AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez|

Cahier de textes des 3emes 5 de Prades

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Lun 13 Mar - 14:42


_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mer 15 Mar - 8:26

A
j"avais voulu
tu auras utilisé
nous sommes tombés
tu eus voulu
il avait expliqué
je veux
vous eûtes compris
nous faisions
il aura pu
elle avait travaillé
B
Tu as dormi
tu eus
nous vînmes
Elle dort
il eut entendu
vous aviez voulu
vous avez compris
elle a travaillé
Il a plu
nous avions argumenté.

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mer 15 Mar - 9:04

SUJET: Un ami ou un adulte de votre entourage vous a convaincu de changer votre comportement.
Vous raconterez cette expérience en rappelant d'abord comment vous comportiez puis 
comment votre interlocuteur s'y est pris pour vous amener a changer.
Votre travail fera  50 lignes.



Analyse collective du sujet 

IMPARFAIT/PASSE SIMPLE/P.COMPOSE/ PRESENT 
-JE/IL/ELLE

on peut utiliser:
-répertoire 
-connecteurs logique .

PAS DE DIALOGUE 

introduction (3.4 ligne
)


=sauter 2 ligne


I.comment j'etais avant

=sauter 2 ligne

alinea /...................
..........................
...........................
sauter 2 lignes 


 II.( la rencontre)>et j ai été amené à changer 
= sauter 2 ligne

alinea /.....................
.............................
............................
..........................
.............................
..............................
2 ligne

alinea /......................
.
..............................
..............................
..............................
...............................
................................
2 lignes
alinea /.........................
................................
..................................
.................................





Conclusion (3.4 ligne)

_________________

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mar 21 Mar - 18:46


_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mer 22 Mar - 8:22

I LES FONCTIONS EN RAPPORT AVEC UN VERBE




l – sujet


Le sujet, c’est ce qui fait l'action du verbe (sauf à la voix passive où il subit l’action)

EX: Quand tombent les feuilles, l'automne est là.


QUIZZ sur le sujet:

http://www.grat…et.htm

Quiz : Trouvez le GN sujet

http://www.ccdm…animer ( exercice 1, 2, 3, 5, 7 )






2- Le complément d'objet direct (ou C.O.D )



Le COD, c’est ce qui subit l'action du verbe (sauf voix passive où c’est le sujet qui subit l’action)

On l’appelle complément d’objet direct car il complète directement un verbe, sans aucune préposition.

On appelle verbes transitifs directs les verbes qui doivent être suivis d'un COD.

EX : Le chat mange la souris ( c'est la souris qui subit l'action, donc elle est COd du verbe)







3-Le complément d’objet indirect ou COI


Il complète un verbe de façon indirecte par le moyen d'une préposition.
Généralement, on ne peut supprimer le COI. Il complète les verbes appelés transitisf indirects, c'est-à-dire qui doivent être complétés par un COI

EX : Il parle à /de son père







4- Le complément d'objet second ou COS


C'est le nom que l’on donne au COI quand le verbe est déjà complété par un autre complément d'objet
Ex : Je parle à mon père de ma journée

Ophélie donne une baffe (cod) à Rémi (cos)



Test: Complément direct ou complément indirect?

http://www.ccdm…animer

top




5- Le complément d’agent


Le complément d’agent complète un verbe –uniquement à la voix passive - grâce à la préposition par ou de.

C'est le complément d’"agent" qui "agit" , qui fait l'action du verbe à la voix passive (c'est pourquoi le complément d’agent devient sujet si on met la phrase à la voix active).

EX : Le sol est recouvert par la neige/ de neige (C. d'agent car c'est la neige qui fait l'action de recouvrir le sol)






6- Les compléments circonstanciels.

Ils complètent un verbe en apportant des précisions sur les circonstances de son action, soit en précisant quand elle a eu lieu (c. c. de temps), où celle-ci s'est passée (c. c. de lieu), etc.

On peut généralement supprimer les compléments circonstanciels : ils sont le plus souvent facultatifs et servent à enrichir les phrases en apportant toutes sortes de précisions au sujet de l'action du verbe (Il est donc utile d’en mettre en rédaction pour enrichir son expression écrite)

On trouve les compléments circonstanciels dans une phrase en trouvant les mots qui répondent aux questions suivantes (concernant l'action du verbe verbe):

-où? -C. C de lieu
-quand? -C. C de temps
-de quelle manière? -C. C de manière
-par quel moyen? -C C de moyen
-pourquoi? -C. C de cause
-avec quelle conséquence? -C. C de conséquence
-dans quel but? -C. C de but
-à quelle condition? -C. C de condition

Ex : Hier soir ( CCT) , ils sont venus gentiment (CC manière) chez moi (CCL) en voiture (CC de moyen) pour me voir (CC de but) parce que je me sentais seul (CC de cause).





Quizz pour s'exercer à repérer les compléments circonstanciels:

http://www.123i…veau=1

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mer 22 Mar - 8:23

II -LES FONCTIONS PAR RAPPORT A UN NOM (appelées les "expansions du nom)




7- L'épithète

C'est la fonction d'un adjectif quand il se trouve à côté du nom qu'il complète.

EX : Un petit garçon poli.






8- L'attribut

C'est la fonction d'un mot (nom ou adjectif) qui qualifie un nom par le moyen d'un verbe d'état (être, paraître, sembler, avoir l’air, devenir…).

Ex : Ce garçon          /semble/           poli  ("poli" attribut du nom garçon par le moyen du verbe d'état "sembler")

                                   

N.B : Attention, après un verbe d'état on ne trouve jamais de COD, mais uniquement des attributs.

(Logique puisqu’un COD subit l’action d’un verbe…mais qu’avec un verbe d’état  (être, sembler…) il n’y a pas d’action…donc pas de COD possible !)





8- L'apposition

C’est un adjectif, ou d'un nom -voire un GN- détaché du nom auquel ils se rapporte par une virgule.

Ex : Mars   , le dieu de la guerre,    aime beaucoup Vénus ,  la plus belle des déesses.

Belle, Vénus fait tourner la tête de Mars.

NB : Un GN apposé donne souvent une définition ou une précision, L'adjectif en apposition, c’est-à-dire volontairement détaché du nom qu'il complète par une virgule, sert à mettre cet adjectif en valeur (tournure emphatique/mise en relief)

EX :       Poli,   ce gentil garçon était très apprécié. (poli: adjectif apposé ou détaché)






9 - Le complément du nom ou CDN

C'est tout ce qui complète un nom mais cette fois par le moyen d'une préposition généralement "de" "à" "en".


Il renseigne généralement souvent sur la possession,l’utilité ou  la matière... du nom qu’il complète.

Ex: Une chaise   en bois

Un fer    à repasser

La voiture     de son père


NB: Ne surtout pas confondre en évaluation le CDN qui complète un nom et le COI/COS qui complète un verbe

Ex :     Il parle    de son père (COI du verbe "parler". )    

           Il conduit la voiture   de son père (Complément du nom "voiture")


NB : Pour le CDN, la préposition qui indique la possession est de  (à est familier).En langage courant,il ne faut donc pas dire : la voiture à mon père  mais :  la voiture de mon père.


QUIZZ:


http://www.grat…dn.htm




10- Complément de l’antécédent

C’est la fonction des propositions subordonnées relatives (groupe verbal introduit par un pronom relatif : qui, que, dont, où…) – et qui complètent aussi un nom, qui sera l’antécédent du pronom relatif.

(L’antécédent désigne simplement le mot précis qu’un pronom remplace dans une phrase).

Ex : Le général  qui est à la table d’à côté    a brûlé toutes les lettres    que nous lui avons envoyées.

(cette proposition subordonnée est complément de l'antécédent "général")





CONCLUSION: Pour trouver la fonction d’un mot, il faut d’abord se rappeler qu’il y a :

d’un côté les fonctions qui complètent un verbe :

(sujet, COD, COI, COS, C. Circonstanciel, C.d’agent)


Et d’un autre… toutes les fonctions qui complètent un nom: on les appelle les expansions du nom.


Les principales expansions du nom sont donc : les épithètes, attributs, appositions, compléments du nom et les propositions subordonnées relatives qui sont complément de l’antécédent.

Ex : Voyez dans cette phrase les expansions du nom « maison »:

  La petite(épithète)  maison en bois(CDN de maison)  qui est en haut de la colline (complément de l'antécédent "maison")est belle (attribut du nom maison).
[/b]

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mer 22 Mar - 8:43


_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mer 22 Mar - 9:26

Phrase simple/phrase complexe.


Définitions




Une proposition est un groupe de mots généralement constitué autour d’un verbe conjugué. Elle comporte normalement un sujet et peut aussi avoir un ou plusieurs compléments.
Une phrase simple ne comporte qu’une seule proposition, et donc qu’un seul verbe conjugué. Il mange sa soupe. Il pleut. Le chat observe une souris.
Une phrase complexe en revanche comporte plusieurs propositions, et donc plusieurs verbes conjugués.
Dans les phrases complexes, les propositions peuvent être liées de trois manières différentes : par juxtaposition, coordination ou subordination







La juxtaposition
 consiste à placer deux propositions indépendantes l’une à la suite de l’autre, sans autre lien qu’un signe de ponctuation (généralement une virgule, un point-virgule ou deux points). Il fait réchauffer sa soupe : elle était froide. On dit dans ce cas que les deux propositions sont juxtaposées.
La coordination consiste à relier les propositions par une conjonction de coordination   Il bâille et il s’ennuie.
La subordination établit un lien de dépendance entre deux propositions indépendantes Dans la phrase : Il est fatigué parce qu’il n’a pas assez dormi , la subordonnée "parce qu’il n’a pas assez dormi" complète la principale "Il est fatigué".


1 je sais repérer une phrase simple et une phrase complexe
2 Dans la juxtaposition et la coordination les propositions restent indépendantes. Dans la subordination, l'une devient prpoposition principale et l'autre proposition subordonnée.


_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mer 22 Mar - 9:27



La majorité des propositions subordonnées appartiennent à deux grandes catégories :
 les propositions relatives introduites par un pronom relatif qui, que, quoi, dont où, lequel et ses composés (auquel, à laquelle, duquel, desquels...)
 les propositions conjonctives introduites par une conjonction de subordination quand, comme, si, que et les composés de que (parce que, lorsque, puisque...)


Ces propositions subordonnées peuvent se trouver à des places diverses dans la phrase : au début ou à la fin (Il bâille parce qu’il est fatigué / Parce qu’il est fatigué, il bâille.), à l’intérieur de la phrase, par exemple pour compléter un nom (La trousse qui est sur la table est à moi.) ou pour compléter un verbe (Il affirme qu’il a raison.)

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mer 22 Mar - 9:32



Subordonnées complétives ou relatives ou circonstancielles: les fonctions des propositions subordonnées



* La complétive ' complète un verbe .

Exemple : J'ai su que vous viendriez

J'ai su quoi ? que vous viendriez
Ellea a pour fonction de compléter un verbe

* La relative ' complète un nom.  

La photo que je regarde est belle

Je regarde quoi ? que = la photo
sa fonction est d'être complément de son antécédent (le nom qu'elle complète)

la proposition subordonnée circonstancielle


La circonstancielle joue, dans la phrase, le même rôle qu'un complément circonstanciel, dans la proposition. On les appelle parfois adverbiales.
Citation :
Il partira quand la nuit viendra.
Il partira au soir.





Elles sont introduites par des conjonctions de subordination diverses.
Citation :
Il reviendra quand tu lui auras pardonné.
Il reviendra si tu lui pardonnes.
Il reviendra bien que tu ne l'aies pas pardonné.



D'après leur sens, on classe les circonstancielles en sept catégories :

Citation :

circonstancielle de temps
" de conséquence
"de cause
" de concession
" de but
" de comparaison
 " de condition

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'


Dernière édition par Capitaine Caaaaaaverne ! le Mer 22 Mar - 9:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mer 22 Mar - 9:47

Je sais dire comment est formée une phrase complexe (juxtaposition coordination, subordination.)
Je sais faire la différence entre une proposition indépendante, principale ou subordonnée
je sais dire si une subordonnée est conjonctive ou relative

je sais donner sa fonction: relative, complétive ou circonstancielle.

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Lun 27 Mar - 14:17

Quelques liens pour s'entraîner à la réécriture :

http://www.le-p…re.php



http://www.sall…uriel/


http://cpaiream…re.pdf


http://emra68.f…re.htm
Bon entraînement !

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Lun 27 Mar - 14:26

Fiche Les valeurs des temps


Certains temps peuvent avoir différentes valeurs selon le contexte.


1-  LE PRESENT DE L'INDICATIF


Présent d’énonciation : ancré dans la situation d’énonciation, c’est le présent du moment où l’on parle.
Ex : J’étais mort et j’avais perdu ma femme. Aujourd’hui je suis un homme médiocre. Je marche et je rêve.


Présent de narration : il rapporte des actions passées au présent . Il rend l’action plus vivante, donne une impression de “direct” alors que les faits appartiennent au passé. Il est mis à la place d’un passé simple.
Ex : La nuit était sombre. Un cri déchira la nuit. Soudain la porte s’ouvre.




Présent de vérité générale : c'est le présent des définitions, de ce qui est toujours vrai.
Ex : Le chat est un animal à quatre pattes. Un mort n’est pas jaloux.


Présent pour le passé récent :
Ex : J’arrive à l'instant du travail.


Présent pour le futur proche :
Ex : Il part demain en vacances.
Ex : Il arrive dans cinq minutes.


Présent de répétition :
Ex : Il se lève tous les jours à cinq heures.


Présent duratif :
Ex : Cela fait des mois qu’il pleut.  


2- L'IMPARFAIT DE L'INDICATIF


L'imparfait exprime des actions en cours de déroulement dans le passé :
Ex : Le bateau voguait. Il pleuvait. ( =  il était en train  de voguer. Il était en train de pleuvoir.)


L’Imparfait sert à établir une description :
Ex : La coque du bateau était rouge et bleue. Son mat mesurait douze mètres.


L’Imparfait exprime la répétition, l'habitude passée :
Ex : Elle se levait tous les matins à 7 heures. Puis à la m^me heure chaque jour elle rejoignait le métro!


L’Imparfait exprime une action secondaire, «d’arrière-plan»,  par rapport au premier plan qui est au passé simple :
Ex : Il marchait tranquillement dans la rue quand soudain quelque chose attira son regard.


3- LE PASSE SIMPLE


Le passé simple exprime un fait précis, ponctuel, qui a un début et une fin :
Ex : Il se mit en route, se rendit à Bombay, y vécut de longues années.
Ex : Elle l'aperçut, se mit à rire, le fit entrer, ferma sa porte doucement, et s'affala sur son canapé.


Le passé simple a une valeur accomplie, achevée, terminée : l'action exprimée au passé simple est envisagée comme finie.
Ex : Il se servit un verre.


Ces valeurs s'opposent à celles de l'imparfait.
Le passé simple exprime les actions et les événements  principaux. L’imparfait exprime des événements « d’arrière plan ». Le passé simple exprime une action de "premier plan", par rapport à l'arrière-plan exprimé par l'imparfait.
Ex : Le vent soufflait, il mit pourtant son bateau à la mer.


4- LE CONDITIONNEL PRESENT


Valeur habituelle du conditionnel : exprime un fait hypothétique, incertain, soumis à une condition :
Ex : Si j’étais riche, je m’offrirais un beau voyage. (soumis à une condition)
Ex : Cet homme serait l’homme le plus riche du monde. (ce n’est pas sûr)


Le conditionnel sert à la concordance des temps et exprime le futur dans un temps passé :
Ex : Quand j’étais petit, je pensais que je m’offrirais un beau voyage à vingt ans.
Ex : Il dit que tu viendras >>>  Il a dit que tu viendrais me voir aujourd’hui.

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Lun 27 Mar - 14:27

Valeurs des temps simples de l'indicatif



L'indicatif est un mode très riche qui contient huit temps.

Quatre temps simples: présent, imparfait, passé simple, futur simple.

Quatre temps composés: passé composé, plus-que-parfait, passé antérieur, futur antérieur.

Ces quatre temps (simples) expriment des valeurs différentes, c'est ce que nous allons voir, le cours est facile : il faut juste s'y mettre !

1.Le présent :

     a. Le présent d'énonciation : c'est le présent qui est utilisé pour exprimer une action au moment où elle a lieu, exemple :

Je range ma chambre.

Ici, le narrateur parle au moment où il range sa chambre, présent d'énonciation.

Je joue au piano et Anne finit de lire son livre.

Ici aussi, le narrateur exprime l'action de jouer au piano et finir de lire le livre au moment où celle-ci se produit.

b.Le présent d'habitude : c'est le présent qui est utilisé pour exprimer une action qui se répète, exemple :

Elle se lève chaque jour à six heures du matin.

Ici, l'action de se réveiller se répète chaque jour à six heures du matin. Il s'agit d'intervalles réguliers, on précise la périodicité.

Ce chien mord.

Ici, il n'y a pas d'intervalle de temps précisé, cependant il s'agit d'une tendance, le présent prend donc une valeur d'habitude.

Chaque mardi, elle part nager à la piscine municipale.

Cet exemple rejoint le premier, il y a présence d'intervalle de temps d'une semaine.

c.     Le présent de vérité générale: il s'agit d'un présent vrai à toutes les époques, il peut s'agir d'une donnée scientifique, par exemple :

Deux et deux font quatre.

Ici, le présent exprime un fait qui a toujours existé et existera toujours.

La terre tourne autour du soleil sur elle-même.

Ici, nous avons une donnée scientifique qui ne changera pas.

d.   Le présent de narration: c'est le présent qui intervient dans un contexte de temps au passé, exemple :

A un moment, je ne savais plus quoi faire, je prends alors le bâton que j'avais à la main et je le frappe.

L'action se situe au passé (savais, avais) mais les verbes exprimant l'action de frapper et prendre sont au présent.

Nous pouvons aussi noter qu'il existe un présent dit 'historique' dont la valeur est proche du présent de narration :

En 1789, le peuple de Paris prend la Bastille.

Ici, l'action se situe dans le passé, plus précisément dans l'histoire mais l'action de prendre la Bastille est au présent.

2.L'imparfait :


         a.         L'imparfait duratif : c'est la valeur principale de l'imparfait et qui s'utilise le plus souvent, elle exprime des actions non limitées dans le temps, qui durent, exemple :

Il regardait le jardin et pensait à sa fille.

Ici, nous ne savons ni quand commence l'action ni quand elle se termine, elle dure, d'où le nom de 'duratif'.

b.L'imparfait descriptif : il sert tout simplement à décrire, à mettre en place un décor, exemple : 

C'était un mardi soir, il pleuvait, quant aux arbres, ils se dressaient tous mouillés.

Comme vous pouvez voir, l'imparfait décrit un endroit, il place le décor.

c.L'imparfait d'habitude : pareil que le présent d'habitude, sauf qu'il  exprime des actions qui se répètent dans le passé, exemple :

Chaque mercredi après-midi, Bouchra partait à la plage.

Ici, l'imparfait exprime une action qui se répète dans le passé.

d.L'imparfait de condition : celui-là s'emploie avec le conditionnel pour exprimer une condition, exemple :

Si tu prenais le temps de te concentrer, ton travail serait plus intéressant.

L'imparfait exprime une condition, il est employé avec un verbe au conditionnel.

3.Le passé simple :


      a. Le passé simple à aspect ponctuel : Le passé  simple en général exprime des actions accomplies, ponctuelles à la différence de l'imparfait qui exprime, lui, comme on a vu des actions qui durent.

Hier, il plut et neigea.

Actions terminées, aspect dit 'borné'.

b.Le passé simple à aspect bref : Il exprime un fait bref et soudain dans un décor au passé exprimé par l'imparfait.

Il marchait dans la forêt quand soudain il s'arrêta.

Ici, le passé simple exprime une action brève et soudaine par rapport à l'arrière-plan exprimé par l'imparfait.

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Lun 27 Mar - 14:38


1 l'obscurité


les ténèbres/ténébreux un voile/voiler
profondeur
opacité= opaque (qui ne laisse pas passer la lumière, contraire de transparent)
obscurcissement
éclipse
crépuscule (quand le soleil se couche)
pénombre (lumière faible, demi jour, presque nuit)
entre chien et loup (juste avant la tombée de la nuit. heure où les confusions sont possibles)
clair obscur ( technique en peinture où on n'utilise que du blanc et du noir)
nébuleux (obscurci par les nuages. un ciel nébuleux)
somnambule ( qui marche pendant son sommeil)
un halo de lumière (cercle de lumière autour d'une lampe ou d'un lampadaire)
indécis (qui hésite, qui n'est pas sûr)
quiproquo (un malentendu. prendre une chose ou une personne pour une autre)
énigme = mystère
assombrir
(de)masquer
envelopper
noctambule (qui aime marcher, se promener la nuit)
nyctalope (qui voit bien la nuit; les chats sont nyctalopes)
à tâtons ( en se repérant dans le noir avec ses mains)
nocturne
à l aveuglette (avancer sans y voir grand chose)
ambigüité une idée qui peut être interprétée de deux façon différente
mystère
clandestinité clandestin = qui doit se faire de façon discrète
équivoque =double sens ambigu
malentendu
brouillamini= désordre confusion (embrouillé)
imbroglio



la clarté



Sujet: Re: Cahier de texte des 5emes3 Prades
Mer 17 Sep - 7:35


2 la lumière

clarté
lueurs
rayonnant
un flot de lumière
flamboyer
miroiter/miroitement (faire des éclairs de lumière comme le soleil sur un miroir)
aurore boréale
scintiller
étinceler
phosphorescent
kaléidoscope
ver luisant/ lucioles
chatoyer/chatoyant reflets qui changent en fonction de la lumière (pierre précieuse, soie)
iriser/irisé (qui prend les couleurs de l'arc en ciel-Iris- un diamant est irisé
diaphane ( presque transparent un teint diaphane)
translucide qui laisse un peu passer la lumière un parchemin est translucide
blafard blanc maladif (un teint blafard)
évanescent:Qui disparaît par degrés, qui s'efface peu à peu : Souvenirs évanescents.
Aube/aurore
Rutilant
Fulgurant(un éclair fulgurant) qui va très vite
Poindre: le jour point commence à peine à naître=l'aube
A potron-minet Le point du jour, l'aube, le petit matin.
flamboyant/ flamboyer
photophore
feu follets
flots de lumière
réverbération
constellations /comètes/univers/étoile du berger/petite et grande ours/étoile polaire/filante
ciel constellé d'étoiles semé d'étoile
stellaire

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Lun 27 Mar - 14:40

Pour introduire un sujet

A ce propos
A ce sujet
A cet égard
A propos de
En ce qui concerne
Sous ce rapport
Dans cet ordre d'idées
De ce point de vue
En ce qui a trait à
Pour ce qui est de
En ce qui regarde
En ce qui touche
En liaison avec
En premier lieu
Relativement à
Quant à
Tout d'abord
D'abord
Sur ce point

Pour introduire un avis

A notre (mon) avis
A notre (mon) sens
En ce qui nous (me) concerne
Personnellement
Pour notre (ma) part
Quant à nous (moi)

Pour introduire une explication, un exemple

Ainsi
A savoir
Autant dire
Autrement dit
C'est-à-dire
De même
Effectivement
En effet
Par exemple
Soit

Pour introduire des faits parallèles

D'ailleurs
De plus
En outre
Or
Quant à
Reste que

Pour introduire un choix

D'une part... d'autre part
Ou... ou
Ou bien... ou bien...
Soit... soit...
Tantôt... tantôt...

Pour marquer le but

A cet effet
A cette fin
Afin de
Dans ce but
Dans cette optique
Dans cette perspective
En vue de
Pour
Pour atteindre ce résultat
Pour cela
Pour que

Pour marquer la cause

A cause de
Car
Compte tenu
D'autant plus que
Le fait que
Sous prétexte que
De ce fait
Du fait de
Du fait que
En raison de
Parce que
Par le fait que
Par suite de
Puisque
Vu que

Pour marquer l'opposition

A l'encontre de ce qui vient d'être dit
A l'inverse
A l'opposé
A l'opposé de ce qui précède
Au contraire
Au lieu de
A un autre point de vue
Cependant
Contrairement à ce qui précède
D'ailleurs
Dans un autre ordre d'idées
D'autre part
D'un autre côté
En dépit de
En revanche
(Et) pourtant
Mais
Malgré tout
Néanmoins
Par ailleurs
Par contre
Plutôt que
Quand même que
Tandis que
Toutefois

Pour marquer la conséquence

Ainsi
Ainsi donc
Alors
Aussi (+ inversion entre verbe et sujet)
C'est pourquoi
Conséquemment
De cette façon
De là
Voilà pourquoi
Donc
D'où
En conséquence
Par conséquent
Partant de ce fait
Par voie de conséquence
Pour ces motifs
Pour cette raison

Pour marquer les moments de discours

D'abord
Enfin
Tandis que
Tout d'abord
Ensuite
Puis
Finalement
En premier lieu...,
en deuxième lieu...,
en dernier lieu

Pour marquer l'hypothèse

Dans ce cas
Dans cette hypothèse
Dans l'hypothèse où
Dans une telle hypothèse
Si
Si l'on retient cette hypothèse
Si tel est le cas

Pour généraliser, pour une induction

D'une façon générale
D'une manière générale
En général
En principe
En règle générale
En théorie
Théoriquement

Pour exprimer la concession

Bien que (+subjonctif)
Dans tous les cas
De toute façon
De toute manière
D'une façon ou d'une autre
En dépit de
En dépit du fait que
En tous les cas
En tout cas
En toute hypothèse
En tout état de cause
Quoi qu'il arrive
Quoi qu'il en soit
Malgré (+ substantif)

Pour marquer une emphase

C'est dire que
Non seulement... mais aussi
Non seulement .... mais encore
Non seulement.... mais en outre

Pour mettre en parallèle

A première vue ... mais à bien considérer les choses
Au premier abord ... mais réflexion faite
De prime abord ... mais à tout prendre
D'une part... d'autre part
Non seulement mais aussi
Non seulement mais en outre

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Lun 27 Mar - 14:41

surprendre : prendre au dépourvu, frapper l’esprit en se présentant sans être attendu ou en étant autre que ce qu’on attendait
étonné : surpris par qqch d’extraordinaire, d’inattendu
interloqué : décontenancé, déconcerté ( à la suite d’une parole,d’un acte inattendu)
sidérer (lat. : subir l’influence néfaste des astres) : frapper de stupeur
stupéfait : étonné au point de ne pouvoir agir ou réagir
ébahir : frapper d’un grand étonnement
abasourdi : étourdi par ce qui surprend (1er sens :étourdi par un grand bruit)
ahuri : surpris et déconcerté au point de paraître stupide
méduser : frapper de stupeur, pétrifier (cf la Gorgone Méduse)

comportement exécrable, totalement abject
narcissisme inouï
niaiserie, bêtise affligeante
la platitude, l'inconsistance de tes propos
un menteur invétéré
je peux être ulcéré, sidéré, médusé

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Lun 27 Mar - 14:45

nanti:riche, pourvu
indigent:qui vit dans la misère et qui a besoin d'être secouru
opulent:très riche
prospère:riche, florissant, heureux. Dans un état de réussite, pour un commerce, une collectivité, une région, un pays.
bienheureux:qui jouit au bonheur
béatitude:facilité, bonheur, euphorie

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Lun 27 Mar - 14:45

une requête: une demande
condescendance
évasif
subalterne: inférieurs , subordonnés

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Lun 27 Mar - 14:47

A bon escient :
Avec à propos, en connaissance de cause, au bon moment, ou sans discernement, à tort : Intervenir à bon escient dans une discutions



A mauvais escient :
Sans réfléchir, sans discernement, à tort


Accommoder :
Préparer. Accommoder un plat


Blafard :
D'un blanc terne, livide


Convive :
Un invité (langue soutenue)


Calomnier :
Raconté sur quelqu'un des mensonges pour le blesser volontairement.


Éteinte :
Ici, sens pictural d'estompée de même que le lointain désigne l'arrière plan du tableau


Fuligineux :
Couleur de suie, noirâtre.



Fond d'ébauche :
Autre terme qui renvoie au lexique pictural. Le "fond d'ébauche d'un tableau désigne l'arrière-plan, plus ou moins uniforme, sur lequel vont se detacher les premiers-plan.


Gigues :
Danses anciennes, sur un rythme à deux temps, vives et gaies


Herse :
Terme du lexique militaire désignant un instrument à dent fixées sur un bâti pour interdire le passage.


Judicieux (judicieuse) :
Qui prouve une réelle intéligence : donner un avis judicieux, faire une remarque judicieuse, agir judicieusement. Une remarque pertinente, bien apportée


Un mets (invariable) :
Un plat


Primordial :
Impératif, absolument, nécessaire, incontournable : il est primordial de revoir sa leçon le soir


Spécifier :
Préciser, donner les caractéristique. Exemple : A la rentrée, les proffeseurs spécifient aux élèves le matériel nécessaire


S'en remettre à la discrétion de quelqu'un  :

Le laisser faire, lui donner carte blanche, faire confiance.

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Lun 27 Mar - 14:48

Battre la chamade

jeter l'opprobre sur quelqu'un


insidieusement

doucereux

abject
coincidence
appréhension

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Lun 27 Mar - 14:48

-Les mœurs: Les habitudes de vie.
-satire, Satirique: qui se moque
-piédestal: socle assez haut sur lequel on pose une statue pour la mettre en hauteur .
→mettre quelqu'un sur un piédestal: le regarder avec admiration, comme quelqu'un d'assez inaccessible.
-Sarcasme: critique acide, souvent très blessante
→Sarcastique
-Ironie: Dire le contraire de ce que l'on pense en le fa
isant bien comprendre.

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
emelynearnaud3em5



Nombre de messages : 1

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Lun 27 Mar - 17:23

Les Mots de vocabulaires de la 5eme qui pourront vous servir lors du brevet :


Assombrir: rendre plus sombre
A tâtons: avec prudence
A potron minet: à la pointe du jour
Apostropher: s'adresser brutalement, impoliment

Blafard: pâle
Brouillamini: désordre


Calomnier: un mensonge pour blesser une personne
Coherant: fiable
Crépuscule: lumière faible après le coucher de soleil
Chatoyer: briller en changeant de couleur
Coruscant: qui brille intensement
Chambouler: bouleverser
Choir:tomber
Couard: peureux
Courroux: colère


Dessein: objectif
Diaphane:qui laisse passer la lumière sans être transparent

Evanescent: qui a une apparance fou et imprécise
Equivoque: qui a plusieurs significations
Entre chien et loup: tombée du jour
Sans encombre: sans accident
Ephemere: qui vit qu'un jou, un temps trés court
Envieux: jaloux


Fulmination: éclat de la lumière
Fulgurant: qui est accompagné d'éclairs
Felon: traitre


Hululement: hurlement prolongé d'un animal ou d'une personne


Iriser: colorer
Imbroglio: action d'embrouiller les choses
Idolâtrer: adorer quelqu'un
Impetieurx: impulsif


Judicieusement: à bon escient


Kaléidoscope: ensemble de couleurs et de formes


Miroitement: reflet changeant


Nébuleuse: couvert par des nuages ou du brouillard
Nyctalope: personne qui voit dans le noir


Pénombre: zone d'ombre partielle
Poindre: commencer à apparaître
Prouesse: exploit
Perfide: trompeur
Présomption: orgueil
Preux: courageux
Perfide: trompeur

Quiproquo: malentendu


Réverberation: lumière réfléchie
Réfractif: phénomène de déviation
Rebuter: dégoûter
Rébarbatif: ennuyeux


Taciturne: qui reste silencieux


Vil: ignoble
Vaillance: courage
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mer 29 Mar - 9:17

Complainte amoureuse
Oui dès l'instant que je vous vis
Beauté féroce, vous me plûtes
De l'amour qu'en vos yeux je pris
Sur-le-champ vous vous aperçûtes
Mais de quel air froid vous reçûtes
Tous les soins que pour vous je pris !
Combien de soupirs je rendis !
De quelle cruauté vous fûtes !
Et quel profond dédain vous eûtes
Pour les voeux que je vous offris !
En vain, je priai, je gémis,
Dans votre dureté vous sûtes
Mépriser tout ce que je fis ;
Même un jour je vous écrivis
Un billet tendre que vous lûtes
Et je ne sais comment vous pûtes,
De sang-froid voir ce que je mis.
Ah ! Fallait-il que je vous visse
Fallait-il que vous me plussiez
Qu'ingénument je vous le disse
Qu'avec orgueil vous vous tussiez
Fallait-il que je vous aimasse
Que vous me désespérassiez
Et qu'enfin je m'opiniâtrasse
Et que je vous idolâtrasse
Pour que vous m'assassinassiez

_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Caaaaaaverne !
Aidactive
avatar

Nombre de messages : 3476

MessageSujet: Re: Cahier de textes des 3emes 5 de Prades
Mar 18 Avr - 17:29


_________________
Bonjour les pinpins.... bat'
Revenir en haut Aller en bas

Cahier de textes des 3emes 5 de Prades

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cafet' :: Index du forum :: Les mains tendues... :: Cahier de textes - Révisions :: 3ème-
Archivehost Synonymes Dico répétoscope Bonpatron Contacter la modération