il au centre de la terre." (A Géronte, avec son ton naturel.) Ne vous montrez pas.  "Oh ! L'homme au sac. --Monsieur. --Jé té vaille un louis, et m'enseigne où peut être Géronte. -Et pour quelle affaire, Monsieur ? -Jé beux, cadédis ! lé faire mourir sous les coups de vâton. --Oh ! Monsieur, les coups de bâton ne se donnent point à des gens comme lui, et ce n'est pas un homme à être traité de la sorte. --Qui, cé fat de Géronte, cé maraud, cé bélître ? --Le seigneur Géronte, Monsieur, n'est ni fat, ni maraud, ni bélître, et vous devriez, s'il vous plaît, parler d'autre façon. Je défends, comme je dois, un homme d'honneur qu'on offense. -Est-ce que tu es des amis dé cé Géronte ? --Oui, Monsieur, j'en suis. --Ah ! Cadédis ! tu es dé ses amis, à la vonne hure (Il donne plusieurs coups de bâton sur le sac.) Tiens ! Boilà cé qué jé té vaille pour lui. Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Monsieur. Ah ! ah ! Monsieur, tout beau ! Ah ! Doucement, ah ! Ah ! Ah ! --Va, porte-lui cela dé ma part. Adiusias !"  (en se plaignant et remuant le dos, comme s'il avait reçu les coups de bâton).
GERONTE , mettant la tête hors du sac. : Ah ! Scapin, je n'en puis plus.
SCAPIN : Ah ! Monsieur, je suis tout moulu, et les épaules me font un mal épouvantable.
GERONTE : Comment ! C'est sur les miennes qu'il a frappé.
SCAPIN : Nenni, Monsieur, c'était sur mon dos qu'il frappait.
GERONTE : Que veux-tu dire ? J'ai bien senti les coups, et les sens bien encore.
SCAPIN : Non, vous dis-je, ce n'était que le bout du bâton qui a été jusque sur vos épaules.
GERONTE : Tu devais donc te retirer un peu plus loin pour m'épargner... Ah ! je suis roué. Pourquoi diantre faut-il qu'ils frappent sur mon dos ?
SCAPIN , lui remettant la tête dans le sac. : Prenez garde, voici une demi-douzaine de soldats tout ensemble. (Il contrefait plusieurs personnes ensemble.) "Allons, tâchons à trouver ce Géronte, cherchons partout. Courons toute la ville. N'oublions aucun lieu. Visitons tout. Furetons de tous les côtés." (A Géronte, avec sa voix ordinaire.) Cachez-vous bien. "Ah ! Camarades, voici son valet. Allons, coquin, il faut que tu nous enseignes où est ton maître. -Eh ! Messieurs, doucement. (Géronte met doucement la tête hors du sac et aperçoit la fourberie de Scapin.) --Si tu ne nous fais trouver ton maître tout à l'heure, nous allons faire pleuvoir sur toi une ondée de coups de bâton. --J'aime mieux souffrir toute chose que de vous découvrir mon maître. --Nous allons t'assommer. --Faites tout ce qu'il vous plaira. --Tu as envie d'être battu ? --Je ne trahirai point mon maître. --Ah ! Tu en veux tâter ? Voilà... --Oh !" (Comme il est prêt de frapper, Géronte sort du sac et Scapin s'enfuit.)
GERONTE : Ah ! Infâme ! Ah ! Traître ! Ah ! Scélérat ! C'est ainsi que tu m'assassines !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20169

MessageSujet: Re: Français Laruns 6ème
Ven 16 Fév - 10:09



Seul.
Cyrano de Bergerac, d'Edmond Rostand
La tirade du nez (acte I, scène 4)


contexte de la scène pour bien comprendre le texte:
 

Version écourtée



Ah ! Non ! C'est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire... oh ! Dieu ! ... bien des choses en somme...
En variant le ton, —par exemple, tenez :
Agressif : « moi, monsieur, si j'avais un tel nez,
Il faudrait sur le champ que je me l'amputasse ! »

Descriptif : « c'est un roc ! ... c'est un pic... c'est un cap !
Que dis-je, c'est un cap ? ... c'est une péninsule ! »

Gracieux : « aimez-vous à ce point les oiseaux
Que paternellement vous vous préoccupâtes
De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? »


Emphatique : « aucun vent ne peut, nez magistral,
T'enrhumer tout entier, excepté le mistral ! »

Dramatique : « c'est la Mer Rouge quand il saigne ! »

Admiratif : « pour un parfumeur, quelle enseigne ! »

Lyrique : « est-ce une conque, êtes-vous un triton ? »
Naïf : « ce monument, quand le visite-t-on ? »

—Voilà ce qu'à peu près, mon cher, vous m'auriez dit
Si vous aviez un peu de lettres et d'esprit :
Mais d'esprit, ô le plus lamentable des êtres,
Vous n'en eûtes jamais un atome, et de lettres
Vous n'avez que les trois qui forment le mot : sot !



cf2




http://www.youtube.com/watch?v=pyVhpJzpA8A&feature=related



http://www.youtube.com/watch?v=YVfW5knp2Eg

http://www.youtube.com/watch?v=r91X_9h4LuM&feature=related
(à partir de 2m40)


Dernière édition par Modo le Ven 16 Fév - 10:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20169

MessageSujet: Re: Français Laruns 6ème
Ven 16 Fév - 10:17

Le bourgeois gentilhomme, de Molière

Contexte : un bourgeois, un peu idiot, demande conseil pour écrire une lettre à une marquise.

https://www.youtube.com/watch?v=A_LDMHC-0-I


Lien vidéo

  A visionner en cliquant sur le mot "youtube" top



Monsieur Jourdain

Je vous en prie. Au reste, il faut que je vous fasse une confidence. Je suis amoureux d'une personne de grande qualité, et je souhaiterais que vous m'aidassiez à lui écrire quelque chose dans un petit billet que je veux laisser tomber à ses pieds.

Maître de philosophie
Fort bien. Sont-ce des vers que vous lui voulez écrire ?

Monsieur Jourdain
Non, non, point de vers.

Maître de philosophie
Vous ne voulez que de la prose ?

Monsieur Jourdain
Non, je ne veux ni prose ni vers.

Maître de philosophie
Il faut bien que ce soit l'un, ou l'autre.

Monsieur Jourdain
Pourquoi ?

Maître de philosophie
Par la raison, Monsieur, qu'il n'y a pour s'exprimer que la prose, ou les vers.

Monsieur Jourdain
Il n'y a que la prose ou les vers ?

Maître de philosophie
Non, Monsieur : tout ce qui n'est point prose est vers ; et tout ce qui n'est point vers est prose.

Monsieur Jourdain
Et comme l'on parle qu'est-ce que c'est donc que cela ?

Maître de philosophie
De la prose.


Monsieur Jourdain
Par ma foi ! il y a plus de quarante ans que je dis de la prose sans que j'en susse rien, et je vous suis le plus obligé du monde de m'avoir appris cela. Je voudrais donc lui mettre dans un billet : "Belle Marquise ; vos beaux yeux me font mourir d'amour" ; mais je voudrais que cela fût mis d'une manière galante, que cela fût tourné gentiment.

Maître de philosophie
Mettre que les feux de ses yeux réduisent votre coeur en cendres ; que vous souffrez nuit et jour pour elle les violences d'un...

Monsieur Jourdain
Non, non, non, je ne veux point tout cela ...

Maître de philosophie
Il faut bien étendre un peu la chose.

Monsieur Jourdain
Non, vous dis-je, je ne veux que ces seules paroles-là dans le billet ; mais tournées à la mode, bien arrangées comme il faut. Je vous prie de me dire un peu les diverses manières dont on les peut mettre.

Maître de philosophie
On les peut mettre premièrement comme vous avez dit : Belle Marquise, vos beaux yeux me font mourir d'amour. Ou bien : D'amour mourir me font, belle Marquise, vos beaux yeux. Ou bien : Mourir vos beaux yeux, belle Marquise, d'amour me font.

Monsieur Jourdain
Mais de toutes ces façons-là, laquelle est la meilleure ?

Maître de philosophie
Celle que vous avez dite : Belle Marquise, vos beaux yeux me font mourir d'amour.

Monsieur Jourdain.
Cependant je n'ai point étudié, et j'ai fait cela tout du premier coup !

Coef 2 Maitre de philosophie
Coef 2 Monsieur Jourdin
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Misty

avatar

Nombre de messages : 56

MessageSujet: Re: Français Laruns 6ème
Lun 19 Fév - 10:37

Pourriez-vous me donner le sujet de rédaction pour le mois de février ?
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Aidactif
avatar

Nombre de messages : 20169

MessageSujet: Re: Français Laruns 6ème
Lun 19 Fév - 11:30

Tu parles de celle pour ceux qui ne travaillent pas leur écriture et vocabulaire ?
Leur prochaine leur sera donnée en temps limité en classe.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Misty

avatar

Nombre de messages : 56

MessageSujet: Re: Français Laruns 6ème
Mer 21 Fév - 9:27

Oui c'est ça. Merci
Revenir en haut Aller en bas

Français Laruns 6ème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: Les mains tendues... :: Cahier de textes - Révisions :: 6ème-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération